Le Deal du moment : -60%
PHILIPS SHB3175BK/00 Casque Bluetooth
Voir le deal
28.80 €

PLATON

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par hks le Ven 17 Aoû 2018 - 19:54



Dernière édition par hks le Ven 17 Aoû 2018 - 23:13, édité 1 fois

hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 8819
Date d'inscription : 04/10/2007

https://ashkaes.wixsite.com/ashkaes

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par axolotl le Ven 17 Aoû 2018 - 20:10

Emmanuel a écrit:Je pense à réécrire les livres disparus de Démocrite en les mettant à jour suivant ce qui se pense de mieux dans le monde du 21e siècle.


Insécable ? On n'a jamais réussi à isoler une particule car elle est soit toujours en mouvement ou dans une dynamique d'échange de particules entre elles, ce qui en maintient d'autres ensemble comme les baryons: proton, neutron et le reste.
Dans l'interaction faible on parle de nuages électroniques donc encore une fois de densité de probabilité de l'électron.
Donc l'électron lorsqu'il tourne autour du noyau n'est pas si insécable qu'on croit, car il faudrait d'une part savoir où il se trouve et dans quel état il est, onde ou corpuscule.
On n'a jamais réussi à les isoler mais à les mettre en évidence oui: ceci dit de quoi elles sont composées ces particules ? Mystère. Un moment on parlait beaucoup de la théorie des cordes, mais elle semble abandonnée après des résultats et des prédictions inexactes ou fausses, selon Aurélien Barrau.
Dommage car pour le coup "l'insécable" aurait été une corde d'un seul type ou de plusieurs mais en nombre limité et fini: le constituant ultime de toute les particules aurait été une corde en vibration..
Théorie quasiment abandonnée car infirmée par l'expérience... encore une, hélas ! Comme l'histoire de la supersymétrie qui a couté cher, même très en frais d'investissement pour la recherche mais n'ayant donné aucun résultat.
Les baryons (lourd en grec) sont composés de 3 quarks: ils forment les neutrons et protons, lesquels dans l'état metastable du noyau où ils se trouvent s'échangent constamment des particules pour former l'interaction forte. Les gluons en langage idoine sont les bosons de jauge responsables de l'interaction forte. Les gluons confinent les quarks ensemble en les liant très fortement. Ils permettent ainsi l'existence des protons et des neutrons, ainsi que des autres hadrons et donc de l'univers que nous connaissons.
Je peux me renseigner si tu as des questions précises: projet ambitieux et intéressant mais je crains que tu ne te confrontes à quelques difficultés...
axolotl
axolotl
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 594
Date d'inscription : 11/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par Emmanuel le Ven 17 Aoû 2018 - 20:30

Crosswind a écrit:
Emmanuel a écrit:
hks a écrit:Si facile qu'il n'y a plus besoin de penser du tout.
Je pense à réécrire les livres disparus de Démocrite en les mettant à jour suivant ce qui se pense de mieux dans le monde du 21e siècle.
Quel raisonnement t'amène à cette conviction, je veux dire dans une ontologie de l'insécable alors même que la crise de l'atomisme n'a jamais été si prégnante ?
Je ne voit pas ce que tu dis en parlant de la crise de l'atomisme. Les centrales nucléaires ne fonctionnent plus ? On ne traite plus certains malades au radiations nucléaire ? On a plus de Boson de Higgs pour expliquer la masse des particules ?  Quelqu'un est parvenu à pénétrer dans l'ère de Planck ? Le Large Hadron Collider est en panne ? On a plus l'intelligence qui permettrait de comprendre ce que signifie un insécable en tant que totalité d'un être ? On veut rejoindre Husserl (la science est en crise), Heidegger (la science ne pense pas), Michel Henry (la science est barbare) ?
lol!

-------------------------

Pour parler plus sérieusement, je veux considérer qu'il est possible de partir des titres de l'œuvre disparue de Démocrite l'atomiste pour écrire ce que ces titres indiquent, et même plus, mais en fondant cette réécriture sur les connaissances acquises depuis 3 ou 4 siècles, qui sont majoritairement scientifiques et qui ont changé notre civilisation.

Ces titres sont les suivants :

Physique

l'Existence des atomes
le Grand Diacosme
le Petit Diacosme
Cosmographie
des Planètes
de la Nature
de la Nature humaine ou de la Chair
de l’Esprit
des Sensations
Des Liquides
des Couleurs
des Figures différentes
de la Transformation des figures
le Fortifiant ou discours justifiant les précédents
des Images
de la Providence
de la Peste ou des Maladies pestilentielles
des Choses douteuses
Causes célestes
Causes de l’air
Causes de la terre
Causes du feu et de son contenu
Causes des sons
Causes des germes
Des plantes et des fruits
Causes des animaux
Causes mêlées
De la Pierre d’aimant


Éthique

Pythagore, ou de l’état de la sagesse
Des Enfers
La Tritogénie
Du Courage
De la Vertu
De la Corne d’abondance
Du Bonheur
Commentaires de morale
La Bonne Humeur


Mathématiques

de la Différence du gnomon ou de la tangence du cercle et de la sphère, ou de la Géométrie ou le Géométrique
les nombres
des Nombres irrationnels et des Solides
Explications
la Grande année ou les règles de l’astronomie
Débat sur la clepsydre
Description du ciel
Géographie
Description du pôle
Description des rayons
Description des trous


Musique

Des Rythmes et de l’Harmonie
De la Poésie
De la Beauté épique
De la Consonance et de la Dissonance
Des lettres d’Homère ou de la justesse des vers et des termes
Du Chant
De la Diction
Dictionnaire


Art

De la Prévision médicale
Du Régime de vie ou le Diététique, ou de la Médecine
Causes des choses qui sont de saison et de celles qui sont hors de saison
De la Peinture
Tactique ou de l’emploi des armes

je veux considérer qu'il est possible de partir des titres de cette œuvre disparue pour faire exactement ce qu'on en fait réellement aujourd'hui et même plus en science, fille du matérialisme atomiste de Démocrite.

.
Emmanuel
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 05/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par Crosswind le Ven 17 Aoû 2018 - 20:52

Emmanuel a écrit:
[…]
Pour parler plus sérieusement, je veux considérer qu'il est possible de partir des titres de l'œuvre disparue de Démocrite l'atomiste pour écrire ce que ces titres indiquent, et même plus, mais en fondant cette réécriture sur les connaissances acquises depuis 3 ou 4 siècles, qui sont majoritairement scientifiques et qui ont changé notre civilisation.

Ces titres sont les suivants :

[…]
je veux considérer qu'il est possible de partir des titres de cette œuvre disparue pour faire exactement ce qu'on en fait réellement aujourd'hui et même plus en science, fille du matérialisme atomiste de Démocrite.


Chaque son truc. Si tu y crois, fonce, tu vendras sûrement quelques exemplaires, voire deviendra riche, si pas ultimement célèbre, par ce travail. Et à tout le moins, tu participeras à l'écriture de l'Histoire, quelque part. Mais je maintiens, Bohm lui-même s'y est cassé les dents, l'ayant reconnu à la fin de sa vie : l'atomisme est au cœur de la problématique de ce début du XXIème, et semble devoir y rester de longues années, pour la raison même des centrales, des radiations et du LHC de Genève.

Il y a un je ne sais quoi de beau, en toi, sur ce forum.
Crosswind
Crosswind
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1852
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par Emmanuel le Ven 17 Aoû 2018 - 20:59

axolotl a écrit:
Emmanuel a écrit:Je pense à réécrire les livres disparus de Démocrite en les mettant à jour suivant ce qui se pense de mieux dans le monde du 21e siècle.
Insécable ? On n'a jamais réussi à isoler une particule car elle est soit toujours en mouvement ou dans une dynamique d'échange de particules entre elles, ce qui en maintient d'autres ensemble comme les baryons: proton, neutron et le reste.
Dans l'interaction faible on parle de nuages électroniques donc encore une fois de densité de probabilité de l'électron.
Donc l'électron lorsqu'il tourne autour du noyau n'est pas si insécable qu'on croit, car il faudrait d'une part savoir où il se trouve et dans quel état il est, onde ou corpuscule.
On n'a jamais réussi à les isoler mais à les mettre en évidence oui: ceci dit de quoi elles sont composées ces particules ? Mystère. Un moment on parlait beaucoup de la théorie des cordes, mais elle semble abandonnée après des résultats et des prédictions inexactes ou fausses, selon Aurélien Barrau.
Dommage car pour le coup "l'insécable" aurait été une corde d'un seul type ou de plusieurs mais en nombre limité et fini: le constituant ultime de toute les particules aurait été une corde en vibration..
Théorie quasiment abandonnée car infirmée par l'expérience... encore une, hélas ! Comme l'histoire de la supersymétrie qui a couté cher, même très en frais d'investissement pour la recherche mais n'ayant donné aucun résultat.
Les baryons (lourd en grec) sont composés de 3 quarks: ils forment les neutrons et protons, lesquels dans l'état metastable du noyau où ils se trouvent s'échangent constamment des particules pour former l'interaction forte. Les gluons en langage idoine sont les bosons de jauge responsables de l'interaction forte. Les gluons confinent les quarks ensemble en les liant très fortement. Ils permettent ainsi l'existence des protons et des neutrons, ainsi que des autres hadrons et donc de l'univers que nous connaissons.
Je peux me renseigner si tu as des questions précises: projet ambitieux et intéressant mais je crains que tu ne te confrontes à quelques difficultés...
Je crains que tu ne vois pas encore très bien qu'en physique, l'insécable ne se trouve pas à l'échelle de l'atome, dont tu me parles avec beaucoup de savoir.

L'insécable de la physique actuelle se trouve à l'échelle de la longueur de Planck, qui est égale à 17 ordres de grandeur de moins qu'un électron ou un quark, et vaut 10 puissance -35 mètre. Certains physiciens, comme Neil deGrasse Tyson et Max Tegmark, parlent de cet insécable en disant que ce sont des grains d'espace-temps.

Je ne crains pas de te voir confronté à de grandes difficultés pour assimiler le point de vue de la physique du 20e et du 21e siècle sur l'insécable démocritéen.

.
Emmanuel
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 05/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par Crosswind le Ven 17 Aoû 2018 - 21:06

Emmanuel a écrit:

L'insécable de la physique actuelle se trouve à l'échelle de la longueur de Planck, qui est égale à 17 ordres de grandeur de moins qu'un électron ou un quark, et vaut 10 puissance -35 mètre. Certains physiciens, comme Neil deGrasse Tyson et Max Tegmark,  parlent de cet insécable en disant que ce sont des grains d'espace-temps.

Tu sais nous expliquer de quel chapeau sort cette grandeur?
Crosswind
Crosswind
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1852
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par maraud le Ven 17 Aoû 2018 - 21:15

Question cul-cul: combien de plancks dans le BIG-BANG ?

_________________
La vie est belle!
maraud
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2313
Date d'inscription : 04/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par Crosswind le Ven 17 Aoû 2018 - 21:17

maraud a écrit:Question cul-cul: combien de plancks dans le BIG-BANG ?

Faut demander à Démocrite !
Crosswind
Crosswind
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1852
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par Emmanuel le Ven 17 Aoû 2018 - 21:18

Crosswind a écrit:
Emmanuel a écrit:
[…]
Pour parler plus sérieusement, je veux considérer qu'il est possible de partir des titres de l'œuvre disparue de Démocrite l'atomiste pour écrire ce que ces titres indiquent, et même plus, mais en fondant cette réécriture sur les connaissances acquises depuis 3 ou 4 siècles, qui sont majoritairement scientifiques et qui ont changé notre civilisation.

Ces titres sont les suivants :

[…]
je veux considérer qu'il est possible de partir des titres de cette œuvre disparue pour faire exactement ce qu'on en fait réellement aujourd'hui et même plus en science, fille du matérialisme atomiste de Démocrite.
Chaque son truc. Si tu y crois, fonce, tu vendras sûrement quelques exemplaires, voire deviendra riche, si pas ultimement célèbre, par ce travail. Et à tout le moins, tu participeras à l'écriture de l'Histoire, quelque part. Mais je maintiens, Bohm lui-même s'y est cassé les dents, l'ayant reconnu à la fin de sa vie : l'atomisme est au cœur de la problématique de ce début du XXIème, et semble devoir y rester de longues années, pour la raison même des centrales, des radiations et du LHC de Genève.
Si la science se présentait toujours sans problème, qu'est-ce qu'on se ferait ch#er.

Crosswind a écrit:Il y a un je ne sais quoi de beau, en toi, sur ce forum.
Je ne sais pas quoi dire. Tu sors, ce soir ?
lol!

.
Emmanuel
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 05/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par Emmanuel le Ven 17 Aoû 2018 - 21:21

Crosswind a écrit:
Emmanuel a écrit:

L'insécable de la physique actuelle se trouve à l'échelle de la longueur de Planck, qui est égale à 17 ordres de grandeur de moins qu'un électron ou un quark, et vaut 10 puissance -35 mètre. Certains physiciens, comme Neil deGrasse Tyson et Max Tegmark,  parlent de cet insécable en disant que ce sont des grains d'espace-temps.
Tu sais nous expliquer de quel chapeau sort cette grandeur?
Tu pourras toi-même la sortir du chapeau Wikipedia.
Emmanuel
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 05/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par Emmanuel le Ven 17 Aoû 2018 - 21:23

maraud a écrit:Question cul-cul: combien de plancks dans le BIG-BANG ?
Je n'y mettrais pas ma tête à couper, mais je pense qu'il n'y en a qu'un, voire moins.
Emmanuel
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 05/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par maraud le Ven 17 Aoû 2018 - 21:46

Moins qu'un planck !? .. je croyais que le planck était insécable...? C'est, soit zéro planck, soit x planck(s).

Si c'est zéro planck, alors toute "matière" est sécable et si c'est un planck ou plus, c'est que le big-bang n'est pas ce que disent les équations ( un point initial, autrement dit: absence d'étendue)

_________________
La vie est belle!
maraud
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2313
Date d'inscription : 04/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par axolotl le Ven 17 Aoû 2018 - 22:10

La théorie , ou disons la phrase admise pour le moment concernant le Big Bang (ça va changer, c'est obligatoire, on n'en restera pas là!) c'est que l'univers est né d'une fluctuation du vide. Un quantum capricieux qui s'ennuyait ferme et qui se disait "tiens qu'est-ce que je pourrais faire d'intéressant aujourd'hui ?" et paf!, il a créé l'univers.
Je prends cela à la rigolade parce qu'on est pas capable d'aller plus loin aujourd'hui, mais ça va peut-être changer, sûrement même ! Avec la science, comme avec le reste les sciences humaines philo comprise,  on n'en restera pas là c'est sûr...
Si tu dis que la longueur ou le temps (ou l'aire) de Planck c'est une grandeur insécable, c'est pas exactement cela: ce sont des grandeurs, celles affublées du nom de l'inventeur de la théorie des quantas,  au-dessous desquelles on est incapable de descendre. Pour pouvoir voir en-deçà, il faudrait une centrale nucléaire de la taille du système solaire et encore!!
Je te dis cela pas pour te rabrouer méchamment, mais pour pas que tu t'exposes à des mésaventures avec les scientifiques, car eux ils vont te tenir le discours officiel de chez "officiel" c.-à-d. dans leur langage, celui reconnu et admis par la communauté scientifique dans sa grande majorité...
Et si tu sors de ça ou de ses limites ou que tu montres ne serait-ce qu'un brin de méconnaissance sur ce qui se dit "officiellement", bonjour les dégâts: enfin pas les dégats mais ils t'écouteront pas même si tu as des choses intéressantes à leur demander et dire par la suite.
J'ai vu cela un certain nombre de fois sur le forum de science où je vais et ils sont réputés au moins pour leur sérieux: donc, moi avec eux je me risque plus à rien d'extra-discours-officiel-de-la-science, surtout sur la physique... Et ils sont plutôt secs sur ces forums de science. Si tu insistes ou persistes un tant soit peu dans ton idée ou discours, ils peuvent devenir assez agressifs aussi!
Et méchants, je l'ai vu plus d'une fois.
axolotl
axolotl
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 594
Date d'inscription : 11/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par maraud le Ven 17 Aoû 2018 - 22:26

Oh mais je sais très bien que les Scientifiques ne répondent pas aux questions cul-cul.

Le quanta d'énergie nécessaire à la plus petite variation envisageable est apparemment bien établi. Ce qui me fait dire qu'entre les équations et ce qui est à découvrir qui confirme ces équations , il y a ce quelque chose qui se situe au delà de la physique, c'est-à-dire dans le domaine de la métaphysique pure, celle-là même dont on se contrefout...et qui pourtant est la seule passerelle entre le monde mathématique et le monde " matériel". Mais tout cela est tellement cul-cul....

_________________
La vie est belle!
maraud
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2313
Date d'inscription : 04/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par maraud le Ven 17 Aoû 2018 - 22:34

Heu... la fluctuation du vide ( dont on sait qu'il n'est pas vide) est une régression absurde qui fait de la métaphysique à reculons. La fluctuation du point initial ( à la limite) est un passage difficile pour la logique , c'est un goulot d'étranglement qu'on ne passe que si l'on se oint de croyance.

_________________
La vie est belle!
maraud
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2313
Date d'inscription : 04/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par quid le Ven 17 Aoû 2018 - 22:54

Emmanuel a écrit:Je veux dire par là que même si l'atomisme n'a plus la même signification que du temps de la Grèce antique, puisque maintenant l'insécable physique se trouve à l'échelon de l'ère de Planck, la notion d'insécable se trouve dans l'essence de toute chose. Je peux certes casser un objet ou un sujet, je ne peux pas casser l'essence imaginée de cet objet ou de ce sujet, qui était réellement la sienne avant que je ne le casse. Cette essence est du domaine exclusif de l'existence physiquement sécable mais essentiellement entière de l'objet ou du sujet.

Emmanuel a écrit:On a plus de Boson de Higgs pour expliquer la masse des particules ?  Quelqu'un est parvenu à pénétrer dans l'ère de Planck ?

Le boson de Higgs est un quantum du champ de Higgs. On parle de lui en tant que particule du fait de la notion de quantum.

Mais je ferai ces quelques remarques :

- Le boson ne se présente pas seul, il est au sein d'un champ. Le côté sécable est donc à relativiser dans la mesure où la composante champ a autant sinon plus de réalité.

- Le quantum n'est pas uniquement une mesure de longueur, mais plus généralement une mesure d'énergie intégrant l'espace et le temps. Ce qui fait que garder une vue philosophique macroscopique sur des notions quantiques en ne gardant que la notion corpusculaire ne fait pas sens ou est un biais.

- Que la science traite de problèmes scientifiques et se décline en disciplines qui sont relativement cloisonnées car il s'agit d'études et de méthodologie. Ces disciplines ne cherchent pas à porter des jugements philosophiques.

- Que si la philosophie a été pionnière dans la constitution des sciences, c'est que la frontière était alors floue entre philosophie et soif de connaissance. La frontière est maintenant clairement démarquée, puisque la science n'apporte pas de réponse philosophique, même si sur différents domaines elle permet d'éviter de se fourvoyer lorsque l'on aborde des questions plus philosophiques que de toute manière la science n'est pas en mesure d'aborder, ne le prétendant d'ailleurs pas.

- Que la science est devenue un ensemble de disciplines de plus en plus pointues se déclinant et se spécialisant de plus en plus, mais restant cependant relativement décousues, et ceci lié à la méthode scientifique.

- Que ces disciplines scientifiques ne sont en aucune manière nécessaires pour philosopher puisque l'on n'a pas attendu, ni l'on attendra les développements de la science pour le faire.

- Que la science est devenue le domaine de l'extrême alors que la philosophie maintenant séparée de la science n'a que des ambitions à notre échelle et que donc la science, malgré ses découvertes, apporte faiblement à la philosophie.

- Que construire une philosophie autour de la science fait de moins en moins sens.
quid
quid
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 938
Date d'inscription : 04/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par Emmanuel le Ven 17 Aoû 2018 - 23:56

maraud a écrit:Moins qu'un planck !? .. je croyais que le planck était insécable...? C'est, soit zéro planck, soit x planck(s).

Si c'est zéro planck, alors toute "matière" est sécable et si c'est un planck ou plus, c'est que le big-bang n'est pas ce que disent les équations ( un point initial, autrement dit: absence d'étendue)
C'est bien pour ça que je dis que je ne mettrais pas ma tête à couper pour défendre l'idée d'une longueur de Planck ou moins au moment du big bang ...

.
Emmanuel
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 05/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par Emmanuel le Sam 18 Aoû 2018 - 1:21

axolotl a écrit:La théorie , ou disons la phrase admise pour le moment concernant le Big Bang (ça va changer, c'est obligatoire, on n'en restera pas là!) c'est que l'univers est né d'une fluctuation du vide. Un quantum capricieux qui s'ennuyait ferme et qui se disait "tiens qu'est-ce que je pourrais faire d'intéressant aujourd'hui ?" et paf!, il a créé l'univers.
Je prends cela à la rigolade parce qu'on est pas capable d'aller plus loin aujourd'hui, mais ça va peut-être changer, sûrement même ! Avec la science, comme avec le reste les sciences humaines philo comprise,  on n'en restera pas là c'est sûr...
Si tu dis que la longueur ou le temps (ou l'aire) de Planck c'est une grandeur insécable, c'est pas exactement cela: ce sont des grandeurs, celles affublées du nom de l'inventeur de la théorie des quantas,  au-dessous desquelles on est incapable de descendre. Pour pouvoir voir en-deçà, il faudrait une centrale nucléaire de la taille du système solaire et encore!!
Je te dis cela pas pour te rabrouer méchamment, mais pour pas que tu t'exposes à des mésaventures avec les scientifiques, car eux ils vont te tenir le discours officiel de chez "officiel" c.-à-d. dans leur langage, celui reconnu et admis par la communauté scientifique dans sa grande majorité...
Et si tu sors de ça ou de ses limites ou que tu montres ne serait-ce qu'un brin de méconnaissance sur ce qui se dit "officiellement", bonjour les dégâts: enfin pas les dégats mais ils t'écouteront pas même si tu as des choses intéressantes à leur demander et dire par la suite.
J'ai vu cela un certain nombre de fois sur le forum de science où je vais et ils sont réputés au moins pour leur sérieux: donc, moi avec eux je me risque plus à rien d'extra-discours-officiel-de-la-science, surtout sur la physique... Et ils sont plutôt secs sur ces forums de science. Si tu insistes ou persistes un tant soit peu dans ton idée ou discours, ils peuvent devenir assez agressifs aussi!
Et méchants, je l'ai vu plus d'une fois.
Je ne sais que trop de quoi tu parles en parlant de forum de science. Mais moi, je ne leur parle pas, aux scientifiques de forum. Pas par mépris ou quoi que ce soit de négatif, d'ailleurs. La vérité, c'est que le nombre des messages placés sur leurs forums dépasse l'entendement et qu'ils n'ont tout simplement pas le temps qu'il leur faudrait pour y répondre sereinement. Ils procèdent presque toujours sous une pression épouvantable.

Cela dit, les deux scientifiques que j'ai cités plus haut, Neil deGrasse Tyson et Max Tegmark, ils me disent par l'intermédiaire de Scientific American (qui paraît en France sous le nom de Pour la science) que les longueurs de Planck sont des grains d'espace-temps. Qu'il faille ou non une énergie démesurément élevée pour « casser » l'espace contenu dans la longueur de Planck dit bien que ces grains d'espace-temps sont insécables dans le contexte actuel. Comme l'était l'atome à l'époque où n'existait pas la bombe atomique.

.
Emmanuel
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 05/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par hks le Sam 18 Aoû 2018 - 5:26

voir aussi Nick Bostrom...

et on se moquerait par ailleurs de Platon
cette idée de simulation génère une vague très porteuse
et pourtant... on surfe sur un rien de très nouveau. wikipedia:mais René Descartes (dans ses Méditations métaphysiques), Locke et George Berkeley ont envisagé eux aussi l'hypothèse de mondes de simulacre, dont l'idée se trouve dès le mythe de la Caverne de Platon.

On voit donc ces scientifiques (Neil deGrasse Tyson et Max Tegmarkanimer)
animer un genre de symposium qu'on aurait estimé récréatif (ludique) en d'autres temps
mais qui  fait néanmoins l'objet d'une recension dans une revue affichée sérieuse. ( "pour la science")

https://www.pourlascience.fr/sd/cosmologie/vivons-nous-dans-une-simulation-informatique-12471.php

remarque judicieuse rapportée dans l'article  
« Si vous trouvez une solution d’ordre informatique à vos problèmes, c’est peut-être parce que c’est à la mode en ce moment », remarque Neil deGrasse Tyson. « Un peu comme si vous étiez un marteau : tous les problèmes prendraient l’apparence d’un clou. »
hks
hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 8819
Localisation : Hauts de Seine
Date d'inscription : 04/10/2007

https://ashkaes.wixsite.com/ashkaes

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par Emmanuel le Sam 18 Aoû 2018 - 6:46

hks a écrit:voir aussi Nick Bostrom...

et on se moquerait par ailleurs de Platon
cette idée de simulation génère une vague très porteuse
et pourtant... on surfe sur un rien de très nouveau. wikipedia:mais René Descartes (dans ses Méditations métaphysiques), Locke et George Berkeley ont envisagé eux aussi l'hypothèse de mondes de simulacre, dont l'idée se trouve dès le mythe de la Caverne de Platon.

On voit donc ces scientifiques (Neil deGrasse Tyson et Max Tegmark)
animer un genre de symposium qu'on aurait estimé récréatif (ludique) en d'autres temps
mais qui  fait néanmoins l'objet d'une recension dans une revue affichée sérieuse. ( "pour la science")

https://www.pourlascience.fr/sd/cosmologie/vivons-nous-dans-une-simulation-informatique-12471.php

remarque judicieuse rapportée dans l'article  
« Si vous trouvez une solution d’ordre informatique à vos problèmes, c’est peut-être parce que c’est à la mode en ce moment », remarque Neil deGrasse Tyson. « Un peu comme si vous étiez un marteau : tous les problèmes prendraient l’apparence d’un clou. »
On peut donc être scientifique et philosophe et discuter dans la bonne entente, l'intelligence, la sagesse et l'humour.

Notons qu'un des hyperliens de ce texte renvoie à un article où se trouve la chose suivante.

« À la plus petite échelle possible, l'échelle de Planck (10–35 mètre), les deux piliers de la physique du xxe siècle, la théorie quantique et la relativité générale, semblent irréconciliables. C'est à cette même échelle que des physiciens ont développé depuis quelques décennies une description de l'Univers en termes d'information, c'est-à-dire de bits – des 0 et des 1. Selon cette théorie dite holographique, c'est l'information, et non pas la matière et l'énergie, qui constitue l'essence même de l'Univers. De cette information émerge le cosmos. »

Il s'agit dans cet extrait d'un point de vue sur les insécables dont je parle plus haut. Ces insécables vus sous l'aspect de l'information, ce sont les 1 et les 0 de l'informatique.

Ce principe de l'information se trouve sous sa version propre dans la traduction de Bob Doyle que je propose sur le forum à l'attention des francophones.

https://digression.forum-actif.net/t1505-bob-doyle#42762

.
Emmanuel
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 05/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par hks le Sam 18 Aoû 2018 - 14:43

Victor Emm a écrit:On peut donc être scientifique et philosophe et discuter dans la bonne entente, l'intelligence, la sagesse et l'humour.
pas de problème là dessus, on voit même David Chalmers ( sceptique) se mêler de la discussion.
Comme je ne suis pas un composé d' insécables, je ne me considère pas inclus dans la supposée "simulation".(c'est tout ce que je voulais en dire )


Dernière édition par hks le Sam 18 Aoû 2018 - 17:48, édité 1 fois
hks
hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 8819
Localisation : Hauts de Seine
Date d'inscription : 04/10/2007

https://ashkaes.wixsite.com/ashkaes

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par neopilina le Sam 18 Aoû 2018 - 16:44

Il y a dans le fil " Cogitations jardinesques " (1), un échange entre baptiste, hks et moi (si j'oublie un quatrième qu'il m'en excuse) sur le thème du bon voisinage, du dialogue, entre " LA science ", et je ne fais là qu'utiliser une expression consacrée depuis longtemps, et la philosophie (i.e. éthologie, sciences humaines, philosophie).

Emmanuel a écrit:Oh, tu sais, moi, je ne fais que m'émerveiller devant ce que font certains philosophes/scientifiques pour mettre en brèche le sacro-saint dogmatisme de la séparation totale entre la science et la philosophie.

Mmoui, sauf que personne, ici en tous cas, n'a jamais, je te cite, prôner un " sacro-saint dogmatisme de la séparation totale entre la science et la philosophie " (l'exemple d'un auteur serait le bienvenu). Tu es apparemment le seul à penser qu'une monographie strictement scientifique (anatomie, chimie, physiologie, ...) sur la pénétration vaginale répond exhaustivement et universellement à la question " qu'est-ce que la pénétration vaginale " (ouvrage qui au demeurant ferait débander Priape lui-même).
Je me livre aux deux activités, mais pas en même temps, tout " bêtement ".
" LA science " ne lui en déplaise est déjà une forme (un formalisme épistémologiquement motivé) de dialectique, qui par exemple utilise d'entrée le " donné " en tant que tel sans si'interroger sur celui-ci en soi, et tant mieux : ce n'est pas ce qu'on attend d'elle parce que ce n'est pas de son ressort (n'en déplaise, c'est toujours un Sujet qui fait de " LA science "). Voir par exemple les deux réponses possibles à l'aporie de l'oeuf et de la poule (lequel est le premier) que tu peux, j'en suis sûr, nous restituer au pied levé, là, tout de suite, une purement dialectique (à la grecque) et une scientifique donc (quelques lignes pour la première, une quinzaine pour la seconde). Tu rendras un précieux service à axolotl qui semble les ignorer, mais qui, à sa décharge, et contrairement à toi, n'était pas encore des nôtres à chaque fois qu'elles ont été données (un vrai serpent de mer, des bacs à sable).

(1) A partir du dernier message de la page : https://digression.forum-actif.net/t1380p200-cogitations-jardinesques#40794


Dernière édition par neopilina le Sam 18 Aoû 2018 - 17:21, édité 1 fois

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". " Il faut régresser et recommencer, en conscience ". Moi.
neopilina
neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5730
Date d'inscription : 31/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par axolotl le Sam 18 Aoû 2018 - 17:03

hks a écrit:On voit donc ces scientifiques (Neil deGrasse Tyson et Max Tegmarkanimer)
animer un genre de symposium qu'on aurait estimé récréatif (ludique) en d'autres temps
mais qui  fait néanmoins l'objet d'une recension dans une revue affichée sérieuse. ( "pour la science")

https://www.pourlascience.fr/sd/cosmologie/vivons-nous-dans-une-simulation-informatique-12471.php
Oui c'est des thèmes abordés effectivement. J'ai regardé une video sur uTube de quelqu'un qui croyait dur comme fer à cette théorie de la simulation informatique dont nous ferions partie et dans laquelle nous vivons sans le savoir. Ça a une certaine vogue. Simple à démonter ou à debunker comme on dit dans le jargon moderne..
C'est basé sur des hypothèses non prouvées.
Il dit -ce monsieur dans sa video-  que le quantum est l'atomos de l'univers, son unité insécable, que le temps et l'espace sont des quanta (possible mais non prouvé pour le moment!). Et tout le reste aussi, tout se décompose en une unité de base qui est le quantum. De là il extrapole en disant que ces quanta ce sont comme des bits issus d'une numérisation d'un univers dont nous serions la réplique mais qui lui serait analogique.
Et de temps en temps, comme dans toute simulation informatique, ça bugge !!! Donc tout s'explique!!! hahaha! lol!
En particulier ça expliquerait peut-être pourquoi les Américains ont choisi quelqu'un comme Trump.

Et voilà pourquoi votre fille est muette, dit un médecin dans une pièce de Molière, je crois " Le Médecin malgré lui" mais suis pas sûr...
Des théories farfelues comme ça il, y en a des dizaines voire des centaines. Il suffit de se balader au hasard sur uTube et de taper des mots comme "univers parallèles", "simulation informatique" ou "Illuminati" pour trouver des dizaines de videos...
Toutes plus rigolotes les unes que les autres si on prend cela au second degré bien sûr...
A l'appui de ces théories des videos, truquées bien sûr: maintenant c'est hyper-facile et à la portée de presque tout le monde de truquer une video...
axolotl
axolotl
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 594
Date d'inscription : 11/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par Emmanuel le Sam 18 Aoû 2018 - 20:07

Crosswind a écrit:Et tu ne participes pas du tout à cette caricature. Non, non.

Si, si, mon pote. Lis bien la caricature. Lis-là bien. J'y suis ...

.
Emmanuel
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 05/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par Emmanuel le Sam 18 Aoû 2018 - 20:54

axolotl a écrit:
hks a écrit:On voit donc ces scientifiques (Neil deGrasse Tyson et Max Tegmarkanimer)
animer un genre de symposium qu'on aurait estimé récréatif (ludique) en d'autres temps
mais qui  fait néanmoins l'objet d'une recension dans une revue affichée sérieuse. ( "pour la science")

https://www.pourlascience.fr/sd/cosmologie/vivons-nous-dans-une-simulation-informatique-12471.php
Oui c'est des thèmes abordés effectivement. J'ai regardé une video sur uTube de quelqu'un qui croyait dur comme fer à cette théorie de la simulation informatique dont nous ferions partie et dans laquelle nous vivons sans le savoir. Ça a une certaine vogue. Simple à démonter ou à debunker comme on dit dans le jargon moderne..
C'est basé sur des hypothèses non prouvées.
Il dit -ce monsieur dans sa video-  que le quantum est l'atomos de l'univers, son unité insécable, que le temps et l'espace sont des quanta (possible mais non prouvé pour le moment!). Et tout le reste aussi, tout se décompose en une unité de base qui est le quantum. De là il extrapole en disant que ces quanta ce sont comme des bits issus d'une numérisation d'un univers dont nous serions la réplique mais qui lui serait analogique.
Et de temps en temps, comme dans toute simulation informatique, ça bugge !!! Donc tout s'explique!!! hahaha! lol!
En particulier ça expliquerait peut-être pourquoi les Américains ont choisi quelqu'un comme Trump.

Et voilà pourquoi votre fille est muette, dit un médecin dans une pièce de Molière, je crois " Le Médecin malgré lui" mais suis pas sûr...
Des théories farfelues comme ça il, y en a des dizaines voire des centaines. Il suffit de se balader au hasard sur uTube et de taper des mots comme "univers parallèles", "simulation informatique" ou "Illuminati" pour trouver des dizaines de videos...
Toutes plus rigolotes les unes que les autres si on prend cela au second degré bien sûr...
A l'appui de ces théories des videos, truquées bien sûr: maintenant c'est hyper-facile et à la portée de presque tout le monde de truquer une video...

J'aime bien Jean-Pierre Luminet, qui n'a pas voté pour Trump, mais a publié dans Nature et Science un point de vue qui pourrait sembler bien bizarre avec sa possible topologie de l'univers représentée par la chambre à air d'un pneu.

.
Emmanuel
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 05/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par Emmanuel le Sam 18 Aoû 2018 - 21:00

neopilina a écrit: Je me livre aux deux activités, mais pas en même temps

Souhaitons qu'un jour tu en aie envie, et mieux, que tu y parviennes ...

Comme celui-là, quand il enseigne, quand il parle, quand il respire :




.
Emmanuel
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 05/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

PLATON - Page 4 Empty Re: PLATON

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum