-33%
Le deal à ne pas rater :
Seagate Portable 2 To, Disque dur Éxterne Portable HDD
59.99 € 89.99 €
Voir le deal

Israël

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Israël  - Page 3 Empty Re: Israël

Message par Crosswind le Sam 18 Juil 2020 - 15:29

J'avoue ne pas connaître la haine au point d'en vouloir arbitrairement à des groupes d'humains identiques au plan biologique, mais vaguement assemblés en paquets culturels flous.

Mais bon, mes propos ne stigmatisent pas l'idéologie nationale israélienne, ils visent le concept national dans son ensemble : les cultures divergent, mais si l'on veut rester parfaitement honnêtes, il existe autant de cultures que d'êtres humains. Partant, il faudrait trouver un système qui dépasse la nation et qui permette à tous de préserver ce qu'il pense être sa culture, sur un ou plusieurs sols donnés.

Crosswind
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1822
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Israël  - Page 3 Empty Re: Israël

Message par Bergame le Sam 18 Juil 2020 - 16:19

Ça ne me semble pas être tout à fait le sujet en cours, mais je réagis à ce point :
Les cultures divergent, mais si l'on veut rester parfaitement honnêtes, il existe autant de cultures que d'êtres humains.
A moins de vider le concept de "culture" de toute signification, c'est faux -et absurde. Si l'on veut vraiment rester parfaitement honnête, il faut dire qu'il n'y a pas autant de cultures que d'êtres humains, au sens en tout cas où chaque individu aurait sa propre culture, développée par et pour lui seul, et irréductible aux "cultures" des autres êtres humains.
Le concept de "culture" intègre une connotation de "rassemblement", de "communauté", de "partage". Elle est toujours partagée par plusieurs individus, formant précisément et par là-même un groupe social et se reconnaissant comme tels -ou bien elle n'est pas une culture.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
Bergame
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 3617
Date d'inscription : 03/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Israël  - Page 3 Empty Re: Israël

Message par Crosswind le Sam 18 Juil 2020 - 16:35

J'admets l'influence d'autrui dans la construction de mes idéaux, habitudes, certitudes, capacités, préjugés et autres perceptions théorético-pratiques. Mais je persiste à dire que la notion de communauté est une notion comportementale type, arbitraire pour ne pas dire instinctive car irrationnelle, plutôt qu'une réalité absolue. La sensation d'appartenance à un groupe est une chose, la teneur de ce que représente ce groupe au degré supérieur de la pensée, une autre. Je peux bien me sentir "chez moi" dans mon village, n'en reste pas moins que moi et mon voisin divergeons sur les réponses à donner à une quantité infinie de questions. N'en reste pas moins que je me suis bien souvent senti plus proche "culturellement" d'un chinois que d'un français du nord.

Ce n'est pas parce qu'une assemblée se dit unie par un concept - au demeurant flou au point d'en faire les guerres depuis des millénaires - que le concept en question existe, ni que la soudure est réelle. La culture française? Gosh, parle plutôt de culture de village. Et au sein du village, tu as les maisons sises sur l'adret, les autres sur l'ubac. Puis tu as la grande maison de ceux qui s'habillent pas comme nous, et puis les autres. Puis ceux qui portent la barbe et ceux qui la rasent.

La culture, ce n'est pas grand-chose d'autre qu'une masse de préjugés inquestionnée, dont on se sert à l'envi pour des raisons politiques, sociales ou de bien-être personnel. Certaines valeurs se transmettent de père/mère en fils/fille, de proches en proches. Mais ces valeurs ne sont pas typiques d'un endroit. La plupart des valeurs se retrouvent éparpillées de par le monde. Et si tu grattes, tu observeras que même au sein d'une "culture" des plus "étrangère", tu retrouveras bon nombre d'éléments familiers, tout comme chez ton voisin culturel une totale mésentente sur la plupart des événements de la vie.

Crosswind
Crosswind
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1822
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Israël  - Page 3 Empty Re: Israël

Message par Bergame le Sam 18 Juil 2020 - 17:18

Franchement, Crosswind, excuse-moi, mais je trouve que tu traites du concept de "culture" un peu superficiellement, ce qui est dommage, s'agissant sans doute de l'un des concepts les plus utilisés, analysés et discutés des sciences sociales.
Je ne vais donc réagir que sur quelques éléments :

La notion de communauté est une notion comportementale type, arbitraire pour ne pas dire instinctive car irrationnelle, plutôt qu'une réalité absolue.
Outre que je ne vois pas bien ce que pourrait être une "notion comportementale", il y a dans cette phrase une opposition implicite entre "irrationnel" et "réel" que, sorti de Hegel, rien ne justifie.

Ce n'est pas parce qu'une assemblée se dit unie par un concept [...] que le concept en question existe, ni que la soudure est réelle.
Là encore, qu'est-ce que signifie "réel" ? Et qu'est-ce que signifie qu'un concept existe, ou n'existe pas ?

La culture, ce n'est pas grand-chose d'autre qu'une masse de préjugés inquestionnée, dont on se sert à l'envi pour des raisons politiques, sociales ou de bien-être personnel.
Tu vois bien toi-même qu'en y réfléchissant, tu as tout plein de "réalité" à accorder au concept de "culture".

Simplement, on peut faire l'hypothèse que ce que désigne le concept de "culture", t'ennuie, t'embête, ne s'accorde pas bien avec ton idée de ce que l'homme, ou la vie sociale, devrait être. Mais cela, c'est une tout autre question que celle de savoir si le concept a du sens ou n'en a pas.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
Bergame
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 3617
Date d'inscription : 03/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Israël  - Page 3 Empty Re: Israël

Message par kercoz le Sam 18 Juil 2020 - 18:22

Le concept de culture doit être défini, si l' on veut en parler.
Qd un terme est par trop polysémique, il faut passer par son contraire. "culture" s' oppose à "nature" ...de plus il sous entend la notion de groupe et même de société.
On peut aussi noter que pour toute espèce et sous espèce, il existe une "culture"....qui est constituée de la somme des processus qu'elle utilise pour faire groupe ( en court pour inhiber l'agressivité entre individus).
Pour notre espèce, l' utilisation du terme Culture est différent. Chaque groupe a une Culture diférente de celle de ses voisins. On en déduit que les Cultures évoluent historiquement en divergeant et qu'elles sont probablement issues d' une même culture ( petit c) éthologique initiale.
La question intéressante serait celle de l' origine ou cause de ces divergences.

En début du fil je parlais du fait qu'une culture ou une société se crée et évolue TOUJOURS contre un environnement agressif et le plus souvent contre d'autres groupes ou sociétés.
Crosswind, même si tu es persuadé d' une autonomie physiologique et intellectuelle, tu es comme tout le monde, formaté à 99% "Culture" occidentale judéo chrétienne ... et ce n'est pas seulement une influence d'autrui ...ça va bien plus loin.
"masse de préjugés"" etc .. Tu sembles complètement acquis à la cause de l' individuation. C'est juste oublier qu'un individu, dans une espèce socialisée, ...ça n'existe pas. La brique la plus petite du système humain, ce n'est plus l' individu, mais le groupe et le groupe minimum serait la famille élargie. Ce n'est pas une idéologie, c'est de cette façon dont nous avons été formatés depuis des millions d'années. Nous étions sociaux avant d' être humain, et la rigidité comportementale, ça ne se bouge pas sans traumatismes sévères.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4352
Date d'inscription : 01/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Israël  - Page 3 Empty Re: Israël

Message par Crosswind le Sam 18 Juil 2020 - 18:45

Bergame a écrit:
La notion de communauté est une notion comportementale type, arbitraire pour ne pas dire instinctive car irrationnelle, plutôt qu'une réalité absolue.
Outre que je ne vois pas bien ce que pourrait être une "notion comportementale", il y a dans cette phrase une opposition implicite entre "irrationnel" et "réel" que, sorti de Hegel, rien ne justifie.

Le réel absolu est différent du réel empirique. Je vois la fraise, la sens, la goutte, la hume, mais je ne peux rien dire de la fraise en soi, du toucher de la fraise en soi, du goût de la fraise en soi, du parfum de la fraise en soi. Je conçois le concept de culture, mais ne puis rien dire quant à la culture en soi. Je peux bien sentir quelque affinité avec d'autres objets-personnes de mon environnement, mais je ne me servirai jamais de la culture pour justifier mes actes. Je constate des comportements : certains se pensent français, croient qu'une telle culture existe au sens absolu et la cherchent. Certains se pensent X, croient qu'une telle culture X existe au sens absolu et la cherchent.

Bergame a écrit:
Ce n'est pas parce qu'une assemblée se dit unie par un concept [...] que le concept en question existe, ni que la soudure est réelle.
Là encore, qu'est-ce que signifie "réel" ? Et qu'est-ce que signifie qu'un concept existe, ou n'existe pas ?

Dans le contexte, que l'on s'en sert pour justifier un acte. Le concept de propriété peut être partagé par la majorité, cela n'en rend pas le reflet d'une quelconque réalité. Si une majorité s'accorde sur une idée conceptuelle pour l'imposer aux autres, ce n'est en définitive qu'une raison du plus fort face à un plus faible. Rien de plus.

Bergame a écrit:
La culture, ce n'est pas grand-chose d'autre qu'une masse de préjugés inquestionnée, dont on se sert à l'envi pour des raisons politiques, sociales ou de bien-être personnel.
Tu vois bien toi-même qu'en y réfléchissant, tu as tout plein de "réalité" à accorder au concept de "culture".

Bien sûr. Ce sont des réalités pratiques. Je n'ai jamais nié les réalités empiriques. Jamais ! Par contre, je rigole doucement lorsqu'il s'agit de définir une culture de village ou nationale. Personne n'a jamais pu objectivement ni fournir une définition universelle de la culture, encore moins établir la liste de ce que serait la culture X. Qu'est-ce que ma culture, en fin de compte? Un clocher de village? La croyance en un passé? Des recettes de cuisines? Une somme d'a priori longue comme une journée sans pain que mes parents (que j'ai aimé et pour lesquels, morts, j'éprouve toujours de profondes et sincères émotions diverses mais positives) m'ont distillé tout au long de leur vie? Un style d'habillement? Des manières? Un code juridique? Une morale? Une vie?

Mais un clocher n'est qu'un épisode d'une vie plurielle qui va également avec un minaret, un passé n'est qu'un mirage de ce qui aurait pu être, les apriori sont interchangeables pour peu qu'ils rencontrent une morale transcendantale dont on ne pourra jamais dire rien d'absolu, la mode m'est un mystère, les manières un code froid et utilitaire, le droit une méthode qui tente minimiser les emmerdements sans échapper à une certaine morale rigide et prétentieuse, la morale un idéal mal théorisé, la vie seule m'est singulière, au sens de certitude.

Alors c'est quoi la culture, sinon un principe très léger que l'on prend trop au sérieux?


Bergame a écrit:Simplement, on peut faire l'hypothèse que ce que désigne le concept de "culture", t'ennuie, t'embête, ne s'accorde pas bien avec ton idée de ce que l'homme, ou la vie sociale, devrait être. Mais cela, c'est une tout autre question que celle de savoir si le concept a du sens ou n'en a pas.

Mais le concept de culture, tout comme celui de l'homme, a énormément de sens ! Pour peu qu'on les prenne pour ce qu'ils sont, des idées pratiques à une époque donnée qui n'ont d'autre valeur que celle que l'entendement veut bien leur laisser.

Et il ne s'agit pas de croyance de ma part, simplement le constat que l'entendement ne peut être considéré comme fixe et transcendant.

Mais je le répète : c'est un concept qui peut être utilisé à bon escient pour peu qu'il ne soit pas hypostasié.
Crosswind
Crosswind
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1822
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Israël  - Page 3 Empty Re: Israël

Message par Bergame le Sam 18 Juil 2020 - 20:38

Crosswind a écrit:Le réel absolu est différent du réel empirique. Je vois la fraise, la sens, la goutte, la hume, mais je ne peux rien dire de la fraise en soi, du toucher de la fraise en soi, du goût de la fraise en soi, du parfum de la fraise en soi. Je conçois le concept de culture, mais ne puis rien dire quant à la culture en soi.
Donc c'est déjà dire que la "culture" existe autant que la "fraise". Au final, tu vois que la culture a énormément de réalité pour toi.

Pour ma part, je n'irais pas jusque là, et ne dirais pas qu'un objet social existe comme un objet physique.
Un objet social existe... dans les têtes, dans les esprits. Tu as raison, il y a des individus qui pensent qu'il existe quelque chose comme une culture française. Cela signifie qu'elle existe pour eux. Et tu as raison aussi sur ce point, ils n'y mettent pas exactement la même chose. Mais aucun concept et même aucun signifiant n'admet exactement la même définition selon deux locuteurs. Toutefois, il y a certainement des traits, des éléments de définition sur lesquels ils peuvent se retrouver, et se reconnaître.

Encore une fois, ça me paraît tellement évident, à moi, que je suis toujours si étonné que ça pose problème à certains. Quand tu voyages, tu ne rencontres pas des gens qui te disent : "Bonjour, je suis japonais" ou "bonjour, je suis croate et je suis ravi d'avoir l'occasion de faire découvrir ma culture à un étranger" ?

Quant à :
Je peux bien sentir quelque affinité avec d'autres objets-personnes de mon environnement, mais je ne me servirai jamais de la culture pour justifier mes actes.
En la matière, tu fais ce que tu veux. Mais d'autres ont le même droit, y compris de faire autrement que toi.

Si une majorité s'accorde sur une idée conceptuelle pour l'imposer aux autres, ce n'est en définitive qu'une raison du plus fort face à un plus faible. Rien de plus.
Le pouvoir du grand nombre, oui. Mais ce n'est pas rien. Puisque c'est le principe même de la démocratie.  Israël  - Page 3 3438808084

Mais je le répète : c'est un concept qui peut être utilisé à bon escient pour peu qu'il ne soit pas hypostasié.
Ah, voila une remarque bien venue. Mais -comme il semble que nous en soyons maintenant d'accord- il est parfaitement possible d'accorder de la réalité à la culture sans en faire une substance réelle planant au-dessus de la tête de hommes et entrant en leur esprit telle une succube.
Mais en fait, personne ne fait cela, sauf les hommes de paille.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
Bergame
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 3617
Date d'inscription : 03/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Israël  - Page 3 Empty Re: Israël

Message par Crosswind le Sam 18 Juil 2020 - 21:13

Bergame a écrit:Donc c'est déjà dire que la "culture" existe autant que la "fraise". Au final, tu vois que la culture a énormément de réalité pour toi.

Jamais n'en ai-je douté : la fraise rouge et la culture, même combat. C'est du vécu plein et entier, clair et distinct.

Bergame a écrit:Pour ma part, je n'irais pas jusque là, et ne dirais pas qu'un objet social existe comme un objet physique.
Un objet social existe... dans les têtes, dans les esprits. Tu as raison, il y a des individus qui pensent qu'il existe quelque chose comme une culture française. Cela signifie qu'elle existe pour eux. Et tu as raison aussi sur ce point, ils n'y mettent pas exactement la même chose. Mais aucun concept et même aucun signifiant n'admet exactement la même définition selon deux locuteurs. Toutefois, il y a certainement des traits, des éléments de définition sur lesquels ils peuvent se retrouver, et se reconnaître.

Voilà le point d'Archimède. Certains locuteurs se retrouvent en effet pour former le concept d'un groupe donné, plus ou moins fermé sur lui-même, plus ou moins ouvert à autrui, sur base de quelques éléments de définition bien précis qui tendent souvent à étouffer l'immense champ comportemental humain, qu'ils délaissent en vue de promouvoir leur position rêvée. Cette dynamique se retrouve, je le pense mais je ne suis pas spécialiste, dans tout groupe humain. C'est en ce sens que je disais qu'il existe autant de cultures que de groupes ou d'individus. Je prends 10 personnes au hasard, je trouverai une culture commune, ou deux cultures communes, peut-être plus. Peut-être dix isolées? Va savoir.

Et si nous poussons un peu le bouchon, nous pouvons assurément avancer sans trop de risque que chaque personne est unique (et peu importe l'existence métaphysique de ces personnes), et par là dotée d'une culture singulière à moins... A moins de définir la culture comme partage entre personnes d'une idée qui concerne tout ou partie de leur être/essence. Quelque part, la culture se revendique souvent d'une singularité de groupe, d'une essentialité, de quelque chose que les "autres" n'auraient pas. Cela, je n'y crois pas un seul instant, parce que cela relève de la métaphysique. Et je pense, vraiment, que la culture, généralement et de par le Monde, est prise sur un mode métaphysique.

Principalement. Et Israël n'échappe certainement pas à la règle

Bergame a écrit:
En la matière, tu fais ce que tu veux. Mais d'autres ont le même droit, y compris de faire autrement que toi.

Ah bah, oui !

Bergame a écrit:Le pouvoir du grand nombre, oui. Mais ce n'est pas rien. Puisque c'est le principe même de la démocratie.  

D'une forme démocratique. Il y a tout de même quelques variantes hors la majorité  Israël  - Page 3 3438808084

Bergame a écrit:[...] il est parfaitement possible d'accorder de la réalité à la culture sans en faire une substance réelle planant au-dessus de la tête de hommes et entrant en leur esprit telle une succube.
Mais en fait, personne ne fait cela, sauf les hommes de paille.

Je dirais au contraire : tout le monde le fait. Madame Michou pense "que les arabes", et "les arabes" pensent que "madame Michou". Tchong pense que Tchang, et Tchang pense que Tchong. LEs Hutus et les Tuttsis, les Serbes et les Croates (et pour ces derniers, j'ai servi en première ligne dans les années 90, ils n'étaient pas du genre à penser que la culture du camp d'en face ne relevait pas de l'absolu, oh que non).
Crosswind
Crosswind
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1822
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Israël  - Page 3 Empty Re: Israël

Message par Bergame le Dim 19 Juil 2020 - 12:27

Mais non !
Je répète : Que les individus croient en l'existence d'une culture, qu'ils lui accordent de la réalité et même énormément de réalité éventuellement, ne signifie pas que cette culture existe réellement telle une entité planant au-dessus de leur tête. Tu comprends ? C'est la différence entre le point de vue subjectif du croyant et le point de vue plus objectif de l'observateur / analyste.
Si tu as besoin d'une autre exemple : Ce n'est peut-être pas parce que plusieurs centaines de millions d'Indiens croient en l'existence de Vishnou que Vishnou existe réellement, si ?

En l'occurrence, moi par exemple, je crois qu'il existe une culture française -ne t'en déplaise. Mais je ne crois -évidemment- pas que cette culture française s'impose à tout individu, et s'infiltre en son esprit dès lors qu'il entre sur le territoire français.
Bien au contraire, du reste, et c'est tout le problème de l'acculturation.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
Bergame
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 3617
Date d'inscription : 03/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Israël  - Page 3 Empty Re: Israël

Message par Crosswind le Dim 19 Juil 2020 - 12:51

Nous sommes d'accords. Certains individus pensent Vishnou en tant qu'entité métaphysique. Et ce n'est évidemment  pas une preuve objective d'existence. Certains individus croient en l'existence d'une culture x, et ce n'est évidemment pas une preuve objective d'existence.

Mais revenons sur ta croyance, que je ne partage pas, de l'existence d'une culture (française en l'occurrence). Quels seraient les traits et éléments de définition que ces personnes partageraient, et quels arguments avanceraient-ils pour déterminer que ces traits et éléments de définition là, et pas d'autres, constitueraient tout ou partie de l'identité culturelle française?
Crosswind
Crosswind
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1822
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Israël  - Page 3 Empty Re: Israël

Message par Bergame le Dim 19 Juil 2020 - 13:16

Pourquoi ? Tu veux tenter de me démontrer que cette culture française en laquelle je crois n'a pas une définition claire et univoque ? Que d'autres pourraient avoir d'autres définitions ? Qu'en somme, cette culture française, elle n'existe pas vraiment, si ce n'est dans mon esprit ?

Mais nous venons d'en convenir qu'elle n'existe pas réellement, Crosswind, qu'elle n'existe que dans mon esprit -et manifestement, tout de même, dans l'esprit de millions d'autres. Ce n'est pas le problème.
Le problème, c'est qu'elle n'existe manifestement pas dans le tien. N'est-ce pas ?

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
Bergame
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 3617
Date d'inscription : 03/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Israël  - Page 3 Empty Re: Israël

Message par Crosswind le Dim 19 Juil 2020 - 13:22

Bergame a écrit:
Le problème, c'est qu'elle n'existe manifestement pas dans le tien. N'est-ce pas ?

Elle est mise en doute. J'ignore si une telle culture peut exister. C'est peut-être le cas. L'inconvénient, c'est que personne ne pourra jamais m'amener une définition sans équivoque qui conviendra à tous.

Pour cette raison, je ne suis pas franchement opposé d'en user en tant que concept. Je dis seulement, prudence dans son usage puisque nous ne pouvons réellement départager les ensembles culturels potentiellement infinis (et puis, disons le franchement, la France en tant qu'entité nationale est une création récente, tout comme les Nations en général).

Enfin, on peut évidemment parler et sélectionner ce qu'un groupe donné pense, plus ou moins distinctement, comme appartenant à une structure mentale bien définie. Mais, et je peux développer, je crains que cette dynamique ne mène qu'à de sombres catastrophes, et qu'il est urgent de faire marche arrière avec ces histoires de cultures.
Crosswind
Crosswind
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1822
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Israël  - Page 3 Empty Re: Israël

Message par Bergame le Dim 19 Juil 2020 - 14:10

En tout cas, tu ne bottes pas en touche. Israël  - Page 3 992541356

L'inconvénient, c'est que personne ne pourra jamais m'amener une définition sans équivoque qui conviendra à tous.
Non, bien sûr, tu as raison. Et ce n'est pas possible. Encore une fois, aucun concept n'admet une définition univoque et universelle.

Mais franchement, c'est une manière trop... intellectualisée d'aborder la question, à mon sens. Pour le coup, je dirais à peu près ce que tu disais avec l'exemple de ta fraise dans l'autre discussion en cours : Ou on fait l'expérience de cette culture française, ou on ne la fait pas. Et c'est -donc- essentiellement biographique.

Moi -pour continuer avec l'exemple que je connais le mieux- je l'ai déjà dit, j'ai fait cette expérience en vivant à l'étranger. Jusque là, je ne me sentais pas français, et j'avais à peu près les mêmes idées que les tiennes -au moins, puisque si je suis honnête, tout ce qui ressemblait au patriotisme, à la franchouillardise, etc. me sortait par les yeux.
Et puis donc, j'ai vécu à l'étranger, et j'ai fait l'expérience de ce qu'est qu'"être Français". C'est au moins en partie vrai : Ce sont les autres qui t'attribuent une identité, au moins dans le sens que c'est vis-à-vis des Autres que nous sommes constamment amenés à nous définir nous-mêmes. Donc lorsque je vivais à l'étranger, cela ne faisait aucun doute, j'étais Français, parfois pour le meilleur et parfois pour le pire. Et chaque fois que je voyage à l'étranger -et je le fais aussi souvent que possible puisque j'aime beaucoup cela- hé bien je suis renvoyé à l'idée que je suis Français. Et comme ma femme est allemande, j'y suis même renvoyé au quotidien...  Israël  - Page 3 2101236583

Alors ensuite, définir ce que cela signifie que d'"être français" -pour moi, de plus- c'est bien entendu très compliqué. Il faudrait que je te relate les mille et unes petites différences culturelles que nous notons avec ma femme au quotidien -et qui n'en sont peut-être même pas, d'ailleurs, qui ne sont peut-être que des différences de personnalité, ou d'éducation familiale, ou etc. mais que nous interprétons, à tort ou à raison, comme des différences culturelles, qui sait- c'est très indéfinissable, et pourtant, cela relève de l'évidence du vécu, si je peux le dire ainsi.

Et en fait, pour aller au fond des choses, je pense que la plupart des étrangers qui viennent en France expérimentent l'existence d'une culture française.
D'abord, tu ne peux pas être sans savoir, Crosswind, que c'est même ce que viennent chercher beaucoup d'étrangers qui arrivent en France. Si la France est l'une des premières destinations touristiques au monde, c'est bien parce qu'elle recèle, aux yeux des étrangers, une culture particulière et, potentiellement, attractive, intéressante.
Et a fortiori, il me semble que les étrangers qui résident en France, font cette expérience au quotidien. Simplement, ce n'est pas une expérience positive pour tous : Il est manifeste qu'un certain nombre vit cette expérience négativement, soit qu'ils se sentent exclus de la culture française, soit qu'ils se sentent appartenir à une autre culture, à laquelle ils tiennent, et rejettent donc toute tentative d'assimilation. Et souvent, semble-t-il, un mix des deux.
Et heureusement, il y a aussi tous ceux pour lesquels cette expérience est positive, ou pas trop problématique.
Mais il me semble que quand on est étranger, et qu'on a donc été éduqué dans une autre culture, il est manifestement difficile de ne pas faire l'expérience de l'existence d'une culture française.

Mais, et je peux développer, je crains que cette dynamique ne mène qu'à de sombres catastrophes, et qu'il est urgent de faire marche arrière avec ces histoires de cultures.
Comme je le disais précédemment, ça, c'est une toute autre question. Mais on peut effectivement en discuter, si tu le souhaites.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
Bergame
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 3617
Date d'inscription : 03/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Israël  - Page 3 Empty Re: Israël

Message par Crosswind le Lun 27 Juil 2020 - 14:50

Nous semblons accorder nos violons sur la teneur métaphysique de la culture. Puis-je en conclure que toi et moi, sans nous avancer quant aux vues de nos congénères sur la question, considérons la culture comme incontestable réalité émotionnelle, produite par une combinaison de facteurs environnementaux et d'héritages sociaux qui doit rencontrer une certaine universalité dans l'ensemble sociologique qui la définit ?

Si tel est le cas, poursuivons la discussion.

Je ne puis le nier : la culture est un concept répandu, une émotion que je qualifierais de base et que j'éprouve largement moi-même. Nous sommes tous attachés à des traditions, des valeurs, des lieux, des habitus. Nous sommes des êtres communautaires qui ne s'affranchissent que très difficilement de la sensation d'appartenance au groupe et au sol. Les échelons, en vrac et non exhaustifs, la famille et la filiation, la communauté religieuse, le cercle d'amitié, le cercle professionnel et scolaire, les voisins, le quartier, la commune, l'arrondissement, la ville, la province, La région, le pays, le patrimoine foncier... et beaucoup d'autres. Entre ces ensembles, des ponts peu distincts se jettent au gré des courants de l'histoire pour former une partie de notre identité. Ce que j'en retiens : les ensembles culturels sont multiples, imbriqués, évolutifs, nécessaires , arbitraires, territorialisés et subjectifs.

Le caractère de multiplicité des cultures coule de source. Reconnaître qu'une culture donnée se divise elle-même en sous-ensembles culturels est souvent plus difficile à admettre. La culture française se compose d'une quantité substantielle d'autres cultures (régionales, locales).

L'imbrication se déduit de la multiplicité. La culture chti et la culture marseillaise sont supposées détenir en commun un substrat de culture française.

L'évolutivité pointe l'inévitable changement des us et coutumes d'un ordre donné, au cours de l'histoire. Les "belges" connaissent bien le problème.

Nécessaires car, oui, l'appartenance à au moins un groupe semble inévitable à notre vie sociale.

Arbitraires tant les critères d'appartenance au groupe culturel, par définition très mal définis par l'étroite lorgnette de l'émotion partagée, peinent à rassembler les prétendants d'une même culture. Lorsque l'on discute avec les habitant des Cornouailles, si pratiquement aucun ne contestent les grandes lignes (drapeau, langue, folklore, territoire) pas un pour ne pas se disputer quant à l'intégration au R-U ou l'art et la manière de lacer les chaussures. Je l'ai vu de mes yeux vus, j'avais 20 ans et je me souviendrai longtemps de ces gaillards se disputant sur la définition du Cornique pour des queues de cerises...

Territorialisés, le terme probablement le plus délicat et dangereux. Un groupe humain revendique, le plus souvent, un espace domanial d'expression et se trouve prêt à verser le sang pour le détenir.

Subjectifs enfin car, au sein d'un ensemble communautaire donné, il est facile de montrer à quel point un membre supposé du même groupe communautaire, disons la famille, a vécu et vit encore le souvenir et le présent de la communauté de manière radicalement différente de celle que l'on vit soi-même. Et pourtant nous nous pensons du même groupe. Lorsque je parle de mon vécu familial à mes frères, il ressort clairement que les enseignements perçus et intégrés tout au long de nos éducations respectives - prises pour identiques - se traduisent par des produits moraux, comportementaux et d'identités diamétralement opposés. Et pourtant nous nous sentons de la même fratrie, unis par quelque chose. Mais unis par quoi? Qu'est ce qui nous unirait, moi et mes frères, par-delà le produit éclectique d'une éducation donnée? Une biologie? La science s'abstient actuellement de fournir une génétique traduite en psychologie sociale. Reste alors la croyance en une métaphysique du sang. Serions-nous, d'une manière ou d'une autre, proches par "le sang" et rien que par lui? Malheureusement rien de scientifique là-dedans, que du fantasme émotif. Mais ça marche souvent, parce que cela relève de l'émotion et non de la raison. Que n'entend-on pas partout dans le monde l'invocation du sang des ancêtres, du sang de la terre, du sang filial? Reste encore l'amour et l'attachement. On aime sa terre, ses proches et leurs idées, et l'on défend un mode de vie par une sorte d'amour étranglé entre la raison et la nostalgie.

En fin de compte l'on voit assez clairement que la culture est une émotion irraisonnée, insurmontable et projective (pour ne pas dire fantasmée). Je considère par contre qu'elle ne peut qu'être, et qu'il faut accepter les tensions inévitables qu'elle génère.

Pour autant, je condamne tout argument qui se fonde sur un prétendu caractère métaphysique. "Les Israéliens" (puisque c'est le sujet) sont une construction sociale qui n'a aucun droit spécifique à quoi que ce soit de particulier. Pas plus que "les Français" ne peuvent revendiquer un quelconque territoire au regard d'un droit supérieur.

_________________
"Let us chace our imagination to the heavens, or to the utmost limits of the universe ; we never really advance a step beyond ourselves, nor can conceive any kind of existence..." D. Hume
Crosswind
Crosswind
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1822
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Israël  - Page 3 Empty Re: Israël

Message par Jans le Lun 27 Juil 2020 - 19:12

il me semble que quand on est étranger, et qu'on a donc été éduqué dans une autre culture, il est manifestement difficile de ne pas faire l'expérience de l'existence d'une culture française.
Je fréquente des Allemands très francophiles qui me disent regretter de ne pas être français ! il y a une part de fantasme, c'est certain, mais aussi quelque chose qui nous échappe ; j'aime beaucoup l'Allemagne, j'y suis comme chez moi, j'y avais des cousins, mais il y a une monotonie au quotidien, sans France Inter ni France Culture, ni aucun débat où l'on s'écharpe (personne ne se coupe la parole sur un plateau)... j'y ai vécu puis suis vite rentré en France... pour retrouver des râleurs avec bonheur !

_________________
‚καλούμενός τε κἄκλητος θεὸς παρέσται'
Vocatus atque non vocatus deus aderit
Jans
Jans
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 254
Localisation : IdF
Date d'inscription : 27/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Israël  - Page 3 Empty Re: Israël

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum