Dr HOUSE ( Ou le refus de l' affect).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dr HOUSE ( Ou le refus de l' affect).

Message par kercoz le Mar 14 Nov 2017 - 17:53

Interrogation sur l' attrait de cette série. Outre le jeu outrancier mais excellent de l' acteur, une ligne générale trace toute les "saisons".
Le héros n'est aucunement dénué d'affect mais refuse de le prendre en compte dans l' "intéret du service". Il a bien sur raison. Les interactions aussi bien avec le malade ( le malade ment) qu' avec les soignants, sont plombées par l' affect, les rites et les rituels.
La famille "parfaite" et sa "mise en scène dans sa vie quotidienne" interdirait au soignant la possibilité de traumatismes pédophiles cachés. Mieux vaut ne pas interagir directement avec le malade. Le malade vomit du sang, faites le vomir encore pour étudier le symptome...ce n'est pas la seule méthode d'investigation, mais c'est la meilleure et la plus efficace.
Certe le contact au malade apporte des informations indispensables, mais il sous-traite ces investigations pour éviter la charge d'affect perturbante. .
L' absence d'affect "joué" est compensée par l' ironie surjouée et l' auto-dérison désespérée qui met une note tragique presque christique.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2510
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum