Extrait de "Dario - nº 1"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Extrait de "Dario - nº 1"

Message par Tenzin Dorje le Lun 26 Mai 2008 - 1:38

Parce qu'elle dit m'aimer sans pourtant le signifier, elle croit m'aimer. Elle croit ce qu'elle dit : c'est du plus haut comique.

Je ne raconte pas : on raconte une histoire, on raconte au passé. Je prèsente, et, parfois, je re-prèsente littérairement. Quel procédé retourne d'un tel mecanisme ? Le rècit, la description, l'exposè ?

Une addition "uyunesque", c'est une addition salée.

C'est le Salar de la pensée.

L'idée d'un demain se présente et passe sans laisser d'emprunte.

S'inscrire dans le monde... sans l'habiter. Jeter ses mots sans les habiter.

J'écris maintenant, attaché au présen et à ce qui se présente.

Les mines : galeries secrètes de l'intérioté.

Désignes-toi un but, fais-le à ton image et selon tes couleurs. Quête comme pour l'atteindre, et en chemin, reconnais-toi dans ton but. Tu deviendras ta propre fin, et le commencement de tout.

Le souci est d'un tout autre temps.

La vie ne se dispute pas a la pensée. Au contraire, elles s'épousent et composent, ensemble, le sublime élant vital, l'Ode to joy.

Le départ dit : "tu ne dois rien attendre de moi mais tu peux t'attendre à tout".

Mon tracé s'efface à mesure, comme la fumée laissée par un avion dans le ciel.

Etc, etc.

_________________
L'homme ordinaire est exigeant avec les autres.
L'homme exceptionnel est exigeant avec lui-même.

Marc-Aurèle

Tenzin Dorje
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 311
Localisation : Dharamshala, HP, India
Date d'inscription : 02/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://miettes-litteraires.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum