Le Deal du moment : -52%
Lecteur de Cartes SD/Micro SD, USB Type C Micro USB ...
Voir le deal
7.64 €

Symbolique des chiffres

Aller en bas

Symbolique des chiffres Empty Symbolique des chiffres

Message par Kokof le Dim 19 Mai 2019 - 12:31

Symbolique des chiffres

La numération arabe n’est-elle qu’un système de notation conventionnel (composé de signes abstraits) ? En interprétant les chiffres comme des idéogrammes, nous verrons qu’ils forment un système décrivant l’univers et ses phénomènes. Les chiffres seront analysés successivement (de 1 à 9, puis 0). Au préalable, il faut distinguer la figure du symbole. Ce qu’un chiffre figure n’est pas nécessairement ce qu’il symbolise : par exemple, un chiffre peut figurer un outil mais symboliser la civilisation (par analogie). La figure cependant inspirera toujours le symbole (sinon les chiffres peuvent symboliser n’importe quoi, comme dans le pythagorisme). L’interprétation symbolique s’appuiera aussi sur le nombre. De plus, un chiffre pourra symboliser plusieurs choses en étant interprété différemment. Nous verrons aussi que tous les chiffres figurent leur nombre par leur forme. Enfin, pour élargir notre étude, nous proposerons des analogies entre les chiffres et les lettres.

1 figure un homme ! (debout et de profil). Le petit trait oblique en haut figure un nez ! qui suffit à distinguer le profil humain. En tant qu’idéogramme, 1 est un dessin remarquable, qui croque l’homme en deux traits. C’est le petit trait qui fait de ce chiffre un idéogramme. Il ne faut donc pas le négliger à l’écrit en imitant la graphie américaine. De plus, il aide à tracer le chiffre en servant de point d’entrée (le trait part d’une position basse, remonte avec la barre oblique, prenant de l’élan pour redescendre aisément, en expirant, à la verticale).

1 symbolise l’homme, mais par rapport au chiffre 2 (qui symbolisera la femme), il symbolise l’homme masculin. Sa figure mince et droite, opposée à la figure large et courbe du 2, évoque en effet le physique masculin. De plus, le nombre un évoque la solitude, associée à la condition masculine (alors que la femme est associée au couple et donc au nombre deux).

En tant que nombre, 1 symbolise l’individu (au sens large), qui est un phénomène étonnant. En effet, le monde n’est pas un bloc informe, un chaos ou un amas confus (comme le monde décrit à la fin du Parménide de Platon), mais un monde organisé, rempli d’individus : atomes, astres, substances, etc. Chaque individu étant une unité complète, il représente un petit monde à lui seul. Donc chaque individu multiplie en quelque sorte le monde : il y a autant de mondes qu’il y a d’individus. Les substances étant des produits de la nature, le monde est un générateur de mondes. Le fait que l’individu soit représenté par un homme est un anthropocentrisme naturel.

1 figure un par sa relative simplicité. Les lettres correspondant à 1 sont h et i (symboles alphabétiques de l’être humain ; le point du i représente l’esprit humain).

2 figure une femme en train de prier ! et symbolise la femme (associée à la piété). Les formes féminines du chiffre (la courbe est une ligne féminine et la base du chiffre évoque le bassin féminin) appuient cette idée. 2 figure aussi un cygne ! (symbole de l’amour éternel). Il est donc également le symbole de l’amour et du couple. Le fait que deux renvoie au couple appuie cette idée. 2 paraît plus stable, du fait de sa base, que 1 (que l’on cherche spontanément à consolider en lui ajoutant une base). Cela signifie que l’amitié et l’amour sont plus forts que l’individu seul.

2 figure deux par sa forme mixte (2 étant composé d’un trait courbe et d’un trait droit) et son profil bas (qui indique un petit nombre). La variation des lignes d’un chiffre à l’autre (1 est droit, 2 est courbe) facilite l’écriture en évitant un langage mathématique répétitif et uniforme. La graphie des chiffres a donc aussi été pensée pour varier l’écriture. La lettre correspondant à 2 est d (qui à l’origine est un dessin du sexe féminin).

3 figure un bébé ! et symbolise l’enfant. Les lignes bombées du chiffre représentent bien le corps potelé du nourrisson. L’arc de cercle supérieur correspond à la tête du bébé. Trois étant la somme des deux premiers nombres (qui symbolisent l’homme et la femme), il est logique que 3 symbolise l’enfant.

En tant que nombre, 3 symbolise l’harmonie élémentaire. En effet, l’harmonie est une synthèse impliquant au moins trois éléments. 3 est donc l’essence mathématique de l’harmonie. Nous appelons nombre circulaire ou harmonieux un multiple de 3 (trois est circulaire parce que l’énergie circule bien entre trois points).

3 figure trois par ses trois pointes. Notons que les trois premiers chiffres regardent à l’ouest. Les trois suivants regarderont à l’est (le 4 doit pour cela avoir sa forme cursive), puis les trois suivants (hormis le Cool à nouveau à l’ouest. Cette alternance contribue à varier l’écriture. La lettre correspondant à 3 est e (sa forme minuscule est une figure courbe, et sa forme majuscule ressemble à 3).

4 figure un objet (un produit humain) ! et symbolise à la fois l’objet et la civilisation (par analogie avec l’objet). Les traits droits du 4 évoquent en effet un objet (les formes naturelles sont généralement courbes ou irrégulières). 4 symbolise aussi la terre, parce que quatre symbolise la force, qui est associée à la terre.

La figure du quatre peut être facilement déduite, 4 étant l’un des seuls chiffres droits (7 est oblique et ne peut donc pas figurer un nombre pair). La lettre correspondant à 4 est t (sa forme majuscule est une figure droite).

5 figure un cheval ! et symbolise l’air, l’animal et l’énergie vitale. La partie supérieure du chiffre représente la tête et le coup droits du cheval. La courbe inférieure dessine la ligne des pattes avant du cheval lorsqu’il court. Ce dessin est admirable : concis, dynamique (il peint le mouvement) et original : il croque verticalement le cheval (qui a normalement une ligne horizontale) pour l’ennoblir. Cet idéogramme est une petite œuvre d’art.

5 a un profil aérien, qui indique un nombre élevé (supérieur à quatre). Sa figure mixte (5 est à la fois courbe et droit) désigne un nombre impair. Mais 5 n’est pas assez élevé pour symboliser sept ou neuf (il est plus aérien que 4, mais plus terrestre que 7 et 9). Il reste cinq. La lettre correspond à 5 est r (sa forme majuscule ressemble à 5).

6 figure une femme enceinte ! et symbolise la femme et la vie (associée à la grossesse). C’est la deuxième apparition de la femme. 2 représentait la femme en tant qu’épouse et croyante, 6 la représente en tant que mère.

En tant que nombre, 6 symbolise l’harmonie, notamment parce que c’est un nombre parfait (à la fois pair et circulaire). Pour distinguer l’harmonie de l’harmonie élémentaire, on peut comparer le cercle au triangle régulier ou la symphonie au concerto.

Sont apparues jusqu’ici deux séries de chiffres (1-2-3 puis 4-5-6) composées successivement d’une figure masculine (droite), d’une figure mixte (à la fois courbe et droite) et d’une figure féminine (courbe). Les chiffres arabes sont donc à la fois variés et ordonnés. Les lettres correspondant à 6 sont b (forme similaire) et g (symbole alphabétique de la femme).

7 figure un homme en train de marcher ! et symbolise l’action et l’homme masculin (associé à l’action). La ligne oblique représente le mouvement, le trait horizontal la tête. Le second trait horizontal, présent dans l’écriture cursive, représente les bras.

Les lignes énergiques du 7 symbolisent aussi le vent et le feu. La ligne oblique du chiffre (équilibrée par les traits horizontaux dans l’écriture cursive) symbolise les phénomènes irréguliers et imprévisibles comme le clinamen (liberté de la matière dans la cosmologie épicurienne) et les cataclysmes. Mais 7 ne symbolise pas la violence humaine, qui en tant que phénomène négatif (immoral) ne peut pas être représentée par un nombre positif.

La virilité  du 7 fait de lui le symbole du masculin. 7 s’oppose à la féminité du 6 qui le précède et du 8 qui le suit. La ligne oblique du 7 indique un nombre impair. Le profil aérien du chiffre indique un nombre élevé (supérieur à cinq). Six et neuf auront nécessairement une figure courbe en tant que nombres circulaires. Il reste sept. 7 est le premier chiffre droit depuis 4. 1-4-7 forme donc une série de chiffres droits espacés régulièrement. La lettre correspond à 7 est k (symbole alphabétique de l’homme masculin), qui est la lettre la plus masculine, par sa forme et par son phonème.

8 figure un mouvement cyclique, qui symbolise les phénomènes réguliers (excepté les mouvements vitaux, compris dans le 6 en tant que symbole de la vie) comme la révolution des astres et les courants marins. En tant que figure fermée, 8 figure aussi les phénomènes passifs : le silence, le sommeil, la nuit, etc. En tant que courbe parfaite, 8 symbolise l’eau. Enfin, les lignes du 8 figurent une jeune fille ! dont 8 est le symbole. La féminité du 8 fait de lui le symbole du féminin. 8 s’oppose à la virilité du 7 qui le précède et du 9 qui le suit. La lettre correspondant à 8 est f (symbole alphabétique de la fille).

9 figure un homme ! (la boucle représente la tête et souligne l’intelligence humaine) et symbolise l’esprit et l’homme masculin (associé à l’esprit). 9 s’oppose à 6, qui symbolise la vie (opposée à l’esprit) et la femme (opposée à l’homme). 6 et 9 figurent aussi les physiques féminin et masculin, la femme étant développée en bas, l’homme en haut. 3-6-9 forme un ensemble unifié (les trois chiffres sont courbes et circulaires), hiérarchisé numériquement, comprenant dans l’ordre l’enfant, la femme et l’homme.

L’homme apparaît dans le plus grand chiffre parce qu’il domine le monde : il fabrique des objets (4), dompte les animaux (5), manipule le feu (7) et vogue sur les mers. 9 donne la raison de cette domination : l’esprit. L’homme masculin est symbolisé par un 6 renversé, parce qu’il a comme la femme le pouvoir d’enfanter. Mais il enfante avec son esprit en accouchant d’idées. Cela explique l’analogie graphique entre 6 et 9.

En tant que nombre parfait (carré d’un nombre), 9 symbolise la génération, l’accomplissement et l’harmonie absolue (pour distinguer l’harmonie de l’harmonie absolue, on peut comparer le cercle à la sphère ou la symphonie à l’opéra). Le nombre parfait est l’image numérique de la production et de la réalisation : 4 (carré de deux) symbolise le produit technique, 9 carré (carré de trois) le produit naturel. Les Pythagoriciens pensaient que 10 était le principe numérique des choses. Mais 9 est un nombre beaucoup plus harmonieux, qui de ce fait traduit mieux l’harmonie de la nature et des êtres vivants. De plus, il traduit la génération en tant que produit circulaire (carré de 3). Nous appelons nombre sphérique un multiple de 9.

La forme courbe de 9 indique un nombre circulaire (multiple de trois). La noblesse et la stature du 9 indiquent le nombre circulaire le plus élevé (neuf). Les lettres correspondant à 9 sont j (symbole alphabétique de l’homme masculin) et p (sa forme majuscule ressemble à 9).

0 (que nous analysons en dernier pour le distinguer des entiers positifs) symbolise le vide, l’espace cosmique et le néant, figurés par sa vacuité. 0 a une forme elliptique parce qu’un cercle parfait évoquerait l’être et non le néant. 0 est courbe et précède 1, qui est droit. La lettre correspondant à 0 est q, qui est une lettre énigmatique, évoquant le néant ou l’inconnu (on la trouve dans qui, que, quoi, etc).

Cet essai, qui peut être lu comme un simple exercice d’interprétation, critique le conventionnalisme (qui soutient que les mots et les chiffres sont des signes abstraits), qui domine aujourd’hui. Platon dans le Cratyle avait déjà combattu cette doctrine. Interpréter demande beaucoup de rigueur, de curiosité et d’imagination, c’est pourquoi il est plus facile de croire que les choses n’ont ni sens, ni beauté cachée, et se réduisent à leur usage. Nous espérons avoir montré dans cet essai que l’interprétation du langage est stimultante et féconde.



Le pythagorisme et les nombres irrationnels

Pythagore était fasciné par les nombres, dont il a fait un système philosophique, mais les nombres irrationnels, qui contredisent son système fondé sur les nombres entiers, étaient un mystère pour lui. Comment intégrer ces nombres à une philosophie mathématique ? D’abord, en reconnaissant que l’irrationnel fait partie du monde. L’imprévisibilité des phénomènes, par exemple, est une forme d’irrationalité (le monde serait rationnel s’il était mécanique). La vie, qui est animée par des principes irrationnels (l’instinct et le désir), est également un phénomène irrationnel.

Ensuite, les nombres irrationnels symbolisent la vérité, qui est comme un nombre infini (un nombre irrationnel possède une infinité de décimales). La vérité a une infinité de nuances (symbolisées par les décimales du nombre irrationnel), que nous ne pouvons pas toutes cerner. Les nombres irrationnels symbolisent donc la recherche perpétuelle de  la vérité. Ils nous rappellent que nous ne pouvons pas connaître entièrement la vérité, qui est d’une subtilité infinie.

Enfin, l’irrationnel exprime la contradiction humaine. Le nombre irrationnel qui pourrait symboliser l’homme est √2 (où 2 symbolise la dualité humaine), qui exprime la dualité irréductible de l’homme (la racine de 2 n’étant pas entière mais infinie), qui restera toujours divisé et inachevé.


Symbolique des chiffres (synthèse)

1 : l’homme, l’homme masculin, l’individu.
2 : la femme, le couple, l’amour.
3 : l’enfant, l’harmonie élémentaire.
4 : l’objet, la civilisation, la terre.
5 : l’animal, l’énergie vitale, l’air.
6 : la femme, la vie, l’harmonie.
7 : l’homme masculin, l’action, les phénomènes irréguliers, le masculin, le feu.
8 : la jeune fille, les phénomènes réguliers, les phénomènes passifs, le féminin, l’eau.
9 : l’homme masculin, l’esprit, la génération, l’accomplissement, l’harmonie absolue.
0 : le vide, l’espace, le néant.

Kokof
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 157
Date d'inscription : 07/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Symbolique des chiffres Empty Re: Symbolique des chiffres

Message par Jans le Dim 19 Mai 2019 - 13:20

Il existe un ouvrage sur le sujet du point de vue de la psychologie jungienne :
Ludwig Paneth. La Symbolique des nombres dans l'inconscient : . Traduction de Henriette de Roguin 1953. Petite bibli Payot ; manifestement un gros travail de réflexion sur les constatations psychanalytiques. Très clair et fort instructif pour déchiffrer des rêves contenant des nombres (validité vérifiée).

_________________
‚καλούμενός τε κἄκλητος θεὸς παρέσται'
Vocatus atque non vocatus deus aderit
Jans
Jans
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 255
Localisation : IdF
Date d'inscription : 27/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Symbolique des chiffres Empty Re: Symbolique des chiffres

Message par Kokof le Dim 19 Mai 2019 - 15:34

Je regarderai, merci.

Kokof
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 157
Date d'inscription : 07/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Symbolique des chiffres Empty Re: Symbolique des chiffres

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum