Montesquieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Montesquieu

Message par Tenzin Dorje le Mer 10 Fév 2010 - 9:56

Montesquieu m'a beaucoup troublé, et touché (Lettres persanes, l'esprit des lois). J'avais perdu (ou jamais eu) cette conception structuraliste classique selon laquelle il ne s'agit pas de signifier que "rien n'est absolu" mais plutôt que "tout est en relation".

Il y aurait, selon lui, certes une négativité dans la rencontre et dans la confrontation des phénomènes et des points de vue, mais il appartient à ce siècle des Lumières qui cherche les lois qui régissent les choses, et l'articulation quasi horlogère, quasi mécaniste de ces lois, qu'on appelle selon lui un système. De même qu'on peut appliquer la formule du calcul du périmètre à tous les cercles, grands, petits ou très imparfaits (= la loi est proportionnel) il y aurait des lois qui régissent les rapports proportionnels et les échanges entre les Hommes. Mauss introduira une théorie du don/contre-don, Montesquieu en avait fait les prémisses.

De la rencontre & de la confrontation des points vues, selon lui, émerge une positivité uniforme, comme un loi qui régit les rapports (contrairement à l'ingénu de Voltaire, que la nature hybride a rendu page blanche, le reléguant dans une dialectique négative).

En somme, j'ai beaucoup aimé Montesquieu.

_________________
L'homme ordinaire est exigeant avec les autres.
L'homme exceptionnel est exigeant avec lui-même.

Marc-Aurèle

Tenzin Dorje
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 311
Localisation : Dharamshala, HP, India
Date d'inscription : 02/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://miettes-litteraires.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum