Le Deal du moment : -83%
Hub USB LAB.C – Chargeur USB universel 5 portes
Voir le deal
4.99 €

Marx, l'hédonisme

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Aller en bas

Marx, l'hédonisme - Page 11 Empty Re: Marx, l'hédonisme

Message par victor.digiorgi le Jeu 9 Mai 2013 - 2:31

hks a écrit:à Victor ( suite)
C'est évidemment une thèse insoutenable, sauf par Alexander Bard, Jan Söderqvist et moi-même.
C'est ton interprétation de Spinoza qui est insoutenable pas la thèse de Alexander Bard et Jan Söderqvist .
Je ne connais pas leur thèse.
Et c'est ta manière de la résumer que je critiquais.

Tu en rajoutes en incompréhension de Spinoza . Jamais Spinoza n' essaie de faire concorder les « modes singuliers et l'absolu indifférencié et immuable »

Dont acte.

Cela dit Alexander Bard et Jan Söderqvist ne me semblent pris en défaut par aucun des arguments mettant en cause qui que ce soit, Spinoza ou n'importe qui d'autre compris, dans leur concept de « dividu », qui pose le principe de l'existence de plusieurs individus au sein d'un même corps pensant.

C'est trop nouveau. Alors ce n'est pas bien. (Dixit Nietzsche)

.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marx, l'hédonisme - Page 11 Empty Re: Marx, l'hédonisme

Message par victor.digiorgi le Jeu 9 Mai 2013 - 9:48

hks a écrit:Onfay s'accapare le concept et impose de facto son option politique à tout ceux qui peu ou prou se reconnaitraient dans les idées récurrentes de l'hédonisme .
On est prié d' être socialiste libertaire
Solution que moi je trouve d 'un angélisme inquiétant.
Onfray a écrit:" Si l’on refuse l’assujettissement, et que l’on est assez nombreux pour cela (leçon de l’association d’égoïstes de Stirner…), alors ce pouvoir s’effondre de lui-même, car il ne tient sa force que de notre faiblesse, il n’a de pouvoir que de notre soumission."
Onfray me fait l 'effet que me faisait Lenine en s' emparant du concept de "matérialisme" , contre l'empiriocriticisme; de Ernst Mach entre autres. Mach (que j' apprécie ) n'était sans doute plus très"matérialiste" en revanche d'autres l'étaient toujours bien que non matérialistes dialectiques.

Secteur politique, voilà ce que je relève du point de vue onfrayien, qui est celui de l'anarchisme libertaire, c'est-à-dire tout le contraire de l'angélisme des innocents et du léninisme de l'autoritarisme socialiste.

Onfray n'impose de facto son opinion politique à personne.

Il parle de lui comme le font tous les philosophes, même ceux qui disent le contraire, d'une part, il rend par soucis du remboursement de la dette ce que la République française lui a octroyé gratuitement en donnant lui-même gratuitement des cours de philosophie à quiconque est intéressé, d'autre part.

Alors, comme je le disais, voilà ce que je relève des propositions (et pas des impositions autoritaires) de Michel Onfray en matière de politique :

(Il s'agit pour lui de tenir compte de petites leçons données par des penseurs choisis par lui en fonction de ses idées d'une grande politique au sens nietzschéen de gauche que cela peut impliquer)

------------------

Leçon de Godwin :

Désirer une communauté jubilatoire constitutive du fond de toute proposition dans laquelle l'autorité descendue du ciel des idées disparaîtrait au profit d'une autorité immanente, choisie, contractuelle et librement consentie.

Leçon de Proudhon:

Se soucier d'un pragmatisme libertaire qui se détermine non pas en regard d'un idéal platonicien ou hégélien, mais en considérant la pure et simple réalité terrestre.

Leçon de Stirner :

Construire une force par l'« association d'égoïstes » qui démultiplie la puissance de l'unique et constitue un cheval de Troie à même d'agir dans le réel du moment.

Leçon de Louise Michel :

Expérimenter la justice comme une viscéralité motrice de la pensée et de l'action.

Leçon de Fourier :

Construire des microcommunautés libertaires, édifier des phalanstères postmodernes conçus comme autant de laboratoires qui permettrait de penser en homme d'action et d'agir en homme de pensée afin de ne pas se contenter de la pureté de l'idéal jamais sali par l'action concrète.

Leçon de Bakounine :

Se méfier comme de la peste du pouvoir et de ceux qui l'exercent car le pouvoir corrompt quiconque en dispose.

Leçon de Kropotkine :

Développer le penchant sublime à la solidarité qui existe chez les animaux et donc chez l'homme.

Leçon de Thoreau :

Réactiver l'impératif catégorique libertaire de La Boétie disant « Soyez résolus de ne plus servir et vous voilà libre », d'où l'immense efficacité de la désobéissance civile.

Leçon d'Élysée Reclus :

Ne pas confondre l'usage politique d'une découverte scientifique et la vérité intrinsèque de cette découverte, car la science n'est ni bonne ni mauvaise en soi.

Leçon de Sébastien Faure :

Investir dans la pédagogie libertaire, dans l'éducation populaire, dans l'entreprise de formation des consciences et des intelligences.

Leçon d'Alexandre Jacob :

Célébrer l'illégalité de la reprise individuelle quand elle se propose de redistribuer aux pauvres.

Leçon de Zo d'Axa :

Être anarchiste EN DEHORS de l'anarchie.

Leçon d'Émile Armand :

Exiger pour le corps un droit à la jubilation, notamment dans les relations sexuées.

Leçon des anarcho-syndicalistes :

Penser la doctrine comme un produit de l'action.

Leçon de Makhno :

Penser l'indispensable discipline par l'accord tacite et le libre consentement.

Leçon de Pelloutier :

Viser la culture de soi-même.

Leçon de Voline :

Effectuer la synthèse des diversités libertaires.

Leçon de Malatesta :

Affirmer haut et clair que la fin libertaire ne justifie jamais les moyens autoritaires.

Leçon de Han Ryner ou de Manuel Devaldès :

Proclamer l'individu comme mesure de l'idéal anarchiste.

Leçon d'Emma Goldman :

Compléter l'anarchie par la vie hédoniste.

Leçon de Louis Lecoin :

Mener une vie hanarchiste sur le principe multiséculaire du « mener une vie philosophique » des penseurs gréco-romains.

-------------

Ce choix de leçons donnés par des penseur remarquables pourrait indiquer à ceux qui ne lisent jamais Onfray que la politique du bonhomme, c'est peut-être un peu plus élaboré qu'on serait tenté de le croire, surtout que cette politique, il est possible de ne pas se contenter de la penser, exclusivement, mais qu'on peut aussi la pratiquer ...

D'autre part, ce genre de petite synthèse, ce n'est par définition pas très évident pour ceux qui ne sont pas au courant, mais c'est le genre de document qui circule entre les mains des professeurs et étudiants des universités où Michel Onfray donne des conférences, notamment sur la politique telle qu'il la voit en philosophe et non pas en politicailleur de basse-cours ...

.
victor.digiorgi
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marx, l'hédonisme - Page 11 Empty Re: Marx, l'hédonisme

Message par victor.digiorgi le Jeu 9 Mai 2013 - 10:20

.

Petite apologie de Michel Onfray :

Les conférences données hors de France par Michel Onfray sont très bien payées. L'argent ainsi obtenu par Onfray est totalement réinvesti dans des projets culturels prenant forme notamment à Argentan, où habite notre philosophe.

Dernier projet en date :

Spectacle déjà donné gratuitement à la population sous un chapiteau ayant coûté les yeux de la tête et pouvant accueillir plus de mille spectateurs.

Deeeeemandez l'program' :

Vendredi 3 mai :

18h LE MEMENTO de Jean Vilar avec Emmanuel Dechartre

20h30 OVIDE ETAIT MON MAITRE de Jean-Claude Idée d’après « L’art d’aimer » et Les lettres d’Ovide avec Emmanuelle Deleuze et Yvan Varco

Samedi 4 mai :

17h SOCRATE ET ARISTOPHANE de Jean–François Prévand, mise en espace de l’auteur avec Emmanuel Dechartre, Jean-Pierre Tribout et Yvan Varco

20h30 LE SONGE D’EICHMANN de Michel Onfray avec Alexandre Von Sivers, Michel de Warzée et Jean-Marie Pétiniot, en partenariat avec le Magasin d’Ecriture Théâtrale

Dimanche 5 mai :

16h L’ETRANGER d’Albert Camus, mise en scène et adaptation Benoît Verhaert avec Stéphane Pirard, Lormelle Merdrignac et Benoît Verhaert. Production Le théâtre de la chute, coproduit avec le Théâtre Varia avec l’aide du Centre des Arts Scéniques

18h30 L’IMPROMPTU D’ARGENTAN de Jean-Claude Idée avec Michel Wright, Yves Claessens, Pierre Pivin, Annette Brodkom, Yvan Varco, Anne Deleuze, Benoît Solès, Bruno Georis, Simon Willame

.

Si LE SONGE D'EICHMANN est mis en évidence, c'est parce que cette pièce explique bien les raisons du mépris de Nietzsche envers Kant et aussi pourquoi Kant appliqué à la lettre peut déboucher sur les camps de la mort nazis. Pour faire réfléchir ceux qui étudient Kant sans voir ni savoir ni vouloir savoir ce qui s'y trouve de plus abject ...

Personnages de la pièce :

Eichmann, expliquant à Kant qu'il n'a fait qu'obéir à Kant en obéissant à la loi et à l'état, ce qui constituait d'ailleurs son système de défense à son procès de Jérusalem.

Kant, estomaqué de constater ce que sa pensée avait pu déclencher de plus abject au monde, mais n'arrivant pas à y croire et tentant d'expliquer à Eichmann l'erreur des camps de la mort, dont il se défend d'être le responsable.

Nietzsche, ne ratant jamais une occasion de lancer une remarque sarcastique sur les défauts de raisonnement de Kant, en ne s'adressant ni à Kant, ni à Eichmann, mais au public, en douce ...

.

Watson : Mais, Sherlock, vous nous sortez là un point Godwin !

Sherlock : Élémentaire, mon cher Watson ...

.
victor.digiorgi
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marx, l'hédonisme - Page 11 Empty Re: Marx, l'hédonisme

Message par hks le Jeu 9 Mai 2013 - 13:29

à Victor

Onfray n'impose de facto son opinion politique à personne.

Il établit un lien entre l' hédonisme et la socialisme libertaire. Un lien logique( la logique du principe de Gulliver).

Moi je pense que c'est envoyer les gens au casse- pipe. La génération des 68tards a produit un certains nombre de libertaires résolus de ne plus servir .
Résultats: ces libertaires ne servirent plus ni personne ni eux mêmes. Difficile de rattraper le coche.
Après ensuite, trop tard, ils se plaignirent dans l'intimité d être des loosers. Encore bien beau de le reconnaitre, mais pour en faire porte la responsabilité à la société.

Libre a chacun d' avoir ses opinions politiques . J 'estime seulement, là, que le lien établit entre hédonisme et anarchisme libertaire n' est ni logiquement ni historiquement justifié .
Benjamin Constant ( par exemple ) était un hédoniste, certainement pas un anarchiste libertaire.

Pour Constant:( je cite
)"""""Le but de toute société est la liberté, qui n’existe pas sans propriété. La liberté, c’est la faculté d’être heureux (hédonisme) sans qu’aucune puissance humaine ne trouble arbitrairement ce bonheur. Il associe donc la liberté à un sentiment (démarche romantique, \ définition métaphysique). Et il ne veut protéger l’individu pas seulement contre l’Etat, mais aussi les autres individus. L’arbitraire est l’ennemi principal de la liberté."""""

Le socialisme libertaire évite de penser la protection contre les autres individus . C'est ça l 'angélisme .
J' en ai connu des anarchistes, si peu sociables, si peu enclins à la politesse et la courtoisie ( vertus bourgeoises !) méprisant le civisme (obligation fasciste! ), refusant la propriété sans avoir le sens du collectif non plus.
Bien sûr que ce n'étaient pas les bons, pas les bons anarchistes ... dommage qu' en général on entendent que ceux là.

cordialement
hks
hks
hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 8818
Localisation : Hauts de Seine
Date d'inscription : 04/10/2007

https://ashkaes.wixsite.com/ashkaes

Revenir en haut Aller en bas

Marx, l'hédonisme - Page 11 Empty Re: Marx, l'hédonisme

Message par victor.digiorgi le Jeu 9 Mai 2013 - 16:46

.

Il y a de l'angélisme surtout chez ceux qui pensent que l'État protège le peuple.

Les principes de l'autogestion et du socialisme libertaire de la Commune de Paris ont été particulièrement bien protégés, n'est-ce pas, pendant la semaine sanglante, épisode final où cette autogestion a été écrasée et ses membres exécutés en masse. Les principes d'un hédonisme libertaire y avaient pourtant été bien implantés. Il y a eu en effet de l'angélisme chez les communards, qui pensaient que l'État allait se tenir tranquille et ne pas se retourner contre son peuple.

Il y a aussi de l'angélisme chez ceux qui trouvent normal que la plus belle cathédrale laïque du monde, Les Invalides, soit le lieu de repos pharaonique d'un des pires parrains de la mafia ou de la cosa nostra que l'Europe ait connu, et qui s'est comporté envers les noirs à peu près comme s'est comporté Hitler avec les Juifs (point Godwin).

Il y a en effet de l'angélisme de la part du peuple dans tous les lieux du monde où le peuple a cru que l'État, c'était le peuple, et où l'État s'est retourné contre le peuple.

Autant dire qu'il y a de l'angélisme partout dans le monde.

« L'État est le plus froid des monstres froids. Il ment froidement. Et voici le mensonge qui s'échappe de sa bouche : ” Moi l'État, je suis le peuple. ” », disait Nietzsche. Il parlait certes de l'État de son temps, mais son point de vue sur l'État n'a jamais été aussi juste qu'aujourd'hui.

Serait-ce de l'angélisme que de proposer des référendums destinés à sanctionner le pouvoir exécutif ? Serait-ce de l'angélisme que d'interdire au pouvoir exécutif d'aller à l'encontre de la sanction du peuple s'exprimant par référendum ? Le peuple a voté contre l'Europe, par exemple, en France. Est-il normal qu'on n'ait pas tenu compte de ce vote ? L'État saurait-il mieux que le peuple ce qui est bon pour le peuple. Qu'est-ce que c'est, alors, la démocratie ?

La logique du principe de Gulliver, c'est aussi par les urnes qu'elle se manifeste.

Ce que propose Onfray, c'est d'éduquer le peuple par la philosophie, en lui montrant bien les avantages, mais aussi les pièges que dissimule la philosophie, avec pour objectif de lui ouvrir les yeux qu'il a aujourd'hui fermé lorsqu'il vote par ignorance pour l'image du « tyran », et pas pour le « tyran ».

Cela dit, je ne connais pas un seul endroit au monde où l'on ne ferme pas sa porte à clé avant d'aller se coucher, le soir. Même les hédonistes se mettent ainsi à l'abris la nuit pour dormir.

.
victor.digiorgi
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marx, l'hédonisme - Page 11 Empty Re: Marx, l'hédonisme

Message par victor.digiorgi le Jeu 9 Mai 2013 - 17:19

.

La politique proposée par Onfray ne se résume pas au seuls éléments qui sautent aux yeux de celui qui l'observe, il faut à mon avis tenter d'avoir une vue d'ensemble sur les éléments de la politique en question, sinon on rate le truc. Je replace ici ces éléments :

victor.digiorgi a écrit:

Leçon de Godwin :

Désirer une communauté jubilatoire constitutive du fond de toute proposition dans laquelle l'autorité descendue du ciel des idées disparaîtrait au profit d'une autorité immanente, choisie, contractuelle et librement consentie.

Leçon de Proudhon:

Se soucier d'un pragmatisme libertaire qui se détermine non pas en regard d'un idéal platonicien ou hégélien, mais en considérant la pure et simple réalité terrestre.

Leçon de Stirner :

Construire une force par l'« association d'égoïstes » qui démultiplie la puissance de l'unique et constitue un cheval de Troie à même d'agir dans le réel du moment.

Leçon de Louise Michel :

Expérimenter la justice comme une viscéralité motrice de la pensée et de l'action.

Leçon de Fourier :

Construire des microcommunautés libertaires, édifier des phalanstères postmodernes conçus comme autant de laboratoires qui permettrait de penser en homme d'action et d'agir en homme de pensée afin de ne pas se contenter de la pureté de l'idéal jamais sali par l'action concrète.

Leçon de Bakounine :

Se méfier comme de la peste du pouvoir et de ceux qui l'exercent car le pouvoir corrompt quiconque en dispose.

Leçon de Kropotkine :

Développer le penchant sublime à la solidarité qui existe chez les animaux et donc chez l'homme.

Leçon de Thoreau :

Réactiver l'impératif catégorique libertaire de La Boétie disant « Soyez résolus de ne plus servir et vous voilà libre », d'où l'immense efficacité de la désobéissance civile.

Leçon d'Élysée Reclus :

Ne pas confondre l'usage politique d'une découverte scientifique et la vérité intrinsèque de cette découverte, car la science n'est ni bonne ni mauvaise en soi.

Leçon de Sébastien Faure :

Investir dans la pédagogie libertaire, dans l'éducation populaire, dans l'entreprise de formation des consciences et des intelligences.

Leçon d'Alexandre Jacob :

Célébrer l'illégalité de la reprise individuelle quand elle se propose de redistribuer aux pauvres.

Leçon de Zo d'Axa :

Être anarchiste EN DEHORS de l'anarchie.

Leçon d'Émile Armand :

Exiger pour le corps un droit à la jubilation, notamment dans les relations sexuées.

Leçon des anarcho-syndicalistes :

Penser la doctrine comme un produit de l'action.

Leçon de Makhno :

Penser l'indispensable discipline par l'accord tacite et le libre consentement.

Leçon de Pelloutier :

Viser la culture de soi-même.

Leçon de Voline :

Effectuer la synthèse des diversités libertaires.

Leçon de Malatesta :

Affirmer haut et clair que la fin libertaire ne justifie jamais les moyens autoritaires.

Leçon de Han Ryner ou de Manuel Devaldès :

Proclamer l'individu comme mesure de l'idéal anarchiste.

Leçon d'Emma Goldman :

Compléter l'anarchie par la vie hédoniste.

Leçon de Louis Lecoin :

Mener une vie hanarchiste sur le principe multiséculaire du « mener une vie philosophique » des penseurs gréco-romains.

.

Ce choix de leçons donnés par des penseur remarquables pourrait indiquer à ceux qui ne lisent jamais Onfray que la politique du bonhomme, c'est peut-être un peu plus élaboré qu'on serait tenté de le croire, surtout que cette politique, il est possible de ne pas se contenter de la penser, exclusivement, mais qu'on peut aussi la pratiquer.

On peut la pratiquer en hédoniste dans la réalisation de l'égalité entre les hommes et les femmes, par exemple.

Inutile d'attendre qu'une loi soit débattue et votée au parlement pour réaliser cette égalité. Il suffit lorsqu'on est un homme et qu'on vit avec une femme de ne pas lui laisser accomplir toutes les tâches ménagères en se réservant le loisir de faire de la philosophie sur Internet pendant qu'elle se tape tout ce qui a de plus répétitif dans la tenue d'une maison. Et aussi, le partage à 50 % de tous les revenus du ménage constitue une action hédoniste libertaire de nature politique altruiste-individualiste à ne pas négliger. Si l'on a besoin d'une automobile, le fait de la choisir et de l'acheter à deux peut également permettre d'éviter de se retrouver dans l'espèce de bestialité consistant à penser que plus il y a de chevaux sous le capot, et plus on est beau au yeux de l'univers lorsqu'on se tape le 200 à l'heure sur l'autoroute. Et puis ça permettrait de s'enrichir mutuellement en s'achetant et en lisant des livres de philosophie français, comme par exemple ceux de Michel Onfray, au lieu d'enrichir l'industrie allemande de l'automobile en croyant peut-être y voir la précision chirurgicale de la construction des systèmes si impressionnant, si bien huilés de la philosophie allemande.

Il faudrait bien sûr se révolter quelque peu contre le déterminisme historique ayant mené les hommes à s'occuper des tâches nobles consistant à créer par exemple les religions et la philosophie pendant que les femmes nettoyaient la maison, faisait la soupe du maître de pensée et torchaient les gosses qu'il lui avait fait bien souvent en tirant son coup vite-vite et avec la bénédiction de l'État (prime à la naissance, allocations familiales) et de l'Église (croissez et multipliez, c'est Dieu qui vous l'ordonne, et le préservatif, c'est pas bien).

.
victor.digiorgi
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marx, l'hédonisme - Page 11 Empty Re: Marx, l'hédonisme

Message par euthyphron le Jeu 9 Mai 2013 - 17:41

Les maîtres ont les disciples qu'ils méritent Sleep . Bonjour à vot'dame!

_________________
amicus plato sed magis amica veritas
euthyphron
euthyphron
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1507
Date d'inscription : 01/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Marx, l'hédonisme - Page 11 Empty Re: Marx, l'hédonisme

Message par hks le Jeu 9 Mai 2013 - 19:39

à Victor

L'État saurait-il mieux que le peuple ce qui est bon pour le peuple.

oui bon ! vaste sujet ...
Le médecin qualifié (du moins on le suppose tel ) saurait- il mieux que le patient ce qui est bon pour le patient ?
Même en démocratie, il y en a -t- il qui savent mieux... ou pas ?
hks
hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 8818
Localisation : Hauts de Seine
Date d'inscription : 04/10/2007

https://ashkaes.wixsite.com/ashkaes

Revenir en haut Aller en bas

Marx, l'hédonisme - Page 11 Empty Re: Marx, l'hédonisme

Message par victor.digiorgi le Jeu 9 Mai 2013 - 20:18

hks a écrit:à Victor

L'État saurait-il mieux que le peuple ce qui est bon pour le peuple.

oui bon ! vaste sujet ...
Le médecin qualifié (du moins on le suppose tel ) saurait- il mieux que le patient ce qui est bon pour le patient ?
Même en démocratie, il y en a -t- il qui savent mieux... ou pas ?

On peut être simultanément médecin et patient. Il suffit d'étudier la médecine et de rester attentif aux devenir de son propre corps.

Pareil en politique, rayon démocratie.

Personne n'empêche personne de faire des études de philosophie et de science politique, avant de voter.

La simple lecture intégrale des œuvres de quelques philosophes, personnages historiques ou hommes d'état choisis en fonction de ses propres désirs d'exploration du monde en général et de l'humain en particulier peut se muer en une lucidité particulièrement aiguë pour quiconque désireux de voter en toute connaissance de causes.

Est-ce réalisable par tout le monde ? Ça, c'est une autre question, qui ne sera sans doute pas réglée par l'État associé à la vulgarité du libéralisme économique et social et aussi, et en conséquence, associé à la vulgarité des publicistes formateurs des idées politiques les plus vulgaires ...

.
victor.digiorgi
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marx, l'hédonisme - Page 11 Empty Re: Marx, l'hédonisme

Message par victor.digiorgi le Jeu 9 Mai 2013 - 20:23

euthyphron a écrit:Bonjour à vot'dame!
La semaine prochaine, elle me paye le restaurant, je lui paye le concert, et ensuite on baise à l'hôtel du coin de la rue de la maison symphonique le merveilleux cul qu'elle va m'offrir pour couronner tout ça avec ce que je vais lui offrir moi-même grâce à une pillule de Viagra ...

.
victor.digiorgi
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marx, l'hédonisme - Page 11 Empty Re: Marx, l'hédonisme

Message par hks le Ven 10 Mai 2013 - 11:23

On peut être simultanément médecin et patient. Il suffit d'étudier la médecine et de rester attentif aux devenir de son propre corps.

On a actuellement une menace sanitaire (par un virus proche du SRAS). Effectivement on peut être simultanément médecin et malade ( ie infecté du virus du malade qu' on soigne )
Ce qui n'a rien de bien rassurant.
De mon point de vue les menaces virales sont autrement inquiétantes que le réchauffement climatique ( et je ne minimise pas celui ci ).
hks
hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 8818
Localisation : Hauts de Seine
Date d'inscription : 04/10/2007

https://ashkaes.wixsite.com/ashkaes

Revenir en haut Aller en bas

Marx, l'hédonisme - Page 11 Empty Re: Marx, l'hédonisme

Message par Geo Rum Phil le Ven 10 Mai 2013 - 12:28

victor.digiorgi a écrit: Ça, c'est une autre question, qui ne sera sans doute pas réglée par l'État associé à la vulgarité du libéralisme économique et social et aussi, et en conséquence, associé à la vulgarité des publicistes formateurs des idées politiques les plus vulgaires ...

Dis donc, tu parles un peu/beaucoup de toi aussi, en tenant compte de ta collection des vulgarités que tu as partagées avec tes interlocuteurs !

Marx, l'hédonisme - Page 11 Anerie2
Geo Rum Phil
Geo Rum Phil
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 226
Date d'inscription : 13/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Marx, l'hédonisme - Page 11 Empty Re: Marx, l'hédonisme

Message par victor.digiorgi le Ven 10 Mai 2013 - 22:22

hks a écrit:
On peut être simultanément médecin et patient. Il suffit d'étudier la médecine et de rester attentif aux devenir de son propre corps.

On a actuellement une menace sanitaire (par un virus proche du SRAS). Effectivement on peut être simultanément médecin et malade ( ie infecté du virus du malade qu' on soigne )
Ce qui n'a rien de bien rassurant.
De mon point de vue les menaces virales sont autrement inquiétantes que le réchauffement climatique ( et je ne minimise pas celui ci ).

Vaste sujet ...

On se demande comment on est encore vivant, quand on n'est pas mort ...

.
victor.digiorgi
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marx, l'hédonisme - Page 11 Empty Re: Marx, l'hédonisme

Message par victor.digiorgi le Ven 10 Mai 2013 - 22:35

.

En attendant, ce que nous dit la sélection naturelle, c'est qu'un élément donné de l'environnement peut selon le cas n'avoir aucune répercussion, ou en avoir de très importantes, auquel cas cela peut provoquer la destruction d'une ou plusieurs espèces entières, ou alors favoriser certaines mutations entraînant l'émergence d'une ou plusieurs espèces nouvelles.

Dans les populations non médicalisées, le SIDA fait actuellement des ravages en ce sens que de nombreux individus meurent avant d'atteindre l'âge de la procréation, mais au sein de cette population, des mutations génétiques ont parfois lieu et des enfants atteints de ce terrible virus survivent jusqu'à l'âge de procréer, ce qui pourrait se traduire à long terme par une adaptation au virus en question par sélection naturelle, si cette mutation étaient passée de générations en générations.

Étrange, la vie, n'est-ce pas ? ...

.
victor.digiorgi
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marx, l'hédonisme - Page 11 Empty Re: Marx, l'hédonisme

Message par hks le Sam 11 Mai 2013 - 1:17

Je comprends bien.
Mais là en France on est dans l'urgence. On ne va pas attendre la mutation. D 'où la nécessité d 'avoir des organismes autoritaires pour nous protéger. L'alerte est pour le moment très circonscrite... je tenais à te le préciser parce que tu n'es pas en France .
hks
hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 8818
Localisation : Hauts de Seine
Date d'inscription : 04/10/2007

https://ashkaes.wixsite.com/ashkaes

Revenir en haut Aller en bas

Marx, l'hédonisme - Page 11 Empty Re: Marx, l'hédonisme

Message par victor.digiorgi le Sam 11 Mai 2013 - 4:17

.

Ah oui, je viens de voir ça à l'instant sur TV5 et la télé de Saint-Pierre et Miquelon, qui sont mes liens d'actualité avec la France, en plus d'Internet et des podcasts des Grosses Têtes de Phillipe Bouvard ...

Mais y a pas grand monde de mort, encore, à ce que j'ai compris. Y a peut-être pas le feu. Mais ne prends pas froid. Ne sort pas. Ou alors ne te fais pas tousser dans j'allais dire la gueule, mais je dis le visage, les narines et les poumons, sinon, je vais m'ennuyer si tu passes outre ...

.
victor.digiorgi
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marx, l'hédonisme - Page 11 Empty Re: Marx, l'hédonisme

Message par hks le Sam 11 Mai 2013 - 15:47

Mais y a pas grand monde de mort,

Non ça se calme dirait -on.

On parle plus trop souvent de ça
""""La grippe de 1918, surnommée « grippe espagnole », est due à une souche (H1N11,2) particulièrement virulente et contagieuse de grippe qui s'est répandue en pandémie de 1918 à 1919. Cette pandémie a fait 30 millions de morts selon l'Institut Pasteur, et jusqu'à 100 millions selon certaines réévaluations récentes3. Elle serait la pandémie la plus mortelle de l'histoire dans un laps de temps aussi court, devant les 34 millions de morts (estimation) de la peste noire."""""
hks
hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 8818
Localisation : Hauts de Seine
Date d'inscription : 04/10/2007

https://ashkaes.wixsite.com/ashkaes

Revenir en haut Aller en bas

Marx, l'hédonisme - Page 11 Empty Re: Marx, l'hédonisme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum