Pour ou Contre Heidegger.

Page 17 sur 19 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19  Suivant

Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Morologue le Mer 14 Nov 2018 - 12:20

Ainsi Emmanuel te joins-tu à d'autres, pour faire œuvre de moraliste, et injecter des seringues de moraline çà et là, au point même de t'être fait du matérialisme radical une morale, et de moraliser dans le sens du matérialisme radical - chez toi allié de l'humanitarisme/humanisme pacifisto-universaliste. Pour sûr, le moralisme est intellectuellement biaisant de rejets et autres dégoûts (ressentiments).

Morologue
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 793
Date d'inscription : 02/08/2018

https://www.agoravox.fr/auteur/mal

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Emmanuel le Mer 14 Nov 2018 - 15:17

Morologue a écrit:Ainsi Emmanuel te joins-tu à d'autres, pour faire œuvre de moraliste, et injecter des seringues de moraline çà et là, au point même de t'être fait du matérialisme radical une morale, et de moraliser dans le sens du matérialisme radical - chez toi allié de l'humanitarisme/humanisme pacifisto-universaliste. Pour sûr, le moralisme est intellectuellement biaisant de rejets et autres dégoûts (ressentiments).

Chacun sa moraline, mon p'tit vieux. Ne te crois pas immunisé.

.


Dernière édition par Emmanuel le Mer 14 Nov 2018 - 19:00, édité 1 fois
Emmanuel
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 05/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par neopilina le Mer 14 Nov 2018 - 16:51

Je souligne (italiques, surlignement de Bergame) :

Bergame a écrit:
neopilina a écrit:parce que foncièrement la philosophie de Heidegger, son Souci, fait vos affaires comme elle fait celles des ayatollahs et autres Civitas.
Je passe sur les analogies hasardeuses, mais : oui.

Derrière cette discussion sur Heidegger, j'ai dit qu'à mon sens il y avait une discussion sur l'antisémitisme et la place que celui-ci devrait avoir dans notre système de valeurs -et, malgré les dénégations, je pense que l'évolution de la discussion a montré que l'hypothèse n'était pas creuse. Mais je crois qu'il y a aussi un autre background, un autre sujet, plus important peut-être : Qu'est-ce que la philosophie ? Voire : Qu'est-ce que doit être la philosophie ?

Begame a écrit:Mais le problème est que, précisément, ce courant intellectuel a été discrédité après-guerre, en tant qu'annonciateur voire préparateur du nazisme. Y compris, d'ailleurs, lorsque ses protagonistes se sont plutôt révélés hostiles au nazisme lui-même -le cas de Jünger, à cet égard, est édifiant. Mais peu importe : Il véhiculait des idées, sur le Volk, sur la guerre, sur la géopolitique internationale, sur l'histoire culturelle, etc. qui sont apparues contradictoires avec, disons prosaïquement, le nouveau système idéologique qui s'est imposé après-guerre sous l'influence des Etats-Unis. Ses protagonistes étaient, disons pour faire très simple, conservateurs, voire réactionnaires : Anti-modernes au moins dans une certaine mesure, anti-Lumières en tout cas, anti-libéraux, anti-tout ce qui pouvait sembler venir de France et d'Angleterre, les ennemis vainqueurs.

Je le dis comme je le pense : L'université allemande du milieu du XIXe au milieu du XXe est un continent perdu de la pensée. Un haut-lieu de la culture et de l'esprit comme le monde en a connu peu, balayé et englouti par les aléas de l'histoire -et qui, peut-être, ne demande d'ailleurs qu'à être redécouvert. Or, jusqu'à présent, l'œuvre de Heidegger avait persisté. Sans doute en raison d'une conjonction de facteurs : Son caractère cryptique, qui laisse ouvert le jeu des interprétations ; les éventuels malentendus qui peuvent en découler ; et puis sa richesse et sa qualité intrinsèques. Vis-à-vis de cette époque et de l'aggiornamento radical qui y a succédé, Heidegger est donc une anomalie : Non seulement son œuvre est restée lue, commentée, appréciée, mais elle a même réussi à échapper au processus de lavage/essorage des Américains. Et elle se tient donc toujours là, au milieu de la production philosophique contemporaine, étrangère, dérangeante, un peu inquiétante, explorant des chemins que l'Occident moderne a condamnés et abandonnés depuis 60 ans.

C'est cela, le scandale : La philosophie de Heidegger n'est pas pacifiste, elle n'est pas universaliste, elle n'est pas progressiste, elle n'est pas moderniste, elle n'est pas humaniste (au sens ordinairement donné à ce terme), et pourtant elle est philosophie.

Emmanuel a écrit:
Bergame a écrit:C'est cela, le scandale : La philosophie de Heidegger n'est pas pacifiste, elle n'est pas universaliste, elle n'est pas progressiste, elle n'est pas moderniste, elle n'est pas humaniste (au sens ordinairement donné à ce terme), et pourtant elle est philosophie.

En effet, « c'est cela, le scandale ».

Oui. Je tiens même à saluer la qualité de ton constat, état des lieux, il va au fond.

D'où, lien de cause à effet, MON rapport à Heidegger. Il a souillé comme aucun autre la philosophie. Mais de bien meilleurs que moi sont maintenant en train de montrer philosophiquement que la philosophie de Heidegger, sa valeur intrinsèque, celle de " Être et Temps ", même abstraction faite de l'après 33, est plus que surfaite, un salmigondis, une auberge espagnole, etc. Voir ici même le sujet " Heidegger idéaliste ? ". Maintenant que " la secte ", comme le dit très bien hks, est moins puissante, " le cave se rebiffe ", philosophiquement. Comme je l'ai déjà dit, que ça soit les P.U.F. qui accueillent " Le naufrage d'un prophète. Heidegger aujourd'hui " de François Rastier est un message, un coup de tonnerre, en soi. Le vent tourne dans le microcosme.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". " Il faut régresser et recommencer, en conscience ". Moi.
neopilina
neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5793
Date d'inscription : 31/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Morologue le Mer 14 Nov 2018 - 17:55

Emmanuel a écrit:Chacun sa moralise, mon p'tit vieux. Ne te crois pas immunisé.
Tout à fait, mais jusqu'à présent je me suis bien gardé de l'exprimer, et il faut se la garder en réserve quand on intellectualise vraiment.
neopilina a écrit:de bien meilleurs que moi sont maintenant en train de montrer philosophiquement que la philosophie de Heidegger, sa valeur intrinsèque, celle de " Être et Temps ", même abstraction faite de l'après 33, est plus que surfaite, un salmigondis, une auberge espagnole, etc.
Ce qui m'interpelle, c'est que "de bien meilleurs que toi" reconnurent d'emblée, internationalement, le heideggerisme de Être et temps, à l'époque, et jusqu'à nos jours. Aussi n'est-ce pas, et de loin, un microcosme dans la philosophie ; c'est la philosophie, qui a toujours été un microcosme, par contre, toutes tendances confondues.
Le vent tourne dans le microcosme.
Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Vent_3

Bref, tu admets moraliser, aussi.
D'où, lien de cause à effet, MON rapport à Heidegger.

_________________
Les absents ont toujours tort.
Morologue
Morologue
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 793
Date d'inscription : 02/08/2018

https://www.agoravox.fr/auteur/mal

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par neopilina le Mer 14 Nov 2018 - 18:21

Morologue a écrit:Ce qui m'interpelle, c'est que "de bien meilleurs que toi" reconnurent d'emblée, internationalement, le heideggerisme de " Être et temps " à l'époque, et jusqu'à nos jours.

Mais c'est que l'homme était un talent multi-cartes : escroc puis cachottier (et même mort ça continue), degré zéro de la probité, etc. Et justement, Rastier et consorts s'attaquent aussi à cette reconnaissance en soi en son temps (alternative à la phénoménologie orthodoxe, au marxisme, au néo-kantisme, etc). Allez ! un peu de courage, achètes des livres qu'a priori tu n'as pas envie d'acheter, dérangeants pour toi, je le fais depuis très longtemps. Cela, c'est de la combativité.


Dernière édition par neopilina le Mer 14 Nov 2018 - 19:46, édité 2 fois

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". " Il faut régresser et recommencer, en conscience ". Moi.
neopilina
neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5793
Date d'inscription : 31/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Morologue le Mer 14 Nov 2018 - 18:29

Je trouve les anti-heideggeriens bourrés de préjugés. Par exemple : la malignité d'un homme n'a jamais été un contre-argument contre sa philosophie, pour m'en tenir aux morales sincéritaires.

_________________
Les absents ont toujours tort.
Morologue
Morologue
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 793
Date d'inscription : 02/08/2018

https://www.agoravox.fr/auteur/mal

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Emmanuel le Mer 14 Nov 2018 - 19:46

Morologue a écrit:Je trouve les anti-heideggeriens bourrés de préjugés. Par exemple : la malignité d'un homme n'a jamais été un contre-argument contre sa philosophie, pour m'en tenir aux morales sincéritaires.

Les pro-heideggeriens se sont fait avoir par leur idole.

.
Emmanuel
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 05/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par neopilina le Mer 14 Nov 2018 - 19:55

Morologue a écrit:Je trouve les anti-heideggeriens bourrés de préjugés. Par exemple : la malignité d'un homme n'a jamais été un contre-argument contre sa philosophie, pour m'en tenir aux morales sincéritaires.

C'en est un, parmi les meilleurs, quand la dite malignité interdit qu'on le lise.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". " Il faut régresser et recommencer, en conscience ". Moi.
neopilina
neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5793
Date d'inscription : 31/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par hks le Mer 14 Nov 2018 - 19:55

morologue a écrit:la malignité d'un homme n'a jamais été un contre-argument contre sa philosophie,
C'est ton opinion mais je ne la partage pas.

_________________
Henri Meschonnic : Sous la mer, toutes les îles se rejoignent
hks
hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 8910
Localisation : Hauts de Seine
Date d'inscription : 04/10/2007

https://ashkaes.wixsite.com/ashkaes

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Morologue le Mer 14 Nov 2018 - 22:53

Pauvre Montaigne (qui reconnaissait l'inconstance de nos motions), pauvre Machiavel (qui accréditait la renardise en quête de pouvoir), pauvre Nietzsche (qui était sincèrement immoraliste), pauvre Bataille (qui trouvait que nous vivons sur "un sol de destructions multipliées"), pauvre Cioran (qui voyait bien que tout était vicié) - pour ne citer qu'eux, etc.

_________________
Les absents ont toujours tort.
Morologue
Morologue
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 793
Date d'inscription : 02/08/2018

https://www.agoravox.fr/auteur/mal

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par hks le Jeu 15 Nov 2018 - 0:03

mrl a écrit:la malignité d'un homme n'a jamais été un contre-argument contre sa philosophie,


Commençons par Platon si tu veux bien. La malignité n'était peut être pas son propre, et il en a tiré de leçons ... il n' empêche que soutenir le (les) tyran de Syracuse, ça sème le trouble sur sa philosophie.

Pour paraphraser : Qui imagine Montaigne, Bataille ou Cioran mis en examen?

_________________
Henri Meschonnic : Sous la mer, toutes les îles se rejoignent
hks
hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 8910
Localisation : Hauts de Seine
Date d'inscription : 04/10/2007

https://ashkaes.wixsite.com/ashkaes

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Morologue le Jeu 15 Nov 2018 - 9:24

C'est le même problème que pour Sartre ! ... De manière générale, s'engager social-historiquement (Castoriadis) restera toujours un pari sur l'avenir. S'engager est se mettre en gage ; il y a risque d'exposition à la vindicte comme à la gloire auprès de populations entières à travers des générations. Platon tenta d'actionner sa République bon an mal an, c'est bien tout ce que l'on sait, mais d'entendre tyran nous fiche la frousse contemporaine. Or ce n'est pas non plus comme si l'Antiquité était une tendre époque, même en dehors des tyrannies.

Malheureusement, qu'est-ce qu'un Grec ancien mettait sous ce terme ? A peu près tous les gouvernements personnels, et nous savons que les monarques n'ont pas tous été tyranniques selon nos mœurs. Revoilà Sartre : il fut gauchiste, ce qui s'appelle le plus veule désormais, entre les gauchistes ; cela n'ôte aucune ligne à l'Être et le néant, encore que ses exemples philosémites, antibourgeois et transgenres ne soient pas là par pure coïncidence.

Bref, récuser Platon à Syracuse est de démocratisme. Pour ma part, c'est notre contrée actuelle que je trouve fanatisée, de ses zones jusqu'au sommet de l’État, en passant par ses militances surmédiatisées. Cela n'empêche pas que théocratisme islamique, féminisme de troisième génération, transgenrisme, racialisme antiraciste, post-colonialisme anti-Blanc, antipopulisme dirigiste et libéralisme macronien aient aussi une tectonique philosophique.

_________________
Les absents ont toujours tort.
Morologue
Morologue
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 793
Date d'inscription : 02/08/2018

https://www.agoravox.fr/auteur/mal

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Emmanuel le Ven 16 Nov 2018 - 16:07

.

Ce que le discours du rectorat de Heidegger annonce, c'est la fin de l'alliance entre les juifs de savoir et les protestants allemands ...

Ce qui s'annonce, c'est la fin de l'alliance par évacuation, mise en suspend, pas encore extermination des juifs allemands …

.

Les français qui lisent Heidegger découvrent en français une langue que même les allemands considèrent comme nouvelle en allemand.

Kant, Hegel et Goethe avaient renoncé à abandonner l'allemand de Luther.

Heidegger ne se gênera pas pour « déluthériser » l'allemand.

Il ne faut plus nous raconter que nous, Français, nous ne comprenons pas Heidegger parce que nous ne comprenons pas l'allemand.

Consulter attentivement le colloque «Heidegger et "les juifs"» ci-dessous, avec Alain Finkielkraut et Jean-Claude Milner, pour en entendre de belles sur le « Prophète » :




.
Emmanuel
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 05/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Morologue le Ven 16 Nov 2018 - 16:15

Cette vidéo que j'avais soumise plus tôt sur ce topic et que tu reprends-là, justement au moment où j'ai dit cela sur Apologie de la science, est de simple harcèlement moral, toujours aussi véreux. Les moralistes font les malins, cela est de toute humanité. Hélas, psychologiquement, et sauf psycho/socio-pathie, je dirais que c'est de mort de peur profondément intériorisée, qu'on devient ainsi traumatisant nolontaire en guise de jeu.

Décidément, les anti-heideggeriens sont mal représentés sur le forum, déjà qu'ils ne semblent pas très convainquants en général - en dehors du moralisme. Mais ce moralisme-même, est mal opposable au nazisme, puisqu'il utilise allègrement les caprices et les coups bas au nom de sa bien trop bonne parole pour être vraie. A partir de là ... le tout n'étant que de l'admettre.

_________________
Les absents ont toujours tort.
Morologue
Morologue
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 793
Date d'inscription : 02/08/2018

https://www.agoravox.fr/auteur/mal

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par neopilina le Ven 16 Nov 2018 - 18:03

Morologue a écrit:
neopilina a écrit:D'où, lien de cause à effet, MON rapport à Heidegger.
Bref, tu admets moraliser, aussi.

Oui, quand il est question de collusion, connivence, profondes avec le nazisme, mon sens moral bondit. Toi, moins déjà. Dans ton cas moraline (judéo-chrétienne, réactionnaire, bourgeoise, etc.) fera parfaitement l'affaire.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". " Il faut régresser et recommencer, en conscience ". Moi.
neopilina
neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5793
Date d'inscription : 31/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Jans le Ven 16 Nov 2018 - 21:46

Les Français qui lisent Heidegger découvrent en français une langue que même les Allemands considèrent comme nouvelle en allemand.
Kant, Hegel et Goethe avaient renoncé à abandonner l'allemand de Luther.
Heidegger ne se gênera pas pour « déluthériser » l'allemand.
Il ne faut plus nous raconter que nous, Français, nous ne comprenons pas Heidegger parce que nous ne comprenons pas l'allemand.
Non, les Allemands découvrent une langue qu'ils arrivent à identifier grâce aux racines, certes avec difficulté car Heidegger aime les néologismes et hapax, mais cela n'a rien à voir avec la "novlangue de Heidegger en français", qui est une tentative impossible - et truffée d'erreurs chez Martineau, désolé.
Les Français comprennent à travers les traductions une partie de Heidegger.. bon, inutile de les accabler, j'ai donné quelques aperçus.
"déluthériser" l'allemand : c'est vraiment n'importe quoi, venant de gens qui ignorent tout de l'allemand ! le ridicule ne tue plus !! Vous vous rendez compte que vous vous inventez une sorte de heidegger qui aurait des racines cartésiennes vu la traduction pratiquée ? On est au pays ds brumes, là, de l'indéfini, du nébuleux, d'une sorte de panthéisme qui n'a jamais fini de resurgir en Allemagne, sous formes diverses.
Jans
Jans
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 256
Localisation : IdF
Date d'inscription : 27/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Emmanuel le Ven 16 Nov 2018 - 22:48

Jans a écrit:
Les Français qui lisent Heidegger découvrent en français une langue que même les Allemands considèrent comme nouvelle en allemand.
Kant, Hegel et Goethe avaient renoncé à abandonner l'allemand de Luther.
Heidegger ne se gênera pas pour « déluthériser » l'allemand.
Il ne faut plus nous raconter que nous, Français, nous ne comprenons pas Heidegger parce que nous ne comprenons pas l'allemand.
Non, les Allemands découvrent une langue qu'ils arrivent à identifier grâce aux racines, certes avec difficulté car Heidegger aime les néologismes et hapax, mais cela n'a rien à voir avec la "novlangue de Heidegger en français", qui est une tentative impossible - et truffée d'erreurs chez Martineau, désolé.
Les Français comprennent à travers les traductions une partie de Heidegger.. bon, inutile de les accabler, j'ai donné quelques aperçus.
"déluthériser" l'allemand : c'est vraiment n'importe quoi, venant de gens qui ignorent tout de l'allemand ! le ridicule ne tue plus !! Vous vous rendez compte que vous vous inventez une sorte de heidegger qui aurait des racines cartésiennes vu la traduction pratiquée ? On est au pays ds brumes, là, de l'indéfini, du nébuleux, d'une sorte de panthéisme qui n'a jamais fini de resurgir en Allemagne, sous formes diverses.

Tu discuteras de tout ça avec Jean-Claude Milner, qui m'a l'air de connaître aussi bien l'allemand que toi. (Et qui te donnera son point de vue sur la relation qu'il voit entre Heidegger et Hannah Arendt avec pour point central la langue.)

En passant, et puisque tu me sembles maîtriser le français et que tu me sembles te voir comme un germanophone averti, pourquoi ne te chargerais-tu pas de la re-traduction de l'œuvre de Heidegger ? (Et ne va pas me sortir que c'est intraduisible, car c'est faux, du point de vue de Danica Seleskovitch et Marianne Lederer, que tu ferais mieux de consulter avant de nous parler de l'incompréhensibilité de l'allemand de Heidegger par les francophones).

Ou alors dis-nous toutes les erreurs de traduction de ceux qui ont traduit Heidegger et qui contredisent ce que disent les cahiers noirs commentés par Emmanuel Faye, qui me semble maîtriser le français et se voit comme toi comme un germanophone averti.

Jans a écrit:les Allemands découvrent une langue qu'ils arrivent à identifier grâce aux racines, certes avec difficulté car Heidegger aime les néologismes et hapax

Vas-y, interprète tous ces néologismes, tous ces hapax, et propose ta traduction à un bon éditeur français, qu'on voit de quoi il est réellement question avec la difficulté qu'ont les allemands à lire Heidegger.

.


Dernière édition par Emmanuel le Ven 16 Nov 2018 - 23:47, édité 1 fois
Emmanuel
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 05/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Morologue le Ven 16 Nov 2018 - 22:56

neopilina a écrit:Oui, quand il est question de collusion, connivence, profondes avec le nazisme, mon sens moral bondit. Toi, moins déjà. Dans ton cas moraline (judéo-chrétienne, réactionnaire, bourgeoise, etc.) fera parfaitement l'affaire.
Infra-gredin, je me suis gardé de moraliser de bout en bout, intellectuellement immoraliste, et voilà que tu me catégorises ! ... Attention : ton rejet de la moraline judéo fera bientôt de toi un nazi ! Grrrrrr ! ... Et ça n'est pas comme si l'humanitarisme/humanisme pacifisto-universaliste, n'était pas d'inspiration judéo-chrétienne, bourgeoise, jusque dans la réaction désormais (Alain Finkielkraut, par exemple).


Dernière édition par Morologue le Ven 16 Nov 2018 - 23:59, édité 2 fois (Raison : Correction + Et ça n'est pas ...)

_________________
Les absents ont toujours tort.
Morologue
Morologue
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 793
Date d'inscription : 02/08/2018

https://www.agoravox.fr/auteur/mal

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Bergame le Ven 16 Nov 2018 - 23:41

Merci de bien vouloir apporter ici tes lumières, Jans.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
Bergame
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 3628
Date d'inscription : 03/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par neopilina le Sam 17 Nov 2018 - 1:30

Morologue a écrit:
neopilina a écrit:Oui, quand il est question de collusion, connivence, profondes avec le nazisme, mon sens moral bondit. Toi, moins déjà. Dans ton cas moraline (judéo-chrétienne, réactionnaire, bourgeoise, etc.) fera parfaitement l'affaire.
Infra-gredin, je me suis gardé de moraliser de bout en bout, intellectuellement immoraliste, et voilà que tu me catégorises ! ... Attention : ton rejet de la moraline judéo fera bientôt de toi un nazi ! Grrrrrr !

Tant que tu reviendras au " rab ", je me ferais un devoir de te resservir.


Morologue a écrit:Et ça n'est pas comme si l'humanitarisme/humanisme pacifisto-universaliste, n'était pas d'inspiration judéo-chrétienne, bourgeoise, ...

Pas faux. Mais je ne suis pas concerné. Exemple : dans la devise de la République, " Fraternité " n'a rien à faire là, c'est du romantisme, ça ne se décrète pas, ce n'est pas du Droit. Quant à " Liberté " et " Egalité ", même si j'entends bien que le second entendait appuyer sur la suppression toute fraîche de l'Ancien Régime, sont aujourd'hui redondants, c'est du Droit, ça relève des Droits a priori de tout individu. Je propose " Liberté et Justice ". Que je sois pour les Droits fondamentaux ne veut pas dire que je suis contre les Devoirs. Et l'un des problèmes fonciers d'une démocratie faible, c'est que certains en oublient facilement leurs Devoirs. Je suis plus pour l'ordre que tu ne sembles pouvoir l'imaginer.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". " Il faut régresser et recommencer, en conscience ". Moi.
neopilina
neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5793
Date d'inscription : 31/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Emmanuel le Sam 17 Nov 2018 - 5:59

.

Erreur de (petite) frappe ...

.


Dernière édition par Emmanuel le Sam 17 Nov 2018 - 6:20, édité 1 fois
Emmanuel
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 05/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Emmanuel le Sam 17 Nov 2018 - 6:16

.

« L'effroi ressenti à la lecture des propos antisémites contenus dans les cahiers noirs de Heidegger. »

C'est dans le propos de Yves-Charles Zarka, que les apologistes du « prophète » de l'Être n'écoutent ni n'entendent.

Lui non plus ne sait pas lire l'allemand ?





Oui, Jans, je suis comme Bergame prêt à te féliciter pour les lumières que tu nous apportes sur la langue allemande, et je suis en plus d'accord avec toi lorsque tu dis « les Allemands découvrent une langue qu'ils arrivent à identifier grâce aux racines, certes avec difficulté car Heidegger aime les néologismes et hapax, mais cela n'a rien à voir avec la "novlangue de Heidegger en français", qui est une tentative impossible - et truffée d'erreurs chez Martineau, désolé. »

Et d'accord aussi avec toi pour dire que « Les Français comprennent à travers les traductions une partie de Heidegger. »

Mais ceux qui parmi les Français lisent Heidegger en allemand et qui t'expliquent l'antisémitisme de ce type, eux aussi, ils comprennent Heidegger de travers ?

Et puis, Jans, tu l'as, toi, la traduction de Être et temps de Martineau révisée par lui-même et hors distribution publique ? Te viendrait-il à l'esprit que cette nouvelle traduction est (bien plus) fidèle à Heidegger que la première ? Aurais-tu pu imaginer que Martineau ait distribué lui-même cette nouvelle traduction à une petite ribambelle de Français ? Veux-tu que je t'envoie mon exemplaire par la poste ?

.
Emmanuel
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 05/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par kercoz le Sam 17 Nov 2018 - 8:48

hks a écrit:

Pour paraphraser : Qui imagine  Montaigne, Bataille ou Cioran  mis en examen?

Montaigne va bientot etre mis en examen :
https://www.youtube.com/watch?v=hJ1hHCmGByk

Pendant 10 ans, je suis passé à qqs mètres de ses os, juste pour vérifier la mise à la terre de l' unique lampe du local !

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4384
Date d'inscription : 01/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Morologue le Sam 17 Nov 2018 - 9:27

Emmanuel a écrit:« L'effroi ressenti ... »
Tout est là. Tout le contre-hiedeggerisme est rationalisation post-posée, depuis les émotions morales ayant provoqué l'effroi.

Le colloqueur écrit Heidegger et la responsabilité de la philosophie. On en revient aussi à ce que je disais plus haut : la philosophie a-t-elle une mission "citoyenne responsable" ? ... En dehors du démocratisme, je ne vois pas. Heidegger est coupable de ne pas penser comme le commun des mortels mondialistes de l'an 2000, et l'on ne problématise toujours pas en quoi il aurait trouvé dans le judaïsme - à tort ou à raison, à supposer que ses relations soient pertinentes et que le judaïsme tienne à avoir une place de choix dans l'ontologie heideggerienne (ce qui ne fait intellectuellement aucun sens) - un ingrédient contrevenant à l'Estre. Mieux : Friedrich Nietzsche ou Hannah Arendt critiquèrent allègrement le judaïsme, sans certes verser sociopolitiquement dans l'antisémitisme, que cela vient plutôt conforter le heideggerisme que le ruiner ; or, Friedrich Nietzsche fut philosémite en son temps, et Hannah Arendt ressort de ladite religion.

Reste la bonhomie, à escient ignare chez les érudits même, pour expliquer cet effroi. Yves-Charles Zarka est extrêmement pénible à suivre, car il ne fait que se redire moralement dans ses rationalisations - reconnaissant par ailleurs avec probité, que rien dans le heideggerisme avant lesdits cahiers, n'induisait à l'antisémitisme métaphysique, sans qu'il n'y empêche. Mais Albert Camus aussi, en voulut à Nietzsche d'avoir permis sa récupération nazie.

Tout cela n'est pas raisonnable, encore qu'on puisse honnir Heidegger d'homme à homme. Alors, s'il vous plaît, au lieu de vous doter de mille et une raisons scabreuses, contournées et théâtrales devant le heideggerisme, entonnez tous en cœur je vous prie : "Haro sur Heidegger et tout ce qui s'y rapporte pour les siècles des siècles !" vous assumeriez enfin votre démarche avec honneur. Quant à l'amor fati, il ira se faire voir chez les Grecs !

_________________
Les absents ont toujours tort.
Morologue
Morologue
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 793
Date d'inscription : 02/08/2018

https://www.agoravox.fr/auteur/mal

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Jans le Sam 17 Nov 2018 - 12:08

Je vous avoue ne pas comprendre pourquoi toute cette discussion dérive vers des emportements passionnels, ces impulsions quasiment carnassières, ces invectives mouillées d'acide, comme le chante Aznavour dans "comme ils disent".
Je vous lis avec intérêt, parce que j'aime la réflexion philosophique n'en ayant moi-même que très peu, voilà, vous m'enrichissez, donc merci. Concernant Heidegger, je ne peux que renvoyer une fois de plus à Georges-Arthur Goldschmidt, qui est un esprit brillant et profond. Il apporte au non-germanophone des éclairages subtils sur Heidegger. Quant à retraduire l'Etre et le Temps, j'ai déjà donné mon opinion : une équipe serait nécessaire. de toute façon, ça ne m'intéresse pas. Mais pourquoi devrais-je me taire quand je lis des phrases françaises ampoulées qui en plus trahissent l'allemand ? j'ai la faiblesse de croire que malgré tout une partie de Martineau est parfaitement exploitable ! Inutile de me tomber dessus, Martineau n'est pas une icône.

Heidegger n'est pas fondamentalement nazi au sens où il aurait vu très tôt "le génie" de Hitler menant l'Allemagne à son sommet et son salut, je pense que c'est plutôt une sorte d'opportuniste, car un intellectuel profond et véritable ne peut pas se dissimuler la vacuité totale du coeur et de l'esprit d'Adolf, en plus de son emphase pathologique.
Heidegger a cette vision du "Juif" parfaitement décrite par Jakob Wassermann dans "mon chemin comme Allemand et Juif", celle qui fut aussi celle de Treitschke, pourtant grand historien, qui inventa la formule "les juifs font notre malheur" — à l'opposé du grand Mommsen, qui était plutôt philosémite : cette idée que l'Allemand, par son sol, sa race, ses coutumes, ses forêts, son climat, son sens de la communauté, de la fidélité, sa loyauté, doit respecter et faire respecter ses racines, tout élément étranger étant suspecté d'être là pour abuser de sa crédulité, de sa candeur, spécialement le juif, l'apatride : tout cela a beau être de l'irrationnel pur, une sorte de névrose d'angoisse, de projection paranoïde sur l'ennemi potentiel, c'est bien là ! La seconde strophe du "Deutschland über alles" commence en célébrant les femmes et la fidélité allemande : "Deutsche Frauen, deutsche Treue..". Heidegger croyait (il l'a dit) à une sorte de complot mondial juif — et ses racines catholiques allaient dans ce sens ; les petits Allemands doués de son coin allaient étudier dans les collèges jésuites du lac de Constance...

_________________
‚καλούμενός τε κἄκλητος θεὸς παρέσται'
Vocatus atque non vocatus deus aderit
Jans
Jans
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 256
Localisation : IdF
Date d'inscription : 27/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Emmanuel le Sam 17 Nov 2018 - 12:37

Morologue a écrit:
Emmanuel a écrit:« L'effroi ressenti ... »
Tout est là. Tout le contre-hiedeggerisme est rationalisation post-posée, depuis les émotions morales ayant provoqué l'effroi.

Tout est là. Tout le contre-maurice-paponisme est rationalisation post-posée, depuis les émotions morales ayant provoqué l'effroi.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Papon

Maurice Papon, né le 3 septembre 1910 à Gretz-Armainvilliers (Seine-et-Marne) et mort le 17 février 2007 à Pontault-Combault, est un haut fonctionnaire et un homme politique français. Il est condamné en 1998 à dix ans de réclusion criminelle pour complicité de crimes contre l'humanité concernant des actes d'arrestation et de séquestration, lors de l'organisation de la déportation des Juifs de la région bordelaise vers le camp de Drancy, d'où ils sont ensuite acheminés vers le camp d'extermination d'Auschwitz, commis quand il était secrétaire général de la préfecture de Gironde, entre 1942 et 1944, sous l'occupation de la France par les forces armées du Troisième Reich..

.

Tout est là. Tout le contre-dominique-strotskanisme est rationalisation post-posée, depuis les émotions morales ayant provoqué l'effroi.

.

Tout est là. Tout le contre-harvey-weinsteinisme est rationalisation post-posée, depuis les émotions morales ayant provoqué l'effroi.
.

Tout est là. Tout le contre-machin-chochisme de toutes les découvertes ultérieures des crimes commis par le machin-chose est rationalisation post-posée, depuis les émotions morales ayant provoqué l'effroi.

.


Dernière édition par Emmanuel le Sam 17 Nov 2018 - 12:44, édité 1 fois
Emmanuel
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 05/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou Contre Heidegger. - Page 17 Empty Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 17 sur 19 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum