Islam et islamisme

Page 40 sur 42 Précédent  1 ... 21 ... 39, 40, 41, 42  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par hks le Sam 29 Avr 2017 - 18:48

à chapati

On m'avait parlé de l' Inde comme d' un pays de castes .... de castes entre hindous, et puis quand même de l'existence
d'une communauté musulmane ( 15%)...et puis d'une différenciation entre les divers états ... enfin bref
peu d' homogénéité mais beaucoup d 'hétérogénéité .

hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5201
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par hks le Sam 29 Avr 2017 - 19:01

à  bergame

Tu as dévié de "être capables de comprendre le religieux." a être capable de voir qu'il y a des différences culturelles .
Nous occidentaux sommes très bien capable de voir qu'il y a des différences culturelles.

Quel est le problème ?
Le problème est dans  l' appréciation de leurs coexistences sur un même territoire .

Et je dois  dire que SI en France l 'appréciation est différente selon les cultures ... on a une sorte de raisonnement circulaire où le serpent se mort la queue.

_________________
Comme j'ai eu le malheur de commencer mon livre par JE et que je ne pouvais plus changer, je suis subjectif in aeternum. M Proust
avatar
hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5201
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par chapati le Sam 29 Avr 2017 - 19:38

Vanleers a écrit:Il serait intéressant de voir comment les chrétiens, en Extrême Orient (en Inde notamment) ou en Afrique vivent leur foi chrétienne ? Est-ce si différent de la façon dont les chrétiens occidentaux la vivent ? Le sentiment d’appartenance à une religion ne dépend-il pas plus de la culture dans laquelle on vit que de la religion que l’on professe ?
Ah oui, très bonne observation.
J'avais un copain hindou par exemple qui pour des raisons extra-religieuses a décidé de se convertir au christianisme, sûr que pour lui c'était pareil.

Et moi j'ai le sentiment que la religion prend en otage une appartenance plus culturelle qu'autre chose ("mémorielle" j'ai envie de dire). Maintenant distinguer religion et culture dans certains pays n'est pas simple.
Toujours est-il que les concernés, eux, mettent l'appartenance sur le compte de la religion.

Et les musulmans d'Inde me semblent bien plus proches des hindous que des musulmans du moyen-orient ou du Maghreb par exemple, ou d'Afghanistan (faut dire que l'Inde est plutôt prégnante).


Dernière édition par chapati le Sam 29 Avr 2017 - 20:00, édité 1 fois

chapati
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 535
Date d'inscription : 30/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://Philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par chapati le Sam 29 Avr 2017 - 19:59

hks a écrit:à chapati

On m'avait parlé de l' Inde comme d' un pays de castes .... de castes entre hindous, et puis quand même de l'existence
d'une communauté musulmane ( 15%)...et puis d'une différenciation entre les divers états ... enfin bref
peu d' homogénéité mais beaucoup d 'hétérogénéité .
Ben oui c'est degueulasse les castes, mais depuis les millénaires que ça existe, les gens se sont organisés avec ça, pliés à ça aussi sans doute, mais c'est pas l'Afrique du Sud et l'apartheid non plus.
C'est très compliqué tout ça, bien plus nuancé qu'on veut le dire, même si mieux vaut être blanc et en bonne santé que mendiant intouchable etc. De l'hétérogénéité comme tu dis, et des dissensions de tous les côtés, y'en a : je suis pas en train de te parler du paradis sur terre hein, mais de la quasi introuvabilité d'un quelconque sentiment d'appartenance entre français.

chapati
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 535
Date d'inscription : 30/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://Philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par kercoz le Sam 29 Avr 2017 - 20:28

chapati a écrit:
Et les musulmans d'Inde me semblent bien plus proches des hindous que des musulmans du moyen-orient ou du Maghreb par exemple, ou d'Afghanistan (faut dire que l'Inde est plutôt prégnante).

On nous montre beaucoup de coptes en ce moment. A première vue ils sont aussi plus proches de la culture arabe que chrétienne.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par neopilina le Sam 29 Avr 2017 - 21:49

J'ai effectivement dit que je voterais Mélenchon au premier tour. J'ai dit pourquoi, et même beaucoup plus, de telle sorte que considérer ce message comme un appel à voter Mélenchon relève de la mauvaise foi ou de la [auto-censuré]. A contrario, il y en a qui ne dise pas pour qui il vote, mais bon, il n'y a plus besoin.
Donc, de même, je profite de l'occasion. Au second tour, je voterais Macron parce que c'est un indubitable démocrate.

Sinon, cette nuit, j'ai vu à la télévision, que 11 des 21 commandants d'einsatzgruppen avaient un doctorat. Il y avait 4 einsatzgruppen, A, B, C, D, avec zone d'action respective des pays baltes à la Mer noire. L'un des 4 généraux se faisait appeler " Doctor Doctor Otto " Je ne sais plus quoi ", que tous le monde comprenne bien qu'il avait deux doctorats. Tout ça pour dire, que tout cela convient très bien à ma façon de voir : d'abord une structure psychique, un patrimoine psychanalytique, névrotique (cas lambda), constitutifs, ensuite ce qui peut s'y greffer intellectuellement. Rabelais disait " Mieux vaut une tête bien faite qu'une tête bien pleine ".

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge et détruit tout ce qui doit l'être ", ou équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4152
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par quid le Dim 30 Avr 2017 - 1:11

chapati a écrit:Quid j'ai rien contre ce que tu dis, sauf que c'est loin de répondre à tout ce que j'ai soulevé. Si c'est pour dire que critiquer on a le droit, oui ça sans aucun doute, et heureusement encore !
Moi j'aurais bien aimé savoir si tu considérais l'occident comme à la pointe de l'évolution... ou à défaut à la pointe de l'organisation structurelle sociale, etc etc. Mais peut-être que je dis ça parce que le parallélisme entre la ferveur religieuse hindoue et les œufs de Pâques ne m'a pas totalement convaincu ?  
En substance, je dis entre autre que l'on ne peut pas balayer d'un revers de la main Galilée. Je dis qu'il faut faire avec. Ce n'est pas affaire de relativisme des cultures ni affaire de religion. Je respecte les traditions jusqu'à un certain point : Le négationnisme. Je respecte le religieux, quand il ne fait pas commerce du traditionnel.
Je respecte Galilée, car rien n'a d'importance si on ne le respecte pas. On ne relativise pas Galilée. Le millénarisme n'est pas un argument contre Galilée.
avatar
quid
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 04/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par chapati le Dim 30 Avr 2017 - 1:20

Ah désolé, je ne vois pas ce que représente Galilée qui me vaut cette réponse que donc je ne comprends pas.

chapati
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 535
Date d'inscription : 30/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://Philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par quid le Dim 30 Avr 2017 - 1:30

chapati a écrit:Ah désolé, je ne vois pas ce que représente Galilée qui me vaut cette réponse que donc je ne comprends pas.
Je ne vois pas de mon côté ce que tu ne serais pas capable d'interpréter de ma réponse.
avatar
quid
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 04/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par chapati le Dim 30 Avr 2017 - 2:10

Je "balayerais" Galilée d'un revers de main ? Je comprends pas en quoi j'aurais dit ça, pas plus qu'en quoi je relativiserais Galilée. Je comprends pas non plus ce que vient faire le millénarisme dans cette histoire et en quoi j'en ferais un argument, et pour soutenir quoi ?

Les histoires sont différentes c'est tout (les chemins etc).

Et moi je parle d'appartenance et d'individualisme, c'est ça qui m'intéresse.

a+

chapati
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 535
Date d'inscription : 30/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://Philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par kercoz le Dim 30 Avr 2017 - 8:13

quid a écrit:
chapati a écrit:
Moi j'aurais bien aimé savoir si tu considérais l'occident comme à la pointe de l'évolution... ou à défaut à la pointe de l'organisation structurelle sociale, etc etc.  
En substance, je dis entre autre que l'on ne peut pas balayer d'un revers de la main Galilée. Je dis qu'il faut faire avec. Ce n'est pas affaire de relativisme des cultures ni affaire de religion. Je respecte les traditions jusqu'à un certain point : Le négationnisme.
Je respecte Galilée, car rien n'a d'importance si on ne le respecte pas. On ne relativise pas Galilée.

Ce débat est intéressant. Il me semble que Quid illustre l' erreur que dénonce Lévi Strauss, faire une analogie entre l' évolution biologique des espèces et l' évolution culturelle. Dans Race et Histoire, il est tres ferme sur cette dénonciation: Il n' y a pas d' évolution culturelle de l' espèce. Il y a évolution d' une culture dans un ou plusieurs domaines, puis écroulement de la culture. La rémanence restant tres faible.
Le terme négationnisme ne me parait pas pertinent puisqu' il implique une notion de valeur entre des cultures différentes, qui par définition sont in-comparables. Chercher des unités de valeur de comparaison entre plusieurs cultures limiterait ces unités à des valeurs comme la durabilité, la résilience..., et non la hauteur des batiments, la connaissance scientifique, ou la performance mystique.

Intéressant aussi de citer Galilée. Puisque en croyant valoriser la science et la primauté de notre culture dans ce domaine, ce qui n'est pas exact, :
https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9liocentrisme#Pr.C3.A9curseurs_de_Copernic
on ne met en valeur que le coté technologique de notre civilisation. La question intéressante ( ce n'est en rien une critique perso) c'est pourquoi cette pudeur ? Pourquoi ne pas valoriser plutôt le TGV ou le portable ? Un psy y verrait une honte cachée.


_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par Vanleers le Dim 30 Avr 2017 - 10:04

L’Islam est-il compatible avec la République ?

A cette question, je réponds oui en théorie mais, en pratique, un travail reste à faire.
Oui en théorie car je défends l’idée que les cinq piliers de l’islam s’élèvent sur le même socle que celui que Spinoza a dégagé dans la Bible et que je résume à nouveau :
« Le véritable culte de Dieu consiste en la pratique de la justice et de la charité à l’égard du prochain ».
Ce socle est parfaitement compatible avec la république.

En pratique, je vois deux genres de difficultés à résoudre.
Tout d’abord, ce socle n’est pas évident du fait de la nature et du contenu du Coran et de ses interprétations.
Sur la nature du Coran, je me borne à rappeler la controverse : « Coran créé ou incréé ? »
Sur son contenu, rappelons qu’il comporte des versets dits mecquois, plutôt pacifistes et des versets médinois plutôt bellicistes. Or, le principe « abrogeant-abrogé » dispose qu’en cas de contradiction, ce sont les versets les plus récents qui l’emportent.
D’autre part, dans le socle rappelé ci-dessus, il est question de « prochain ».
Il est clair que l’islam ne sera vraiment compatible avec la république que si par « prochain » on entend tous les hommes et pas seulement les musulmans.
Seul un islam « catholique » (c’est-à-dire universel) sera parfaitement compatible avec la république.

J’ajoute aussi que si la république est laïque, les musulmans doivent accepter le principe que le religieux, dans ses manifestations publiques, est soumis au politique.

En pratique, un certain aggiornamento est donc nécessaire, visant l’instauration de ce que certains intellectuels musulmans appellent l’islam des Lumières.
A ce sujet, on peut lire, entre autres, la « Lettre ouverte au monde musulman » d’Abdennour Bidar qui fit grand bruit lors de sa publication (2014) et qui cherche aussi à positionner l’islamisme par rapport à l’islam :

http://blog.oratoiredulouvre.fr/2014/10/tres-profonde-lettre-ouverte-au-monde-musulman-du-philosophe-musulman-abdennour-bidar/

Voir aussi les réactions au texte.

Vanleers
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 15/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par kercoz le Dim 30 Avr 2017 - 10:28

Vanleers a écrit:
D’autre part, dans le socle rappelé ci-dessus, il est question de « prochain ».
Il est clair que l’islam ne sera vraiment compatible avec la république que si par « prochain » on entend tous les hommes et pas seulement les musulmans.
On se trompe sur le signifiant de "prochain". Si l' on considère que le fait religieux ne peut être que la reprise de "rites" anciens en tant que processus rigidifiant des comportements vertueux ( entendre durables), "prochain" ne peut signifier que " celui qui t'est proche", celui qui fait partie de ton groupe. L' identité de l' individu au groupe étant ( a mon sens) plus basé sur le lieu que sur d'autres critères, même si bien sur il y a intrication.



L' émission "questions d' Islam" sur Fr. cult. de ce matin est réellement éclairante sur cette problématique:
https://www.franceculture.fr/emissions/questions-dislam/jacques-huntzinger

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par kercoz le Dim 30 Avr 2017 - 10:43

hks a écrit:
chapati a écrit:Je suis pas convaincu.

je te dis (simplement) qu 'il y a suffisamment d' occidentaux  capables de comprendre le religieux.... et qu' il ne faut pas nous croire plus bêtes/idiots que l'on est .

 Cette déploration sur notre incapacité à sortir de nos supposés a priori est exténuante.


La compréhension est mutuelle ...il  n'y a que les partisans du choc des civilisations pour le nier .(une  théorie qui conforte le nationalisme)

Je reviens là dessus, ça me semble important.
J' ai été surpris d'entendre chez un gros calibre archéo, qu' il y beaucoup plus de différences dans le génome entre 2 africains, même de même ethnie qu'entre 2 non africains et même qu'entre un non africain et un africain.
Le chercheur disait même que cette absence d'altérité était problématique.
Bon, je ne sais si tu vas suivre mon raisonnement parce que pour le culturel, il faut l' inverser:
L' individualisation de l' individu, dans la culture occidentale a tendance à faire de chaque individu une micro-culture. Il n'est que de voir nos différences de vues sur chaque domaine. Nos pré-supposés, je les pense indépassables : On sait qu' il y a un mur, mais pas ce qu'il y a derrière. Comme on ne peut infirmer ta proposition ( ni la mienne), on est bien emmerdé.
La seule chose qu' on peut affirmer c'est que les individus ne peuvent volontairement influencer l' évolution de leur culture, alors qu' ils peuvent le faire et même détruire les autres cultures.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par lanK le Dim 30 Avr 2017 - 11:22

D'après wikipédia :

"L'oummat, ou ummat (arabe : أمّة [ummat], communauté ; nation —- même étymologie que أمّ [umm], mère, le at final étant la marque du féminin dans les langues sémitiques[1]), est la communauté des musulmans, indépendamment de leur nationalité, de leurs liens sanguins et des pouvoirs politiques qui les gouvernent. Le terme est synonyme de ummat islamiyya, « la Nation Islamique  » ."

"Définition et acception élargie

Aujourd'hui le terme est largement repris par des mouvements politico-religieux panislamiques. Pour l'historien Georges Corm, « cet attachement viscéral à la notion très imaginaire de Oumma et de civilisation ou de valeurs musulmanes ou arabo-musulmanes ne fait que traduire une réaction psychologique de compensation à l'état de déchéance dans lequel sont plusieurs sociétés qui ont pour religion principale l'Islam. »[3]

Le mot Oummat est bien antérieur à l'arrivée de Mahomet. Il fait référence à Umm, la mère, et plus précisément la Déesse-mère primordiale régénérante. Mère se dit Umm en arabe et en turc[réf. nécessaire]. Oummat c'est la nation, la communauté de ceux qui sont nés d'une même mère (filiation maternelle).

Oummat a un sens proche de celui du mot allemand Heimat, qui désigne à la fois le pays où l'on naît, le village où l'on a grandi, mais aussi la maison (Home en anglais) où on a passé son enfance ou celle où on est chez soi.[réf. nécessaire]

Pour Marie-Thérèse Urvoy, l'idée d'umma implique « nécessairement une vision hiérarchisée du monde : le croyant supérieur au non croyant, l'homme à la femme... » Pour cette raison, il ne saurait exister d'égalité entre tous les sujets quels qu'ils soient, l'égalité ne pouvant exister qu'entre les croyants[4]."

J'aime à croire que des penseurs tel Abdennour Bidar soient entendus.

_________________
Soyez patient envers tout ce qui n'est pas résolu dans votre cœur et essayez d'aimer les questions elles-mêmes
avatar
lanK
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 285
Date d'inscription : 12/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par chapati le Dim 30 Avr 2017 - 11:44

Vanleers a écrit:L’Islam est-il compatible avec la République ?

A cette question, je réponds oui en théorie mais, en pratique, un travail reste à faire.
Oui en théorie car je défends l’idée que les cinq piliers de l’islam s’élèvent sur le même socle que celui que Spinoza a dégagé dans la Bible et que je résume à nouveau :
« Le véritable culte de Dieu consiste en la pratique de la justice et de la charité à l’égard du prochain ».
Ce socle est parfaitement compatible avec la république.

En pratique, je vois deux genres de difficultés à résoudre.
Tout d’abord, ce socle n’est pas évident du fait de la nature et du contenu du Coran et de ses interprétations.
Sur la nature du Coran, je me borne à rappeler la controverse : « Coran créé ou incréé ? »
Sur son contenu, rappelons qu’il comporte des versets dits mecquois, plutôt pacifistes et des versets médinois plutôt bellicistes. Or, le principe « abrogeant-abrogé » dispose qu’en cas de contradiction, ce sont les versets les plus récents qui l’emportent.
D’autre part, dans le socle rappelé ci-dessus, il est question de « prochain ».
Il est clair que l’islam ne sera vraiment compatible avec la république que si par « prochain » on entend tous les hommes et pas seulement les musulmans.
Seul un islam « catholique » (c’est-à-dire universel) sera parfaitement compatible avec la république.

J’ajoute aussi que si la république est laïque, les musulmans doivent accepter le principe que le religieux, dans ses manifestations publiques, est soumis au politique.

En pratique, un certain aggiornamento est donc nécessaire, visant l’instauration de ce que certains intellectuels musulmans appellent l’islam des Lumières.
A ce sujet, on peut lire, entre autres, la « Lettre ouverte au monde musulman » d’Abdennour Bidar qui fit grand bruit lors de sa publication (2014) et qui cherche aussi à positionner l’islamisme par rapport à l’islam :

http://blog.oratoiredulouvre.fr/2014/10/tres-profonde-lettre-ouverte-au-monde-musulman-du-philosophe-musulman-abdennour-bidar/

Voir aussi les réactions au texte.
Pas eu le courage de relire ce texte, je l'avais fait, un temps.
Globalement, ma position est qu'il faut laisser les musulmans se débrouiller avec leurs problèmes religieux, c'est pas à l'Occident de résoudre le problème de l'incréation ou celui de la charia !
Ensuite c'est plus compliqué. Hks a cité Tariq Ramadam comme repoussoir, pion des frères musulmans : voire. Le problème à mon sens c'est que justement on est en droit de soutenir deux discours différents suivant qu'on s'adresse au monde musulman ou à l'Occident (est-ce ce qu'il fait ou essaie-t-il d'infiltrer insidieusement la position des frères n'étant pas ici l'objet de mon propos).
Deux discours donc, et pas du tout "contradictoires", pour ce que j'en pense. Celui qui s'adresse au mondes musulmans ou effectivement la partie de ce texte de Bidar qui l'exhorte à se bouger les fesses, sur le problème des femmes par exemple, n'est pas inutile dans beaucoup de pays du monde, c'est le moins qu'on puisse dire ; l'autre où il est question de cohabitation avec l'Occident, où l'on ne peut pas dire la même chose, justement parce que les occidentaux sont majoritairement persuadés d'être à la pointe d'un darwinisme culturel, et persuadés que le problème de sortie de religion de l'islam ne peut que se poser dans les mêmes termes que ce qui a eu lieu en Occident.
C'est compliqué parce qu'en gros, il est difficile pour un musulman de par exemple se voir représenté par cette espèce "d'islam catholique" qu'introduit Vanleers, que c'est surement pas les problèmes que peuvent avoir les musulmans en occident (ou qu'ils peuvent poser) qui doivent régler le sort du Coran, de la Charia etc (charia = loi divine, rien de plus, je le rappelle). Or ce genre de position n'est jamais loin du discours des instances dont la France voudrait parer la représentation de l'islam en France, ce qui bien évidemment ne peut que provoquer le rejet des musulmans.
D'autres types de solutions peuvent en effet être créées, par exemple une cohabitation comme c'est le cas en Iran actuellement (même si dans la pratique c'est pas au point) entre pouvoir matériel et spirituel. Bref et re : c'est pas à l'Occident d'imposer son histoire au monde, quoi qu'en pense Sarkozy. Il ferait mieux de s'occuper de ses problèmes (de celui en premier lieu de la main-mise de la raison sur le sensible qui l'entraîne dans toutes sortes de délires prétentieux et autres fuerres incessantes au nom de la Vérité, des forces du Bien, j'en passe et des meilleures).

Une fois le problème débroussaillé des mille pièges dans lesquels Kepel et Valls se sont vautrés avec la plus grande fermeté, reste certes le problème très actuel du face-à-face entre certains français et certains musulmans... et où les solutions seront sans doute multiples : où donc on pourra circonscrire le problème d'une éventuelle "compatibilité" de façon un peu plus rationnelle, où à la fois il sera question de poser sérieusement le problème de l'ouverture des frontières et à la fois ne pas pousser de cris effarouchés quand certains parlent de discrimination, voire de ségrégation, puisque tel est - à juste titre souvent - le ressenti d'une part de la jeunesse musulmane, devant ce qu'elle perçoit comme une forme de neo-colonialisme mental à son encontre.
Sinon on peut aussi continuer à théoriser dans le vide, à envisager comme déjà dit de remettre en question le problème de l'incréation, et pourquoi pas faire réécrire le Coran par les occidentaux tant qu'on y est !

chapati
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 535
Date d'inscription : 30/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://Philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par Bergame le Dim 30 Avr 2017 - 11:50

kerkoz a écrit:La seule chose qu' on peut affirmer c'est que les individus ne peuvent volontairement influencer l' évolution de leur culture, alors qu' ils peuvent le faire et même détruire les autres cultures.
Ouh. Suggestion qui semble intéressante. Tu veux développer ? -et prendre le temps de clarifier, stp, tu sais que tu n'es pas évident à lire, quand même.  

Vanleers a écrit:L’Islam est-il compatible avec la République ?
Oui, c'est cela, la question, désormais. Parce que -je répète en fait ce que je disais à l'instant sur Trump- moi, c'est ce que j'ai longtemps cru, que l'Islam était compatible. Que certes, il y avait du terrorisme, mais bon, ca c'était un épiphénomène. Et puis des comportements de radicalisation, d'accord, mais c'était sans doute une minorité. Et puis sont tombés les résultats de l'enquête de l'institut Montaigne -pourtant une officine libérale s'il en est !- et là, on a eu des données statistiques. Et bon, chacun les lit comme il veut, moi ils m'inquiètent, très sérieusement et très honnêtement.
Maintenant, je suis comme tout le monde, j'aimerais y croire, à cette compatibilité. Personne ne peut souhaiter ce que les Anciens appelaient la stasis, n'est-ce pas, le pire fléau pour une communauté politique. Mais c'est la raison pour laquelle j'aimerais vraiment que les musulmans nous disent que, eux non plus, ils ne la veulent pas ! Parce que, franchement, il peut y avoir doute, aujourd'hui. Quand on lit ou on écoute ce qui se dit au sein de la communauté musulmane, il peut y avoir doute.

"L'Islam des Lumières", par exemple. Rien que le terme fait référence à la culture occidentale. Quand tu parles d'un "islam catholique", Vanleers, tu dis bien ce dont il s'agit : Un Islam selon notre compréhension de ce qu'est une religion. Et moi je comprends parfaitement ce dont tu parles, et j'approuve des deux mains, et je suis parfaitement d'accord. Mais ce n'est pas mon avis, en l'occurrence, qui possède quelque importance, ni d'ailleurs le tien. C'est celui des musulmans eux-mêmes, au moins de ceux qui sont citoyens ou résidents Français. Peuvent-ils, veulent-ils évoluer vers un "Islam des Lumières" ?

En fait, nous devrions cesser de discuter ici, entre nous, et aller discuter avec des musulmans. Parce que ce sont eux qui possèdent les réponses à ces questions. Allez, je vous donne deux liens :
- https://forumislam.com/f/forum.php
- http://forum.mejliss.com/
Allez-y jeter un œil pour vous faire votre propre opinion, en-dehors des idéologies de quelque bord qu'elles soient.

PS
ianK a écrit:l'égalité ne pouvant exister qu'entre les croyants.
Exactement, c'est ca, le problème principal, l'égalité. La liberté, pas de problème, les musulmans la comprennent essentiellement en termes de liberté de conscience, ca leur va très bien ; la fraternité, parfait, ils ne nous ont pas attendu pour développer le concept de "fraternité islamique" ; mais l'égalité... L'égalité entre tous les hommes ? Entre les musulmans et les athées, par exemple ? Quand j'ai eu l'occasion d'aborder cette question, je n'ai pas été déçu de la réponse, personnellement.
Mais enfin, encore une fois, que chacun se fasse sa propre opinion.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2843
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par hks le Dim 30 Avr 2017 - 15:18

bergame a écrit:mais l'égalité... L'égalité entre tous les hommes ?


Je te pensais très réticent sur les "droits de l' homme "...or ce qui t' interpelle  c'est  un problème potentiel avec le premier article
Article premier
Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits.

.........................
........................
sur l 'enquête de l'institut Montaigne

http://www.institutmontaigne.org/fr/publications/un-islam-francais-est-possible


Les résultats de cette enquête indiquent que les personnes qui se déclarent musulmanes représentent 5,6 % de la population métropolitaine de plus de 15 ans en métropole.

1. une pratique religieuse régulière :
31 % des enquêtés qui se déclarent musulmans se rendent une fois par semaine dans une mosquée ou une salle de prière, contre 8,2 % dans la population générale ;

2. le respect marqué de la norme alimentaire halal :
70 % des enquêtés déclarent "toujours" acheter de la viande halal, 22 % en achètent "parfois" et seulement 6 % "jamais" ;

3. le soutien au port du voile, majoritaire malgré d’importants clivages :
environ 65 % des musulmans – de religion ou de culture – se déclarent favorables au port du voile ;

4. l’absence d’un communautarisme musulman généralisé :
78 % des enquêtés qui se déclarent musulmans – inscrits sur les listes électorales – disent qu’ils ne votent pas systématiquement pour un candidat musulman aux différentes élections.

......................................

J' aimerais bien une enquête quantifiée sur les catholiques intégristes (intégristes à différents niveaux mais intégristes quand même)
mais j' ai beau chercher  je ne trouve pas de % de la population catholique  intrinsèquement religieuse  comme on dit... celle qui vote Fillon et qui votera Le pen .

Ne sont -ils pas au moins 30% de 5,6 % de la population?(globalement 1,8% de la population)

Mais pour eux on ne se pose pas la question de leur compatibilité avec la république .
 Bizarre.

_________________
Comme j'ai eu le malheur de commencer mon livre par JE et que je ne pouvais plus changer, je suis subjectif in aeternum. M Proust
avatar
hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5201
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par neopilina le Dim 30 Avr 2017 - 16:38

neopilina a écrit:J'ai effectivement dit que je voterais Mélenchon au premier tour. J'ai dit pourquoi, et même beaucoup plus, de telle sorte que considérer ce message comme un appel à voter Mélenchon relève de la mauvaise foi ou de la [auto-censuré]. A contrario, il y en a qui ne dise pas pour qui il vote, mais bon, il n'y a plus besoin.
Donc, de même, je profite de l'occasion. Au second tour, je voterais Macron parce que c'est un indubitable démocrate.

Ce qui n'est donc certainement pas une déclaration d'Amour, c'est à dire une séduction de la raison, une forme d'adhésion incluant des ressorts inconnus du Sujet lui-même, etc., en dernier lieu, une forme de Romantisme. En tant que candidat de la mondialisation, des banquiers, etc., Macron est l'ennemi de la justice sociale, etc. Mais Le Pen, c'est carrément voter pour l'ennemi de la démocratie, de la République, le clone français de Poutine, Erdogan ( qui vient d'interdire Wikipédia ! ), régresser à une des formes de " joyeusetés " qui ont fait les " grandes heures " du XX° siècle.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge et détruit tout ce qui doit l'être ", ou équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4152
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par Vanleers le Dim 30 Avr 2017 - 16:58

A Bergame

Parler d’islam « catholique » (au sens d’universel) ou d’islam des Lumières, ce n’est pas se référer uniquement à l’Occident mais également à une perspective proprement musulmane et je pense ici, en particulier, au mutazilisme qui connut son apogée près de huit siècles avant le siècle des Lumières.
Certains musulmans essaient, aujourd’hui, de renouer avec la tendance mutazilite. Voir :
http://mutazilisme.fr/

Je n’ai pas caché que si, en théorie, l’islam est compatible avec la république, en pratique beaucoup de chemin reste à accomplir par les musulmans eux-mêmes et les échanges sur les sites que vous indiquez le prouvent.

A kercoz

J’ai écouté avec intérêt l’entretien avec Huntziger sur France culture et vous remercie de l’avoir signalé. A la fin de son intervention, l’auteur explique comment l’islam en est arrivé à la situation actuelle.

A chapati

Je suis bien d’accord que c’est aux musulmans de se « débrouiller » avec leur religion. Il n’y a rien à dire s’ils respectent les lois de la république et, si c’est le cas, ma position est celle d’une neutralité bienveillante et laïque à l’égard de leur religion.
Il s’agit simplement de reconnaître la compatibilité de ce que je pense être le socle théorique bien compris de l’islam avec la république.

Vanleers
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 15/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par chapati le Dim 30 Avr 2017 - 20:53

Vanleers a écrit:Je suis bien d’accord que c’est aux musulmans de se « débrouiller » avec leur religion. Il n’y a rien à dire s’ils respectent les lois de la république et, si c’est le cas, ma position est celle d’une neutralité bienveillante et laïque à l’égard de leur religion.
Il s’agit simplement de reconnaître la compatibilité de ce que je pense être le socle théorique bien compris de l’islam avec la république.
Donc si vous êtes d'accord, pas de socle, pas d'islam universel (catholique) etc.

chapati
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 535
Date d'inscription : 30/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://Philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par Vanleers le Dim 30 Avr 2017 - 21:35

Au contraire, bien évidemment.

Vanleers
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 15/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par chapati le Dim 30 Avr 2017 - 22:28

Vanleers j'essaie d'expliquer que "l'islam catholique" que vous espérez ou vantez, c'est un concept occidental : un projet même ! (vous mélangez vous aussi le monde musulman en général et les musulmans de France, que je veux distinguer depuis le début)

Laisser les musulmans "se débrouiller", c'est ne pas intervenir dans leur histoire religieuse, à l'échelle mondiale.

C'est pas aux occidentaux de réformer l'islam !

chapati
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 535
Date d'inscription : 30/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://Philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par hks le Lun 1 Mai 2017 - 10:34

Henry Meschonnic a écrit:« Le religieux, écrit Meschonnic, n’est pas le divin. Le religieux – ou la religion – est la socialisation, l’institutionnalisation, l’appropriation, la captation, la gestion du divin. Le gestionnaire du divin. Le culte. Le cultuel et le culturel du divin. Mais le gestionnaire du divin s’identifie au divin, à force de se l’approprier, et de le gérer. Et comme sa gestion est sociale, elle est politique. Le religieux est le théologico-politique. »
Meschonnic a écrit:L’humanité est malade du théologico-politique. Elle est malade de confondre le sacré, ce temps du conte, du temps que les bêtes parlaient, avec le divin, qui est la création de la vie, la sainteté étant ce qui touche au divin.
Elle est encore plus malade de confondre le divin avec le religieux, qui n’est que la confiscation du divin par ceux qui s’en proclament les porte-parole et les propriétaires. Et c’est le religieux qui est le théologico-politique.

_________________
Comme j'ai eu le malheur de commencer mon livre par JE et que je ne pouvais plus changer, je suis subjectif in aeternum. M Proust
avatar
hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5201
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par Bergame le Lun 1 Mai 2017 - 12:37

hks a écrit:Evidemment que ce n'est pas clair . C'est théorique et complètement déconnecté de l'observation empirique.
Tu veux expliquer le vivant par du mécanique.
 Je ne vois pas trop par quoi on pourrait appréhender le vivant, autre que par le mécanique ? C'est ce qu'on fait, hks. Tu proposes quoi, toi ?
En revanche, ta critique du finalisme de kerkoz me semble plus juste, c'est ce que je lui dis aussi.

Mais c'est vrai que cette idée m'interpelle, personnellement. Je pense qu'en fait, il est même difficile de prendre conscience de sa culture. Quand on est "dans le dedans", c'est très compliqué de prendre conscience qu'il y a un "dehors". Ce "dedans", vu de l'intérieur, prend les dimensions de l'univers, de tout ce qui est. A mon sens, c'est là l'origine de l'universalisme.
C'est pour cela que la confrontation avec l'Autre est importante. Parce qu'elle fait prendre conscience qu'il y a un "dehors". Je suis par exemple attentif au fait que les universalistes disent, incidemment, voyager peu. Ils n'ont que peu l'occasion de se confronter à cet Autre, celui qui, de lui-même, par sa seule existence, pose la limite entre le "dedans" et le "dehors". Quand on a vécu à l'étranger -je veux dire le "vrai" étranger, pas l'Europe ou l'occident- mais lorsqu'on a été immergé dans une autre culture, on ne peut pas avoir cette conception naïve d'un universalisme. On s'est senti, soi-même, étranger, et on sait ce que cela veut dire, que d'être étranger.

Et cela ne signifie pas qu'on ne puisse pas être tolérant, ensuite, vis-à-vis de l'Etranger, bien au contraire, mais précisément, cette tolérance accepte l'Autre en tant qu'Autre, et ne part pas du principe qu'il est Même ou qu'il le devrait. Ce n'est pas une tolérance impérialiste, ou colonialiste, ce n'est pas une fausse tolérance assimilatrice, c'est une tolérance qui repose sur la reconnaissance bien comprise de la différence.
Et qui, du reste, admet donc également que la différence puisse conduire à la complémentarité, à la coopération, mais aussi, éventuellement, au conflit. Oui, c'est vrai, dès lors qu'on reconnaît qu'il y a une différence entre le Même et l'Autre, le conflit est une option. Pas la seule, et je ne cesserai jamais de le dire et de le rappeler. Et je continue à croire, malgré tout, vaille que vaille, en d'autres options, telles que la discussion et l'entente. Mais oui, le conflit en est une, comme le présent, ici et ailleurs, nous le démontre chaque jour.

Quand j'y réfléchis, je crois que Hegel a fait beaucoup de mal à la pensée occidentale, en posant que le négatif n'est qu'un moment dans le processus conduisant à l'Absolu. Enfin, beaucoup de mal, disons qu'il a pensé la Modernité, le Progrès, l'Impérialisme de la Raison, disons qu'il appartient à son époque. Mais que cette époque est révolue. La domination "tranquille" de l'Occident, réalisée et justifiée en toute bonne conscience, est révolue, chers amis. Ne le voyez-vous pas ?

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2843
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam et islamisme

Message par neopilina le Lun 1 Mai 2017 - 13:36

Incidemment, depuis toujours, je dis qu'Hegel a fait un mal fou à la philosophie ( Ce qui ne remet pas en cause son statut de génie, on sait tout le mal que je pense du cogito en l'état, mais Descartes n'en demeure pas moins un génie, etc. ). Déjà dit, mais résumant fort bien : Hegel est une statue prodigieuse de philosophe sur la plaque tombale de la métaphysique : le cogito en l'état, Kant, Hegel, triomphe général du Romantisme, n'en jetez plus : la Fosse commune du XX° siècle peut advenir.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge et détruit tout ce qui doit l'être ", ou équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4152
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 40 sur 42 Précédent  1 ... 21 ... 39, 40, 41, 42  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum