*** (2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

*** (2)

Message par victor.digiorgi le Dim 23 Mar 2014 - 15:15

neopilina a écrit:Salut Victor !   pc  . A +, sincèrement !

Bon, d'accord. Mais ça sera chaque fois pour simple publication et certainement pas pour discuter ici avec qui que ce soit.

***

Tenez, mes amis, enfoncez-vous ça au plus profond de votre pensée se pensant elle-même et amusez-vous bien en cherchant à le relier au point de vue de Platon, Kant et Heidegger sur la moitié de l'humanité presque entièrement absente de la pensée se pensant elle-même :

***

Le point G considéré comme une zone d'interaction englobant pas mal plus de choses qu'on croyait jusqu'à présent ...


http://www.dailymotion.com/video/xhs1dv_l-invite-odile-buisson_tech


***

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: *** (2)

Message par Aldo le Mar 25 Mar 2014 - 12:49

Merci cher Victor pour cette interview passionnante.

Mes recherches personnelles en matière clitoridienne ayant (hélas) été brutalement interrompues (à l'insu de mon plein gré), je n'ai jusqu'à présent pas pu aboutir à des conclusions définitives (comme je les aime).
"Interaction d'organes" donc, pour le point G, nous dit cette dame... nous revoilà plongés, enfouis, que dis-je : absorbés au cœur même de mes chères multiplicités !
Le troublant dans l'histoire, c'est finalement que le clitoris ne soit pas cette simple excroissance, mais bien la "tête" (si l'on peut dire) d'un organe autrement développé et tentaculaire, comme le montre le schéma dans l'interview. Schéma qui m'a aussitôt fait penser (par association d'idées) à un calamar, dont je te livre une photo à fin de comparaison :

Cette association entre clitoris et calamar est bien sûr un classique de la philosophie (Platon en parlait dans un ouvrage hélas censuré et depuis disparu) : il est clair que chacun ne peut manquer d'être frappé par la similitude entre un clitoris vibrant d'émotion et la sensation caoutchouteuse que, bien préparé et cuit comme il se doit, le calamar procure à la dégustation. Ah la la.
L'altitude moyenne à laquelle plane ce forum ne permet évidemment pas d'insister sur des détails somme toute peu philosophiques et je ne peux m'étendre davantage sur d'autres composantes, odorifères en particulier, que Schopenhauer a par ailleurs parfaitement cernées dans son "Tractatus Erogenus Feminis" (auquel je te laisse te rapporter : les images sont sur Google).
Tu auras évidemment compris que la question en suspens est d'ordre métaphysique : si le calamar est l'étant sexuel de la femme, quel type de poisson est supposé répondre au niveau masculin et que pouvons-nous en tirer en terme de Connaissance ? (et bien sûr, quid de l'Être et du Cogito vu sous un tel angle ?)

J'ose me permettre un début de réponse (deleuzienne ça va sans dire) : tu as sans doute remarqué dans la photo ci-dessus l'emplacement de l'œil du calamar... il se trouve que, rapporté à notre clitoris (enfin quand je dis "notre", c'est une image), ça correspond assez précisément aux dernières découverte que les théoriciens des cordes ont élaboré quant à la localisation du fameux point G : celui-ci serait donc une singularité vibratoire en dehors de l'espace-temps qui cristalliserait la complémentarité érotico-cosmique du virtuel en action... à travers un œil qui, bien sûr, ne peut manquer d'être philosophique (comme le reste d'ailleurs) !

Je me rend compte du choc que doit être pour toi cette révélation et préfère à ce stade de mes investigations te laisser reprendre ton souffle avant que de mesurer jusqu'où cette voie peut nous mener (au niveau conceptuel, j'entends).
Depuis la perte de mon sujet d'étude, j'ai hélas un gros problème d'approvisionnement en calamars (frais) qui m'angoisse quelque peu pour la poursuite de mon étude. Je compte donc sur toi pour m'aider dans cette tâche, t'associer à cette quête passionnante, et me faire part des avancées que tu pourrais émettre suite à tes expériences personnelles.

Confraternellement,
Aldo

Aldo
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 26/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum