Sociobiologie et politique

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sociobiologie et politique

Message par victor.digiorgi le Lun 9 Sep 2013 - 16:08

.

HKS

Si le terme « ronchonner » signifie bien manifester son mécontentement en grognant, en protestant avec mauvaise humeur, alors je pense que tu te trompes sur mon compte. Mais crois-moi, ce n'est pas grave ...

Cela dit, la branche matérialiste de la philosophie peut paraître bien étrange, bien vulgaire, bien mesquine à tout penseur des idées pures, lorsqu'elle est exprimée sur le mode radical voulant que l'être humain soit avant tout une machine.

Le sujet de cette enfilade , au cas où ta pensée se pensant elle-même te l'aurait fait oublier, sauf tout le respect que je te dois, c'est la politique. Et la politique, ce n'est pas une idée pure tombée du ciel.

C'est avant tout une mécanique dont le rouage essentiel est l'individu et les énormes groupes dans lesquels cet individu s'efforce de vivre comme il peut, c'est-à-dire comme un animal agissant surtout par purs réflexes et instincts purs et pas comme un intellectuel trouvant sa raison de politiser dans la substance spinozienne, la cinquième symphonie de Tchaikowsky ou les nymphéas de Monet.

Je vous assure, mon cousin, vous avez dit « cultivé » !

Moi, j'ai dit « cultivé » ? Comme c'est cultivé ...


Re-cela dit, cher HKS, je ne sais pas ce que tu peux tirer de mes commentaires éclairés ou non sur le nombre de la horde d'origine, nombre qui n'est certainement pas idéal, mais qui est ce qu'il est, c’est à dire une petite vérité, mais personnellement, ça fait un moment que je vois toutes les organisations possibles et imaginables, cour internationale comprise, ne fonctionner qu'en respectant parfaitement TOUTES les exigences de cette horde.

Après chaque catastrophe, de celle de 14-18 à celle du Rwanda en passant par celles de 39-45, du Biafra, du Viet Nam, du Chili et de toutes celles qu'on voudra, on nous a sorti le fameux « plus jamais ça »

Je pose la question : plus jamais quoi, « ça » ?

Plus jamais la Syrie ?

La cour de justice internationale, c'est bien, je ne le conteste pas. Mais il faudrait se rendre compte qu'elle ne trouve de solution à RIEN. Elle arrive par définition APRÈS le crime, ce qui n'empêche pas le crime suivant d'être commis. Les prisons de tous les endroits du monde sont pleines à craquer de criminels qui n'empêcheront jamais les criminels de commettre leurs crimes.

La solution ?

Ce n'est certainement si moi ni personne qui la connaît. Mais rien n'interdit non plus quiconque de se pencher sur le problème et d'y apposer la grille de compréhension qu'il veut.

La mienne de grille, c'est justement celle du matérialisme radical, qui propose d'étudier la MACHINE humaine avant de rêver à la première universalité idéologique d'une éthique et d'une morale de bibliothèque.

.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sociobiologie et politique

Message par hks le Lun 9 Sep 2013 - 18:48

à Victor

J' en connais qui ronchonne mais faut surtout pas que ça se voit, ce qui est d' ailleurs très louable comme attitude. Donc  acte tu ne ronchonnes pas.


 J' ai bien vu que le sujet c'était la politique mais comme "parler de politique" c 'est ouvrir la boite de Pandore, je ne suis guère intervenu. Image pour image c est aussi le tonneau des danaïdes... l'épée de Damocles . On  y nettoie les écuries d' Augias mais on achève le sujet dans la tour de Babel. Optique injustement pessimiste j' en conviens.

Je ne vois pas la politique comme un état des choses ( ça c'est l'état des choses ie la suite historique des événements ).
L' histoire de la révolution Française excède de beaucoup la politique ( pensée et action ) dans la période ( c'est un exemple ).

Donc  ton amalgame. En un même discours explicatif  les passions et  la raison. La raison y est  assignée sous les passions  à leur obéir nécessairement de par la constitution  biologique de l'individu voire par la nature biologique de leurs relations sociétales.
Un seul monde  celui des passions  biologiquement déterminées .
ne fonctionner qu'en respectant parfaitement TOUTES les exigences de cette horde.
!!!

Parfois, certes , l' exigence est peut étonner le sociobiologiste. Pour la politique  je passe sur l'exigence ( chrétienne ) de la charité,  mais je ne passe pas sur l'exigence de la raison.
Et tout simplement parce que la politique en général raisonne.
C' est une activité intellectuelle  censée comprendre  le jeu des  passions individuelles à fin d'en tirer un bénéfice qui ne soit justement pas passionnel.
L' objectif n' est donc pas de maintenir tel quel un état de nature conflictuel sous le prétexte qu' étant de nature il n' y a pas de solutions possibles sinon  celle de conforter la nature et de vivre comme des rats. Si l'objectif était tel je ne vois pas l'utilité de penser la politique, la nature faisant très bien les choses qu'elle a à faire naturellement.

On se demande parfois si les sociobiologiste ne voudraient pas en ajouter une couche ( de nature ) des fois qu'on aurait l'espérance  d' en sortir.

bien à toi

hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4354
Localisation : souvent ailleurs
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sociobiologie et politique

Message par kercoz le Dim 13 Juil 2014 - 19:02

hks a écrit: Sa thèse est que nous serions biologiquement tribaux . Konrad Lorenz disait de même en nous comparant  aux rats ( espèces particulièrement tribale). Konrad Lorenz est obligé d avouer qu'il ne  voit là, dans les conflits tribaux chez le rat, rien de favorable à l' espèce.

Lorenz a écrit:"Une chose est sûre : les luttes tribales ne remplissent point ces fonctions dans l'intérêt de l'espèce (...)"
 commentaire recopié sur wilkipédia :la sélection décerne un prix aux plus grandes super-familles, car, du fait que les membres d'une famille s'assistent mutuellement contre les étrangers, un petit peuple est, au combat, toujours désavantagé par rapport à un grand (...) Ceux qui survivent s'agrandiront et deviendront de plus en plus sanguinaires, puisqu'il y a un prix de la sélection sur l'augmentation de l'agressivité haineuse. Finalement, toutes les petites tribus succomberont.
Chez un sociobiologiste comme Lorenz on a in fine "la mondialisation". Ça a une certaine logique .

Je ne suis pas certain que ce que tu fais dire a Lorenz soit dans la ligne de sa pensée ( Lire "l' Homme dans le fleuve du Vivant" et "l'agression" dont les chapitres " les rats " et " a quoi le mal est il bon ?).
Il montre bien que si la taille du groupe est référencée a des critères propres à l' espèce ( reconnaissance pour l' homme, odeur pour le rat ...ce qui autorise au rat une population énorme .....Ta vision sur l' importance de la taille dans la compétition sélective est juste ...sauf que cette taille est limitée ( a l' origine) par la capacité du territoire en appro ...au delà il y a scissiparité)...l' extension sanguinaire me parait une conjecture non réaliste ........elle devient plus réaliste au néolithique avec l'apparition du commerce et la densification de la population ...le commerce autorisant cette densification ....système dynamiquement auto-alimenté.

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1844
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sociobiologie et politique

Message par neopilina le Dim 13 Juil 2014 - 22:13

*


Dernière édition par neopilina le Mer 16 Juil 2014 - 22:43, édité 1 fois

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ET Suspect, parce que Mien ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3681
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sociobiologie et politique

Message par kercoz le Lun 14 Juil 2014 - 13:40

Victor a écrit:ne fonctionner qu'en respectant parfaitement TOUTES les exigences de cette horde.
hks say: !!!

C'est ce qu' on appelle de la subsidiarité  
hks a écrit:
Parfois, certes , l' exigence est peut étonner le sociobiologiste. Pour la politique  je passe sur l'exigence ( chrétienne ) de la charité,  mais je ne passe pas sur l'exigence de la raison.
Et tout simplement parce que la politique en général raisonne.
C'est justement le problème: la "Raison" ne sert que les intérets immédiats de l' individus, tres difficilement ceux du groupe et jamais ceux de la civilisation ou dde l' espèce.
La "raison" est opportuniste et cette force importante doit être équilibrée par les intérets futurs, c'est a dire la mémoire des galères passées qui sont "écrites" dans les "rites" anciens

C' est une activité intellectuelle  censée comprendre  le jeu des  passions individuelles à fin d'en tirer un bénéfice qui ne soit justement pas passionnel.
rire

L' objectif n' est donc pas de maintenir tel quel un état de nature conflictuel sous le prétexte qu' étant de nature il n' y a pas de solutions possibles sinon  celle de conforter la nature et de vivre comme des rats.
avec ce genre d'argument , je comprends que victor n' intervienne plus......

On se demande parfois si les sociobiologiste ne voudraient pas en ajouter une couche ( de nature ) des fois qu'on aurait l'espérance  d' en sortir.
tiens , il se ferait qu' on n' en sorte pas ? ....d' ou ? de Quoi ?[/quote]

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1844
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sociobiologie et politique

Message par kercoz le Sam 19 Juil 2014 - 20:34

Dommage qu'il ne revienne plus victor ...j'aurais été moins seul...
Pour les rats , y'a un problème. Si notre groupe est limité en taille par la possibilité d'interactions basée sur la reconnaissance des individus entre eux ( donc l' affect) , Le Rats , chez eux, cette reconnaissance s'effectue sur l' Odeur (ils tuent immédiatement un pote qu'on désodorise....certainement du fait que l' approvisionnement accessible autorise plus d'individus.

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1844
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum