Cybernétique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cybernétique

Message par Came le Sam 6 Avr 2013 - 20:51

La cybernétique est-elle encore l'art de gouverner, un système de contrôle...

Came
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 131
Localisation : Rigaud
Date d'inscription : 21/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cybernétique

Message par cedric le Mer 17 Avr 2013 - 10:58

Peut-être que tu devrais faire une petite introduction à la cybernétique, comment tu la définis...ses objectifs.

cedric
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 440
Date d'inscription : 02/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cybernétique

Message par Came le Mer 17 Avr 2013 - 18:52

J'y ai travaillé, j'ai produit deux versions que j'ai supprimées par la suite. Enfin, j'ai retenu de ces deux tentatives qu'elle se fondait (la cybernétique) sur les relations entre les éléments regroupés sous un même système.

Comme la cybernétique se préoccupe non pas des objets empiriques mais plutôt de leurs relations, elle semble évaluer les objets systémiques non pas comme des objets positifs mais plutôt comme des processus de néantisations, c'est-à-dire dans leur enchaînement observable: commencement-fin, des finalités productives.

L'objectif qu'elle se pose est celle-ci:
Comment arriver à produire un système auto-régulé; un système se maintenant lui-même en fonction en introduisant dans la machine, une extension orchestrant sa propre maintenance grâce à des jauges qui feraient démarrer des processus de maintenance, etc.

.....produisant un monde où l'humain aurait de moins en moins de place.

Came
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 131
Localisation : Rigaud
Date d'inscription : 21/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cybernétique

Message par Courtial le Mer 17 Avr 2013 - 19:21

L'objectif qu'elle se pose est celle-ci:
Comment arriver à produire un système auto-régulé; un système se maintenant lui-même en fonction en introduisant dans la machine, une extension orchestrant sa propre maintenance grâce à des jauges qui feraient démarrer des processus de maintenance, etc.

.....produisant un monde où l'humain aurait de moins en moins de place.

Ce n'est pas tout à fait ce que j'avais cru comprendre, mais corrige si je dis des bêtises (je n'y connais à peu près rien, ce n'est pas du tout mon rayon, je n'en sais que ce que j'ai lu là dessus chez Sfez)).
Ce que tu dis laisse entendre qu'un système de ce genre serait une totalité sans dehors (un système comme totalité sans reste, ne laissant rien hors de soi).
Or je croyais que ce type d'approche s'efforçait d'assigner des entrées et des sorties (des input et des output, pour reprendre le jargon charmant qui règne là-dedans).
L'objet ne serait donc pas essentiellement de fermer - selon l'acception courante, en philosophie notamment, de ce qu'on appelle un système, un truc clos sur soi dans la quiétude de la coïncidence avec soi), mais plutôt d'ouvrir indéfiniment.

Courtial
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1997
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cybernétique

Message par Came le Mer 17 Avr 2013 - 22:58

Je cois déjà voir dans ce que tu écris une explication ouverte sur le champs qu'investi la cybernétique.

Tu vois, dans la cybernétique, il y a quelque chose d'effrayant et qui me donne froid dans le dos. Il y a quelque chose aussi qui semble difficile à décortiquer pour moi.
Oui il y a des inputs et des outputs, mais au-delà de ça il y a ce fantasme sordide, cette volonté de contrôler tout. De plus, l'homme n'est plus considéré selon son humanité, mais d'après sa capacité à se conformer à la machine, il se fait opérateur, il est un élément de la machine, un élément dans la méta-structure, un élément flexible, un élément-flux utilisable.

Considérer l'homme comme un élément de la séquence productive ouvre la possibilité de l'évaluer selon un procès de production soit, un moment d'exclusion et d'inclusion.

Une minorité d'individu machinant et organisant un système de contrôle (politiciens, industriels, philosophes, juges) à une majorité la subissant. La pression des travailleurs-chômeurs à la porte de l'usine mettant de la pression sur les travailleurs à l'intérieur de l'usine.

Sommes-nous sous l'effet d'une force invisible, tels les gravitons faisant s'écrouler la matière dans un flux gravitationnel ?

Sommes-nous à la merci d'une oligarchie totalitaire et planétaire, une métastructure de contrôle ?

Et pour répondre à ton post, j'écrirais ceci: Oui nous avons affaire à un système, mais contrairement à toi, ma perception de ce système est à la fois production de produits (output) et exclusion d'éléments (output).

Came
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 131
Localisation : Rigaud
Date d'inscription : 21/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cybernétique

Message par Courtial le Jeu 18 Avr 2013 - 0:04

Certes, mais je ne songeais pas à notre perception - plus ou moins intéressante (plutôt moins) - de ce système qu'à ce que l'on pourrait faire avec ça.
Pas grand chose, il semble.

Je ne serais pas très enclin à stimuler la discussion sur des questions dont on ne sait rien, et dont on ne peut que dire que c'est totalitaire et planétaire sans autre précision, tu vois ?
Ce qui n'est pas lié à Digression plus qu'autre chose, d'ailleurs.
Je ne vois tout bonnement aucun intérêt à engager mes contemporains dans des voies dispersantes et dans des sujets où il n'y a pas vraiment de débat.

Mais je vais passer la main.
Pour ce qui regarde Came, nous avons déjà joué la comédie. Son intelligence et son talent, je n'en doute pas, mais ça produit un contact explosif avec moi.
J'abandonne le sujet pour l'instant. ..

Courtial
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1997
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cybernétique

Message par Came le Jeu 18 Avr 2013 - 19:37

Bien sure que oui et c'est pourquoi je te donne raison Courtial, une vision apocalyptique est une perspective trop peu jovial pour intéresser personne et surtout ceux par qui la collaboration rend la polémique encore plus difficile, or s'il y a polémique entre nous, c'est qu'il y a polémique en générale, mais en bon cybernaute que je suis, voilà encore une raison de plus pour continuer à m'y intéresser. L'intérêt donne chaud quand elle semble glissée sous le pied du collaborateur. C'est pour cette même raison que la philosophie m'a toujours intéressée, parce qu'elle n’intéresse personne et comme elle n'intéresse personne, elle me donne la conviction profonde de continuer de faire ce que j'ai à faire.

Le motif principal de la cybernétique tout comme son pourquoi dans «Pourquoi une cybernétique ?» est fondamentalement fondamentaliste, elle s'érige en un système de contrôle global et auto-régulé. Comme l'objet empirique n'est pas considéré tout comme la simple sensation qui lui donne forme, seule la perception en tant qu'écart différentiel est receuillie au sein des rapports coexistant pour la cybernétique dans une perspective de globalisation Pour la cybernétique il n'y a que des éléments mis en relation dans un ensemble de système.

La cybernétique est une science des systèmes autorégulés, qui ne s'intéresse pas tant aux composantes qu'à leurs interactions, et où est pris en compte avant tout leur comportement global.
Elle influence considérablement des domaines aussi variés que les sciences cognitives, l'intelligence artificielle, la modélisation économique, le constructivisme radical ou encore certains domaines des Sciences de l'information et de la communication. Aujourd'hui, on définit la cybernétique comme « la science constituée par l'ensemble des théories sur les processus de commande et de communication et leur régulation chez l'être vivant, dans les machines et dans les systèmes sociologiques et économiques ».
La cybernétique met en place la « schématisation (réduction) de la diversité du monde à la combinatoire d'éléments simples, plus faciles à appréhender par les systèmes informatiques.»

Source: Wikipédia

Ce qui nous est donné ci-haut au sujet de la cybernétique semble s'ingérer dans plusieurs domaines simultanément. Ce qui jadis n'étaient que spécifique à une science devient, grâce à la cybernétique, une volonté de synthèse dont le motif n'a rien à voir avec la science mais tout à voir avec l'art de gouverner. Elle s'approprie l'ensemble de ce qui a été du domaine public, issu d'une sécularisation préalable, en le prenant en charge (privatisation) dans une organisation lui donnant une forme unifiée des théories qui l'ont précédées : théorie des graphes, théorie axiomatiques des ensembles, théorie de la calculabilité, interprétation des statistiques...

Ce que le religieux a laissé au domaine public par sécularisation, le capital l'a repris par (privatisation). Et comme personne ne semble concerné par l'affaire, la dépossession se poursuit. Par exemple, chez moi au Québec, l'entreprise d'état Hydro-Québec a été fondée dans le sens d'une nationalisation de l'électricité or, aujourd'hui notre première ministre, nomme Pierre-Karl Pélédeau (Empire Québecor) comme PDG de cette entreprise d'état. C'est le début d'une future privatisation.

Came
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 131
Localisation : Rigaud
Date d'inscription : 21/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cybernétique

Message par victor.digiorgi le Mar 23 Avr 2013 - 5:30

.

Ça me semble être une réflexion politico-socio-économique, ce qui n'est pas mauvais, bien sûr, mais Came, toi qui habite Contrecœur, tu sais que l'usine Sidbec-Dosco était une entreprise d'État qui a été vendue à des intérêts privés.

Usine sidérurgique ou moyens cyberntiques, c'est en fin de compte du pareil au même, et Marx a toujours raison en parlant de la différence fondamentale qui existe entre les possédants et les possédés.

Sauf qu'il a tort sur le principe de la prise du pouvoir inscrite d'après lui dans l'histoire, car ce sont les possédants qui ont gagné la guerre de la lutte des classes, pas les possédés, comme il l'avait prévu.

Simple constat. Regrettable, bien sûr ...

.



victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cybernétique

Message par Came le Lun 29 Avr 2013 - 16:40

Je suis obligé de te donner raison pour ce qui touche à la prise du pouvoir par les possédants (Oligarchie). Par ailleurs, pour ce qui est de la sidérurgie, qui est à mon sens une technique que l'homme maîtrise assez bien, j'écrirais plutôt ceci: '' Elle est d'abord une technique grâce à la méthode avec laquelle elle arrive à produire une quantité suffisante de matières premières. Une fois la méthode mise en place, par la cybernétique, celle-ci se retire pour investir un autre domaine ouvert à l'amélioration, à l'optimisation.''
Par conséquent, la cybernétique ne produit en s'investissant dans des domaines spécifiques que des méthodes supportant sous elles des événements séquencés ayant pour objectif une productivité optimale.

Son retrait d'un domaine ne fait que nous signifier qu'elle a atteint ses objectifs de rentabilité.

Ce retrait de la cybernétique s'apparente-t-il au retrait heideggerien de l'être ?

Cette cybernétique tire sa source de la technique et retourne son analyse vers la technique: une réforme. Au sein de cette méta-structure que représente l'être de la technique, siège une volonté méthodique de contrôle que nous arrivons difficilement à saisir puisque toujours en mouvement.

Oui, la cybernétique bouge bien qu'elle laisse sa méthode en héritage tout comme son concept κυβερνητική, encore bien présent aujourd'hui, désignant l'art du pilotage. La cybernétique bouge en se retirant. Son retrait nous donne l'indice de sa présence et de son activité. Là où elle se retire nous est laissé l'achèvement de son oeuvre inclusive/exclusive.

Came
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 131
Localisation : Rigaud
Date d'inscription : 21/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum