La pollution un acte naturel .

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par hks le Lun 23 Juin 2014 - 12:05

à elbaid

vs avez balayé ce positionnement . se faisant je vous prend à votre propre piège en expliquant que VS êtes à la fois consommateur (pollueur) et défenseur (position écologique) , ce qui se trouve être en total contradiction
.
Je n ai pas balayé. je t'ai dit que c'était ton argument. TON argument vise une supposée contradiction chez de supposés écologistes. Il ne vise donc pas l' écologie en tant que science.

Qu 'il y ait des écolos ridicules ...certes oui ...

il y a aussi  des hypocondriaques ridicules  qui se gavent de médicaments.
La médecine "allopathique" n'est pas non plus pour cela ridicule.
..............................
Ta position est étonnante. Tu raisonnes comme un menhir lequel se moque bien de l'état de la biosphère.

Mais pas l'espèce humaine ( excuse- moi de penser à elle ). Espèce capable de raisonner mieux que les abeilles dont elle est hélas sans doute cause de leurs avanies... et de raisonner mieux que le virus de la variole ( virus très naturel mais très nuisible )

Donc espèce humaine comme cause de SES nuisances, mais aussi comme capable de raisonner les causes et les effets .
L' espèce humaine n' a je l'espère pas la puissance de nuisance de l'astéroïde responsable de l' 'extinction des dinosaures ... mais elle pense mieux qu'un  astéroïde.

Toi tu vois l'évolution et la nature faire son œuvre.
Et bien l'évolution a produit une espèce dangereuse...sans doute  pas aussi dangereuse que le volcanisme mais quand même.
Le volcanisme  susceptible d'anéantir toute vie  organique sur terre ... mais à ça tu n' y crois pas. Tu ne crois pas aux planètes mortes. ......
....................................

Alors après tu caricaturistes les écologistes... lesquels ne se reconnaissent pas du tout dans cette caricature .

hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5608
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par elbaid le Lun 23 Juin 2014 - 12:54

slt .

c'est super le début et puis PAF , vs pouvez pas vs en empêcher , la FIN est horrible :
"l'évolution a produit une espèce dangereuse"

ben écoute hks , je ne sais pas si il y a des profs parmi vous , mais changez vs manuels scolaire et plutôt que de grande éloquence avec l'histoire de France , ses conquêtes viriles , ses explorateurs , ses découvertes , son riche passé ... et patati et patata ... ben écoute remplace le par le manuel de l'espèce la plus dangereuse , au moins nos chérubins auront le savoir en connaissance de cause , et s'appliqueront à se suicider en plus grand nombre parce que planète en danger ...

qu'est ce que tu veux je te dise moi.....
en étant ironique je te dirais - va te suicider puisqu'il en est ainsi .

en effet je ne crois pas au planète morte , pas plus que vivante d'ailleurs...
le terme vivant et mort sont anthropomorphiques . une planete abrite la vie , ce qui ne signifie pas qu'elle est vivante . elle est porteuse c'est tout .

et je comprend l'écologie en tant que science je n'ais rien contre cela...
du moment elle se cantonne à son sujet d'application et de compréhension .

si l'écologisme prévoit la gestion des humains et plus globalement une gestion scientifique de l'écosystème.

alors ce n'est plus de l'écologie c'est du scientisme .

tu es pour un scientisme hks ?

La démarche scientifique n'a pas pour objet de dicter des lois et devoir moral .

Tu as raison hks de parler des volcans , un jour viendra on y mettras des bouchons pour éviter la pollution volcanique.... lol! 

perso je n'ais rien contre , j'aimerais etre la pour le voir , et surtout pour en rire , parce que au final , toujours la nature aura le dernier mot , et l'humain (écolo ou pas) auront beau effleurer le fantasme de tout maitriser , en fin de compte ils ne maitriseront rien et seront même dépassés par leur propre volontés .


_________________
« Le monde est peuplé d'imbéciles qui se battent contre des demeurés pour sauvegarder une société absurde ».
avatar
elbaid
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 21/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par elbaid le Lun 23 Juin 2014 - 12:59

"mais aussi comme capable de raisonner les causes et les effets ."

   ce petit détail quia son importance , les causes et les effets ok , j'ai rien contre....c'est comme tu veux .

ce qui m'intéresse sont les hypothétiques solutions ????  lol! 

_________________
« Le monde est peuplé d'imbéciles qui se battent contre des demeurés pour sauvegarder une société absurde ».
avatar
elbaid
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 21/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par Aldo le Lun 23 Juin 2014 - 13:28

poussbois a écrit:vos opinions ne présentent pas un intérêt communautaire suffisamment important qu'elles doivent être présentées et défendues comme vérité.
Pourquoi "vos" opinions ?
En quoi suis-je mêlé à cette histoire ?

La suite en message perso...

_________________
Jimi Hendrix is God, et Deleuze est son prophète

Aldo
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 26/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par neopilina le Mar 24 Juin 2014 - 20:19

*


Dernière édition par neopilina le Mer 16 Juil 2014 - 19:58, édité 3 fois

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4329
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par hks le Mer 25 Juin 2014 - 0:46

à elbaid
La démarche scientifique n'a pas pour objet de dicter des lois et devoir moral .
admettons cela ...
Il n'est pas interdit non plus d' utiliser la science à des fins que l'on juge "morales".
Si je juge moral de soustraire un enfant  à telle  épidémie éventuelle ...  je profite de ce que la science sait en matière de vaccination.
Et les écologistes procèdent ainsi. Ils utilisent la science.

Ce n'est pas du scientisme ( le scientisme c'est tout autre chose ). Même le pape François, qui n'est pas scientiste, trouve un intérêt à trier les ordures.
avatar
hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5608
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par hks le Mer 25 Juin 2014 - 0:56

à neopilina

Comme quoi les idées changent avec le temps.

Buffon, grand naturaliste, glorifiait la nature cultivée par les hommes... pas le nature vierge, hideuse et hostile.
avatar
hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5608
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par neopilina le Mer 25 Juin 2014 - 1:03

*


Dernière édition par neopilina le Mer 16 Juil 2014 - 20:00, édité 2 fois

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4329
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par elbaid le Mer 25 Juin 2014 - 7:49

  ok nous serons donc diriger par un scientisme , j'y vois pas d'inconvénient moi je m'adapte , c'était juste pour connaitre les tenants et les aboutissants . merci .

_________________
« Le monde est peuplé d'imbéciles qui se battent contre des demeurés pour sauvegarder une société absurde ».
avatar
elbaid
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 21/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par neopilina le Mer 25 Juin 2014 - 18:36

*


Dernière édition par neopilina le Mer 16 Juil 2014 - 20:01, édité 5 fois

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4329
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par neopilina le Jeu 26 Juin 2014 - 16:02

*


Dernière édition par neopilina le Mer 16 Juil 2014 - 20:02, édité 2 fois

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4329
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par elbaid le Jeu 26 Juin 2014 - 18:03

neopilina a écrit:Ho ! elbaid ! Aujourd'hui, j'ai pensé à toi, oui, à toi elbaid !, en revenant du bulot, heures de pointe, petit ralentissement avant de gagner ma campagne chérie, je regarde sur le bas-coté de la route, et donc j'ai pensé à toi.
Je ne crois pas que tu m'aies compris, suffisamment, quand je te dis que la Nature est notre Horizon. Alors je vais essayer de me hisser à ton niveau. Je ne fume pas des cônes, non, pas des cônes, je vais embrayer sur la coupe du cône, donc des joints en me tirant sur l'élastique pendant que je regarde une grenouille. Supposons que l'Homo progressor elbaidien, qui vit comme un rat vu qu'ayant détruit la couche d'ozone, les U.V. mortels peuvent arriver jusqu'au sol et détruire toute vie, a transformé cette planète en désert toxique couvert d'ordures, etc, etc, et bien la Nature sera toujours le dit Horizon, Son Horizon, je pourrais également dire la Scène où gesticulent des acteurs plutôt mauvais, Cultures, Capitalisme, Religions, etc, et qui détruisent le Décor. Toujours plus haut, plus fort. Prends un bâtiment super-chouette, etc, avec structure en béton, arrose de produits inflammables toutes les pièces, allume, attend. A un moment il n'y a plus rien à bruler, le feu s'arrête, reste la structure en béton, c'est là que conformément à tes désirs, nous te logerons.
Encore plus fort, un astéroïde de plusieurs kilomètres de diamètre vient pulvériser la terre. Plus rien de Vivant. Par contre, supposons-le pour les besoins du raisonnement, dans une galaxie lointaine sur un monde au delà de l'exotique et de l'infernal, tout de même, une très modeste créature, quelques cellules, réussit à perdurer coincée dans un minuscule écosystème, environnée de tous les enfers physiques possibles et imaginables. Elle aussi est un Sujet, a son umwelt, son écologie, et bien pour elle aussi, métaphysiquement dit, la Nature est Son Horizon, qu'elle soit capable de s'interroger sur le sens de son existence, de faire de la philosophie, sont déjà des détails ultérieurs.
Il s'agit de repérer, eut égard à ce que nous sommes, les Objets, les Etants, les plus problématiques, pertinents, et, et ce dans Notre Intérêt, de s'en occuper de toutes nos forces.
Un Homme qui vit dans un Environnement dégradé est un Homme dégradé.
Qu'il soit question de l'Autre, de l'Animal, les deux, parce que ce sont d'abord des êtres vivants, des animaux, biologiquement dit, ont tout intérêt à entretenir le rapport le plus sage, responsable, possible avec leur Environnement, et le terme le plus pertinent, toujours eut égard à ce que nous sommes d'abord, pour celui-ci c'est Biosphère.

  

"dans Notre Intérêt, de s'en occuper de toutes nos forces."

dans notre intérêt ? déjà tu commence mal . par jugement d'intérêt tu as la réponse à tes pieds .
de s'en occuper de toutes nos forces ? c'est que fait l'être l'étant le sujet , bref l'homme , depuis Mathusalem .

"Un Homme qui vit dans un Environnement dégradé est un Homme dégradé."

Un homme qui vit dans un Environnement sain est un Homme sain ?
demande à l'Amérindien s'il était un Homme sain , sain d'esprit , sain de corps , au paradis .
interroge donc l'homo sapiens s'il était un être sain dans un environnement sain ?

tu respire l'odeur de sainteté neo , bientôt la canonisation .


avatar
elbaid
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 21/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par elbaid le Dim 29 Juin 2014 - 17:37

tiens j'ai trouvé un Philosophe qui a piqué mon idée ..... saloupio...voleur d'idée :

http://www.implications-philosophiques.org/ethique-et-politique/philosophie-politique/la-question-de-l%E2%80%99ecologie-la-querelle-des-naturalismes/

"Canguilhem répond qu’il y a bien longtemps que la nature n’est plus naturelle, car l’homme, en travaillant, transforme son environnement (c’est l’argument de Marx dans l’Idéologie allemande, que reprend l’anthropologue Leroi-Gourhan, que Canguilhem apprécie et cite souvent). À ceux qui, à la façon de la sociobiologie, posent que l’homme doit être considéré comme un animal, et que les conduites humaines relèvent de la même explication naturaliste que toutes les conduites animales, Canguilhem réplique qu’entre l’homme et la nature s’interposent des relations sociales et que l’occultation de celles-ci peut être « tenue pour une erreur, et même une mystification intéressée, dissimulant sous les apparences d’une rupture d’équilibre biologique la crise d’un système de rapports économiques de production. »[5]"

- bravo ! clapclapclapclapclapclap !


"la « question » (philosophique) de l’écologie : reprenant une idée déjà développée plus de vingt ans auparavant dans son article « Machine et organisme », Canguilhem plaide pour que l’on cesse de ne voir dans la technique qu’un « effet de la science », pour l’envisager d’abord comme « un fait de la vie »[6]. A partir du moment où la technique ne sera plus envisagée comme une théorie appliquée, mais comme la façon qu’ont les hommes de s’adapter à leur environnement, on pourra se demander pour quelles raisons la technique a cessé d’être une forme de régulation, capable de se corriger, pour devenir la source de perturbations."

"Le nouvel ordre écologique[8]) de la deep ecology, le nom global de toutes ces tendances, et on y a vu une attaque dangereuse menée contre l’humanité, comme si, en reconnaissant des droits à la nature, on créait autant de concurrents aux droits de l’homme."

Bravooooooooooooooooooooooo !clapclapclaclpclap !

c'est exactement ce que je dis mais lui il le dit mieux avec des jolies mots ..LOL


"Mais cela tient à ce que ce type de réflexion écologique s’insère dans les dualismes caractéristiques de la modernité (homme/nature, artificiel/naturel, sauvage/domestique, sujet/objet) dont il se borne à inverser les signes de valeur habituels (plutôt que de louer la conquête de la nature par l’homme, on dénonce le caractère destructeur de cette emprise) : pour opposer l’homme et la nature, il faut les concevoir comme séparés."

ptin il est génial ce type , il pense comme je pense miroir à ma conscience !
je ne le connaissais pas , on m'a donner le lien sur forum fr en philo....

   

_________________
« Le monde est peuplé d'imbéciles qui se battent contre des demeurés pour sauvegarder une société absurde ».
avatar
elbaid
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 21/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par neopilina le Dim 29 Juin 2014 - 17:49

*


Dernière édition par neopilina le Mer 16 Juil 2014 - 20:04, édité 3 fois

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4329
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par quid le Dim 29 Juin 2014 - 18:33

Je m'immisce ici, bien que le débat ait été relancé juste avant par les réponses d'Elbaid et de Neo (excuses).

à Elbaid .

Je crois que tu est un peu trop focalisé sur ta soi-disant pertinence, au point de ne plus écouter ce que les autres peuvent te dire.
Non pas que ce qu'ils disent doit être pris comme argent comptant ou comme une attaque personnelle, car critiquant la position que tu exprimes, mais que leurs réponses font appel à la raison qui est la condition d'une discussion.

Or il ne s'agit pas que de marteler son point de vue pour le faire entrer dans la tête de l'autre. Et si tu es convaincu de ton point de vue, soit. Mais si tu le martèles sans écouter et prendre en compte les arguments des autres, ce n'est plus une discussion. La discussion ne doit pas forcément faire évoluer les points de vue, mais elle doit au minimum prendre en compte les arguments des autres pour être quelque peu enrichissante. Il n'y a pas d'ennemi ici, le seul danger est de voir sa position s'infléchir ou s'ouvrir à d'autres problématiques, la rendant moins fermée.

Par exemple Poussbois  souligne la position utilitariste de la protection de la biosphère, qui à son regret est pour l'instant la seule position qui lui semble défendable.

Qu'elle est la logique de la destruction de son environnement ? Les lions ont-ils été si nombreux naturellement qu'ils ont consommés tout le gibier ? Je crois que Rêveur a abordé la question en début de fil, et Neopilina un peu plus loin. Le principe de l'écosystème c'est son équilibre, ses interdépendances. Non pas qu'il n'évolue pas, mais qu'il est dans un équilibre relatif. On n'y a pas encore vu une exclusivité de sauterelles par exemple.

Le bouleversement d'un écosystème rompt les équilibres, il ne fait a priori pas parti de l'écosystème, il est extérieur. La chute d'une météorite, la glaciation, un volcanisme soudain.
Est-ce que ce qui détruit les formes de vie au point de voir la disparition de toute vie peut être considéré comme bénéfique à cette dernière ? Je veux bien croire que cette considération peut être relativisée à l'extrême en disant que après tout la vie s'en fiche, qu'elle ne fait qu'être, et si elle n'est plus et bien c'est comme çà, et que donc l'extinction de la vie, n'est qu'une considération humaine en quelque sorte. La dessus hks a parlé d'un certain point de vue et de celui de nulle-part. Mais ce raisonnement est valable pour toute chose qui tombe sous la coupe de la conscience.

Ensuite tu travestis en disant que par la protection de l'environnement, l'homme en ferait une éprouvette sous contrôle. Ce n'est pas chercher à contrôler, mais à limiter son propre impact qui bouleverse l'écosystème. Il faut bien faire cette distinction entre le bouleversement, ce qui nuit à l'écosystème et donc potentiellement à l'être humain et l'écosystème lui-même qui est sa propre éprouvette. La nuisance est une considération humaine, soit, mais tu ne peux juste la dire caduque. L'humain aura cette considération et en définira lui-même les contours pour tout un tas de choses. Que le contour dressé par les écologistes ne te conviennent pas, qui pouvons-nous ? (On ne peut pas faire rentrer de force ses Etants dans la tête de l'autre).

Comme l'a dit Neo et également Courtial, actuellement, cet écosystème c'est notre horizon, et c'est celui dans lequel l'homme a été inscrit depuis longtemps, et pour l'instant il a toujours sa pertinence  même aux vues de notre foisonnante, mais cependant courte aventure moderne. On peut toujours rêver d'autres horizons ou d'alter-mondes, en laissant à vau-l'eau l'intérêt pour celui-ci, mais pour l'instant il n'y a qu'un horizon.

Et toi tu nous vends cet alter-monde, car quand on te parle alors de nuisance à l'humanité par son incapacité prendre en compte certaines conséquences, tu nous dis que non, elle va au contraire s'émanciper.

Et elle va s'émanciper comment ? En maîtrisant de plus en plus son environnement, en le pliant à sa volonté, en cherchant à éradiquer les maladies, en se protégeant du froid et de la chaleur (il est dans quel camp le thermostats ? Je te renvoie aussi aux propos de Rêveur).

Et voilà ! donc l'homme est rationnel,  il ne laisse pas à vau-l'eau. Il s'inquiète, il mesure, il évalue.

Alors l'homme pourrait faire tout cela et devrait faire tout cela, mais s'inquiéter des conséquences sur son environnement et ce que ça induit, ce serait illogique ? Il pourrait faire des efforts dans un sens, mais pas dans un autre qui serait une meilleure intégration dans l'environnement afin de pas provoquer lui-même ses propres poisons ? (voir aussi la différence que fait hks entre un astéroïde et l'humain).

Le discours sur l'inutilité de prendre en compte des conséquences sur l'environnement est révolu. Il ne s'agit plus de protéger la petite fleur parce-qu'elle est jolie, mais bien d'acter que la pollution nuit, et sous plusieurs formes. L'activité humaine vu notre nombre, ne peut plus être laissée à vau-l'eau.

On peut critiquer les propres pratiques des sensibilisateurs, qui peuvent sembler être incohérentes avec leur discours, mais s'il y a des militants, c'est que les actions nécessaires à une prise en compte de cette réalité est politique, et que loin de vouloir culpabiliser chacun, ils veulent faire prendre conscience que les réponses sont forcément collectives. Penser que tout seul dans son coin en n'utilisant pas sa voiture, on y changera quelque chose, est incertain. Mais en connaissance de cause, chacun peu juger en conscience ce qu'implique son mode de vie. Est-ce cela que tu appelles culpabiliser les gens : Les informer ? (étaient-ils plus libres avant de savoir ?)

Alors parfois on en passe par la sensibilisation à la « beauté » de la nature, à l'émerveillement qu'elle procure dans sa diversité. Pourquoi pas, puisqu'il n'est écrit nulle part ce qui est utile à l'homme et ce qui ne l'est pas. Et si ce message passe, c'est bien quelque part qu'il résonne (qu'en tout cas certains partagent bien des étants de cette sorte). On est bien entendu ici plus tellement dans l'argument qui touche tout le monde, comme celui des conséquences néfastes, mais la responsabilité de l'extinction d'espèces est aussi une réalité ;  on peut s'en attrister ou acter et s'en accommoder, c'est selon.

Lorsqu'on a la une connaissance d'une chose, on ne peut plus faire comme si on l'ignorait.
avatar
quid
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 04/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par Rêveur le Dim 29 Juin 2014 - 19:56

Visiblement, Courtial et moi pense globalement de même.
elbaid...vous applaudissez à « À ceux qui, à la façon de la sociobiologie, posent que l’homme doit être considéré comme un animal, et que les conduites humaines relèvent de la même explication naturaliste que toutes les conduites animales, Canguilhem réplique etc. » ??  

_________________
Le vent se lève, il faut tenter de vivre (Valéry)

For the night is long that never finds the day (Macbeth)
avatar
Rêveur
Admin
Admin

Nombre de messages : 1408
Localisation : ailleurs
Date d'inscription : 24/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par neopilina le Dim 29 Juin 2014 - 21:25

*


Dernière édition par neopilina le Mer 16 Juil 2014 - 20:05, édité 7 fois

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4329
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par neopilina le Dim 29 Juin 2014 - 21:28

*


Dernière édition par neopilina le Sam 5 Juil 2014 - 14:45, édité 3 fois

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4329
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par Rêveur le Dim 29 Juin 2014 - 21:56

Ce n'est pas vraiment moi que vous citez mais Canguilhem et son interprétation par elbaid. En supprimant le début de ma phrase vous me faites dire autre chose.

_________________
Le vent se lève, il faut tenter de vivre (Valéry)

For the night is long that never finds the day (Macbeth)
avatar
Rêveur
Admin
Admin

Nombre de messages : 1408
Localisation : ailleurs
Date d'inscription : 24/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par neopilina le Dim 29 Juin 2014 - 22:11

*


Dernière édition par neopilina le Sam 5 Juil 2014 - 13:42, édité 1 fois

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4329
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par neopilina le Lun 30 Juin 2014 - 1:14

*


Dernière édition par neopilina le Sam 5 Juil 2014 - 13:43, édité 1 fois

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4329
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par elbaid le Lun 30 Juin 2014 - 20:38

La France est qualifié en 1/4 de finale , que dirait Buffon ?

il est clair que Buffon serait catastrophé , je pense le pauvre homme ça le tuerait ... de savoir qu'il devrait payé sa dizaine de domestiques ignare , de perdre ses privilèges de seigneurie à la tête de 1000 hectares et un revenue de 80 000 livres par an .

Buffon : "Depuis trente ans, j’ai mis un si grand ordre dans l’emploi de ma fortune et dans celui de mon temps, que j’ai toujours de l’argent en réserve...."

neo , tu disais quoi à propos des capitalistes ?

_________________
« Le monde est peuplé d'imbéciles qui se battent contre des demeurés pour sauvegarder une société absurde ».
avatar
elbaid
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 21/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par elbaid le Lun 30 Juin 2014 - 20:53

neopilina a écrit:Tu devrais changer de pseudo pour " Girouette ", depuis ton arrivée sur le forum, tu incarne caricaturalement le genre d'individus qui pensent ceci : " comme si, en reconnaissant des droits à la nature, on créait autant de concurrents aux droits de l’homme ".
Chez toi la nature ( Eut égard à ce que nous sommes en premier lieu, biosphère est plus adéquat, mais passons. ) n'a aucun droit, mais en plus une telle hypothèse va à l'encontre de ta conception de l'humanité.
Les Droits de la Biosphère vont de pair avec celui de l'Homme. Le problème, c'est que ces Droits vont à l'encontre de ceux du Capital. L'éco-responsabilité, et même sans aller jusque là, les Droits de l'Homme, c'est contraire aux affaires, aux bénéfices, aux dividendes.
Le haut de la pyramide, qui peut se payer des coins de paradis, se fout royalement que la base de la pyramide qu'il exploite, essore, croupisse dans des environnements merdiques. Des ouvriers éreintés, asservit, des oiseaux mazoutés, oui, mais pas dans la pelouse du siège social.

neo ne te fais pas plus bête ....

tu sais tout comme moi qu'une eco-responsabilité n'induit pas pour autant l'égalité et le partage des ressources et de richesses.... c'est du fantasme . c'est de la poudre de perlinpin , un miroir au alouette .

à moins que tu sois pour un régime politique du style communisant , qui , au passage , a très nettement préserver la nature dans les pays d'Europe de l'Est ; quand l'Europe de L'ouest Fière et Impétueuse rivaliser d'adresse pour montrer à son adversaire la victoire du bien contre le mal....à coups de buldozer ( les 30 glorieuses) . tu es née quand neo ?

le haut de la pyramide . oui c'est vrai .
mais nous avons tous notre petit hauteur confortable , tout est relatif neo .
avatar
elbaid
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 21/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par elbaid le Lun 30 Juin 2014 - 21:13

quid a écrit:Je m'immisce ici, bien que le débat ait été relancé juste avant par les réponses d'Elbaid et de Neo (excuses).

à Elbaid .

Je crois que tu est un peu trop focalisé sur ta soi-disant pertinence, au point de ne plus écouter ce que les autres peuvent te dire.
Non pas que ce qu'ils disent doit être pris comme argent comptant ou comme une attaque personnelle, car critiquant la position que tu exprimes, mais que leurs réponses font appel à la raison qui est la condition d'une discussion.

Or il ne s'agit pas que de marteler son point de vue pour le faire entrer dans la tête de l'autre. Et si tu es convaincu de ton point de vue, soit. Mais si tu le martèles sans écouter et prendre en compte les arguments des autres, ce n'est plus une discussion. La discussion ne doit pas forcément faire évoluer les points de vue, mais elle doit au minimum prendre en compte les arguments des autres pour être quelque peu enrichissante. Il n'y a pas d'ennemi ici, le seul danger est de voir sa position s'infléchir ou s'ouvrir à d'autres problématiques, la rendant moins fermée.

Par exemple Poussbois  souligne la position utilitariste de la protection de la biosphère, qui à son regret est pour l'instant la seule position qui lui semble défendable.

Qu'elle est la logique de la destruction de son environnement ? Les lions ont-ils été si nombreux naturellement qu'ils ont consommés tout le gibier ? Je crois que Rêveur a abordé la question en début de fil, et Neopilina un peu plus loin. Le principe de l'écosystème c'est son équilibre, ses interdépendances. Non pas qu'il n'évolue pas, mais qu'il est dans un équilibre relatif. On n'y a pas encore vu une exclusivité de sauterelles par exemple.

Le bouleversement d'un écosystème rompt les équilibres, il ne fait a priori pas parti de l'écosystème, il est extérieur. La chute d'une météorite, la glaciation, un volcanisme soudain.
Est-ce que ce qui détruit les formes de vie au point de voir la disparition de toute vie peut être considéré comme bénéfique à cette dernière ? Je veux bien croire que cette considération peut être relativisée à l'extrême en disant que après tout la vie s'en fiche, qu'elle ne fait qu'être, et si elle n'est plus et bien c'est comme çà, et que donc l'extinction de la vie, n'est qu'une considération humaine en quelque sorte. La dessus hks a parlé d'un certain point de vue et de celui de nulle-part. Mais ce raisonnement est valable pour toute chose qui tombe sous la coupe de la conscience.

Ensuite tu travestis en disant que par la protection de l'environnement, l'homme en ferait une éprouvette sous contrôle. Ce n'est pas chercher à contrôler, mais à limiter son propre impact qui bouleverse l'écosystème. Il faut bien faire cette distinction entre le bouleversement, ce qui nuit à l'écosystème et donc potentiellement à l'être humain et l'écosystème lui-même qui est sa propre éprouvette. La nuisance est une considération humaine, soit, mais tu ne peux juste la dire caduque. L'humain aura cette considération et en définira lui-même les contours pour tout un tas de choses. Que le contour dressé par les écologistes ne te conviennent pas, qui pouvons-nous ? (On ne peut pas faire rentrer de force ses Etants dans la tête de l'autre).

Comme l'a dit Neo et également Courtial, actuellement, cet écosystème c'est notre horizon, et c'est celui dans lequel l'homme a été inscrit depuis longtemps, et pour l'instant il a toujours sa pertinence  même aux vues de notre foisonnante, mais cependant courte aventure moderne. On peut toujours rêver d'autres horizons ou d'alter-mondes, en laissant à vau-l'eau l'intérêt pour celui-ci, mais pour l'instant il n'y a qu'un horizon.

Et toi tu nous vends cet alter-monde, car quand on te parle alors de nuisance à l'humanité par son incapacité prendre en compte certaines conséquences, tu nous dis que non, elle va au contraire s'émanciper.

Et elle va s'émanciper comment ? En maîtrisant de plus en plus son environnement, en le pliant à sa volonté, en cherchant à éradiquer les maladies, en se protégeant du froid et de la chaleur (il est dans quel camp le thermostats ? Je te renvoie aussi aux propos de Rêveur).

Et voilà ! donc l'homme est rationnel,  il ne laisse pas à vau-l'eau. Il s'inquiète, il mesure, il évalue.

Alors l'homme pourrait faire tout cela et devrait faire tout cela, mais s'inquiéter des conséquences sur son environnement et ce que ça induit, ce serait illogique ? Il pourrait faire des efforts dans un sens, mais pas dans un autre qui serait une meilleure intégration dans l'environnement afin de pas provoquer lui-même ses propres poisons ? (voir aussi la différence que fait hks entre un astéroïde et l'humain).

Le discours sur l'inutilité de prendre en compte des conséquences sur l'environnement est révolu. Il ne s'agit plus de protéger la petite fleur parce-qu'elle est jolie, mais bien d'acter que la pollution nuit, et sous plusieurs formes. L'activité humaine vu notre nombre, ne peut plus être laissée à vau-l'eau.

On peut critiquer les propres pratiques des sensibilisateurs, qui peuvent sembler être incohérentes avec leur discours, mais s'il y a des militants, c'est que les actions nécessaires à une prise en compte de cette réalité est politique, et que loin de vouloir culpabiliser chacun, ils veulent faire prendre conscience que les réponses sont forcément collectives. Penser que tout seul dans son coin en n'utilisant pas sa voiture, on y changera quelque chose, est incertain. Mais en connaissance de cause, chacun peu juger en conscience ce qu'implique son mode de vie. Est-ce cela que tu appelles culpabiliser les gens : Les informer ? (étaient-ils plus libres avant de savoir ?)

Alors parfois on en passe par la sensibilisation à la « beauté » de la nature, à l'émerveillement qu'elle procure dans sa diversité. Pourquoi pas, puisqu'il n'est écrit nulle part ce qui est utile à l'homme et ce qui ne l'est pas. Et si ce message passe, c'est bien quelque part qu'il résonne (qu'en tout cas certains partagent bien des étants de cette sorte). On est bien entendu ici plus tellement dans l'argument qui touche tout le monde, comme celui des conséquences néfastes, mais la responsabilité de l'extinction d'espèces est aussi une réalité ;  on peut s'en attrister ou acter et s'en accommoder, c'est selon.

Lorsqu'on a la une connaissance d'une chose, on ne peut plus faire comme si on l'ignorait.


"L'humain aura cette considération et en définira lui-même les contours pour tout un tas de choses. Que le contour dressé par les écologistes ne te conviennent pas, qui pouvons-nous ? (On ne peut pas faire rentrer de force ses Etants dans la tête de l'autre)."

quels choses ?  

il en sera de la gestion pure et simple....
de même qu'actuellement les grands parcs dans le monde sont du domaine de la gestion , et non pas laisser à la seule volonté d'un écosystème .
l'être humain écologicus ne souhaite pas respecter l'écosystème , il souhaite le dominer et le gérer à sa convenance selon un idéal écologique . tant que cela reste dans une gestion de quelques parcs et autres potager et jardins botaniques j'y vois pas d'inconvénient et au fond je m'en fou ..

le problème est que le projet est de gérer la planète et l'ensemble du vivant de ce système , humain compris .

alors bon , ce n'est pas tant la théorie qui me chagrine mais la mise en pratique d'une gestion pure et simple selon l'arbitrage d'un écologisme .

parce que je ne suis pas un poulet , ni une salade .    toi et neo non plus du reste . pas envie de voir finir l'humanité élever en batterie et servir d'ajustement pour un besoin d'équilibre de l'écosysteme....
tu comprend ?

Alors donne moi les détails de cet gestion ?

avatar
elbaid
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 21/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par neopilina le Lun 30 Juin 2014 - 21:47

*


Dernière édition par neopilina le Sam 5 Juil 2014 - 13:43, édité 1 fois

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4329
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pollution un acte naturel .

Message par neopilina le Lun 30 Juin 2014 - 21:53

*


Dernière édition par neopilina le Mer 16 Juil 2014 - 20:06, édité 4 fois

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4329
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum