-27%
Le deal à ne pas rater :
40€ de remise sur les baskets Nike Air Max 2090 (via code promo)
110 € 150 €
Voir le deal

Qu'est-ce que la métaphysique?

Aller en bas

Qu'est-ce que la métaphysique? Empty Qu'est-ce que la métaphysique?

Message par Kokof le Mar 4 Fév 2020 - 9:01

Qu'est-ce que la métaphysique ?

La métaphysique est le nom technique de la philosophie. Elle n'est donc pas un domaine de la philosophie, mais la philosophie même, bien qu'elle qualifie historiquement la philosophie classique (de Parménide à Kant), dont elle résume les méthodes. La métaphysique a une forme triangulaire en ayant un sens matériel, formel et spirituel, correspondant respectivement à la théologie, à la dialectique et à la téléologie.

Au sens matériel, la métaphysique est théologique : elle spécule sur les réalités transcendantes (Dieu, les Idées, les mondes possibles, etc). Cette dimension est matérielle, parce qu'elle concerne des choses existantes ou pouvant exister. « Dieu existe-t-il ? », par exemple, est une question matérielle. Le futur étant une forme de transcendance, il est également un objet métaphysique matériel (les utopies, par exemple, sont des métaphysiques).

Au sens formel, la métaphysique est dialectique : elle essaie de définir les principes généraux (l'être, la substance, le temps, etc.) et spécifiques (le beau, par exemple, qui désigne la beauté artistique). Les branches de la philosophie (la morale, l'esthétique, l'épistémologie, etc.) font partie de ce domaine. En morale, par exemple, les principes étudiés seront la liberté, le devoir, la responsabilité, etc.

Au sens spirituel, la métaphysique est téléologique : elle se demande pourquoi les choses existent et cherche leur sens profond (naturel, existentiel, historique, etc). Par exemple, la providence est une question téléologique.

La métaphysique fut critiquée par les philosophes modernes : Descartes critiqua la téléologie, qu'il considérait comme une science divine inaccessible à l'homme, Pascal critiqua la dialectique en soutenant que les principes sont indéfinissables et connus intuitivement, et Kant critiqua la théologie en démontrant que les réalités transcendantes sont inconnaissables.

Dès lors, la métaphysique fut considérée comme une discipline archaïque. Après Kant, elle fut remplacée par la dialectique historique chez Hegel et Marx. Contrairement à la métaphysique, qui est statique (parce qu'elle définit et que ses objets (les principes et les fins) sont éternels et immuables) et tournée vers l'éternité, la dialectique historique est dynamique et tournée vers le monde. De manière générale, la philosophie ayant renoncé à la transcendance, elle est devenue immanente et temporelle (la philosophie de Bergson, entièrement immanente et consacrée au temps, illustre bien ce mouvement).

Une autre conséquence de la critique de la métaphysique est l'apparition de la phénoménologie, nommément opposée à la métaphysique, qui pensait ce qui transcende les phénomènes. Enfin, la métaphysique, en tant que pensée de la transcendance, fut opposée par Heidegger à l'ontologie, qui étudie l'être au monde.

La philosophie moderne a-t-elle enterré à jamais la métaphysique ? Au contraire, celle-ci a retrouvé sa légitimité et sa primauté après l'échec politique des grands systèmes contemporains : l’européocentrisme de Hegel, le communisme de Marx, l'iconoclasme de Nietzsche, l'ontologie nazie de Heidegger.

Les limites de la science, qui n'arrive pas à explorer la transcendance, à remplacer la théologie et à répondre aux questions spirituelles, contribuent également à réhabiliter la métaphysique. Parallèlement, l'essor des sciences (notamment la conquête de l'espace) et des nouvelles technologies (notamment des biotechnologies) soulève de nombreuses questions éthiques et spirituelles qui convoquent la métaphysique.

Ensuite, les arts modernes comme le cinéma et les jeux vidéo, et les genres littéraires modernes comme la science-fiction et le fantastique, renouvellent l'intérêt pour la métaphysique et constituent d'autres manières de faire de la métaphysique.

D'autre part, le développement des médias (la télévision, qui hypnotise les masses, rappelle l'allégorie de la caverne) et de la démocratie (dans laquelle le gouvernement s'adresse au peuple) demande également un jugement critique sur l'information et les discours publics, qui implique la dialectique.

Enfin, la religion est toujours vivante et vivace, malgré le matérialisme moderne, rendant la métaphysique toujours actuelle (la religion est métaphysique en tant que théologie et eschatologie). Les problèmes religieux comme la conciliation des religions, le fanatisme religieux et les sectes, appellent également la métaphysique à penser ces questions.

Kokof
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 157
Date d'inscription : 07/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum