Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Message par kercoz le Mar 5 Aoû 2014 - 16:03



A  la demande Générale ............FIN DE CHANTIER ......merci pour votre attention.
-


Dernière édition par kercoz le Jeu 7 Aoû 2014 - 13:44, édité 5 fois

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Message par kercoz le Mar 5 Aoû 2014 - 18:43

message censuré


Dernière édition par kercoz le Mer 6 Aoû 2014 - 22:11, édité 1 fois

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Message par neopilina le Mar 5 Aoû 2014 - 18:52

kercoz a écrit: ... voire la discussion sur la possibilité ou non pour une espèce d'évoluer de l' individu solitaire vers l'espèce socialisée avec toutes les étapes transitoires ou fixées. Pour ma part , en attendant confirmation ou infirmation, j' opte pour une logique évolutive rationnelle du solitaire vers le groupe.

Ce qui est impossible à l'échelle de l'espèce, d'une espèce. Cette évolution, qui a plusieurs illustrations dans la nature, insectivores, les inventeurs de l'oreille moderne des mammifères à trois osselets ( Musaraignes, crossopes, crocidures, etc, que tout le monde confond avec des rongeurs à cause d'une ressemblance extérieure superficielle. ), cétacés, rongeurs, primates, de très nombreuses espèces de mammifères ou oiseaux sociaux, a toujours pris des millions d'années et donc nécessité la succession de milliers d'espèces. Grâce à la génétique et la biologie moléculaire on peu dater le plus ancien ancêtre commun entre l'homme et les quatre grands singes actuels ( Chimpanzé, bonobo, gorille, orang outan. Que notre espèce continue de pousser vers la " sortie ", l'extinction, comme elle l'a fait avec les autres espèces du genre Homo et les méga-faunes. ) : 8 millions d'années, Sahelanthropus tchadensis illustre assez bien cette période. C'est beaucoup ? Ca dépend du point de vue : nous partageons 98% de notre patrimoine génétique avec le chimpanzé.

Et comme je te l'ai déjà dit, même " dans la caverne ", au sein d'un groupe, ce n'est pas tous les jours rose, ce que l'éthologie a amplement démontré.
Quant aux méta-machins qui vont à l'encontre de l'intérêt d'un sujet particulier, d'un ensemble de sujets particuliers, ce n'est pas d'hier que ça existe. Le Capital illustrera à merveille mon propos. Même s'ils sont " méta ", énormes, globaux, c'est toujours des intérêts particuliers aux dépens d'autres intérêts particuliers. C'est à dire quelque chose d'aussi vieux que le groupe.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4314
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Message par kercoz le Mar 5 Aoû 2014 - 20:24

neopilina a écrit:
kercoz a écrit: ... voire la discussion sur la possibilité ou non pour une espèce d'évoluer de l' individu solitaire vers l'espèce socialisée avec toutes les étapes transitoires ou fixées. Pour ma part , en attendant confirmation ou infirmation, j' opte pour une logique évolutive rationnelle du solitaire vers le groupe.
Grâce à la génétique et la biologie moléculaire on peu dater le plus ancien ancêtre commun entre l'homme et les quatre grands singes actuels ( Chimpanzé, bonobo, gorille, orang outan. Que notre espèce continue de pousser vers la " sortie ", l'extinction, comme elle l'a fait avec les autres espèces du genre Homo et les méga-faunes. ) : 8 millions d'années. C'est beaucoup ? Ca dépend du point de vue : nous partageons 98% de notre patrimoine génétique avec le chimpanzé..

message censuré


Dernière édition par kercoz le Mer 6 Aoû 2014 - 22:11, édité 1 fois

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Message par neopilina le Mar 5 Aoû 2014 - 21:44

kercoz a écrit: ... a - et seulement perturbée au néolithique ( 5 000 ans ?) puis  destructurée depuis seulement 50 ans ( les villes des années 60 n'étaient que des villages agglutinés ( FERNAND BRAUDEL ) ... b - Pour te faire plaisir on va dire que la socialisation de la branche passe par des espèces différentes mais en continuité ( quand même ?)

a - Pourquoi " perturbée " à propos de la révolution néolithique ( Environ - 10 000 selon les régions. Et il y a encore, pour pas longtemps, quelques peuplades paléolithiques, elles aussi poussées vers la " sortie ", comme les autres espèces du genre Homo, les grands singes, les méga-faunes. ) ? Et ensuite, toujours dans la même veine, à propos de la mondialisation, je suppose, " destructurée ".

b - " Me faire plaisir ", ce n'est pas le but, et puis ce que je dis ce n'est pas moi qui le dit mais la paléontologie ( Tous les primates, même les premiers, sont sociaux, à l'exception de très petits lémuriens, moins gros que le poing, nocturnes, insectivores, qu'on connaît à l'état fossile, mais dont il existe encore quelques espèces en zone équatoriale, chez qui la cellule de base est le couple pérenne et les jeunes immatures. ), la zoologie, l'éthologie, la préhistoire, l'archéologie, etc.
La vie n'a jamais été rose. Le néolithique fut une révolution sans précédent, elle apporta des solutions, et de nouveaux problèmes, sans aucun doute. Sans doute idem pour la mondialisation.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4314
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Message par kercoz le Mar 5 Aoû 2014 - 22:08

message censuré


Dernière édition par kercoz le Mer 6 Aoû 2014 - 22:09, édité 1 fois

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Message par neopilina le Mer 6 Aoû 2014 - 0:39

Pour b, comme tu le dis toi-même, je te renvoie à tes carences quant à l'histoire de la vie.

Pour le système en question, je ne crois pas que les exploiteurs aient envie de se débarrasser de leur gagne pain, les exploités. Et le dit système a un " cerveau " : la cupidité.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4314
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Message par poussbois le Mer 6 Aoû 2014 - 2:26

Néguentropie ? Peux-tu définir ?

Il faudrait que tu précises si tu en es au stade de l’éthologie ou de l’ethnologie. J’ai déjà du mal avec la théorie de l’inconscient pour l’homme alors en éthologie, ça me parait particulièrement scabreux. D’ailleurs, toutes les théories psychologisantes nécessitent le langage (cf le sujet ad hoc) et sans langage ou avec un langage très rudimentaire ne permettant pas le jeu, je ne pense pas que les bases psychanalytiques puissent s’appliquer.


Dernière édition par poussbois le Mer 6 Aoû 2014 - 15:46, édité 2 fois

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Message par kercoz le Mer 6 Aoû 2014 - 8:08

message censuré


Dernière édition par kercoz le Mer 6 Aoû 2014 - 20:40, édité 1 fois

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Message par kercoz le Mer 6 Aoû 2014 - 9:11

message censuré.


Dernière édition par kercoz le Mer 6 Aoû 2014 - 20:37, édité 1 fois

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Message par quid le Mer 6 Aoû 2014 - 13:25

kercoz a écrit:J' avoue que mon texte n' est pas très clair sur ce point ( entre autres!). En fait ça n' a pas grande importance . L' ethnologie n'étant qu' une Ethologie de l' espèce humaine
Je ne sais pas si tu te rends compte que tu fais du réductionnisme dans ton raisonnement, et que c'est cela qui choc, qui rebute et qui coupe à toute discussion.
Tu te mets dans la position, montrez moi que j'ai tord. Mais comme je te l'ai déjà dis, nous n'avons pas vocation à cela, notamment qu'il s'agit plutôt d'une thèse scientifique plutôt que philosophique.
Si certains ont envi de faire de l'épistémologie avec ta thèse, et bien pourquoi pas, mais tu admettras que personne ici n'a cette obligation, ni forcément les compétences, et que dans ces circonstances, c'est plutôt à toi d'être critique envers ta thèse, notamment que mine de rien, par-ci par-là, chacun a formulé et justifié ses réticences, pourquoi alors ne pas alors les considérer, plutôt que de te renfermer encore plus dans ta thèse, comme si elle balayait par elle-même toute contestation ou toute critique.
Puisque c'est cela que je vois dans ce énième sujet, comme si l'on avait « pissé dans un violon », puisque tes considérations n'ont pas changé d'un iota.

Maintenant, si tu as mené cette démarche critique, et que tu t'es convaincu, très bien pour toi, le lieu de présentation de ta thèse est devant la communauté scientifique et non ici.
Car tu avoueras que s'il y a des disciplines telles que l'éthnologie, la sociologie, la psychologie, la biologie et je ne sais quoi d'autre, c'est qu'elles ont chacune une approche différentes qui se justifie.
Or, si tu invoques l'éthologie comme faire valoir de ta thèse, c'est que tu as une démarche scientifique. En réduisant l'ethnologie à l'ethologie, tu fais du réductionnisme. D'ailleurs, cela se confirme dans tes thèses, car elles partent de comportements très généraux qui s'appliquent aux animaux, donc sans prise en compte de la particularité humaine. Non pas que je place l'humain spécialement au dessus, mais que tu ne peux nier ces particularités.
Particularités dont tu ne tiens aucun compte.

De plus l'éthologie, ce n'est pas toi qui va dire ce qu'elle est. Et justement c'est une discipline transversale. Au contraire de se revendiquer comme discipline exclusive, elle propose une approche, qui a son utilité, tout en reconnaissant tout ce que les autres disciplines distinguent. Elle est donc transversale et non regroupante comme le serait une théorie plus générale.
Ainsi, c'est pour cela qu'elle devient moins pertinente lorsqu'il s'agit de l'homme, car un tas de disciplines pointues et spécialisées sont déjà sur les lieux.

Mise à part l'homme, l'éthologie, en tant que discipline transversale, va essayer de ne pas confondre et même de distinguer dans ses observations, ce qui est affirmé par les autres disciplines. Ainsi elle ne peut pas passer outre ce qui relève du biologique ou non. A ce titre, ses conclusions devront nécessairement être en regard de ses considérations. Elle ne pourra tout bonnement conclure sans repasser par ces disciplines, ou alors elle devra être pratique et non théorique, car elle n'expliquera pas les choses, elle les observera, et toute conclusion théorique et généralisante, sera expressément douteuse, car concluant sur des choses dont elle a abandonné l'explication, laquelle est reléguée dans la nébuleuse de l'observation.

Contrôler les nébuleuses, c'est une manière de vouloir se placer au-dessus, maître du jeu, hors d'atteinte. Alors que la nébuleuse ne devrait jamais pouvoir servir de faire valoir, sinon pour le doute.
avatar
quid
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 04/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Message par kercoz le Mer 6 Aoû 2014 - 15:41

message censuré


Dernière édition par kercoz le Mer 6 Aoû 2014 - 20:40, édité 1 fois

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Message par poussbois le Mer 6 Aoû 2014 - 15:43

kercoz a écrit:
poussbois a écrit:
J’ai déjà du mal avec la théorie de l’inconscient pour l’homme alors en éthologie, ça me parait particulièrement scabreux.
Ca devrait être le contraire .

???

Comprend pas ?

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Message par kercoz le Mer 6 Aoû 2014 - 16:01

[quote="poussbois"]
message censuré


Dernière édition par kercoz le Mer 6 Aoû 2014 - 20:39, édité 2 fois

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Message par poussbois le Mer 6 Aoû 2014 - 16:23

Ha oui, je vois, on ne parle pas, mais pas du tout de la même chose, et là, à mon avis, il y a incompréhension sur la conscience animale et sur la terminologie même d'inconscient.

Les animaux, notamment les animaux supérieurs, ont pour la plupart conscience d'eux-mêmes et de leurs actes. L'instinct déclenche des processus d'action conscientisés : par exemple le déterminisme de recherche d'un partenaire pour la reproduction est du niveau de l'instinct, mais pas la recherche elle-même. A mon avis, tu te perds entre le moteur (le déterminisme) et le comportement (l'action). Que nous soyons en partie ou totalement déterminé ne nous rend pas inconscient, ça n'a à mon sens rien à voir.

En terme de définition, l'inconscient renvoie au déterminisme, mais n'empêche pas la conscience.

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Message par kercoz le Mer 6 Aoû 2014 - 17:18

Message censuré



Dernière édition par kercoz le Mer 6 Aoû 2014 - 20:34, édité 2 fois

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Message par quid le Mer 6 Aoû 2014 - 18:09

kercoz a écrit:
quid a écrit:Maintenant, si tu as mené cette démarche critique, et que tu t'es convaincu, très bien pour toi, le lieu de présentation de ta thèse est devant la communauté scientifique et non ici.
là c'est carrément  va voir ailleurs
Cà veut dire ce que ça veut dire, ton discours a des prétentions scientifiques non validées, qui de plus fait fi des autres disciplines scientifiques et qui pourrait même être vu comme leur remise en cause, car ne te confrontant pas à celles-ci.

Tu est très évasif sur le fondement des comportements, sur leur aspect biologique ou non, leur mode de transmission, ... Tu te réfère uniquement a une nécessité vague d'un "gain" d'être en société, d'une rigidité avérée indépassable, par aucune espèce d'aucune nature, qui s'installerait chez certaines espèces mais pas d'autres, on ne sait pourquoi.

Tu prends à droite à gauche ce qui conforte ta thèse, rejetant le reste, c'est pourquoi elle fait si bien système, elle part du but à atteindre, d'une idée fixe que tu as, et tout est construit autour de ce but. En suivant ton raisonnement, l'homme n'aurait pas du dépasser le stade de chasseur-cueilleur, et son développement actuel, son savoir constitué, ses projets qui mettent en branle toute une nation, voir toutes les nations, serait une hérésie.

Et cela c'est la pièce maîtresse, loin d'infirmer ta thèse elle la confirme, le but à atteindre : Le développement de la société actuelle est une hérésie au regard du naturel, c'est démontré scientifiquement.

Tu voudrais nous mettre devant le nez que nos comportements son très majoritairement déterministes, inconscients et innés, que les observations le montre, et à côté de cela tu fais un déni de ce que tu as devant les yeux, un homme conscient qui a pu constituer un savoir qu'il met en oeuvre, fédérant les peuples.

Cela n'a rien à voir avec ce que je juge souhaitable ou non. Toutes tes aspirations, je pourrais peut-être les partager, mais emmailloter cela dans un discours pseudo-scientifique pour l'étayer, je trouve cela très banal au final, çà a je pense déjà été fait dans d'autres circonstances, pour d'autres justifications.

Bon je sais que cela est dit d'un ton un peu sec, çà n'a rien à voir avec toi personnellement, mais peut-être comprendras tu mon ressenti et ce qui peut rebuter dans ton discours.

kercoz a écrit:Il est remarquable que cette proposition provoque des réactions spontanés de rejet ...je dis spontanés parcequ'ils sont souvent définitifs non ou mal argumentés .
Peut-être que tu devrais te poser la question de qu'est-ce qui fait qu'un discours généraliste et explicitement réductionniste est inacceptable, et que cela ne vient pas forcément du fait que les gens ne sont pas prés à recevoir ce discours, mais peut-être que le discours va trop loin et est trop prétentieux. Je pense que personne ici ne nie l'aspect imposant de notre environnement y compris charnel qui est une forme de déterminisme, mais la considération uniquement de cet aspect est une démarche scientifique, en cela elle n'est pas réductionniste, car ne cherchant pas à tous prix à trouver du déterminisme là où elle ne peut l'assurer.
avatar
quid
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 04/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Message par kercoz le Mer 6 Aoû 2014 - 18:33

Message censuré
[/quote]
modération : même si tu ne veux pas répondre à ton interlocuteur, il est urgent que tu apprennes à citer! je rappelle : on écrit entre crochets quote, suivi du nom de celui qu'on cite, entre guillemets avant la citation, puis quand on a fini de citer on écrit ceci [/quote]. C'est plus poli d'écrire des messages lisibles au moins dans la forme, merci!


Dernière édition par kercoz le Mer 6 Aoû 2014 - 20:15, édité 2 fois

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Message par kercoz le Mer 6 Aoû 2014 - 19:56

Bon . Je ne sais pas faire , alors J'efface ?
( au modérateur anonyme)
Il me semble avoir répondu a un texte pourtant agressif limite insultant et que ce texte est lisible , même si ça choque ton esthétique ..
Puisque mon truc emmerde tout le monde , je peux effacer .

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Message par poussbois le Mer 6 Aoû 2014 - 20:23

Pas compliqué :

Le texte que tu cites est encadré par les deux balises suivantes :

[ quote] texte [ /quote] *** sans les espaces après le premier crochet que je laisse sinon, ça prend le format et tu ne lis rien ***

Si tu veux pousser le luxe de référencer ta citation, la première balise prend la forme [quote="nom du contributeur"]

Pas plus difficile que ça. Ton texte à toi, le tien, perso, est libre et n'est encadré par AUCUNE balise.

Même Néo y est arrivé (je crois) et c'est 10 fois plus simple que ce que tu fais en ce moment et surtout plus lisible. Là, je n'ose même plus corriger tes participations, je ne sais jamais qui parle en réalité...


Pour ton essai, si tu savais le nombre de personnes qui pensent avoir révolutionné la philosophie qu'on rencontre sur ces forums ou sur les groupes de discussions, qui arrivent plein d'allant et d'ambition et qui n'arrivent à convaincre qu'eux-mêmes (Crosswind le dernier arrivé t'en parlera). Tu es persuadé que ton système est opérationnel, parfait, en plus, ça nous a permis d'en prendre connaissance et de mieux comprendre le sens de tes participations. A partir de là, ne t'attend pas à une adhésion collective. Personnellement, je comprends bien l'intérêt de chaque concept que tu utilises, j'en valide certains, je trouve que d'autres sont un peu capilotractés dans l'utilisation que tu en fais et l'interprétation que tu en as, mais je continue de ne pas voir en quoi cela fait système. Le texte de Quid n'est pas si agressif que ça et il ne manque pas d'arguments. Bon, le déterminisme, oui, on est bien obligé de le constater quand on fait comme moi de la biologie depuis 25 ans. Le déterminisme intégral, oui, c'est une option. L'appeler autrement et en chercher les bases cognitives, éthologiques, psychologiques, ça n'est qu'essayer de valider une option possible, ça ne répond pas à la question de savoir si ce déterminisme intégral est démontré.

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Message par Crosswind le Mer 6 Aoû 2014 - 21:01

Ne pas emporter d'adhésion sur un forum ne signifie certainement pas que l'idée, ou une partie de l'idée, soit erronée. Pour ma part, je ne tente de convaincre personne, encore moins ne souhaite révolutionner quoi que ce soit. Je travaille juste pour ma pomme, et c'est largement suffisant !

Quoi qu'il en soit, beaucoup de personnes comprennent parfaitement mes propos, principalement des scientifiques il est vrai, quelques-uns même ont suivi un cursus philosophique tardif. Etre compris est, il est vrai, agréable. Mais l'on ne peut comparer un forum lambda avec la réalité d'une discussion autour d'une table. Pour finir, nous sommes ici pour partager "dans la bonne humeur", pas imposer. A chacun sa vision des choses...

Peace !

Crosswind
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 390
Date d'inscription : 29/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Message par quid le Mer 6 Aoû 2014 - 22:53

kercoz a écrit:Il me semble avoir répondu a un texte pourtant agressif limite insultant
kercoz a écrit:Ce fil (si la modération l' accepte) , pourra être le lieu ou les commentaires, critiques,contr'arguments voire insultes sont les bienvenus .
kercoz,
J'ai signalé dans mon propos qu'il pouvait paraître un peu sec et qu'il ne visait que le discours ; ce qui ressortait de mon point de vue de ton discours.
quid a écrit:Bon je sais que cela est dit d'un ton un peu sec, çà n'a rien à voir avec toi personnellement, mais peut-être comprendras tu mon ressenti et ce qui peut rebuter dans ton discours.
Cependant, je ne vois pas ce qu'il y avait d'insultant dans ma critique.

J'ai voulu être clair sur les choses qui me dérangeait dans ton discours, et signifier que cela ne me semblait pas accessoire.
Il me semble que justement, cette critique dite comme cela a le mérite d'être honnête. Elle concerne principalement un manque, à mon sens, de critique personnelle, qui peut toucher tout le monde. Notamment, lorsque l'on semble faire système, il serait bien de se demander s'il n'y a pas « anguille sous roche ».

Aussi, ai-je fait une critique générale, car il faut bien réaliser ce que signifie de demander la critique d'une thèse qui aborde tous les domaines que tu présentes, notamment invoquant un nombre certain d'arguments scientifiques. Car il s'agit non seulement de reprendre les notions scientifiques, mais également de savoir si ces notions peuvent judicieusement être assemblées de cette manière, et si d'autres notions également scientifiques peuvent être écartées ou ne pas être considérées.

Il y a trois manière d'aborder la critique d'une thèse, c'est soit la prendre point par point, et tu conviendras que c'est une tâche que pas grand monde n'aura forcément envie de faire, et donc ce site, à part te servir de tribune ne te seras peut-être pas de grande utilité, soit de ne pas répondre, et il me semble que ce n'est pas ce que tu recherches, et que tu pourras même nous en vouloir, soit ce que j'ai essayé de faire c'est à dire répondre sincèrement sur l'ensemble de la thèse d'une manière que je t'espère profitable.

Ma critique étant que la meilleure critique vient de soi-même, et que de demander à d'autres de faire le travail pour soi va certainement donner lieu à des déceptions au vue de ce que j'ai signalé plus haut.

Egalement, comme cela pourrait l'être en l'absence de réponse, cela permet de marquer tout de même un désaccord pour ne pas croire que l'absence ou l'arrêt des critiques viendrait conforter la thèse. Notamment du fait que cela est introduit dans un nouveau sujet, et que des « réticences » avaient déjà été formulées dans d'autres sujets.
Maintenant, pour ma part, j'ai donné un certain nombre d'arguments ou positions, et je ne souhaite pas m'attarder sur cette thèse que je n'ai pas vocation à démonter, ni à étudier. Mais ce n'est pas parce-que je ne dirai plus mot que je consentirai, c'était l'objectif de ma critique.
Non pas que je remette en cause l'éthologie, la théorie du chaos ou certains déterminismes, mais uniquement les liens que tu établis.

De plus, s'il y a besoin lors de chacune de tes réponses dans d'autres sujets de revenir à la critique de ta thèse entière, cela va couper court aux discussions.
Pour cela, je pense que d'avoir regrouper cela dans un sujet unique est une bonne chose.

Maintenant, à mon avis, le meilleur moyen d'obtenir une critique de ta thèse, c'est de pouvoir t'y référer dans les discussions sans y faire référence pour les autres. C'est de voir si elle permet la discussion ou non. Si cela coupe court, c'est qu'il y a un problème.
Si tu demandes que l'on regarde tes arguments, il faudra bien aussi que tu regardes ceux des autres, et ceci indépendamment de ta thèse, c'est à dire que ton argumentation s'en inspirera certainement, mais il ne faut pas se focaliser pour coller à tous prix avec elle, c'est de là à mon avis que tu obtiendra la meilleure critique.

En espérant que tu ne le prennes pas mal, ce n'est pas le but.
avatar
quid
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 04/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Message par neopilina le Jeu 7 Aoû 2014 - 2:09

à kercoz,

Tu tentes de justifier, de légitimer, de fonder, d'objectiver, etc, etc, a posteriori par un Discours qui voudrait revêtir les habits éclatants et rassurants de la rationalité, des ressentis, des convictions, des intuitions, etc, etc, en piochant par ci par là. Rassures-toi : c'est comme ça que fonctionne l'immense majorité des individus. Et il se trouve que la démarche philosophique, critique, inquisitoriale, c'est très exactement l'inverse, ça consiste à interroger, à questionner, à travailler au corps, sans aucun ménagement, ce genre de choses, émanant d'un Sujet, de tout Sujet, à commencer par Soi. Si tu entreprends une démarche d'ordre philosophique, apprends que le plus coriace de tes adversaires ça sera toujours en dernier lieu Toi, a priori donc, Ton En-Soi, Ce que tu es constitutivement.

P.S. Obligé, j'ai bien rit ! quid auteur d'un " texte agressif limite insultant " !!    ,      . Je vais essayer d'y penser, mais je ne promets rien !

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4314
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Message par kercoz le Jeu 7 Aoû 2014 - 11:17

neopilina a écrit:à kercoz,

Tu tentes de justifier, de légitimer, de fonder, d'objectiver, etc, etc, a posteriori par un Discours qui voudrait revêtir les habits éclatants et rassurants de la rationalité, des ressentis, des convictions, des intuitions, etc, etc, en piochant par ci par là. Rassures-toi : c'est comme ça que fonctionne l'immense majorité des individus. Et il se trouve que la démarche philosophique, critique, inquisitoriale, c'est très exactement l'inverse,
Ca ne te rappelle rien?:
////////// Il y a un réel existant, que les théories tentent de décrire, ne serait-ce que de manière approchée. Je prétends que Weber procède complètement différemment. Pour lui, l'empirie est un fleuve héraclitéen. La méthode, ça consiste à construire un ensemble de concepts, logiquement agencés, qui forment des petites hypothèses conséquentes, des grilles de lecture en somme, que l'on compare ensuite à l'empirie. L'idée générale n'étant pas que la théorie puisse enserrer ni refléter l'empirie, ni même s'en approcher ! mais qu'elle va au contraire nous servir à repérer des régularités empiriques comme autant de dérivations par rapport à la théorie.
En somme, le rationnel, chez Weber, est le plus immédiatement compréhensible. C'est pour cela qu'il est utile, à la construction des hypothèses (ou mieux dit, des heuristiques). Mais l'empirie n'est pas rationnelle, elle déborde infiniment le rationnel, et les régularités empiriques (= sociologiques) sont à identifier dans cet espace infini qui se développe tout autour du cadre. Ainsi, une hypothèse sociologique, pour Weber, n'est jamais à vérifier, mais à réfuter. Et cette réfutation doit entrainer la constitution d'une nouvelle hypothèse qui elle-même, etc. On est bien chez Kant, ou ce que Popper appelait du "rationalisme critique".

Tout ça pour dire que ce qui est déterminant, chez Weber, c'est de repérer la récurrence des concepts, et les articulations entre eux. Car c'est à partir de ces heuristiques idéaltypiques que Weber appréhende et explique le social.///////

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet argumentaire pour un néo-Structuralisme. / Discussions

Message par neopilina le Jeu 7 Aoû 2014 - 12:48

Je me souviens parfaitement de cet échange avec Bergame.
Mais quand tu dis " dénaturé ", " destructuré ", etc, c'est déjà des interprétations, qui de surcroit reposent sur des " réalités " que tu es très très loin de nous avoir montrées, décrites, définies.
Il y a une foule de raisons ( Méthodologiques, etc. ) qui font que tu es à mille lieues du programme défini par Bergame.
Jette un oeil dans tes statistiques, tu nous assène le même salmigondis, tes idées fixes, depuis ton arrivée. Et malgré des critiques étayées par des faits attestés et vérifiables, en quelques clics, tu n'as pas varié d'un iota.
Tu as ta théorie, ta vision des faits, ça, on a bien remarqué, le hic, c'est que ça repose sur du hautement approximatif, du disparate, voir de l'erroné, ou encore du réducteur, qu'illustre ton recours à de l'éthologique à propos de notre espèce. Recours également très approximatif et lacunaire, comme j'ai essayé de te le montrer le plus concrètement qui soit. Mes passions, tout aussi dévorante l'une que l'autre, j'ai deux bibliothèques, c'est : nature et philosophie, et il se trouve que l'éthologie, c'est franchement dans mes cordes, on me l'a enseigné, comme l'agronomie, la sylviculture, la zoologie, etc, pendant deux ans, et je l'ai pratiqué sur le terrain. Et il se trouve que je n'ai jamais causé éthologie ici, jusqu'à ton arrivée. Grâce à ma passion pour la nature, je suis en mesure de voir la solution de continuité entre l'apparition de la vie et notre espèce, mais a contrario le fait humain est suffisamment singulier, pour que je décide d'avoir deux bibliothèques !
A contrario, je suis tout à fait disposé à reconnaître une fois de plus, que par exemples, ma fibre sociologique ou encore politique sont quasiment inexistantes.
Etc.


Dernière édition par neopilina le Jeu 7 Aoû 2014 - 13:27, édité 1 fois

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4314
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum