Exposer son vécu est-il pertinent ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Exposer son vécu est-il pertinent ?

Message par maraud le Mar 8 Mar 2016 - 20:46

On m'a dit que le vécu n'avait valeur de rien dans une discussion.

J'ai trouvé cela relativement niais puisqu'en l’occurrence il ne s'agissait pas d'une véritable discussion mais plutôt d'une conversation, pour ne pas dire d'un bavardage.

Évoquer son propre vécu pour exprimer un sentiment, me semble être ce que tout le monde fait habituellement même si l'on est en droit d'en déduire que cela n'a de valeur que relativement à l'empathie que l'on éprouverait pour son interlocuteur. De fait, quand on affirme que le vécu de l'autre n'a valeur de rien, on dit implicitement que cet autre n'a pas notre sympathie, puisqu'on se fiche de ce qu'il aura vécu ou non.

Or, cela a pour principal inconvénient de ne pas être philosophique, puisque l'on s'interdit  quelque chose pour une raison paradoxale qui est que l'on réagit de la manière que l'on reproche à l'autre d'agir. Or, comme je sais que suis capable de commettre toutes les erreurs habituellement commises, je ma suis demandé dans quels cas j'ai moi-même réagi de la sorte ?

Quels sont par exemple les auteurs que je n'ai pas approché pour une "raison" sentimentale ?

Je sais qu'habituellement, j'évite les auteurs que l'on peut qualifiés de "culs-bénis"
Je sais que je n'ai pas envie de lire mein kampf
Je sais que je n'ai pas envie de lire BHL

Alors, que faire ?

maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 310
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exposer son vécu est-il pertinent ?

Message par neopilina le Mar 8 Mar 2016 - 21:05

On n'est pas obligé de parler de son vécu. Mais on sait tous qu'un propos quelconque est forcément issu d'un vécu. Alors pour aider à faire comprendre son propos on peut prendre la décision d'évoquer, autant qu'on le voudra, le vécu qui a suscité le discours. C'est du moins mon attitude.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ET Suspect, parce que Mien ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3677
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exposer son vécu est-il pertinent ?

Message par Rêveur le Mar 8 Mar 2016 - 21:27

neopilina a écrit:Mais on sait tous qu'un propos quelconque est forcément issu d'un vécu.

 On peut même compléter : un propos quelconque est forcément issu d'un vécu, et dans le même temps, étant expression, il n'est pas que le vécu lui-même. Rien que par le fait qu'on le communique : car quoique on propose parfois de ne pas raconter etc., mais de dire simplement sous forme brute ce qui nous est arrivé, cette forme brute, en soi, n'existe pas. On peut réduire son expression à une simple information, où on dit très précisément ce qui nous est arrivé de manière simple, informative, avec lieu, temps, manière, etc., mais...qui décide ce qui est informatif et ce qui ne l'est pas ? il s'agit encore d'interprétation, d'un mode d'expression... En somme, pour donner ce qui nous est arrivé sans ajouter de manière de raconter qui colore l'histoire, il faudrait que la personne vive ce qu'on a vécu, soit nous en tant que sujet. Ce qui est évidemment impossible.
 Tout ceci étant dit, qu'est-ce donc qui distingue une expression dont on dit communément que la personne y expose son vécu, de celle dont on ne dit pas ça ? Il serait incomplet de répondre que ce qu'on qualifie d'exposition du vécu serait plus proche du vécu, ou quelque chose de ce genre. Il faut surtout voir ce qui motive à exposer son vécu. Il me semble que c'est l'une des questions majeures pour répondre à celle posée par maraud. Qu'est-ce qui amène à exposer son vécu ?
 maraud évoque l'empathie et la sympathie. Ainsi on chercherait à susciter l'empathie et la sympathie de l'autre, à lui faire ressentir ce qu'on ressent. C'est peut-être ce qui amène à déprécier la chose, dans les discussions, parce que ce serait faire dériver la discussion vers soi : sous le prétexte de participer à la discussion, on chercherait son seul intérêt, qui serait de susciter l'empathie. Il est possible ainsi de discriminer les expos etc. par la fin, disant qu'une expression est une expo quand la fin de celui qui s'exprime n'est pas la discussion mais soi-même. Cela d'ailleurs amène à la question de la fin de la discussion, que nous avions commencé de traiter dans une précédente...discussion, justement (Comment bien discuter ? mais aussi : Comment est-ce qu'un forum philosophique se constitue ?, ou encore mon sujet coup de cœur depuis longtemps : Qu'est-ce qu'on fout là ?, malgré l'indifférence qu'il a soulevée). Au nom de quoi peut-on interdire de s'exprimer afin qu'on parle de soi ? D'ailleurs, ne faut-il pas admettre (malgré la tournure de la question, elle n'est pas rhétorique) que l'on vient en quelque sorte sur un forum pour qu'on parle de soi, pour se valoriser la face dit kercoz, reprenant Goffman, pour se constituer une identité dis-je quant à moi, quoique je n'y voie pas la seule fin d'une discussion ? Bref, la différence entre exposer son vécu et ne pas le faire ne serait pas, de ce point de vue, de l'ordre de la fin, mais de la matière. Mais qu'est-ce que parler de soi ou d'autre chose que soi ? Il me semble qu'une réponse est qu'on médie la considération de soi dans le cas où l'on n'expose pas son vécu : ainsi on parle d'un livre sans préciser, quoique ce soit implicite (sauf quand on a lu les commentateurs...hum...), qu'on parle d'un livre qu'on a lu...

_________________
Reprenez garde à ceux qui n'ont rien,
Qu'on a laissés au bord du chemin ;
Rêveurs rêvant le monde meilleur :
Ils voient la colère monter dans leur cœur.
(L'oiseau malin, Alain Souchon & Laurent Voulzy)


Je suis Paix.

Rêveur
Admin
Admin

Nombre de messages : 1267
Localisation : ailleurs
Date d'inscription : 24/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exposer son vécu est-il pertinent ?

Message par maraud le Mer 9 Mar 2016 - 11:58






Échanger des informations sur un forum suppose une chose, et une seule, c'est que l'on est dans l'action. En cela, cette action ne peut se résumer à la simple écoute, ce qui serait le cas  par exemple , lorsque l'on suit une conversation sans y participer. Et de fait, lorsque l'on échange, on échange au sujet de quelque chose. Ce quelque chose peut être réel ou irréel, il peut donc s'agir de parler de la réalité ou éventuellement de choses plus abstraites, plus métaphysiques.

Et, lorsque l'on parle de vécu, cela peut signifier, en sollicitant le langage, que l'on parle de "vécu métaphysique", ce qui ne manquerait pas de se voir immédiatement. Or, le vécu suppose l'expérience et l'expérience est reproductible, ainsi quand je dis que j'ai plongé la main dans l'eau bouillante, j'exprime une expérience que tout imbécile peut reproduire. Cependant, quand je dis que j'ai plongé cette main dans l'eau bouillante, je suppose ( peut-être pas à juste titre) que c'est une expérience négative, et tous ceux qui l'auront déjà fait, savent , peu ou prou , ce que cela signifie. En sorte que celui qui exprime une expérience, exprime par là-même une relation à la réalité, réalité que l'on partage assez communément pour supposer que pour la même cause se produit le même effet dans une grande majorité de circonstances. Il suffit de regarder la foule pour constater l'uniformité dominante des comportements.

La question devient simplement: peut-on tirer profit de l'expérience d'autrui ? Ou encore: autrui vit-il la dans la même réalité que moi, et y-a-t-il un fond commun d'expériences vécues par la grande majorité des individus ?


Maintenant, si l'on pense que la réalité n'existe pas, alors, en effet, l'expérience n'a aucun intérêt, puisque c'est le solipsisme généralisé à tous. Mais pour cela, il faut être très puissamment armé ( intellectuellement), ou simplement être de mauvaise foi.



Ceci dit, exposer une expérience vécue peut se faire de manière par trop subjective, et l'on aurait raison de douter de l'interprétation des faits. Alors, faut-il exposer son vécu de manière scientifique ?

maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 310
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exposer son vécu est-il pertinent ?

Message par neopilina le Mer 9 Mar 2016 - 15:12

Même en philosophie, je suis un partisan acharné de la reproductibilité de l'expérience, afin que tout un chacun puisse faire Sienne celle-ci.
Un exemple, le cogito ( lol!  ).
Quand je vais parler de celui-ci, j'aurais deux discours : un pour celui qui n'en a pas fait l'expérience, un pour celui qui l'aura faite. Quand je fais une reprise de celui-ci, j'invite autrui à faire le chemin que je lui propose, à se l'approprier, à le faire Sien à titre expérimental. Ce qui bien sûr, n'est pas lui demander d'être d'accord. Qu'on me pardonne le truisme : on ne critique bien que ce qu'on entend bien, c'est à dire ce dont on a fait l'expérience. A la suite d'une reprise du cogito quid avait écrit " Atterrissage en douceur ", c'était la preuve irrécusable qu'il avait pris la peine de mettre ses pas dans les miens, qu'il avait parcouru le chemin proposé, qu'il se l'était approprié, qu'il en avait fait l'expérience, et donc ainsi commenté, à Sa façon. Ma priorité n'est pas d'être approuvé, mais bien d'être entendu. Et si pour se faire il faut ajouter un peu de vécu, allons-y.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ET Suspect, parce que Mien ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3677
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exposer son vécu est-il pertinent ?

Message par lanK le Mer 9 Mar 2016 - 16:13

Il y a des expériences qui ne se partagent pas.
Spontanément, je pense à la douleur.
Personne ne pourra se mettre à la place de celui qui souffre à sa façon.

_________________
je ne me soumettrais jamais à ces comportements crapuleux ...!!!

lanK
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 261
Date d'inscription : 12/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exposer son vécu est-il pertinent ?

Message par neopilina le Mer 9 Mar 2016 - 16:16

lanK a écrit:Il y a des expériences qui ne se partagent pas.
Spontanément, je pense à la douleur.
Personne ne pourra se mettre à la place de celui qui souffre à sa façon.

Bien sûr. On peut même ajouter que la douleur accapare et retranche du monde celui qui l'endure. Je me doute bien que tu connais tout ça par coeur. J'ai enduré du 7/10, si j'en cause avec quelqu'un d'un peu qualifié, et donc au mieux, dans l'absolu, avec quelqu'un qui a aussi enduré du 7/10, on peut se comprendre. Mais effectivement, il y a peu de chose aussi subjective. Si on pose la question à un enfant, qualifier sa douleur de 1 à 10, il peut dire 7/10, et le soignant va s'apercevoir que l'antalgie pratiquée répond à du 4/10.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ET Suspect, parce que Mien ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3677
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum