Dieu aime-t-il l’argent ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dieu aime-t-il l’argent ?

Message par victor.digiorgi le Sam 8 Juin 2013 - 15:23

.

J’ai récemment trouvé sur Twitter un site de proverbes yiddish, une mine d’or d’humour juif, de sagesse, et de paradoxes stimulants.

Celui-ci, par exemple : « Si vous voulez savoir ce que Dieu pense de l’argent, regardez ceux à qui il en a donné ».

Simple et terriblement subtil. En effet, personne ne se risquerait à deviner ce que pense Dieu. Blasphème pour un croyant, ineptie pour un athée. Mais on peut en juger par les effets, visibles a tous. Un peu comme il existe une preuve de l’existence de Dieu « par les effets », chez Descartes et d’autres.

Et là, suivez bien la logique. Puisque Dieu fait et donne tout en ce bas monde, voyons si l’argent qu’il donne aux uns et pas aux autres, est une bénédiction ou non. Le proverbe ne va pas plus loin, et c’est sa force et sa ruse. Si vous pensez que les riches sont enviables, alors vous conclurez que l’argent est une bénédiction divine. Si les riches vous dégoûtent, alors l’argent n’est vraiment pas un cadeau, ou un cadeau empoisonné. Au fond, c’est vous qui prenez la responsabilité de décider ce que Dieu pense de l’argent, selon ce que VOUS, vous pensez des riches. Au fond, nul ne sait ce que Dieu pense, mais chacun le fait penser à sa guise.

Si je vous raconte cela, outre la saveur logique et morale du proverbe, c’est parce que, ayant eu la folle idée de le diffuser sur Twitter et Facebook, j’ai été surpris par l’abondance et, parfois, la virulence des réactions.

J’aurais du m’en douter, j’avais touché imprudemment à un sujet sensible, deux même, et quels sujets sensibles ! Dieu et l’argent, rien que ça; deux en un (même si pour certains c’est quasiment pareil) Cela faisait beaucoup… Je devais donc m’en expliquer un peu.

Pour les croyants, surtout chez les Juifs et les Protestants, la richesse est signe d’une bénédiction divine. La prospérité des Patriarches et rois d’Israël en est la preuve. Et Max Weber a montré, dans l’Ethique protestante et l’esprit du capitalisme, combien l’argent vient couronner celui qui sait servir Dieu en travaillant. C’est le sens protestant de la « vocation » ou » beruf » en allemand, qui signifie aussi « travail », mais en un sens religieux, contrairement a « arbeit », plus prosaïque.

Le capitaliste de « vocation » ne travaille pas pour l’argent mais pour la gloire de Dieu, pour remplir sa mission sur terre. L’argent vient en sus, comme une récompense optionnelle, mais non recherchée. Un peu comme le bonheur chez Kant, en prime contingente de la vertu morale. Car au fond peu importe à l’homme de beruf de devenir riche ou heureux, du moment qu’il a rempli son devoir.

D’ailleurs, il conserve souvent un style de vie spartiate, sans rapport avec sa richesse. C’est que l’argent n’est pas ici un moyen de satisfaire des désirs insatiables; cela, c’est ce que font nos modernes parvenus, avides de bling bling et de Rolex. Non, l’argent n’est que le signe visible de la réussite morale et de la bénédiction divine. Il n’est ni un moyen, ni un but: l’argent est une marque de fabrique, celle des hommes qui plaisent a Dieu. Grands capitalistes protestants comme grands commerçants Juifs enrichis sous l’empire austro-hongrois, ils n’étalent pas leurs richesses, et gardent une vie frugale. Il arrivait même qu’ils aient deux maisons: l’une d’apparat, luxueuse, avec des meubles précieux sous des housses, pour les réceptions servant a marquer son rang social; une autre, privée et secrète, pour la vie simple en famille. Non par avarice, comme le croient les naïfs antisémites, mais parce qu’on ne mélange pas la vie privée régie par une éthique stricte, et la vitrine publique qui n’est qu’une obligation sociale.

Le vice peut bien prospérer sous le marbre des palais, il ne pénétrera pas sous le chaume de la maison familiale. Difficile a comprendre aujourd’hui, ou l’on mêle volontiers vie privée et vie publique.

Je savais bien que ce petit proverbe nous mènerait trop loin.

J’aime surtout en lui son paradoxe cache, que beaucoup devinent et craignent. Une discrète charge contre les riches, une vengeance réjouissante pour les pauvres: « Regardez ceux a qui il en a donne » peut s’entendre comme « regardez-donc ces riches ventrus vulgaires, ces bourgeois laids et repus, souvent cons en plus, fiers de leur Rolex et de leur mauvais goût, flanqués de leur épouse cocue ruisselante de bijoux. »

Comment les envier alors ? Comment ne pas préférer la Bohème que chante Aznavour ? Nous ne mangions pas tous les jours, mais que nous étions beaux !

Comment imaginer alors que les riches soient bénis par le Ciel ? L’argent, finalement, n’est qu’un lot de consolation pour les plus déshérités. Pauvres riches ! Heureusement qu’ils ont au moins l’argent, faute de mieux, d’amour, par exemple, que même l’argent ne peut acheter.

Platon raconte comment Epiméthée distribua à tous les animaux des protections naturelles, mais oublia l’homme. Il fallut que son frère Prométhée, vole le feu à Zeus pour compenser l’injustice commise aux dépens de cette humanité débile.

Lot de consolation quand tout a été déjà distribué aux autres. Belle consolation, ma foi, que l’art du feu et de la politique, dans le mythe grec. Belle consolation que l’argent donné a ces pauvres riches, faute de mieux, dans le proverbe yiddish ?

lors, l’argent signe de bénédiction ou de pitié divine ? Les riches enviables ou à plaindre ? C’est selon les gens et les époques. Selon surtout ce qu’on fait de l’argent et la valeur qu’on lui accorde.

Ce petit proverbe est plus malin qu’il n’y parait. Merci a tous ceux qui m’ont mis la puce à l’oreille (j’ai failli dire à l’oseille). Et je n’ai rien dit du Veau d’or, quand l’argent se fait Dieu. Mais ceci est une autre histoire.

Patrick Ghrenassia


_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu aime-t-il l’argent ?

Message par victor.digiorgi le Sam 8 Juin 2013 - 15:32

.

Patrick Ghrenassia est professeur agrégé de philosophie.

Ses domaines d’intervention sont l’histoire de la philosophie, la philosophie morale et politique, la philosophie de l’éducation.

Il a enseigné en lycée, en IUFM et à l’université Paris l.

Il enseigne actuellement à l’université Paris IV Paris-Sorbonne, dans le cadre de la formation des enseignants.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu aime-t-il l’argent ?

Message par Bergame le Sam 8 Juin 2013 - 18:43

En tous cas, son interprétation de l'Ethique Protestante est plutôt juste, ça fait plaisir.

A la vérité, c'est une très vieille croyance et qui plus est, une croyance transculturelle, que les fortunés et les puissants bénéficient de la faveur divine, et que leur pouvoir et leur fortune n'est que la manifestation de la faveur divine à leur égard. Au fond, une grande part de la philosophie "politique" de Nietzsche qui provoque tellement la modernité n'est que la redécouverte de cette antique croyance. Et Weber a en effet beaucoup développé cette idée, par exemple avec le concept de domination charismatique, et en a montré la persistance dans la modernité, et les formes qu'elle y a prises.
Je m'étais amusé à filer ce thème de l'homme divin et de la faveur divine [theia moïra] chez Platon.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...

Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2313
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu aime-t-il l’argent ?

Message par victor.digiorgi le Sam 8 Juin 2013 - 20:19

.

L'éthique protestante se retrouve dans le mode pragmatique de l'application du principe de dette.

Dans les faits, dans le réel, dans l'action concrète, ça se traduit notamment par la Fondation Melinda & Bill Gates, qui est alimenté par de nombreux milliardaires américains et qui gère un budget équivalent à ceux de nombreux États de la planète.

Les liens suivants permettent de se rendre compte de ce qu'on peut faire de bon, avec de l'argent, au lieu de s'acheter des Rolex et des Ferrari :

http://www.gatesfoundation.org/Who-We-Are

http://www.gatesfoundation.org/What-We-Do

http://www.gatesfoundation.org/How-We-Work


_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu aime-t-il l’argent ?

Message par victor.digiorgi le Sam 8 Juin 2013 - 20:24


_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum