Election présidentielle francaise

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Election présidentielle francaise

Message par Bergame le Lun 19 Juin - 13:13

Pour moi, c'est l'une des hypothèses les plus justes : Comment Emmanuel Macron a mis fin à la génération 68 en politique :
Denis Jeambar a écrit:Nous ne venons pas de tourner simplement une page politique comme ce fut le cas, par exemple, en 1958. C'est aussi un cycle générationnel d'un demi-siècle qui s'achève. Il s'est ouvert en 1968 avec la révolte des baby-boomers. Ce fut une prise de pouvoir totale qui a bouleversé à la fois l'ordre sociétal et l'ordre politique mais aussi un détournement. Les soixante-huitards ont choisi d'ignorer que mai 1968 avait été une grande révolte sociale et ont tourné le dos à des classes populaires condamnées par la suite à la peur de la précarité et du chômage, réfugiées aujourd'hui dans des votes extrémistes ou l'abstention. Au cœur de ce séisme qui a vu l'abandon d'une partie de la population, l'affirmation d'une classe dirigeante nouvelle, toute puissante, accrochée au pouvoir comme une moule à son rocher. Ivre d'elle-même, cette génération a fabriqué au fil des ans une société mitée, molle, usée de l'intérieur, sans perspective, après avoir exercé sans pitié son droit d'inventaire sur la génération précédente qui avait pourtant assumé le redressement du pays brisé par la Seconde guerre mondiale et l'avait mis sur les rails d'une croissance supérieure à 5% [...]
C'est aussi tout cela qui éclaire le phénomène Macron, le désir d'en finir avec une génération obnubilée par elle-même et qui imagine toujours qu'elle a été formidable.
Moi aussi, ca me frappe, ce manque de distance, cette absence d'auto-critique, cette auto-légitimation permanente. La génération 68 est et a toujours été persuadée être du bon côté de l'histoire, du côté des Gentils, des Progressistes. C'est à peine si, encore aujourd'hui, elle comprend qu'on puisse ne pas trouver son compte dans le système socio-économico-politique qu'elle a mis en place.
Bref, pour ma part, j'avais déjà proposé un semblable réquisitoire.

Ce qui ne signifie pas d'ailleurs que Macron va diverger radicalement de l'idéologie libérale de la génération 68. Au contraire, il va même sans doute lui faire faire un pas décisif. Mais ce pas est celui de la conscientisation. Car ce qui risque surtout de disparaître avec la génération 68, c'est une certaine forme de naïveté, la "bonne conscience" de ceux qui partent du principe que tous les hommes sont frères et qu'à un certain niveau d'abstraction, tous les intérêts sont convergents et toutes les attentes peuvent donc être satisfaites en même temps. Ce que la génération des quadras, née politiquement avec "la crise" apporte avec elle, c'est, de nouveau, la conscience de la lutte. Contre la mondialisation "émergente", la realpolitik. Contre les droits de l'homme, les intérêts nationaux. Contre l'universalisme, le communautarisme. Contre le "vivre-ensemble", le donnant-donnant.

Ah le temps béni où l'on pouvait profiter de la croissance et se montrer généreux avec le monde, achetant ainsi (à crédit) le rayonnement à l'étranger des valeurs de la France éternelle ! Hélas, maintenant il va falloir s'organiser, s'allier et se battre : http://www.francetvinfo.fr/monde/usa/presidentielle/donald-trump/investissements-etrangers-rupture-avec-le-libre-echange_2238315.html

Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2975
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Election présidentielle francaise

Message par kercoz le Lun 19 Juin - 13:31

Ce point de vue sur "68" me semble inexact, sinon incomplet. Pour l' avoir vécu in situ et réfléchi plus tard, je pense que ce mouvement est une conjonction/somme , opportuniste de plusieurs dynamique. La plus caricaturée de ces dynamique me semble être un refus du mode de vie consumériste à une époque ou ce consumérisme était facilement accessible. La dynamique principale étant, à mon sens, issue d' une inadéquation entre les contraintes d' un système morcelé rémanence du monde agraire ( bien dégagé derrière les oreilles) et l' offre consumériste disponible ( aucune raison de ranger ma chambre).
Quand on voit que l'optimum que peut offrir la démocratie c'est l' audimat, l' abstention, puisque le vote blanc avec possibilité d'annuler un scrutin n'est pas validé, reste le seul moyen de contester un pouvoir indu.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2470
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Election présidentielle francaise

Message par hks le Lun 19 Juin - 16:28

je n'entre pas trop dans ce diagnostic mais bref ...
........................................
un résultat qui m' a interpellé . Le candidats d'en marche opposé à NKM a obtenu moins de voix au second tout qu' au premier ( inattendu et sans doute rare )

Gilles Legendre 18 463 votes au premier tour soit 41,8%

et 18 347 votes au second tour soit 54,53 %( élu)

NKM a elle doublé ses votes au deuxième tour

là il y a eu une abstention du côté de "en marche".
Symptomatique d'une moindre mobilisation des électeurs de en marche
...........
j' ai cherché plus avant
Même constat dans la 12eme circonscription de Paris
et dans la 5eme
avatar
hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5608
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum