Actualité jeunesse

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Actualité jeunesse

Message par Moi le Dim 20 Avr 2008 - 21:43

Pour les quarante ans de Mai 68, voilà que les jeunes défilent dans les rues (surtout à Paris) pour protester contre les suppressions de postes dans la fonction publique, et surtout chez nos très chers profs.
Cela me fait penser que l'esprit de jeunesse n'est pas forcément mort...Mais j'ai souvent eu cette impression que cet esprit revendicateur, contestataire que la jeunesse a eu en tout temps n'existait pas chez les jeunes d'aujourd'hui. Pour les côtoyer en permanence, je peux dire que j'ai l'impression que la plupart des jeunes ne cherchent plus à se faire une place à eux dans le monde, mais plus à suivre la génération d'avant pour prendre une place occupée auparavant. C'est comme si la génération précédente s'était recréée dans la nouvelle, ce qui implique que ces générations étant identiques, alors la contestation est impossible. Mais ce n'est peut-être qu'une impression.

Selon vous la jeunesse est-elle morte? Si oui pourquoi?

_________________
Je suis le Ténébreux, - le Veuf, - l'Inconsolé,
Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie :
Ma seule Etoile est morte, - et mon luth constellé
Porte le Soleil noir de la Mélancolie.

Moi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 19/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité jeunesse

Message par Plus Oultre le Dim 20 Avr 2008 - 22:20

La "jeunesse" n'est pas morte, tout simplement parce qu'elle n'existe pas.
D'ailleurs il n'y a rien de plus énervant que les sentences à propos de la "jeunesse" : "il faut que jeunesse se passe", "profitez de votre jeunesse", "la jeunesse est dans la rue", "la jeunesse mangez en c'est bon" et autres.
Il n'y a que des individus qui réagissent à certaines choses, ou n'y réagissent pas.
Mais bon, là encore, ça se discute... :)

Plus Oultre
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité jeunesse

Message par Moi le Dim 20 Avr 2008 - 22:40

D'accord, on n'est pas obligé de parler de jeunesse....
Mais alors parlons de générations qui se renouvellent.
Donc il me semble que la nouvelle génération, donc la mienne fait preuve de trop peu d'entrain à revendiquer quoi que ce soit, à aller contre la société existant déjà, à aller contre "l'ancienne génération". Et donc je répète ce que j'ai déjà dit. Ce n'est peut-être qu'une impression fausse de ma part...
J'ai peut-être eu tort de poser ce sujet....

_________________
Je suis le Ténébreux, - le Veuf, - l'Inconsolé,
Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie :
Ma seule Etoile est morte, - et mon luth constellé
Porte le Soleil noir de la Mélancolie.

Moi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 19/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité jeunesse

Message par Vargas le Lun 21 Avr 2008 - 10:07

Non, tu n'as pas eu tort.
mais quiconque soulève quelque chose doit s'attendre à ce qu'on aille jusqu'à remettre en question la façon dont le problème est fondé.
Il s'agit juste d'amener le sujet de façon à ce qu'on ne tombe pas dans l'énoncé d'opinion, ou d'idée toute faite.

D'un côté, je suis d'accord avec Plus Oultre : la jeunesse on la cuisine, on l'appelle à toute les sauces.
"Les jeunes foutent rien, veulent pas bosser", ou la jeunesse qui se revendique comme telle en s'opposant au vieux monde.
Qu'elle se stigmatise elle-même ou qu'on la stigmatise, c'est assez lourd.
Y a pas que la jeunesse qui emmerde le Front National.

En même temps, aujourd'hui (mais aussi avant, par exemple à la fin des années 60), il y a bien un effet de saturation qui trouve dans la génération adolescente une caisse de résonance.
Aujourd'hui, le "jeune" (je me prends pour l'ethnologue du dimanche en charentaise :D ), il est avant élève, sous l'autorité de papa-maman.
Puis il est coincé le cul entre 2 chaises, en train d'être moulé dans l'optique d'en faire une main-d'oeuvre efficiente.
Puis on passe à l'adulte, responsable devant la loi, actif ou parasite, avec l'autorité de l'Etat, du supérieur au travail.

Bref, quand on est en situation d'entre-deux de cette façon, que cet entre-deux s'allonge et devient visible, qu'il reflète toutes les préoccupations actuelles, qu'on sent à quoi on nous prépare, qu'on estime que ce vieux monde limite trop les possibités de s'épanouir, de jouer un rôle dans la société, on ne peut pas nier qu'il y a une certaine réalité dans cet état... du "jeune".
Enfin, quand il prend conscience de sa situation, en tendant vers une réflexion gobale sur la société. (ce qui est loin d'être le cas à un même niveau pour chacun, pour paraphraser plus Oultre).

Alors, une fois posé ceci, je remet en question ton interrogation : la jeunesse est-elle morte ?

Les 6 dernières années en terme de mouvements sociaux ont été très animés, des manifestations contre le FN à aujourd'hui ne passant par le LMD, le CPE/CNE+ loi sur l'immgration, les lois Fillon, etc.

Pour dire le fond de ma pensée, si je comprend ce sentiment que tu as, je me poserais surtout la question : est-ce seulement vrai pour la jeunesse ?
En considérant cette mort comme un manque de conscience sociale, sur le devenir et/ou sur le fait de se dire que "ça" n'en vaut pas la peine.

Pour citer Camus, dans Actuelles 1944-48 :
Le vrai désespoir ne nait pas devant une adversité obstinée, ni dans l'épuisement d'une lutte inégale. Il vient de ce qu'on ne connait plus ses raisons de lutter et si, justement, il faut lutter

_________________
--------------------------------------------------------------------------------
L'effet dévore la cause, la fin en a absorbé le moyen.

Paul Valéry, Poésie et pensées abstraites
(cité par Herbert Marcuse, in L'homme unidimensionnel)

Vargas
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité jeunesse

Message par Moi le Lun 21 Avr 2008 - 13:14

Je voulais faire part d'une expérience personnelle, c'est-à-dire mon impression sur les "jeunes" qui m'entourent et voir ensuite si ce que je peux remarquer chez ceux que je côtoie est présent chez tous les "jeune" en général. Evidemment je ne souhaite pas tomber dans le cliché non plus.

Donc si je comprends bien ce que tu as dit, l'adolescent serait "partagé" par ce qu'il était et ce qu'il sera? Il est à la fois élève soumis à une autorité parentale, mais en même temps un adulte en formation qui commence à prendre ses marques et repères dans le monde, et à qui on demande plus de responsabilité?

Ensuite je souhaiterais revenir sur l'idée qu'il n'y a pas de "jeunesse". Sans tomber dans un cliché, ne peut-on pas considérer que le "jeune" a une vision nouvelle sur le monde et la société dans laquelle il grandit? Mais l'impression que je peux ressentir, étant "jeune" justement, c'est que ma génération (ou du moins ses représentants avec lesquels je "vie") a accepté l'ordre de l'ancienne génération... J'ai comme l'impression que la "jeunesse" aujourd'hui n'a plus vraiment d'utopie. Elle s'inscrit dans la continuité, et donc dans une France plutôt mal en point, et cherche à sauver sa peau en fin de compte...

Alors évidemment, je souhaitais par la suite qu'on étende le débat à toute la société. Mais la "jeunesse" m'intéressait plus car j'en fait partie.

Je souhaite tout de même dire que ma propre expérience n'est peut-être pas du tout représentative de la réalité. C'est d'ailleurs pour cela que j'ai utilisé l'interrogation au début.

_________________
Je suis le Ténébreux, - le Veuf, - l'Inconsolé,
Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie :
Ma seule Etoile est morte, - et mon luth constellé
Porte le Soleil noir de la Mélancolie.

Moi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 19/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité jeunesse

Message par Plus Oultre le Lun 21 Avr 2008 - 15:17

Oui excuse-moi, Moi, j'ai été un peu vite en besogne, le but de ma réponse un peu fruste n'était pas de décourager le débat.
Plutôt de le poser sur des bases un peu plus solides, comme l'a expliqué et fait Vargas.

Si on veut raisonner en termes généraux de contestation et d'engagement politique des jeunes générations, évidemment, il semble qu'une certaine tendance historique se dessine, celle d'une "dépolitisation" et d'une baisse du niveau général de contestation du monde.
D'accord, mais relativisons : je me rappelle d'une interview de Sartre au Nouvel Obs datant de 1964, où il déplorait cette même "dépolitisation". Il s'exprimait relativement à la période précédente, celle de la Seconde Guerre mondiale, où les jeunes générations s'étaient souvent engagées, dans la Résistance ou le communisme. Quatre ans plus tard c'est mai 68 qui éclate, événement qui, quoi qu'on en ai dit, a un caractère politique indiscutable. Les années 60, ce sont aussi l'augmentation des effectifs de l'UNEF par exemple, la mobilisation contre la guerre du Viet-Nam, etc. Alors, dépolitisation ?
Peut-être simplement illusion de perspective, ou fonctionnement normal d'un certain rapport de l'individu au quotidien (c'est toujours "la crise", c'était toujours "mieux avant", tout "se perd" toujours, etc. les Français, pour prendre un exemple, ont vécu les Trente Glorieuses sans véritablement se rendre compte de la prospérité et de l'élévation générale du niveau de vie qu'elles entraînaient : les enquêtes d'opinion de l'époque le trahissent assez).

Poursuivons dans cette démarche relativiste et comparative : les manifestations contre le CPE, le mouvement lycéen actuellement et en règle générale les contestations adolescentes de ces dix dernières années, que Vargas a rappelées, tranchent singulièrement avec les engagements des années 60-80. Le mouvement anti-CPE ou anti-lois Fillon, ce sont avant tout des contestations spontanées et citoyennes d'un unanimisme rare. Pense seulement à la morosité et au sectarisme des années 1970, quand "maos" et "situs" se battaient à coups de barres de fer (je caricature à peine).
Avec la mort du communisme et des grandes utopies, précisément, il me semble que la "jeunesse" est rentrée dans une nouvelle ère de contestation et d'engagement : plus citoyenne, plus républicaine, plus vigilante, moins messianique (en même temps, là, je prêche pour ma propre génération - j'ai 22 ans -, et peut-être que d'autres ne seraient pas du tout d'accord).
Il faudrait encore prendre en compte la diversité nouvelle des formes de contestation et/ou d'engagement, qui témoignent d'un certain rapport de la "jeunesse" au monde : le syndicalisme ou l'endoctrinement dans le Parti ne sont plus depuis longtemps des passages obligés ou des symboles forts. Humanitaire, associations et collectifs aux objectifs plus ponctuels (assos de banlieue, AC le feu, Jeudi noir pour prendre des exemples...) entre autres sont aussi vécus sur le mode de l'engagement.
Encore une fois tout est affaire d'individus, de choix, de localisations (géographique, sociale, familiale, politique...), de moments également. La part du quantitatif n'est pas facile à établir dans cette affaire...
Et peut-être que nos jeunes geeks désintéressés de tout valent bien les jeunes inconscients et dépolitisés de Sartre : on serait simplement passés de Salut les copains à World of Warcraft.

(A propos de ce que disait Vargas sur l'"entre-deux" et son élargissement, il y a un excellent bouquin de sociologie comparative qui fait le point : Cécile Van de Velde, Devenir adulte. Sociologie comparée de la jeunesse en Europe, Paris, PUF, 2008.
Une critique éclairante sur : http://www.laviedesidees.fr/Devenir-adulte-en-Europe.html)

Plus Oultre
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité jeunesse

Message par Vargas le Lun 21 Avr 2008 - 16:06

Merci pour le lien. :D

Moi qui suis plus spécialisé en littérature comparée, je voulais m'intéresser à ce qu'est la sociologie comparée mais sans avoir eu le temps jusqu'à présent de commencer des recherches.

_________________
--------------------------------------------------------------------------------
L'effet dévore la cause, la fin en a absorbé le moyen.

Paul Valéry, Poésie et pensées abstraites
(cité par Herbert Marcuse, in L'homme unidimensionnel)

Vargas
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité jeunesse

Message par lekhan le Mar 22 Avr 2008 - 12:53

D'abord je suis assez étonné, car j'ai participé l'autre jour à un débat organisé par des associations sur l'obscur thème: "Quelle jeunesse pour demain?". Le tout présenté par un militant bien connu chez nous, faisant un mémoire sur 68 dans ma bonne ville. Une fois passé l'épineuse question "qu'est-ce que je fais là?", l'introduction a été rassurante et plutôt intéressante.
Justement notre ami engagé comparé l'engagement de la jeunesse en 68 et aujourd'hui. Or on voit nettement que le mouvement de 68 est pour bon nombre de "jeunes", le seul engagement politique des années 60-70.
Aujourd'hui en revanche souvent un lycéen, étudiant a participé à plusieurs mouvements sociaux. Et la remarque était d'autant plus intéressante qu'on assiste à d'autres formes d'engagement notamment via l'associatif.
Il y a multiplication des associations étudiantes, des projets associatifs. Souvent des engagements courts mais renouvelé dans des petites structures, un engagement local plutôt que national.
Même si l'engagement (ça n'est pas nouveau et dans sa diversité) est l'action d'une minorité de la "jeunesse" il reste paradoxalement plus présent qu'en 1968, ou toutes autres périodes historiques.

Par contre je conçois assez bien qu'en dehors de ces périodes de visibilité des engagements, et même pendant, on puisse se sentir à côté de sa génération. Mais c'est un problème que se limite à l'expérience et aux intérêts. Et la sociabilité? Diable!^^

On trouve aussi un fort engagement communautaire autour de la défense de certains produits alcoolisés d'ailleurs. Vins et autres spiritueux semblent réunir la "jeunesse" et plus généralement les communautés autour de valeurs fixes Laughing

Plus Oultre a écrit:Et peut-être que nos jeunes geeks désintéressés de tout valent bien les jeunes inconscients et dépolitisés de Sartre : on serait simplement passés de Salut les copains à World of Warcraft.

Je voulais un peu rompre et fissurer cette affirmation^^. Je ne suis pas fan ni très connaisseur de ces MMORPG, néanmoins j'ai pu y remarqué une forme d'engagement. Guildes pacifistes, protection de communautés, recréation d'associations, manifestations virtuelles, et même débats, etc. Second life est intéressant là dessus parait-il, malheureusement je ne peux pas vous éclairer parce que là je n'y ai jamais mis les pieds.
Il y a une interaction dans les MMORPG qui dépasse bien la dépolitisation de Salut les copains (qui a priori n'a aucune réciprocité avec la jeunesse si ce ne sont quelques spasmes à la vue de Françoise Hardy ou Johnny H.?)

lekhan
Admin
Admin

Nombre de messages : 125
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité jeunesse

Message par Plus Oultre le Mar 22 Avr 2008 - 18:12

lekhan a écrit:
Plus Oultre a écrit:Et peut-être que nos jeunes geeks désintéressés de tout valent bien les jeunes inconscients et dépolitisés de Sartre : on serait simplement passés de Salut les copains à World of Warcraft.

Je voulais un peu rompre et fissurer cette affirmation^^. Je ne suis pas fan ni très connaisseur de ces MMORPG, néanmoins j'ai pu y remarqué une forme d'engagement. Guildes pacifistes, protection de communautés, recréation d'associations, manifestations virtuelles, et même débats, etc. Second life est intéressant là dessus parait-il, malheureusement je ne peux pas vous éclairer parce que là je n'y ai jamais mis les pieds.
Il y a une interaction dans les MMORPG qui dépasse bien la dépolitisation de Salut les copains (qui a priori n'a aucune réciprocité avec la jeunesse si ce ne sont quelques spasmes à la vue de Françoise Hardy ou Johnny H.?)

Et tu as parfaitement raison ! J'ai moi-même un peu honte d'avoir sabré comme ça l'univers virtuel dont je suis un coutumier... Mais bon, quand on y regarde de plus près, cette forme d'"engagement" est extrêmement marginale, extrêmement nombriliste aussi. Il me semble, pour le fréquenter assidûment, que le monde du jeu vidéo est avant tout le lieu d'une fuite ou d'un retrait du monde, et il est souvent vécu comme tel par les joueurs. J'y ai connu des expériences collectives, mais je continue à le concevoir comme une fuite absolue de soi et des autres, et en aucun cas une participation au monde. Et puis, en ce qui concerne le mythe Second Life... Il n'y a finalement eu que les journalistes qui ont voulu en faire un "buzz"/symbole de leurs fantasmes qui ont bien voulu y jouer Laughing

Plus Oultre
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité jeunesse

Message par Moi le Sam 26 Avr 2008 - 12:10

Il semble en effet que le nombre de mouvements sociaux auxquels participent les "jeunes" a augmenté par rapport à avant.

Et les réactions des jeunes sont plus ancrées dans la société déjà existante. Les revendications ont changées.
Ma mère a dit quelque chose que je trouve assez intéressant en parlant des jeunes et de leur manifestations : "c'est malheureux, ils n'ont plus d'utopie". (c'est à peu près ça, l'idée y est en tous cas).
Je me pose alors une question. Est-ce vrai que la "jeunesse" a perdu ses utopies? Si c'est le cas, est-ce positif ou négatif?

_________________
Je suis le Ténébreux, - le Veuf, - l'Inconsolé,
Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie :
Ma seule Etoile est morte, - et mon luth constellé
Porte le Soleil noir de la Mélancolie.

Moi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 19/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité jeunesse

Message par Vargas le Sam 26 Avr 2008 - 13:06

Il y a un symbole de cet état de fait, qui en dit plus long que pas mal de discours :

En 68, le mot d'ordre était "Ce n'est qu'un début, continuons le combat".
Aujourd'hui, c'est "Ce n'est qu'un combat, continuons le début".

Alors positif, oui très certainement.
L'esprit critique s'est aiguisé. On est habitué, on connait la chanson et les duperies passent bien plus mal.

Mais négatif aussi par le fait même que la résignation est plus forte.
Que ce n'est plus le bien-fondé d'une contestation populaire, mais ses chances d'aboutir, son "réalisme" (terme qui cache bien souvent une pauvreté des revendications, de l'audace) qui fotn qu'un "on" conséquent y adhère ou pas.

_________________
--------------------------------------------------------------------------------
L'effet dévore la cause, la fin en a absorbé le moyen.

Paul Valéry, Poésie et pensées abstraites
(cité par Herbert Marcuse, in L'homme unidimensionnel)

Vargas
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité jeunesse

Message par Moi le Dim 27 Avr 2008 - 0:27

Donc la "jeunesse" semble plus déterminée, ce qui lui offre un avantage, un sens critique plus développé mais aussi peut-être un désavantage qui serait la perte d'une vision plutôt utopique de l'avenir.

Mais alors, d'où vient cela? Peut-être d'un contexte (économique, politique, humanitaire, écologique ....) moins favorable, et cela à l'échelle mondiale. Cela explique en effet la détermination. La "jeunesse" grandissant dans un monde qui semble en perdition, alors elle se résigne à ce monde pas très joyeux. Et comme tu l'as dis Vargas, on connaît un peu plus les "tours" des politiques ou bien même des grands groupes industriels.

Mais je pense qu'on peut expliquer la perte de l'utopie d'une autre manière (qui est peut-être liée à la première). Il me semble que les "jeunes" ne cherchent pas à recréer un monde nouveau. Ils s'inscrivent seulement dans celui qui a précédé pour le continuer. Il me semble maintenant évident que c'est lié à leur détermination.
En fin de compte, ils rêvent de ce monde meilleur mais sans oser le rêver :D . Ils ne peuvent aujourd'hui se permettre de penser à un monde utopique vu la situation actuelle.
C'est cela qui a changé.

_________________
Je suis le Ténébreux, - le Veuf, - l'Inconsolé,
Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie :
Ma seule Etoile est morte, - et mon luth constellé
Porte le Soleil noir de la Mélancolie.

Moi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 19/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité jeunesse

Message par Plus Oultre le Dim 27 Avr 2008 - 11:34

Moi a écrit:Mais alors, d'où vient cela? Peut-être d'un contexte (économique, politique, humanitaire, écologique ....) moins favorable, et cela à l'échelle mondiale. Cela explique en effet la détermination. La "jeunesse" grandissant dans un monde qui semble en perdition, alors elle se résigne à ce monde pas très joyeux. Et comme tu l'as dis Vargas, on connaît un peu plus les "tours" des politiques ou bien même des grands groupes industriels.

Je lisais hier dans les Dits et écrits de Foucault (tome 1, mais je n'ai plus la référence exacte) quelque chose comme : "Après 1956, on a eu le droit de cesser d'espérer", ou quelque chose comme ça.
1956, c'est l'insurrection et la terrible répression de Budapest ; c'est la fin d'un compagnonnage de plusieurs années pour de nombreux intellectuels (et pas seulement) français. On pourrait aussi citer 1968 (printemps de Prague), 1973 (la publication de l'Archipel du goulag), 1980 (l'intervention en Afghanistan). Et puis la fin des mirages cubain, mao, khmer...
Au terme de ce processus, c'est comme s'il n'y avait plus aucun espace pour la "jeunesse" où projeter ses espoirs. L'"utopie" a beau être u-topos (absence de lieu), c'est sa fin paradoxale que de chercher toujours un lieu où s'ancrer.
Durant tout le XXème siècle, il y a eu, face à notre monde, un autre monde : sur l'écran qui nous séparait de cet autre, on a pu projeter tous les espoirs, tous les fantasmes, on a pu transférer là-bas tout ce qui paraissait irréalisable ici.
Il faut remettre tout ça en perspective, je pense, Moi, pour pouvoir saisir tout l'inédit de la situation de la "jeunesse" aujourd'hui : ce n'est pas tant que les jeunes générations n'aspirent pas à changer le monde, c'est que les conditions mêmes qui permettaient d'espérer ce changement se sont dérobées. L'"utopie" est redevenue véritablement utopie en ce sens qu'il n'y a plus de lieu pour elle où s'incarner.
C'est en ça que je trouve ton questionnement intéressant : il permet de prendre conscience de ce que nous sommes entrés, depuis quelques décennies, dans un régime d'histoire, dans un "espace d'expérience" et donc dans un "horizon d'attente" radicalement inédits. Nous avons changé de monde.
D'où ce sentiment peut-être que tu as d'une "jeunesse" moins portée à la révolution, à la contestation, etc.
En disant ça, je pense qu'on pense encore depuis le XXème siècle.
Et je pense, je le redis, que quelque part on a gagné à cette grande coupure qui désormais nous en sépare : l'utopie peut enfin prendre un caractère raisonné et critique (il n'y a plus d'écran à fantasmes) et la lutte, le monde que l'on veut, il n'est plus ailleurs, il est ici et maintenant. C'est dur, c'est âpre... bien sûr.
Tout cela ne veut pas dire que nous serions "meilleurs" que nos aînés (c'est l'orgueil de toute nouvelle génération que de se poser comme ça ; et ne doutons pas que nos enfants nous critiquerons comme Sartre et Nizan critiquaient leurs aïeux qui avaient laissé passer un conflit mondial, ou comme nous critiquons l'insouciance soixante-huitarde de nos aïeux). Cela veut simplement dire qu'il y a tout un rapport à la politique, pour les "jeunes", à réinventer ; la spontanéité du soulèvement contre le CPE ou des initiatives âpres et sporadiques comme Jeudi Noir, que j'ai citées, en sont, je pense, comme des premiers jalons.

P.S. : à propos de l'utopie, je pense qu'on va me faire remarquer que j'invalide l'idée même d'utopie en parlant d'utopie "raisonnée" ; or il me semble que c'est un caractère qui s'inscrit dans l'invention même du mot (cf. Thomas More, Utopia) : la projection imaginaire d'un monde autre s'y construit en constante confrontation avec le monde tel qu'il est, et non pas selon une référence et un discours pré-construits (au XXème siècle, c'était la société sans classes).
Nous vivons une libération de l'utopie en ce sens qu'il n'y a plus d'écran obligé de la projection, plus de langage obligé, plus d'horizon qui bornerait les imaginations. Il n'y a plus que ce qu'une âpre critique du monde tel qu'il est peut produire comme alternatives. Ca peut sembler optimiste, mais dans le fond je ne sais pas si c'est un gain ou une perte - c'est surtout tellement plus difficile. Peut-être n'a t on pas encore pris conscience de tout ce que cela peut permettre.

Plus Oultre
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité jeunesse

Message par Moi le Dim 27 Avr 2008 - 16:02

Je suis d'accord avec toi et je n'ai, pour l'instant, rien à rajouter Razz

_________________
Je suis le Ténébreux, - le Veuf, - l'Inconsolé,
Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie :
Ma seule Etoile est morte, - et mon luth constellé
Porte le Soleil noir de la Mélancolie.

Moi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 19/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité jeunesse

Message par Iluvatar le Sam 3 Mai 2008 - 15:07

Incroyable...ce que vous appellez l'engagement politique c'est l'UNEF et des lycéens abrutis qui défilent dans la rue pour ne pas aller en cours...


J'ai du mal à croire qu'on puisse dire des conneries pareilles puis tenter juste après d'interpréter l'éternel retour...mais je suis rassuré quand je ne vois pas de section Machiavel, Hobbes, Locke, Rousseau ou Arendt...au moins vous êtes cohérent dans votre ignorance totale du politique.

_________________
"-Braddock ! Faites attention où vous mettez les pieds...

-Je mets mes pieds où je veux little John...et c'est souvent dans la gueule."

Iluvatar
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://moutonselectriques.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité jeunesse

Message par Vargas le Sam 3 Mai 2008 - 16:18

Merci pour ce message brillamment inutile.

Plutôt que d'aller pourfendre l'ignorance des autres sur ton destrier, abstiens-toi sur ce qui te parait sans intérêt.
Surtout si c'est pour ressortir des stéréotypes et mettre tout le monde dans le même sac.

_________________
--------------------------------------------------------------------------------
L'effet dévore la cause, la fin en a absorbé le moyen.

Paul Valéry, Poésie et pensées abstraites
(cité par Herbert Marcuse, in L'homme unidimensionnel)

Vargas
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité jeunesse

Message par Iluvatar le Sam 3 Mai 2008 - 18:51

C'est ça votre défense ?

Pour les stéréotypes je vous renvois à votre "Y a pas que la jeunesse qui emmerde le Front National." (saviez-vous qu'il y avait une jeunesse frontiste, monsieur-je-cariture-de-manière-grossière-mais-mon-incohérence-ne-m'empêche-pas-de-dénoncer-une-caricature-
fictive ?) En fait, je vous renvois à tous vos messages sur ce sujet qui sont une caricature qui se fait passer pour une analyse experte par une rhétorique désuette.

Pour ce qui est de mettre tout le monde dans le même sac je vous renvois encore à vos dires, puisque votre jeunesse n'est que la "gauche" idiote (je suis de gauche) et les idiots qui les accompagnent (lycéens attardés (ce qui ne veut pas dire que tous les lycéens sont attardés, je précise car vous n'êtes pas un fin esprit) et autres étudiants-che-guevara-d'operette) et que même si vous prétendez faire le contraire en introduction de votre premier message, vous réduisez indéniablement la jeunesse en mettant tout le monde dans le même sac de cette "gauche" idiote.

Pour ce qui est d'aller pourfendre l'ignorance des autres sur un destrier vous m'en voyez ravis, c'est exactement ce que je cherche à exprimer dans ma critique du pseudo engagement politique de la "jeunesse". La "jeunesse" qui descend dans la rue de manière systématique (anti-tout) pour dire "à mort les méchants" (là je caricature) n'est en réalité que le meilleur indice de son désengagement politique total. Avez-vous participez ou assistez aux AG (assemblés générales) lors notamment des mouvements anti-CPE/anti-LRU ? Vous avez cru y voir de la politique ?
Les politiciens ont réellement gagné si même ici, un lieu supposé de pensée, on ne sait pas garder son "esprit critique". Si je parlais de Nietzsche, c'est d'ailleurs dans ce sens, ne sommes-nous pas sensés être les esprits libres ? C'est là le sens de mon message "inutile" "sur ce qui me parait sans intérêt", l'incohérence de votre discours dans ce sujet tiens à prouver la défaite de la jeunesse quant au politique dans le sens que pour vous le politique c'est l'UNEF et les mouvements idiots de notre "jeunesse". On comprend bien que votre fine analyse de mon message est quelque peu ratée (au moins autant que votre analyse de notre "jeunesse").

Enfin, pour l'argument qui consiste à dire qu'une critique est inutile...parce qu'elle est critique, je crois qu'il est assez idiot pour que je m'abstienne de le démontrer.
Mais manifestement, votre perception de la critique est erronée, vous l'avez prouvé en déclarant : "L'esprit critique s'est aiguisé." Le Pen facho, Sarko facho, mon daron facho...oui, vous êtes un fin sociologue, l'esprit critique s'est aiguisé...

_________________
"-Braddock ! Faites attention où vous mettez les pieds...

-Je mets mes pieds où je veux little John...et c'est souvent dans la gueule."

Iluvatar
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://moutonselectriques.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité jeunesse

Message par Vargas le Sam 3 Mai 2008 - 20:01

Ah... Parce qu'on était au tribunal, là ...

C'est bien beau de nommer Machiavel, Hobbes et autres.
Mais ce n'est pas très crédible quand la personne qui souligne l'absence de ces forums n'a pas évoqué une seule fois le moindre d'entre eux sur ce forum ni sur Philautarchie.

Tu a oublié de mentionné qu'on a pas de forum sur la façon du préparer du café.
Un comble quand même.
Comment peut-on avoir le droit de parler de Nietzsche sans savoir préparer le café ?


Ce qui était inutile, c'était d'évoquer les jeunes dans la rue comme un tas d'abruti, tous à la botte de l'UNEF, tous de la gauche stupide qui conteste pour contester.
Mais il ne s'agissait pas de l'UNEF ni de la gauche dans ce sujet.
Qu'il y en ait qui soit comme tu le décris, ça ne fait aucun doute.
Et alors ? Qu'est-ce que ça apporte de rabacher ça ? Qu'est-ce que ça permet de comprendre, qu'est-ce que ça empêche ?
Tu veux interdire, être procureur ?
Une critique qui ne travaille qu'en négatif, qui dénigre mais ne participe pas, on va pas s'emmerder à en tolérer sur ce forum.

Mais si c'est nul, sans intérêt, ne perds pas ton temps ici !
On est pas là pour faire SOS Amitié ni pour se mettre d'accord sur le fait que les gens ne réfléchissent pas et que tout est pourri.
On est là pour discuter, débattre, échanger.
Si des discussions prennent tant mieux. Voilà tout.

Nous, on est content d'essayer de favoriser ça, on est content quand on a des discussions intéressantes, que ça donne du grain à moudre (même si on ne sait pas faire le café).
On a pas vocation à devenir le Collège de France, à se prendre pour des profs de philo ou autre chose.

Sur ce, retour au sujet.

_________________
--------------------------------------------------------------------------------
L'effet dévore la cause, la fin en a absorbé le moyen.

Paul Valéry, Poésie et pensées abstraites
(cité par Herbert Marcuse, in L'homme unidimensionnel)

Vargas
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité jeunesse

Message par Iluvatar le Sam 3 Mai 2008 - 20:30

ADMIN : On arrête les frais


_________________
"-Braddock ! Faites attention où vous mettez les pieds...

-Je mets mes pieds où je veux little John...et c'est souvent dans la gueule."

Iluvatar
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://moutonselectriques.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité jeunesse

Message par Moi le Dim 4 Mai 2008 - 13:19

J'adore ce genre de réaction.

Premièrement, personne n'a jamais assimilé la jeunesse à la gauche. Deuxièmement, personne n'a dit que la jeunesse était imbécile.

Je vais essayer de répondre tout de même juste pour te prouver que tu es dans le faux. (en fait tu m'as réellement choqué)

Tu dis que les lycéens qui manifestent sont à la botte de l'UNEF et le font pour ne pas aller en cours. Ensuite tu nous accuses de stéréotypes. Soit cohérent dans ton discours. C'est insulter les gens qui se mobilisent que de tenir de tels propos. Je suis moi-même allé dans des manifestations anti-CPE et je ne suis à la botte d'aucun syndicat, d'aucune façon de pensée qui me soit extérieure.
Ensuite tu voudrais que les jeunes aient la même conception du monde que les anciens. Mais c'est totalement impossible. Elle grandit dans un contexte différent de la génération précédente. Sa vision du monde ne peut être la même, à moins qu'elle soit totalement asservie intellectuellement.

De plus, évidemment que toute la jeunesse n'est pas de gauche. Et d'ailleurs qui te dis que les mouvements des "jeunes" sont de gauche? Ne sont-ils pas seulement composés de jeunes ayant des visions différentes du monde?

Je pourrais reprendre presque chaque terme que tu as employé pour te répondre, mais vu tout ton discours à la limite de l'imbécilité, je trouve que tu n'en vaux pas la peine.

A bon entendeur, salut.

_________________
Je suis le Ténébreux, - le Veuf, - l'Inconsolé,
Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie :
Ma seule Etoile est morte, - et mon luth constellé
Porte le Soleil noir de la Mélancolie.

Moi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 19/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité jeunesse

Message par Moi le Lun 5 Mai 2008 - 19:33

Maintenant que nous sommes, il me semble, tombés d'accord sur l'évolution de "la jeunesse", ou plutôt du monde dans lequel elle s'inscrit, je voudrais parler de l'état actuel de l'engagement et de l'analyse politique dans notre société.
J'entends par engagement plutôt l'intérêt porté pour la politique.
Je vais d'abord donner mon opinion qui n'est sans doute pas objective Razz .

Je trouve que l'intérêt est assez fort en fin de compte. Tout le monde se sent concerné. Cependant si je parle de ce que je connais, de mon entourage (donc de mes camarades de classe :) ), il me semble qu'on n'est pas emballé par la politique. On n'en parle pas entre nous. Evidemment cela peut ne rien vouloir dire.

Ensuite pour ce qui est de l'analyse, l'avis est totalement personnel.
Il me semble que pour un assez importante partie de la population, l'analyse n'est peut-être pas assez poussée. Par exemple, on ne fait pas attention aux déclarations du président, ou pas assez par exemple. Presque personne ne remarque et ne s'étonne qu'il a pu parler de vaincre l'axe du mal à Londres, ou bien dire que la Chine faisait des efforts pour la paix au Darfour. Ce que je dénonce ici, on pourra me le reprocher sans doute sous un autre gouvernement.
J'ai tout de même l'impression que l'on n'analyse pas assez la politique.

_________________
Je suis le Ténébreux, - le Veuf, - l'Inconsolé,
Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie :
Ma seule Etoile est morte, - et mon luth constellé
Porte le Soleil noir de la Mélancolie.

Moi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 19/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité jeunesse

Message par Pierre Rivière le Mer 7 Mai 2008 - 2:53

Moi a écrit:personne n'a dit que la jeunesse était imbécile.

En fait, moi je dis que la jeunesse est imbécile. Et c'est parce qu'elle hume avec bonheur la fadeur du débat politique public (afin il est à son niveau!) qu'elle s'engouffre dans un langage politique dont la résultante dans l'action est aussi médiocre que les prémisses à partir desquelles elle a agit. La bassesse intellectuelle empêchant de prévoir l'avenir à partir des fonctions dynamiques du présent s'érige sur l'analyse la plus stupide des "enjeux d'aujourd'hui et de demain". L'humanisme pleutre et l'environnementalisme aveugle sont les nouveaux dogmes qui font échos aux hurlements relatifs à "la société sans classe" et à l'attente du grand soir. La jeunesse a beaucoup d'énergie, mais elle complètement bête. Les associations étudiantes sont des lieux politiques où le ministère le plus importants est celui des "partys", autre nom pour la beuverie de masse. "Alcool et christianisme, les deux narcotica européen." Depuis toujours la jeunesse est idéaliste, en ce sens qu'elle attend d'autrui la vérité de son être et de son action (ne vous trompez pas sur mon propos, il existe aussi des formes merveilleusement saines de l'idéalisme). Dès lors, elle n'est utilisée que comme élément d'une dynamique politique consciente et réfléchie seulement au niveau des agents politiques véritables connaissant les formes politiques que peuvent revêtir la civilisation humaine et agissant en conséquence des valeurs qu'ils défendent. Entre les jeunesses de Savonarole et la jeunesse d'aujourd'hui, la seule différence consiste en ceux qui les dirigent. De nos jours, elle se réjouit de voir Al Gore gagner le prix Nobel de la paix... et croit que George Bush est le cerveau derrière le chaos socio-politique contemporain... Ainsi, notre chère jeunesse, d'une main, utilise son essence afin d'affamer les régions pauvres du globe et, de l'autre, dilapide son action en combattant des policiers au nom des droits humains en Irak. De tous les côtés elle se donne bonne conscience. Puis, le temps faisant son oeuvre, le bacc prendra fin. Elle aura un emploi, des enfants, paiera des taxes qui serviront à maintenir le présent système d'exploitation financière (en supposant qu'il soit capable de se maintenir lui-même), puis s'éteindra finalement après avoir compris la complète inanité de son être et de son action en ce bas-monde.

Bien entendu il y a une jeunesse intelligente. Toutefois, cette jeunesse n'est pas la jeunesse qu'on voit au téléjournal de 18 heures ou parmi les assemblés générales, ni celle qui prend des grands airs en lisant Deleuze à l'université.

Pierre Rivière
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 24/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité jeunesse

Message par Plus Oultre le Mer 7 Mai 2008 - 8:06

J'adore :D
Mais est-ce que j'adhère ?
"La forme emporte le fond", disait ce cher Gambetta : bien sûr il y a des contradictions. Il y a de la contradiction dans toute action à mon sens.
On pourrait considérer que l'énergie emporte l'intelligence. C'était déjà le cas en mai 68 (pour donner un exemple; et pourtant la jeunesse n'a jamais autant dit de conneries; et n'en a jamais autant fait depuis). Et c'est plus par énergie que par intelligence que le monde se fait. Fi au système quoi.
A la réflexion j'aime bien aussi les charges de base contre le complot syndical et l'imbécilité profonde du jeune toujours en porte à faux avec son monde.
C'est plus marrant que de deviser.

Plus Oultre
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité jeunesse

Message par Moi le Mer 7 Mai 2008 - 19:27

Avec ce que tu as dit, Pierre, j'ai juste l'impression que tu méprises la jeunesse et que tu te sens supérieur. Pourquoi ressens-je cela?

_________________
Je suis le Ténébreux, - le Veuf, - l'Inconsolé,
Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie :
Ma seule Etoile est morte, - et mon luth constellé
Porte le Soleil noir de la Mélancolie.

Moi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 19/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité jeunesse

Message par Moi le Mer 7 Mai 2008 - 19:36

Ensuite, qu'est-ce que ta jeunesse intelligente?

_________________
Je suis le Ténébreux, - le Veuf, - l'Inconsolé,
Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie :
Ma seule Etoile est morte, - et mon luth constellé
Porte le Soleil noir de la Mélancolie.

Moi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 19/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum