Femme, féminin, féministe

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Femme, féminin, féministe

Message par victor.digiorgi le Jeu 31 Oct 2013 - 13:51

baptiste a écrit:Que Beauvoir et la pilule aient eu plus ou moins d’importance que le lave linge et les allocations familiale dans la libération de la femme il y aura toujours matière à palabre, par contre une information semble vous avoir échappé. L’Espagne a légalisé la PMA, qui croyez-vous ait fait le plus appel à cette technologie, les couples de fiottes ou de gougnottes ( pour les âmes sensibles ces termes sont utilisés par Apollinaire dans les 11000 verges) en mal de parentalité, ou les couples hétéro en mal de procréation ? Que neni ! Plus de 60% des demandes proviennent de femmes seules. Si, comme certains le disent, il suffit qu’une technique existe pour qu’elle se répande, il restera le besoin pour quelques étalons, en appliquant les ratios de l’élevage corrigés on obtient le besoin d’environ un mâle pour 100.000 femelles, inutile de fantasmer la collecte est manuelle dans des tubes en plastic.
Rapprochons tout ça de la banque de données génétiques en développement aujourd'hui même en Chine et visant à déterminer quels gènes sont associés aux génies, et ces messieurs-étalons risquent d'avoir à prouver que non seulement ils sont beau et en bonne santé, mais qu'ils répondent aux critères permettant d'avoir des enfants polyglottes sachant manier les équations de la mécanique quantique aussi bien que les expériences de laboratoire  de recherches sur le vivant et faire des affaires permettant de gagner des milliards tout en pouvant jouer les variations Goldberg sans fausse note.

Je ne plaisante qu'à peine ...

baptiste a écrit:Mais on peut encore aller plus loin, le clonage humain est illégal partout, mais la technologie existe, elle permettrait alors de se passer entièrement de mâles. Quand à l’aspect du plaisir la technologie du  vibro-masseur peut certainement encore faire des progrès.
Le clonage thérapeutique de l'humain n'est pas illégal partout en vue de produire des organes destinés aux greffes sans rejet. Le tourisme médical, qui existe déjà avec bien des opérations chirurgicales ainsi qu'avec l'externalisation de la grossesse par location d'utérus, va se développer exponentiellement. Le clonage thérapeutique pourrait permettre d'endiguer le commerce actuel des organes prélevés sur des pauvres gens. C'est pourquoi il serait bon, entendons par là « moral », d'envisager la levée de toute interdiction du clonage humain partout dans le monde. Le principe de précaution est la pire des imbécillité dont sont capables les humains dépourvus de bon sens. Et ils sont nombreux.

Par ailleurs, le clonage humain pour reproduction à l'identique génétique est inutile. Il n'a rencontré avec les animaux aucun écho dans la clientèle potentielle, qui s'est révélée inexistante partout dans le monde. S'il n'a pas marché avec les animaux alors que c'était tout à fait légal et permis partout dans le monde des petits chats et des petits chiens à sa mémère, ce n'est pas avec l'humain que ça va marcher.

Par ailleurs encore, il ne sera plus besoin de mâle ni de clonage pour que les femmes puissent se reproduire dans un avenir plus ou moins lointains. Aujourd'hui déjà, les recherches en génie génétique permettent d'envisager la chose par modification ciblée des chromosomes féminins. Tremblez, messieurs, votre fin approche. LOL. Et je ne plaisante qu'à peine là aussi, car pour parler sérieusement, il est fort possible que dans mille ans, plus personne sur terre n'aura besoin d'hommes. Et qu'il n'y aura plus sur terre que des femmes enfin débarrassés de toute la chierie dont sont capables les hommes. Ça ne ressemble qu'à moitié à de la science-fiction.

baptiste a écrit:Ne vous préoccupez pas des femmes leur avenir est bien plus radieux que celui des mâles de leur espèces car la technique du clonage humain présente tellement d’avantages par ailleurs, qu’un jour elle sera autorisée. Comme alors un mâle ne pourra être cloné sans l’accord d’une mère porteuse on peut facilement prévoir un renversement des rôles sans se prendre pour autant pour un prophète.
Voilà une vérité parfaitement exprimée !

Le concept d'évoféminisme de ma copine Peggy Sastre peut déjà être considéré sous l'angle d'une telle déclaration, messieurs.

Moi, je m'en fous. Ma descendance est exclusivement féminine. [...]

D'ailleurs, vous parlez, vous parlez, et vous ne savez même pas que je suis une femme, en réalité, bandes de snoc.

Et je le répète pépètes. [...]

Victor, 1er avertissement : Au 3e, tu vires.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme, féminin, féministe

Message par hks le Jeu 31 Oct 2013 - 13:53

à VIctor
Interlude récréatif sur la femme médicalisée par hormones suppressives des règles :
C'est quoi ces photos ? Tu flashes sur les amazones?

On ne sait pas d 'où tu parles. De qui de quoi et sur quelles expériences vécues. Et quand ton laïus se heurte  à mes ( nos ) expérience vécues, alors on se met à douter que tu en aies de personnelles.
Tu sembles avoir une vie sociale statistique et livresque. C'est l'impression que j' en ai. De belles théories sur les femmes et pas de vécu.
............................................................................

Mais  sur des statistiques d 'opinion ( Parce que tu sais toujours mieux que les autres )
je te renvoie à la thèse de Jacqueline Wautier


http://theses.ulb.ac.be/ETD-db/collection/available/ULBetd-03142005-135445/unrestricted/anthropologie.pdf

bon évidemment c 'est pas ton bla bla .... comme ça date un peu on peut contester mais par d' autres statistiques pas par du vent.


Alors tu vas voir à exogénèse
page 50
Question
Que ce soit pour pallier une stérilité, pour offrir au foetus une surveillance optimale et
ininterrompue, pour lui éviter une exposition aux produits toxiques ou pour assurer une continuité
professionnelle, en supposant la chose techniquement et légalement possible, accepteriez-vous de recourir
à une gestation machinale totale (incubateur/couveuse/utérus artificiel) allant de la fécondation à la
maturation (= exogenèse) :
Les plus réticent  ce sont les médecins  doctorants chercheurs
(MDC)

seuls 14% d’entre eux se déclarent ouverts à
l’exogenèse (66% y sont opposés et 20% hésitent).
Par ailleurs, en ce groupe particulier, les moins de trente-cinq ans se distinguent de leurs vis-à-vis issus de
la population générale et inscrits dans la même classe d’âge : ainsi, en ce groupe et eu égard à leurs aînés,
l’attachement à la gestation inscrite dans le corps maternel, dans l’affectivité et dans l’échange
physiologique et charnel est manifeste : quand seuls 10,5% des moins de trente-cinq ans l’envisagent ici,
26,5% des plus de cinquante-cinq ans l’accueilleraient sans trop de réticences…

 C'est un point de vue de vieux  ton  affaire  d ecto-génèse.

hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4350
Localisation : souvent ailleurs
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme, féminin, féministe

Message par hks le Jeu 31 Oct 2013 - 14:11

à bergame

Je suis d'accord avec toi.

Alors effectivement, le terme "totalitaire" me semble -pour une fois- adapté.
Il va nous sortir son Mickey (Godwin).

Qu 'il aille un peu fouiller dans la thèse  que je donne en lien ... voir comment les gens réagissent. C' est profus, certes, ça peut se survoler mais c'est intéressant.

Incomparablement plus que  "Ma descendance est exclusivement féminine!!!"
C'est Nostradamus  ou quoi ?
Sa fille a le don de parthénogenèse?

hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4350
Localisation : souvent ailleurs
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme, féminin, féministe

Message par hks le Jeu 31 Oct 2013 - 14:18

à baptiste
Comme alors un mâle ne pourra être cloné sans l’accord d’une mère porteuse
mais non dans l 'avenir radieux il n 'y a pas besoin de mère porteuse du tout.

hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4350
Localisation : souvent ailleurs
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme, féminin, féministe

Message par victor.digiorgi le Jeu 31 Oct 2013 - 14:19

Bergame a écrit:S'il ne s'agissait que du cyborg, hks. Le prolongement de l'homme par la technique, un Victor te dira que c'est un phénomène bien ancien qui commence avec le silex.
Dans ce qui nous préoccupe aujourd'hui, et sous couvert de "libération" de la femme, on voit bien que se dessinent des choses autrement plus graves.

Parce que cette "libération" consiste donc, dans les termes mêmes de Victor, à découpler radicalement sexualité et reproduction. Déjà, ce n'est pas rien, il s'agit de transformer radicalement ce que l'évolution a mis quelques centaines de millions d'années à réaliser (raison pour laquelle j'ironisais sur le paradoxe qui consiste à prétendre s'appuyer sur la biologie en tant que science pour justifier une transformation radicale de la physiologie féminine ; c'est un peu comme le médecin qui utiliserait sa connaissance du métabolisme afin d'assassiner ses patients).
Mais de plus, et par là-même, il s'agit ainsi de réserver les organes sexuels féminins au plaisir, comme le sont supposément -autre hypothèse farfelue, mais passons- ceux des hommes. Faire de la femme un homme comme les autres, ainsi que le dit en substance Peggy Sastre et que l'a repris Aldo, si je ne me trompe. Or, là non plus ce n'est pas rien.

Mais, ce qui me semble intéressant là-dedans, c'est qu'effectivement, il y a une logique commune, il y a une cohérence. Car quel est l'avantage de la reproduction sexuée sur d'autres formes de reproduction -qui existent, déjà, dans la nature ? Réponse : La diversité. La sexualisation de la reproduction est le meilleur moyen qu'a trouvé la nature pour produire des individus différents, et ainsi, maximiser les potentialités d'adaptation à un environnement mouvant, et conséquemment, d'évolution. Sans sexualité, pas d'évolution.
Mais cette stratégie de reproduction n'a donc de sens et d'intérêt qu'au regard d'un futur caractérisé par la contingence. En effet, les milieux naturels sont évolutifs. Dans la nature, une espèce au sein de laquelle tous les individus seraient semblables risquerait de disparaître au cas où son environnement évolue. C'est ce phénomène que désigne le terme d'"adaptation", ou plutôt de "fitness" : Le nombre des individus d'une espèce qui survivent à la modification de leur environnement jusqu'à l'âge nécessaire pour transmettre leurs gènes.

Mais supposons maintenant un environnement suffisamment maitrisé pour être relativement stable, immuable, pérenne. Alors la diversité au sein de l'espèce n'est plus nécessaire. Et du même coup, l'évolution non plus.

La "libération" de la femme dont il est ici question, et qui a le sens de rendre la femme "comme un homme", s'inscrit dans une compréhension générale du monde qui envisage notre environnement comme figé, fini, et terminé, c'est-à-dire littéralement qui est parvenu à sa fin. Et pour cette raison, elle signifie une indifférenciation entre homme et femme, la dernière différence naturelle au sein de l'espèce humaine. Dans cette perspective, elle ne serait que la dernière étape d'un long mouvement d'abolition de la diversité : Indistinction des races, puis indistinction des peuples, puis indistinction des genres, il se pourrait que notre espèce évolue vers la génération d'un seul être universel, décliné en une multitude d'exemplaires indifférenciées.

Alors effectivement, le terme "totalitaire" me semble -pour une fois- adapté. Le paradoxe, encore une fois, étant de promouvoir l'avènement de ce totalitarisme au nom de la liberté.
Il y a dans ce que tu dis des choses incontestablement intelligentes et des choses incontestablement cons à un point que tu ne me sembles pas capable de t'imaginer.

Parmi les choses incontestablement cons à un point que tu ne me sembles pas capable de t'imaginer, il y a la suivante, que je mets bien en évidence pour que tu cernes bien ce que je vais te dire à son sujet et que tu ne sais pas parce que, au lieu de lire les bouquins que je te suggère, tu en efface l'image sur ton site, ce que d'ailleurs je comprends très bien puisque je comprends très bien le principe de propriété et que tu as le droit inaliénable de faire chez toi absolument ce que tu veux.

Tu dis :

Faire de la femme un homme comme les autres, ainsi que le dit en substance Peggy Sastre et que l'a repris Aldo, si je ne me trompe. Or, là non plus ce n'est pas rien.

Or, et mesure bien la chose, pétasse (oh, pardon, ça m'a échappé, car parfois je te prends pour une femme), le concept d'évoféminisme imaginé par Peggy Sastre, ce n'est pas fondé sur le fait de faire de la femme un homme comme les autres, C'EST TOUT LE CONTRAIRE ! C'est fondé sur le fait de faire de l'homme une femme comme les autres !

Et moi, que tu prends pour un homme, eh ben je suis une femme, et si tu te poses encore la question de savoir si j'ai ou non des enfants, sache que oui, j'en ai, et que non seulement j'en ai, mais que ma descendance est exclusivement féminine.

[...]

Je me suis auto-senssuraie ...



.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme, féminin, féministe

Message par victor.digiorgi le Jeu 31 Oct 2013 - 14:23

.

Victor, 1er avertissement : Au 3e, tu vires.

D'accord, ma poule ... Tu es maîtresse chez toi ...

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme, féminin, féministe

Message par neopilina le Jeu 31 Oct 2013 - 14:29

Ze comprends plus rien : Peggy qui ne veut pas jouïr, ne s'est toujours pas fait retirer le clitoris, qui ne veut pas faire d'enfant, ne s'est toujours pas fait retirer ovaires et utérus, mais rêve de bricoler une matrice artificielle, maintenant veut que les hommes deviennent des femmes ! scratch .
Z'ai trouvé : elle rêve d'une humanité de clones asexués ! J'ai bon !?

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ET Suspect, parce que Mien ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3677
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme, féminin, féministe

Message par victor.digiorgi le Jeu 31 Oct 2013 - 14:32

neopilina a écrit:Victor, tu es rentier actionnaire, sans doute le fruit d'une vie de labeur, d'efforts, etc.
Ma femme et moi, on a un compte courant, pour raquer, et un compte épargne, l'équivalent du livret A à ma banque : pour nos trois précieuses semaines de glandouille annuelle, les plaisirs, la culture, la vie après les factures quoi.
Et on se demande déjà, à notre très humble niveau, ce que fait notre banque avec cet argent : ne sommes nous pas complices de crimes, affectant très concrètement des femmes par exemples, qui ne sont pas près d'entendre parler des mirifiques horizons que sont censées leur ouvrir les techno-sciences.
Va donc leur faire ta messe à ces femmes.
Toi, qui via ton statut d'actionnaire, rentier, est peut être un esclavagiste, un pollueur, un exploitant ici où là dans ce vaste tiers monde si précieux aux tenants de l'ulta-libéralisme, lui au moins, ils se laissent essorer sans rechigner, pas comme ces connasses d'occidentales qui refusent de bosser pour un bol de riz sans couverture sociale, ou qui voient leur usine délocalisée sous des cieux techno-scientistes plus favorables, aux actionnaires.
Tu est très précisément dans la même situation, philosophiquement dit, que le curé des Bush, que les rabbins des juifs de la 8 ème avenue qui vont tailler les les plus belles pierres du monde, sans, surtout, vouloir savoir d'où elles viennent, en bus, en lisant la Torah, le Talmud, et qui demandent à la ville de New-York d'exclure les femmes de " leur " bus, que les imams des pétromonarchies, avec ta messe techno-scientiste réservée aux plus fortunées et fortunés, comme d'habitude. Au moins elle te distrait de la question que je t'ai posée au-dessus. Sauf bien sûr quant tu vas compter tes précieuses devises. Comme tous les autres suscités.
Aujourd'hui, on ne chasse plus de la même façon qu'il y a cent cinquante mille ans. On chasse sur le terrain le plus sauvage de mémoire d'humain, à savoir celui de l'argent.

Tu seras peut-être satisfait d'apprendre qu'à seulement trois mois de la crise des subprimes, j'ai littéralement enculé jusqu'à l'os trois banques américaines.

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme, féminin, féministe

Message par victor.digiorgi le Jeu 31 Oct 2013 - 14:50

hks a écrit:à VIctor
Interlude récréatif sur la femme médicalisée par hormones suppressives des règles :
C'est quoi ces photos ? Tu flashes sur les amazones?
Ouais !

Et aujourd'hui, les amazones ne se coupent pas le sein en vue d'aménager un passage pour la corde de leur arc au moment de décocher leurs flèches. Elle se médicalisent aux hormones suppressives de leurs règles. Et ce n'est pas à l'arc qu'elles explosent des ennemis que notre terre adore et que s'ils revenaient l'outrageraient encore, c'est à la roquettes air-sol guidée par laser ou air-air guidée par radar ou faisceau d'infrarouge (ça, c'est pour amuser les philosophes de la phénoménologie de la perception). Chez elles, elles baisent en général avec un colonel, titre qui leur est d'ailleurs automatiquement accordé au premier vol solo sur un chasseur de pointe. Car elles sont toutes au moins colonel dans toutes les armées de l'air qui ont compris de quoi elles étaient capables. Et avec ces amazones, pas de rigolade : à travail égal, salaire égal. Ce qui fait qu'en fin de compte, la médicalisation des femmes, ce n'est pas mal, parfois, sur le plan de l'égalité entre les hommes et les femmes ...

hks a écrit:On ne sait pas d 'où tu parles. De qui de quoi et sur quelles expériences vécues. Et quand ton laïus se heurte  à mes ( nos ) expérience vécues, alors on se met à douter que tu en aies de personnelles.
Tu sembles avoir une vie sociale statistique et livresque. C'est l'impression que j' en ai. De belles théories sur les femmes et pas de vécu.
Je suis un cyborg programmé par Victor.

.

Tu veux en savoir plus sur la vie personnelle de ton serviteur, alors sache que c'est une femme qui m'a appris à piloter et qui m'a accordé la permission de voler la première fois en solo. Alors comme j'aime l'aviation, j'aime aussi les femmes. Par association pavlovienne d'idées, pourrait-on dire ...

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme, féminin, féministe

Message par victor.digiorgi le Jeu 31 Oct 2013 - 15:03

hks a écrit:à bergame

Je suis d'accord avec toi.

Alors effectivement, le terme "totalitaire" me semble -pour une fois- adapté.
Je suis d'accord avec tout le monde pour dire que Victor et un matérialiste totalitaire, c'est le synonyme parfait de matérialiste radical.

Mais le matérialiste totalitaire de Victor n'est pas celui que le premier venu serait tenté d'associer avec le premier point Godwin venu.

Ce matérialisme est porteur d'une morale et d'une éthique supérieure parcourant l'air et les songes à 6000 pieds d'altitude par rapport au niveau de la mer. (Je sais que Courtial aura vu du premier coup d'œil Gaston Bachelard et Friedrich Nietzsche, et comme je l'aime d'un amour sans limite et que nous allons bientôt échanger nos femmes pour le plus grand bien de l'humanité, j'ai placé ce diamant cerclé d'or à son attention personnelle sans exiger de lui le moindre remerciement, car c'est ça, l'amour vrai.)

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme, féminin, féministe

Message par victor.digiorgi le Jeu 31 Oct 2013 - 16:56

hks a écrit:Mais  sur des statistiques d 'opinion ( Parce que tu sais toujours mieux que les autres )
je te renvoie à la thèse de Jacqueline Wautier

http://theses.ulb.ac.be/ETD-db/collection/available/ULBetd-03142005-135445/unrestricted/anthropologie.pdf

bon évidemment c 'est pas ton bla bla .... comme ça date un peu on peut contester mais par d' autres statistiques pas par du vent.

Alors tu vas voir à exogénèse
page 50
Question
Que ce soit pour pallier une stérilité, pour offrir au foetus une surveillance optimale et
ininterrompue, pour lui éviter une exposition aux produits toxiques ou pour assurer une continuité
professionnelle, en supposant la chose techniquement et légalement possible, accepteriez-vous de recourir
à une gestation machinale totale (incubateur/couveuse/utérus artificiel) allant de la fécondation à la
maturation (= exogenèse) :
Les plus réticent  ce sont les médecins  doctorants chercheurs
(MDC)

seuls 14% d’entre eux se déclarent ouverts à
l’exogenèse (66% y sont opposés et 20% hésitent).
Par ailleurs, en ce groupe particulier, les moins de trente-cinq ans se distinguent de leurs vis-à-vis issus de
la population générale et inscrits dans la même classe d’âge : ainsi, en ce groupe et eu égard à leurs aînés,
l’attachement à la gestation inscrite dans le corps maternel, dans l’affectivité et dans l’échange
physiologique et charnel est manifeste : quand seuls 10,5% des moins de trente-cinq ans l’envisagent ici,
26,5% des plus de cinquante-cinq ans l’accueilleraient sans trop de réticences…

 C'est un point de vue de vieux  ton  affaire  d ecto-génèse.
Eh bien comme par hasard, mon vieux philosophe et néanmoins respectable ami de la société du spectacle informatique, j'ai lu ce bulletin de consultation il y a 4 ou 5 ans, car je me renseigne beaucoup auprès de tous les milieux universitaire sur les questions qui m'intéressent, et comme le dit très bien la très dame qui l'a rédigé, non seulement ce document n'est pas un sondage et n'est donc pas représentatif d'une quelconque population, mais il ne porte que sur un échantillon très réduit de la seule population de la Belgique (et pas de celle la France, du Japon, des États-Unis et de la Chine, c'est moi qui ajoute et souligne), ce qui n'enlève d'ailleurs rien à la remarquable qualité de ce bulletin.

Vois par ailleurs ci-dessous le bulletin en question accompagné de mon Spinoza ouvert à la page concernant la perspicacité de la femme en matière de prophétie. Je l'ai placé là juste pour te faire plaisir.





Cela dit, je réitère mon affirmation. Le travail produit avec ce bulletin de consultation est remarquable et parfaitement digne d'attention.

Alors tu as raison et comme le montre bien ce bulletin, l'ectogenèse ne fait pas l'unanimité.

Et non seulement je suis bien d'accord avec toi et avec les affirmations de ce bulletin, mais JE N'AI JAMAIS DIT QUE L'ECTOGENÈSE FAISAIT L'UNANIMITÉ, mon vieux ...

.


Dernière édition par victor.digiorgi le Jeu 31 Oct 2013 - 17:04, édité 1 fois

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme, féminin, féministe

Message par Aldo le Jeu 31 Oct 2013 - 16:59

Vite fait... en passant.

à Bergame : non je n'ai pas dit, du moins tel que tu l'entends que "la femme était un homme comme les autres". N'ayant pas envie de faire des recherches pour reprendre des textes aussi mal lus, disons que j'ai du dire quelque chose comme "qu'elle était aussi" un homme comme les autres (et je ne l'ai pas repris non plus de Sastre, puisque ne l'ayant pas lu).

(ce que je dis de Deleuze est aussi de moi, d'ailleurs)

à Victor : pas envie de prolonger sur ta réponse dans cette ambiance (désolé l'ami - peut-être à un autre moment). Juste préciser que Sudoku était un simple exercice de style... rien d'autre.

Aldo
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 26/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme, féminin, féministe

Message par Aldo le Jeu 31 Oct 2013 - 17:26

neopilina a écrit:Ze comprends plus rien : Peggy qui ne veut pas jouïr, ne s'est toujours pas fait retirer le clitoris, qui ne veut pas faire d'enfant, ne s'est toujours pas fait retirer ovaires et utérus, mais rêve de bricoler une matrice artificielle, maintenant veut que les hommes deviennent des femmes !  scratch .
Peut-être est-il question d'une image dominante de l'homme à laquelle celui-ci s'assimile et est renvoyé sans cesse, bloquant quelque peu ses capacités d'évolution ; et qu'en amoureux des femmes, notre ami commun veut ne pas reconnaître chez les femmes ?

On peut pas savoir...

Aldo
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 26/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme, féminin, féministe

Message par victor.digiorgi le Jeu 31 Oct 2013 - 17:39

neopilina a écrit:Ze comprends plus rien : Peggy qui ne veut pas jouïr, ne s'est toujours pas fait retirer le clitoris, qui ne veut pas faire d'enfant, ne s'est toujours pas fait retirer ovaires et utérus, mais rêve de bricoler une matrice artificielle, maintenant veut que les hommes deviennent des femmes !  scratch .
Z'ai trouvé : elle rêve d'une humanité de clones asexués ! J'ai bon !?
Non, tu n'as pas bon, car elle rêve comme moi de nous métamorphoser tous en salade, pour jouir en nous faisant tous bouffer l'oignon.

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme, féminin, féministe

Message par victor.digiorgi le Jeu 31 Oct 2013 - 17:49

Aldo a écrit:
neopilina a écrit:Ze comprends plus rien : Peggy qui ne veut pas jouïr, ne s'est toujours pas fait retirer le clitoris, qui ne veut pas faire d'enfant, ne s'est toujours pas fait retirer ovaires et utérus, mais rêve de bricoler une matrice artificielle, maintenant veut que les hommes deviennent des femmes !  scratch .
Peut-être est-il question d'une image dominante de l'homme à laquelle celui-ci s'assimile et est renvoyé sans cesse, bloquant quelque peu ses capacités d'évolution ; et qu'en amoureux des femmes, notre ami commun veut ne pas reconnaître chez les femmes ?

On peut pas savoir...
Ça c'est vrai, on peut pas savoir. C'est difficile.

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme, féminin, féministe

Message par hks le Jeu 31 Oct 2013 - 19:34

à Victor

humm sur les femmes,  je ne considère pas Spinoza comme très inspiré.
.............
Tu n'as pas répondu au message de bergame en fait. Parce qu'il soulève une question lourde sur l' évolution. Exactement sur l' évolution humaine.
L' espèce humaine se met hors de la nature. De la nature on n'en connait  un peu quelque chose  mais du hors de la nature rien du tout . D' 'où les craintes  tout à fait justifiées . je dis "un peu quelque chose" mais  les néodarwiniens pensent eux tout en savoir de la nature.
Puisque c'est une mécanique aléatoire non finalisée , il n'y a rien à en espérer ( en matière d' évolution ). On peut donc très bien contrarier tous les processus naturels et les remplacer par des artefacts techniques. On peut se fabriquer une évolution ( à la carte ).
Cette prétention à tout savoir, ça c'est une forme de  totalitarisme .

hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4350
Localisation : souvent ailleurs
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme, féminin, féministe

Message par lanK le Jeu 31 Oct 2013 - 20:35

Moi,j'ai envie de dire :
que ce post ,je l'avais dans la tête ,et que ça fait un moment qu'il trotte.....
et qu'au regard de ce qui se dit ,je ne l'avais pas imaginé comme ça !
Aucune contribution de femme!!! (à ma connaissance, je dois avouer que certains ici ,je les pensais certaines ...mais on peut se tromper.)
Pourquoi ne parle-t-on pas tout "simplement" de cette peur (parce que phantasme est peut être un gros mot .)de l'homme vis-à-vis de sa compagne (qui risque de refuser le statut),de la possibilité qu'Elle s'altérise autrement sans lui(blasphème).
La parade imparable ,les femmes sont victimes d'hubris ...
Peut-être que la Nature est bien faite,cad qu'elle n'est pas folle ,elle fait porter sa progéniture aux femmes...et pas aux hommes .

_________________
je ne me soumettrais jamais à ces comportements crapuleux ...!!!

lanK
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 261
Date d'inscription : 12/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme, féminin, féministe

Message par neopilina le Jeu 31 Oct 2013 - 20:58

lanK a écrit:Moi, j'ai envie de dire : que ce post, je l'avais dans la tête, et que ça fait un moment qu'il trotte ... et qu'au regard de ce qui se dit, je ne l'avais pas imaginé comme ça !
  , je dirais même que ce fil est pourri. Et moi qui envisageait d'ouvrir un " Du Sexe " ... !

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ET Suspect, parce que Mien ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3677
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme, féminin, féministe

Message par lanK le Jeu 31 Oct 2013 - 22:15

ben oui le sexe!
mais tu admettras que la femme est celle qui fait plus que de partager le pain quotidien,dont la proximité engendre la promiscuité, celle à qui tu n'en raconte pas, celle qui peut te couper la chique ou les cheveux(cf Samson(slipçapendouille)),
qui te côtoie (parce que sortie de ta côte (symbolique incompréhensible pour moi), qui te soutient ,dans le sens de sans tu t'écroules(voir les principes d'étayage d'un tunnel) ,en un mot : qui complète.. ...(et inversement).


Dernière édition par lanK le Jeu 31 Oct 2013 - 22:17, édité 1 fois

_________________
je ne me soumettrais jamais à ces comportements crapuleux ...!!!

lanK
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 261
Date d'inscription : 12/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme, féminin, féministe

Message par victor.digiorgi le Jeu 31 Oct 2013 - 22:16

hks a écrit:à Victor
humm sur les femmes,  je ne considère pas Spinoza comme très inspiré.
Pour ne rien te cacher, moi non plus, je ne considère pas Spinoza très inspiré sur les femmes. Il en parle très peu, d'ailleurs. Comme la plupart des philosophes.

hks a écrit:Tu n'as pas répondu au message de bergame en fait. Parce qu'il soulève une question lourde sur l' évolution. Exactement sur l' évolution humaine.
Bergame a malheureusement déjà prouvé que c'était le procès qui l'intéressait au sujet de la discussion de ce fil, et pas le débat, sinon il n'aurait pas supprimé les images de certains livres porteurs d'une argumentation que je tente d'exposer. Cela dit, je ne suis pas chez moi, ici, et lui, il est chez lui et je lui reconnais le droit d'y faire absolument ce qu'il veut. Ça ne me dérange pas.

Mais en même temps ça apporte de l'eau au moulin de ma propre argumentation sur le corps, qui est de mon point de vue la propriété absolue de l'individu. Le corps de la femme, c'est la propriété de la femme, et personne ne devrait lui dire quoi en faire. Si elle a envie de vivre dans le respect de sa religion, qu'elle le fasse et qu'on la laisse faire. Ces histoires de voile sont ridicules. Mais si elle a envie de baiser sans chercher à se faire mettre un polichinelle dans le tiroir et sans s'occuper de l'avis d'un chef de secte apostolique et romain, pour ne citer que ce gangster de l'appropriation du corps de la femme par appropriation de son esprit, alors là, non seulement je dis non, mais je « prêche » (entre guillemets, si l'on considère que l'athéisme est une religion, comme le prétendent certains penseurs figés dans un intellect de verre de lampe), mais je « prêche », disais-je, pour l'aider de la même façon que nous, être et devenir de la compassion voulue par la Nature naturante, nous l'avons aidée pendant des millions d'années à se dépatouiller face à l'injustice qui lui a été faite par la nature avec la grossesse, l'utérus et les ovaires, qui constituent pour elles le vrai carcan de tous les carcans.

hks a écrit:L' espèce humaine se met hors de la nature. De la nature on n'en connait  un peu quelque chose  mais du hors de la nature rien du tout.
Bien sûr qu'on en connaît aussi un bout, du hors nature, puisque que c'est la nature elle-même qui nous l'a appris avec toute la patience dont elle a été capable depuis des millions d'années et que cette nature continue de nous le dévoiler, pour reprendre l'idée du dévoilement par la technique si cher au camarade Heidegger, qui nous apprend avec toute l'exactitude dont il est capable ce qu'est la clairière de l'échappée définitive de l'obscurité de la forêt, tout ça sous la forme d'une métaphore nous disant avec précision ce qu'est L'OUVERTURE DE L'ÊTRE dont je te conseillerais de prendre connaissance si le droit de conseiller quoi que ce soit m'était seulement accordé par miracle.

hks a écrit:D' 'où les craintes  tout à fait justifiées . je dis "un peu quelque chose" mais  les néodarwiniens pensent eux tout en savoir de la nature.
Tu ne sais manifestement pas à quel point les néodarwiniens savent l'étendue littéralement astronomique de ce qui reste à découvir sur la vie. Si tu avais la moindre idée de la complexité du simple domaine de l'expression des gènes en hormones de comportement de l'humain, tu saurais que les néodarwiniens non seulement, ils ne savent pas tout, mais ils savent parfaitement aussi qu'ils ne savent pas tout !

hks a écrit:Puisque c'est une mécanique aléatoire non finalisée , il n'y a rien à en espérer ( en matière d' évolution ). On peut donc très bien contrarier tous les processus naturels et les remplacer par des artefacts techniques. On peut se fabriquer une évolution ( à la carte ).
Cette prétention à tout savoir, çaça,'est une forme de  totalitarisme .
Ton vocabulaire trahit un intellect fourvoyé par manque d'habitude des questions scientifiques.

Personne ne parle de contrarier quoi que ce soit, dans le monde de la connaissance de la sélection naturelle et de ses applications, mais d'infléchir cette sélection pour l'orienter sur une voie choisie par un organe produit par la sélection naturelle, à savoir le cerveau humain et ses possibilités cognitives.

En réalité, ça fait des dizaines de milliers d'années que l'humain ne cesse d'infléchir la sélection naturelle selon ses besoins depuis la création du chien à partir du loup jusqu'à la différenciation entre espèces de drosophiles en passant par une multitude d'espèces de fruits et de céréales dont nous sommes si habitués aujourd'hui que nous en oublions que ce sont des créations humaines qui datent de quelques dizaines de milliers d'années.

La différence, c'est qu'aujourd'hui, au lieu de travailler sur la génétique de l'extérieur de la cellule vivante, nous sommes prêts à travailler de l'intérieur de cette cellule.

Où est le totalitarisme, sous sa forme dangereuse, dans cette affaire ? Comment peux-tu imaginer qu'une connaissance approfondie de quoi que ce soit puisse représenter un totalitarisme dangereux ?

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme, féminin, féministe

Message par victor.digiorgi le Jeu 31 Oct 2013 - 22:23

lanK a écrit:Moi,j'ai envie de dire :
que ce post ,je l'avais dans la tête ,et que ça fait un moment qu'il trotte.....
et qu'au regard de ce qui se dit ,je ne l'avais pas imaginé comme ça !
Aucune contribution de femme!!! (à ma connaissance, je dois avouer que certains ici ,je les pensais certaines ...mais on peut se tromper.)
Pourquoi ne parle-t-on pas tout "simplement" de cette peur (parce que phantasme est peut être un gros mot .)de l'homme vis-à-vis de sa compagne (qui risque de refuser le statut),de la possibilité qu'Elle s'altérise autrement sans lui(blasphème).
La parade imparable ,les femmes sont victimes d'hubris ...
Peut-être que la Nature est bien faite,cad qu'elle n'est pas folle ,elle fait porter sa progéniture aux femmes...et pas aux hommes .
Pour la question des femmes participant à cette discussion, j'ai bien précisé que je suis une femme...

Et oui, il va falloir que l'homme s'habitue au fait que la femme s'altérise sans lui demander son avis !

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme, féminin, féministe

Message par victor.digiorgi le Jeu 31 Oct 2013 - 22:25

neopilina a écrit:
lanK a écrit:Moi, j'ai envie de dire : que ce post, je l'avais dans la tête, et que ça fait un moment qu'il trotte ... et qu'au regard de ce qui se dit, je ne l'avais pas imaginé comme ça !
  , je dirais même que ce fil est pourri. Et moi qui envisageait d'ouvrir un " Du Sexe " ... !
« C'est sur le fumier que poussent les meilleures salades »

San Antonio

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme, féminin, féministe

Message par victor.digiorgi le Jeu 31 Oct 2013 - 22:30

lanK a écrit:ben oui le sexe!
mais tu admettras que la femme est celle qui fait plus que de partager le pain quotidien,dont la proximité engendre la promiscuité, celle à qui tu n'en raconte pas, celle qui peut te couper la chique ou les cheveux(cf Samson(slipçapendouille)),
qui te côtoie (parce que sortie de ta côte (symbolique incompréhensible pour moi), qui te soutient ,dans le sens de sans tu t'écroules(voir les principes d'étayage d'un tunnel) ,en un mot : qui complète.. ...(et inversement).
Depuis que la science a révélé que les humains commencent tous sous la forme d'une femme dans l'utérus de leur mère et que l'ADN des mitochondries, molécule de l'énergie nécessaire au fonctionnement de l'humain, se transmet exclusivement par les femmes, la Bible n'est pas contente ...

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme, féminin, féministe

Message par Courtial le Dim 10 Nov 2013 - 20:50

hks a écrit:Il y a  ( actuellement ) une effervéscence autour  de la théorie du genre initiée aux USA par Judith Butler en 1990,(" Gender Trouble").
 C 'est  une critique  du regard des hommes sur les femmes. Plus précisément une critique de l'importance accordée à la différence sexuée entre hommes et femmes. On distingue prioritairement les humains sous ce critère là. Il en suit  une longue chaine d'oppressions de la femme distinguée  sous ce critère là et parce que ce critère est prioritaire. (le monde humain est divisé  en première instance entre hommes et femmes ). Ce qui au yeux de cette théorie n'est pas une obligation de nature ... mais de culture .
C' est parce que c'est un regard ( une anthropologie, un logos sur la différence )  que ça peut être déconstruit. Il ne s'agit pas de déconstruire le donné biologique.
A ma grande honte, je ne connais Butler que de nom. Ce que je trouve sur Wiki est très vague et ne permet pas de se faire une idée : par exemple, elle réfute Beauvoir, paraît-il, mais ce qu'ils indiquent n'a rien de contraire à Beauvoir, bien au contraire. Même jeu pour Foucault, auquel elle s'en prendrait en priorité, mais ils disent 10 lignes plus bas qu'en fait, elle fait du Foucault. (Je comprends bien qu'on ne peut guère s'en prendre à Foucault sans l'avoir lu et donc sans avoir été influencé, mais bon c'est pas clair du tout. Leur article est vraiment très mauvais, je trouve, entrelardé de considérations inessentielles, etc.).
Peux-tu nous en dire plus (si tu l'as lue ou lu des trucs plus informés sur elle) ?
Pour en rester à ton propos immédiat, que veut dire ne pas déconstruire le donné biologique ? Si cela signifie qu'il n'y a pas à le détruire puisqu'il n'existe pas (puisque la différence serait purement culturelle), cela ressemble à une justification circulaire, par exemple.
Mais encore une fois, ma question est vraiment candide, je n'ai réellement rien lu là-dessus.

Courtial
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1997
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum