Du rôle caché discret de l' expression littéraire.

Aller en bas

Du rôle caché discret de l' expression littéraire. Empty Du rôle caché discret de l' expression littéraire.

Message par kercoz le Ven 4 Jan 2019 - 9:17

Ou comment on aboutit curieusement à une théorie littéraire.

Chacun sur ces forum peut constater la difficulté de communication sur les confrontations d' idées. En analysant ces difficultés on constate que bien des conflits portent sur la manière d'aborder l' idée que sur l' idée elle même qui souvent n' est pas conflictuelle.
En réfléchissant sur le concept de "cheminement" de pensée, on peut faire une analogie avec le "cheminement" physique. Nous pouvons constater que nous conservons un cheminement premier, choisi plutot au hasard, même si l' on nous prouve que d'autres, pour la même destination, sont plus court, plus rapide ou plus agréables .... En poussant la réflexion ( introspective Hks) nous ne trouvons aucune raison pertinente autre que la "paresse". Notre cerveau, connaissant de façon inconsciente, un parcourt et des repères successifs, peut se mettre en repos ou travailler à autre chose.
Dans une confrontation d' idées, nous refusons pour aboutir au concept discuté ( sagesse, agressivité, empathie, conscience etc ..) de parcourir le cheminement de pensée ( argumentaire) de l' autre puisque, pour aboutir au concept, nous avons le notre, bien plus connu et moins fatiguant à parcourir. Faire la dé-marche de l' autre obligerait à discuter chaque repère depuis les notres, et une tentative rapide impliquera une pénibilité faussant notre jugement.

J' en étais à ce point, content de démontrer la difficulté de communiquer, ...lorsque je m' aperçus ( outre qu'apercevoir ne prend qu' un "p"), qu'il y a un domaine ou l' on nous force à suivre le cheminement de l'auteur, c'est la littérature de fiction.
On peut poursuivre cette piste en cherchant ce qui nous pousse ou force à nous concentrer sur le cheminement de l' auteur. On trouvera des intérets satisfaisant nos plaisirs naturels ou cachés ( peur, humour, sexe,...) qui souvent ( plutot rarement), seront des leurres pour nous amener à l' idée ou concept que l' auteur veut nous recaser , en douce.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4472
Date d'inscription : 01/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Du rôle caché discret de l' expression littéraire. Empty Re: Du rôle caché discret de l' expression littéraire.

Message par Vargas le Dim 6 Jan 2019 - 16:14

Le "en douce", bien amené, c'est ce qui est exprimé par :
- de la méthode légère de la "captatio benevolientae" (captation bienveillante de l'auditoire, pour traduire abruptement).
à
- La suspension volontaire de l'incrédulité de Coleridge (expérience psychologique incroyable tout aussi bien quand on lit que quand on voit une œuvre filmée).
Nous mettons en sourdine nos repères le temps d'une lecture pour accepter d'être, penser autre.

Ce que tu dis est très juste, je trouve.
C'est bien la manière qui compte le plus, pas tant la posture qui, elle, est déjà admise ou déconsidérée d'emblée de par nos différences.

_________________
--------------------------------------------------------------------------------
L'effet dévore la cause, la fin en a absorbé le moyen.

Paul Valéry, Poésie et pensées abstraites
(cité par Herbert Marcuse, in L'homme unidimensionnel)

hks : On le sait bien, une fois que un tel est parti (faché) on se retrouve seuls comme des imbéciles.
Vargas
Vargas
e-Vok@teur
e-Vok@teur

Nombre de messages : 914
Localisation : Vocalisation
Date d'inscription : 01/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum