-21%
Le deal à ne pas rater :
Housse de transport et protection Tomtoc pour console Nintendo Switch
14.99 € 18.99 €
Voir le deal

Le temps est-il essentiellement destructeur?

Aller en bas

Le temps est-il essentiellement destructeur? Empty Le temps est-il essentiellement destructeur?

Message par Kokof le Lun 27 Mai 2019 - 10:39

Le temps est-il essentiellement destructeur ?

Le temps semble ruiner et anéantir toute chose. Contrairement à ce que soutient Kant, le temps n’est pas une forme subjective d’appréhension des choses, il est une véritable dimension du réel, comme l’a démontré la théorie de la relativité d’Einstein. On observe que le passage du temps marque les choses, qui s’usent et vieillissent, ce qui prouve encore une fois l’objectivité du temps. De plus, le temps n’est pas cyclique. Il a une forme linéaire qui rend le passé irrévocable. Le refrain du Corbeau d’Egar Allan Poe : « Never more » (Plus jamais), exprime cette fatalité. Mais cet aspect tragique du temps est-il l’essence du temps ? Le temps est-il essentiellement destructeur ou la destruction n’est-elle qu’un aspect du temps ? Cet aspect du temps est-il une illusion ?

Pour commencer, rappelons que le temps est une création divine et fait partie de la Création. De ce point de vue, le temps est plus proche de la création et de l’être que de la destruction. Le temps constitue la réalité. Donc il ne la détruit pas, mais la perpétue. On ne s’étonne pas que le temps continue, mais cette perpétuité du temps fait du temps une dimension essentiellement créatrice et de sauvegarde du réel.

Ensuite, le temps permet le changement et l’évolution, ce qui crée non seulement de la nouveauté, mais une possible amélioration des choses. La vie, par exemple, est une amélioration de la matière brute. Or la vie avait besoin du temps pour se constituer et se développer. Epicure disait que le vide est un principe positif, parce qu’il rend possible le mouvement, qui est créatif et créateur. On peut dire la même chose du temps, qui est un principe du mouvement encore plus essentiel que le vide.

Enfin, le passage du temps n’est pas toujours destructeur. Il régénère les choses et cicatrise les blessures physiques et psychiques. Le temps nous éloigne de nos traumatismes et nous propulse vers un avenir nouveau. Il n’est donc pas destructeur mais reconstructeur. Le temps est aussi un cumulateur d’énergie, que l’on peut exploiter pour créer et se surpasser. L’artiste peut laisser mûrir en lui un projet artistique pendant des années. Le temps travaille pour lui. Il concentrera ensuite ses années de gestation silencieuse dans une création fulgurante et sublime.

Nous avons vu la positivité du temps. Mais nous n’avons pas remis en question la conception courante du temps, selon laquelle le temps passe et le passé est passé. En fait, le passé n’existe pas. Seul le temps présent est réel. Où passe donc le passé s’il ne devient pas du passé ? Le passé est contenu dans le présent, qui est issu du passé. Le présent ne devient pas du passé mais un nouveau présent. Le présent ne passe pas, il mue, évolue. La chenille se transforme en papillon, donc elle n’a pas disparu, mais évolué. Tout le passé est contenu dans le présent parce que le présent est le résultat ultime du passé depuis la naissance du temps. C’est pourquoi la science, en analysant le monde présent, peut remonter jusqu’à la naissance de l’univers.

Cependant, le présent n’est pas réductible au passé, n’est pas la simple conséquence du passé, sinon le monde serait purement mécanique. Le temps continu est créatif et non linéaire. On observe par exemple dans le vivant des mutations spontanées. Le présent a une nouveauté que n’explique pas le passé. Le fait que chaque instant soit unique prouve la créativité du temps, qui ne se répète jamais et improvise à l’infini.

Mais pour un être libre et agissant tel que l’homme, le temps ne se limite pas au présent : le temps est ouvert sur l’avenir. Le futur n’est pas seulement une dimension du temps humain, mais le temps essentiellement humain, parce que l’homme est un être libre et agissant qui se projette constamment dans l’avenir, que ce soit un avenir lointain ou un futur proche. Par l’action, l’homme transcende le présent pour construire l’avenir. Le temps est l’espace de la liberté. Il est donc essentiellement constructif.

Kokof
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 157
Date d'inscription : 07/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le temps est-il essentiellement destructeur? Empty Re: Le temps est-il essentiellement destructeur?

Message par toniov le Lun 27 Mai 2019 - 22:40

Tu énonces ce point comme une certitude , lorsque tu dis :
"
Pour commencer, rappelons que le temps est une création divine et fait partie de la Création ".

Je ne vois pas comment on peut etre certain de cela ?
A moins de parler au nom de la foi.

toniov
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 716
Date d'inscription : 27/07/2012

http://voinot-pastels.waibe.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Le temps est-il essentiellement destructeur? Empty Re: Le temps est-il essentiellement destructeur?

Message par Kokof le Lun 27 Mai 2019 - 23:24

Ce n'est pas si problématique. Le monde n'est pas éternel, donc il est créé. C'est une création divine par son ampleur et sa splendeur (qui ou quoi que soit Dieu). Mais tu as raison, l'entrée en matière est légèrement dogmatique.

Kokof
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 157
Date d'inscription : 07/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le temps est-il essentiellement destructeur? Empty Re: Le temps est-il essentiellement destructeur?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum