Quel est le problème avec la philosophie ?

Page 3 sur 14 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par Aldo le Dim 29 Déc 2013 - 18:49

Platon, mille excuses (ou qui tu veux)
Tu pourras aussi signaler à l'animateur de forum philo que ça vaut mieux que de confondre Pascal et Bourdieu...

Aldo
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 26/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par Dewey le Dim 29 Déc 2013 - 18:58

Ah non mais ça décrédibilise un homme c'est tout, ne t'attends pas à être pris au sérieux ensuite. faut parler de ce qu'on connait...

Dewey
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 16/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par hks le Dim 29 Déc 2013 - 19:06

à Aldo

au point de ne plus être capables d'entendre si un "sentiment d'injustice" est un concept ou une émotion tellement ils sont détachés du réel
mais non mais non  .. allez .Tout le monde comprend ton indignation .
Bergame t' a dit (à juste titre) qu' on ne savait pas trop sur quoi s'entendre sur ce qu'on pourrait faire. Ça c'est le drame  ( le mot n'est pas faible ).
Soit on ne sait pas quelles pièces y coudre.
Soit on se chamaille sur les solutions ( ordre dispersé de bataille )-

Et les philosophes là dedans ...?
Cite m' en un qui a changé le cours de l' histoire ? Même pas Marx, c'est Lènine qui l'a changé et pas tout seul.
Marc Aurèle, certes, mais il avait le pouvoir politique.
Les philosophes ont un minuscule pourvoir d'influence. Tout au plus peuvent- ils essayer de se changer eux mêmes. Non je ne suis pas pessimiste .

hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4350
Localisation : souvent ailleurs
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par euthyphron le Dim 29 Déc 2013 - 19:15

Aldo a écrit:De quel Insitut je parle ? Mais de celui des "sachants" cher ami, de ceux qui prétendent que la philosophie serait une sorte "d'école" où l'on accueillerait des "profanes", et où l'on devrait leur expliquer comment réfléchir, à ces pauvres bougres.
L'institution dont tu essaies de parler n'existe pas. Il n'y a nulle part un club de sachants. Tu réclames, à juste titre, du concret. Donc, parle de ce qui existe. Tu as pu être frustré par l'attitude d'un tel ou d'un tel, mais un tel ou un tel n'est pas une institution. Il n'y a donc aucun ostracisme à l'égard de ceux qui voudraient faire de la philosophie.
Aldo a écrit:Puisque tu as professé (ça semble être le terme) dans des cafés-philo, que dirais-tu par exemple à un Primo Levi qui viendrait faire le témoignage de ce qu'est la honte d'être un homme ?
Lui expliquerais-tu que c'est pas mal pour un profane, mais qu'il faudrait qu'il revienne en deuxième semaine, dès qu'il aura lu Sénèque et Socrate, pour reformuler ça en terme adéquat au bon vouloir de la philosophie institutionnelle ?
Certainement pas puisque je me tues à te dire que cela n'existe pas, la philosophie institutionnelle. Quant à savoir ce que je répondrais, je ne le saurais que si je connaissais ce qui me serait dit.
Aldo a écrit:Quel argument d'autorité encore ? C'est une obsession ! Enfin si tu préfères t'amuser de tes pirouettes plutôt que de répondre à la définition que j'ai donné, ça me montre en tous cas où tu situes l'autorité (l'état, c'est toi ?). Continuons donc à flouiser toute forme de définition afin de garder un caractère ésotérique à la pensée des élites. Amen.
Arrête de t'énerver sans comprendre. comment veux-tu être accueilli si tu prends tout élément de discussion pour une insulte? Tu réclames une entente définitive sur une définition, cela ne peut se faire que par autorité, c'est tout.
Aldo a écrit:Retour à l'insulte.
Dénoncer la nature paranoïaque d'un discours n'est pas insulter son auteur, c'est le critiquer. Il y a paranoia à partir du moment où tu inventes un ennemi qui n'existe pas.
Aldo a écrit:par exemple quand tu as refusé de prendre ma définition de la philosophie pour t'amuser autour sans rien de concret à se mettre sous la dent.
Je n'ai pas vu cette définition. Je suis désolé qu'elle m'ait échappé, c'est volontiers que je l'aurais discutée.
Aldo a écrit: Mais aussi comme toi comme d'autres évitez systématiquement de vous attaquer au sens général de ce que je dis à chaque fois pour le dépieuter en petits bouts sans le moindre intérêt pour le fond.
Quel sens général? il faudrait savoir une bonne fois. Tu te plains constamment qu'on déforme tes propos, et quand on parle de ce que tu dis, en te citant, cela ne va pas non plus. Si tu as une thèse à défendre sur le sujet, indique-la clairement, et accepte qu'elle soit discutée. Il est parfois intéressant de ne pas être approuvé.
Aldo a écrit:(et tant qu'à faire, autant en finir avec cette histoire de paranoïa : es-tu celui qui sévissait dans un autre forum sous les pseudo de "tiphon" et "geolab", qui se prétendait plusieurs personnes - trois en fait pour faire bon poids et me tomber sur le râble - et auquel j'ai déjà eu à faire ?)
Non. Je ne connais pas cette personne.

_________________
amicus plato sed magis amica veritas

euthyphron
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1507
Date d'inscription : 01/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par Bergame le Dim 29 Déc 2013 - 19:15

Aldo, tu réponds, tu ne réponds pas, personnellement je m'en fiche. Si tu n'es pas content ici, il serait parfaitement compréhensible que tu ailles voir ailleurs. Mais tes mises en accusation et tes jérémiades sont déplacées, ridicules et fatigantes. Si tu n'as rien d'autre à apporter à ce forum, je crois que tout le monde comprendra que tu ailles chercher, sur la vaste toile, d'autres interlocuteurs plus agréables / sympathiques / dénués d'ego / dignes d'estime (raye la mention inutile). J'espère être assez clair.

Ceci dit.

Aldo a écrit:Ce que tu n'arrives visiblement pas à accepter Bergame, c'est qu'il n'y a pas besoin de connaître Socrate pour faire de la philosophie.
Ce que tu n'arrives visiblement pas à accepter, Aldo, c'est que ça, c'est toi qui le dis. Que ce n'est pas ce que tes interlocuteurs disent forcément.
Et il se trouve que certains de tes interlocuteurs en connaissent un peu plus long que toi sur la question de ce que c'est que la philosophie et de ce qu'il faut pour la pratiquer. Point. Tu l'acceptes, tu ne l'acceptes pas, c'est toi qui vois -mais c'est factuel.


Aldo a écrit:Tu demandes pourquoi il faudrait remettre en question tant de choses.
Non ! ce n'est pas ce que je demande. Puisque tu ne comprends décidément rien, je vais être encore plus clair : Je demande au nom de quoi, toi, par exemple, qui ne connais rien à la philosophie, au nom de quoi est-ce que toi, tu peux prétendre la critiquer et la remettre en question ?! C'est tout de même extraordinaire de ne pas, au moins, comprendre la question ! Tu es bouché à quoi ?

Je te dis : J'ai un beau-frère qui bosse sur les moteurs de F1, je ne prétends pas, moi qui n'y connais rien, lui apprendre la mécanique auto, je ne prétends pas révolutionner l'automobile : Je n'y connais rien ! Pourquoi, au nom de quoi est-ce que toi, qui ne connais rien à la philosophie, tu peux prétendre la "remettre en question", ou la "révolutionner" ? Ce n'est même pas de la prétention, c'est de la bêtise : Tu n'y connais rien ! Tu ne sais pas de quoi tu parles ! Commence par apprendre, commence par lire, commence par le début ! C'est quand même la démarche classique, normale, commune, s'agissant de quelque domaine de la connaissance que ce soit !

Tu cites Foucault ! Mais mon pauvre, Foucault, il a étudié la philo ! Il a lu les classiques ! Il a fait l'ENS ! Il a passé l'Agreg ! Tu crois quoi ? Que ses analyses, ses critiques, il les a sorties d'un chapeau ? Qu'est-ce que tu nous parles, en somme, de te mettre dans les pas de Foucault alors que tu ne sais même pas le début du commencement d'un enseignement classique de philosophie ! C'est juste ridicule ! Ri-di-cule !

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...

Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2312
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par Dewey le Dim 29 Déc 2013 - 19:19

C'est d'autant plus ridicule de se servir de Foucault d'un côté puis de sortir la conspiration de l'institution philosophique de l'autre...

Dewey
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 16/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par victor.digiorgi le Dim 29 Déc 2013 - 23:07

.

Pour avoir un élément de réponse à la question de savoir « Quel est le problème avec la philosophie », titre de ce fil de discussion, signalons le fait que de nombreux philosophes se rassemblent aujourd'hui autour de la philosophie et de la science réunies en ne se sentant plus concernés par la philosophie traditionnelle, qui n'est plus pour eux que logologie aveugle au monde et perroquetage de tout un tas de pensées n'ayant plus court aujourd'hui.

C'est ça, le vrai problème de la philosophie traditionnelle. Plus grand monde ne l'accepte partout sur terre sous la forme d'un bloc impossible à fendre, d'une forteresse imprenable. Trop de bêtises ont été proférées au nom de la philosophie !

Aujourd'hui, dans la philosophie, on trie.

On trie et on retient ce qui a de la valeur selon les critères d'aujourd'hui. On trie et on rejette ce qui n'a pas de valeur selon ces mêmes critères.

Les philosophes de la tradition ne sont par exemple plus étudiés par les penseurs de la philosophie de l'information que sur le plan de ce qu'ils peuvent apporter de valable dans le cadre le plus respectueux des principes les plus élémentaires de l'exploration et de l'explication du monde en général et de l'humain en particulier.

Dans le fil que j'ai ouvert sous le titre de « Réflexion sur la question de la philosophie », j'affirme que la science organisait aujourd'hui la désintégration de la philosophie traditionnelle. La philosophie de l'information constitue aujourd'hui l'une des formes d'une telle action destructrice.

La philosophie de l'information est le cheval de Troie philosophique ayant pénétré dans les murs de la forteresse philosophique traditionnelle pour y mettre le feu.

C'est ça, le problème de la philosophie. L'un des problèmes de la philosophie ...

.

P.-S. Voir ici, si l'on en a envie ...

http://digression.forum-actif.net/t856-philosophie-de-l-information#12579

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par neopilina le Dim 29 Déc 2013 - 23:24

   ,       ,       ,   tu comprendras que ... tu connais la suite.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ET Suspect, parce que Mien ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3677
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par Aldo le Dim 29 Déc 2013 - 23:47

Eutyphron,

Tu peux me répéter cent fois que l'institution philosophique ou les clubs de sachants n'existent pas ; c'est pas comme ça que tu me convaincras. Les "clubs de sachants", c'est à peu près la normalité du regard sur soi de 80% des élites de ce monde. Savoir et pouvoir.
(ou alors il faudra m'expliquer pourquoi j'ai été aussi mal reçu sur ce forum)

Je m'énerve parce que j'aime pas les rapports de force, j'aime pas que des types débarquent et me parlent comme si j'étais un abruti, voire m'insultent. Surtout quand ils ne comprennent pas ce que je dis et on la prétention d'y répondre sans jamais avoir la simple politesse de me demander ne serait-ce que de reformuler. Je m'énerve de cette frime insensée que certains s'octroient sur la base de leur seul savoir, surtout quand ils sont à peine capables de raisonner. Je m'énerve quand je leur démontre par à + b qu'ils se fourvoient et qu'ils reviennent à chaque fois à la charge au lieu d'être simplement capable de dire : "bien joué" et de rigoler.
C'est ça un philosophe ?
Non, pas pour moi.
Clairement.
(aussi il y a ici une espèce d'imposture quelque part dont je fais les frais en tant que bouc émissaire, pour la raison que j'ai les moyens intellectuels de répondre ici à chacun et que je n'hésite pas à le faire)

Et répondre pour la première fois à quelqu'un avec qui on n'a jamais échangé en disant, dès la deuxième phrase : "retour à la paranoïa", c'est d'un tel manque de respect que oui, pour moi ça frise l'insulte.
Je ne fais pas ça. Jamais. Ou alors il faut que le type en face soit particulièrement "grave" et le montre de suite !
Parce que de deux choses l'une. Ou c'est la première fois que tu me lis et c'est une grande bêtise de juger quelqu'un aussi vite ; ou tu le fais parce que tu m'as déjà lu.
Dans cette seconde hypothèse, je me plais à croire que tu ais pu lire ma dernière contribution intitulée "Conclusions sur la bêtise" dont je t'ai donné le lien. Et si tel est le cas, en venir à ces conclusions montre une très grande mauvaise foi. Moi en tous cas, si je tombais sur un texte pareil, je me demanderais sérieusement ce qui se passe ici, au lieu de m'empresser d'en tirer des conclusions définitives sur son auteur.
(donc tu es gentil, tu évites en plus d'essayer de me balader avec ta paranoïa et ton ennemi qui n'existe pas : tu es juste la quatrième personne ici à m'aborder de cette façon)

Pour finir - ma thèse, c'est celle des prétentions de la philosophie institutionnelle, mais vu que tu ne veux même pas en discuter, que ça tient de la parano pour toi, la discussion s'arrête donc là. Ce serait absurde de continuer sur ces bases.


Dernière édition par Aldo le Dim 29 Déc 2013 - 23:58, édité 1 fois

Aldo
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 26/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par Aldo le Dim 29 Déc 2013 - 23:50

Bergame c'est pas moi qui critique la philo. Ce que je critique, ce sont les gens qui prétendent en faire alors qu'ils n'en ont qu'un savoir abstrait, universitaire... et le tout en dénigrant ceux qui réfléchissent pour de bon, et sont capables de réfléchir à des vraies questions.

Foucault a appris, fort bien. Et il a démonté ensuite l'Institution des historiens, éparpillés en petits morceaux façon puzzle.
Deleuze aussi a appris, et peut-être a-t-il démonté quelques philosophes au passage, je n'en sais trop rien. Est-ce ça qui dérangerait : ceux que Deleuze aurait renvoyé à leurs chères études ? Mystère...
Deleuze en tous cas était un philosophe qui voulait s'adresser aux non-philosophes, et non à une petite élite de soi-disant sachants dont il se foutait complètement.

Et moi ce qui me fascine chez ce type, c'est pas que sois d'accord avec ce qu'il dit : c'est qu'il dise ce que je pense... et pensais déjà (en gros) depuis un bail.
Et bien mieux que moi, ça va de soi !
Est-ce que tu peux admettre ça ou est-ce que tu dois obligatoirement l'interpréter et dire que je suis un monstre d'orgueil de penser ça puisque j'ai pas le bagage culturel - ou encore que c'est pas vrai ?
La philosophie ou en tous cas ce que je crois en dire (et je prétends que ça en fait partie), je l'ai appris tout seul, sans bouquin.
Tu comprends ça ?
Et je prétends dire des choses claires et intelligentes sur nombre de sujet sur lesquels ici je n'ai guère eu de réponse qui fassent le minimum syndical de que qu'on peut attendre d'un forum philosophique : être simplement capable de me faire réfléchir.

Je peux parler de la vanité des hommes qui me troue le cul ; des rapports de forces, cette guerre incessante qui me laisse comme un étranger au monde des hommes et que tant semblent apprécier - et déjà ici ; de la bêtise et du mal, ces puits sans fond auxquels on est confrontés jusqu'à la honte d'être un homme ou la folie ; des femmes et de l'actualité brûlante de la normalisation universelle des mode de vie, via la sexualité en ce moment ; de la sordide manie qu'ont les hommes de juger les hommes et du rapport que ça a avec la perte d'un sens qui verrait les valeurs autrement que comme égales ; de la bêtise de l'ego et l'intelligence de la désubjectivation... autant de problèmes réels et actuels que j'ai essayé d'aborder ici et qui sont tombés dans la même indifférence, alors qu'ils sont au cœur même de toutes les problématiques actuelles. Et autant de problèmes sur lesquels, en tant que philosophe amateur, je suis capable de dresser des rapports, de mettre en relation.

Ça ne vous intéresse pas – rien de tout ça ne vous intéresse ?

Alors au nom de quoi vous prétendez-vous philosophes ?


Dernière édition par Aldo le Lun 30 Déc 2013 - 0:02, édité 1 fois

_________________
Jimi Hendrix is God, et Deleuze est son prophète

Aldo
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 26/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par neopilina le Lun 30 Déc 2013 - 0:01

Aldo a écrit : " (ou alors il faudra m'expliquer pourquoi j'ai été aussi mal reçu sur ce forum) "

Ce n'est pas le cas.


_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ET Suspect, parce que Mien ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3677
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par Aldo le Lun 30 Déc 2013 - 0:03

à Neo

Si !
(ou alors certains ici sont tellement prétentieux qu'ils ne se rendent même plus compte du regard qu'ils ont sur les autres)


Dernière édition par Aldo le Lun 30 Déc 2013 - 0:07, édité 2 fois

Aldo
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 26/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par Bergame le Lun 30 Déc 2013 - 0:06

Hé bien nous en sommes désolés, Aldo. Et nous te souhaitons, je le répète, de trouver d'autres forums plus accueillants. Ce devrait être simple, il y a énormément de forums dédiés à la philosophie, je suis sûr que tu trouveras ton bonheur.

Au cas où tu ne trouves pas, je te laisse néanmoins la possibilité de revenir d'ici un mois. Mais je te conseille (gentiment) de revenir alors avec une attitude différente. Qui sait, ça aidera peut-être ?

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...

Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2312
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par neopilina le Lun 30 Déc 2013 - 0:39

Aldo,

Tu cliques sur ton pseudo, tu vas dans tes statistiques, tu cliques sur " Trouver tous les messages postés par Aldo ", tu vas voir tes premiers messages, tu cliques sur le titre du fil où tu as posté, et tu regardes les premières réponse qui t'ont été faites. Tu constateras que tu as été accueilli très gentiment, très poliment.


Dernière édition par neopilina le Lun 30 Déc 2013 - 1:06, édité 1 fois

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ET Suspect, parce que Mien ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3677
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par Dewey le Lun 30 Déc 2013 - 0:49

Pour réfléchir faut se remettre en cause or tu es parti du fait qu'on était des défenseurs du système et qu'on ne valait pas ton intelligence donc bon...

Dewey
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 16/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par victor.digiorgi le Lun 30 Déc 2013 - 4:18

.

L'empathie n'est pas la première qualité développée sur la plupart des forums d'Internet.

Alors la sympathie ...

Il se dessine parfois quand même des accointances, des affinités particulières, des terrains de bonne entente entre certains internautes ayant l'heur de penser les mêmes choses de la même façon, d'avoir les mêmes goûts sur les mêmes sujets ou les mêmes objets.

Internet m'a par exemple permis de me faire au total un nombre d'amis se comptant sur les doigts d'une seule main, qui pourrait d'ailleurs être amputée sans poser de problème de comptabilité ...

Cela dit, les rejets, insultes et attaques personnelles de tous les types me font littéralement éclater de rire à tous les coups, surtout lorsqu'elles sont dirigées contre moi, bien qu'elles me détendent aussi pas mal lorsqu'elles sont dirigées contre n'importe qui. et cela constitue un inconvénient de taille en ce sens que je dois toujours avoir sous la main de quoi nettoyer mon écran, tant il se macule vite de postillons de franche rigolade.

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par neopilina le Lun 30 Déc 2013 - 10:57

victor.digiorgi a écrit:Il se dessine parfois quand même des accointances, des affinités particulières, des terrains de bonne entente entre certains internautes ayant l'heur de penser les mêmes choses de la même façon, d'avoir les mêmes goûts sur les mêmes sujets ou les mêmes objets.

C'est de notoriété publique je suis un clone d'Euthyphron qui est un clone de Bergame qui est un clone d'Ataraxie qui est un clone d'hks qui est une clone de lanK qui est un clone de Courtial, etc.

Je relève : " ... des terrains de bonne entente ... " Très honnêtement, j'en vois peu. Alors retenons : " ... de bonne entente ... " Ha on y vient : l'attitude.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ET Suspect, parce que Mien ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3677
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par euthyphron le Lun 30 Déc 2013 - 11:43

Il existe dans toute discussion philosophique quelque chose qui s'appelle l'effet-boomerang. Quand quelqu'un vient en disant "je sais tout même si je comprends rien parce que de toutes façons ceux que je ne comprends pas sont nuls" on lui rappelle que cela répond parfaitement à la définition d'un mot de trois lettres. Ce n'est évidemment pas la même chose que quelqu'un disant, par exemple : "Je ne comprends rien à Descartes, j'ai l'impression que pour lui si on ne pense pas on n'existe pas, est-ce bien ça qu'il dit et si oui est-ce que c'est sérieux?" On lui répondra alors poliment, même si la réponse commencera par :"Non, ça n'est pas ça".
De même, mais valant plutôt pour un autre, si quelqu'un vient en disant : "je ne suis pas philosophe mais je sais réfléchir, malheureusement je sais qu'on ne veut pas discuter avec moi parce que je ne suis pas dans le système, celui qui oblige à l'uniformité et à l'absence de réflexion", on lui dira qu'il s'invente un ennemi imaginaire, ce qui répond à la définition de la paranoïa, ou si à la surprise générale il avait réussi à dénicher la franc-maçonnerie responsable du grand complot il serait gentil de la nommer, et qu'en attendant on en reste à remarquer que la pensée est libre sur ce forum au moins, et partout où il y a de la philosophie aussi. Et si à sa demande on rebondit sur ses propositions, d'énoncer une définition pouvant valoir universellement de la philosophie ou de préciser le sens global de son intervention il répond que personne ne le respecte, on ne peut plus rien sinon confirmer le diagnostic d'une pensée paranoïaque (quant à l'homme qui se trouve à l'origine de cette pensée, il est clair que nous ne savons rien sur lui et ne saurions juger sa personnalité). Ce n'est évidemment pas la même chose que quelqu'un qui viendrait en disant : "Voilà, je ne suis pas philosophe de métier, mais il me semble que ce que je fais parfois s'appelle philosophie parce que c'est une réflexion qui..., est-ce que ceux d'entre vous qui ont des titres universitaires considèrent ceci comme de la philo, et si non, pourquoi?" Auquel cas la réponse dépendrait intégralement de ce qu'il y aurait à la place des points de suspension.
Est-ce plus clair comme cela? Je défie en tous cas quiconque de me prendre en flagrant délit de refus de discussion. Ce qui ne veut pas dire évidemment que je me sente obligé d'ajouter mon bavardage à celui d'autrui s'il souhaite juste un écho.

_________________
amicus plato sed magis amica veritas

euthyphron
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1507
Date d'inscription : 01/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par baptiste le Lun 30 Déc 2013 - 12:20

euthyphron a écrit:
baptiste a écrit:je suis tout de même surpris par ta charge systématique vis-à-vis de la connaissance objective, car la science ne prétend à rien d’autre : établir des connaissances objectives.
Hks et toi adorez décidément inventer les discours d'autrui. Où vois-tu une charge contre la connaissance objective? Parce que je n'accorde aucun crédit a priori aux discours qui se présentent comme scientifiques mais ne contiennent pas le moindre raisonnement? (cela, je le concède, il m'arrive de le dire et de le répéter, d'ailleurs un nouvel exemple arrive). Alors, je mets les points sur les i : la fausse science et la connaissance objective, ce n'est pas la même chose. Autre point sur les i : dire que la philosophie n'est pas une science est de l'ordre du descriptif et non du normatif.

J’adore, tu m’accuses "d’inventer le discours d'autrui" alors que pour lire ce que tu prétends avoir dit ci-dessus dans ta phrase originale, je cite « Elle ne dispose donc pas de l'arsenal d'intimidation qui est le lot des disciplines se proclamant scientifiques. » Il fallait se livrer à un drôle d’exercice non pas d’interprétation mais carrément d'imagination.

Mais bien entendu, tu ne te livres de ton côté à aucune interprétation, lorsque par exemple tu dis  « la compréhension première du monde » n’est que « l’opinion » ben voyons ! Pourtant il y a écrit « la compréhension première du monde qui est l’inclusion dans ce monde », mais "l'inclusion dans le monde" a mystérieusement disparue de ta réflexion…c’est quoi « l’inclusion dans le monde »…ah oui ! c’est l’opinion…ben voyons, comme cela tout est dit ! cqfd.

Bergame, je relis en ce moment avec délectation,  même si ce n’est pas toujours simple, les Méditations pascaliennes et j’imagine que tu sais pourquoi j’y prends mon petit pied. Ce sont moins les institutions qui sont visées par Bourdieu que ceux qui se les sont appropriées, tout est dit  ici page 16 « Je n’aime pas en moi l’intellectuel, et ce qui peut sonner dans ce que j’écris, comme de l’anti-intellectualisme est surtout dirigé contre ce qu’il reste en moi, en dépit de tous mes efforts, d’intellectualisme ou d’intellectualité.” A rapprocher de son dernier cours au collège de France “Science de la science et réflexivité”, que je relirai bientôt certainement, tiens par la même occasion quelque chose qui ne manquera certainement pas de plaire à Euthyphron  , le Collége de France classe ses publications sous diverses catégories dont une s’intitule « sciences philosophiques et sociologiques », tous des iconoclastes !

Maintenant la pratique de la philosophie, c'est-à-dire philosopher est-elle une pratique nécessairement de chercheur ?

baptiste
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1136
Date d'inscription : 21/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par euthyphron le Lun 30 Déc 2013 - 12:29

baptiste a écrit:
J’adore, tu m’accuses "d’inventer le discours d'autrui" alors que pour lire ce que tu prétends avoir dit ci-dessus dans ta phrase originale, je cite « Elle ne dispose donc pas de l'arsenal d'intimidation qui est le lot des disciplines se proclamant scientifiques. » Il fallait se livrer à un drôle d’exercice non pas d’interprétation mais carrément d'imagination.
Tu ne vas pas me dire que tu ne fais pas la différence entre ce que j'ai écrit et un rejet de la connaissance objective? Tu te moques de moi?
Alors, en deux mots : disposer d'un arsenal d'intimidation relève du descriptif. Cela ne dit rien de la valeur épistémologique de la science en question.

baptiste a écrit:Mais bien entendu, tu ne te livres de ton côté à aucune interprétation, lorsque par exemple tu dis  « la compréhension première du monde » n’est que « l’opinion » ben voyons ! Pourtant il y a écrit « la compréhension première du monde qui est l’inclusion dans ce monde », mais "l'inclusion dans le monde" a mystérieusement disparue de ta réflexion…c’est quoi « l’inclusion dans le monde »…ah oui ! c’est l’opinion…ben voyons, comme cela tout est dit ! cqfd.
J'ai de bonne foi cru que c'était la même chose. Si je me suis trompé éclaire-moi. Comme tu aurais pu m'éclairer sur la faute de frappe ou non que j'ai soupçonné sans en être sûr dans ta citation.
baptiste a écrit:Maintenant la pratique de la philosophie, c'est-à-dire philosopher est-elle une pratique nécessairement de chercheur ?
Bonne question. La réponse est non, mais cela ne clôt pas la discussion.

_________________
amicus plato sed magis amica veritas

euthyphron
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1507
Date d'inscription : 01/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par Geo Rum Phil le Lun 30 Déc 2013 - 19:15

Bergame a écrit:Comment expliquer les réactions qu'on peut voir ici et là à propos de la philosophie ? Pourquoi le premier péquin venu peut-il très sérieusement se croire autorisé à réaliser la critique de la philosophie ? [...]

Pourquoi le mot péquin issu du jargon militaire se croit-il autorisé à réaliser la critique de la philosophistique militaire des cadres supérieurs ? Pourquoi pas ! Il y a eu d’innombrables péquins objecteurs de conscience qui ont contrarié la sophistique des officiers SS et leurs homologues d'ailleurs.   

« La frivole et débile argumentation sophistique qui caractérise presque tous les écrits philosophiques du siècle dernier « (COMTE,Philos,1893 ).
« On a dit que la petite morale tuait la grande; antithèse sophistique d'une mauvaise conscience » (CHATEAUBR., Mém. 1848).  

Geo Rum Phil
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 226
Date d'inscription : 13/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par hks le Mar 31 Déc 2013 - 0:49

à baptiste

Maintenant la pratique de la philosophie, c'est-à-dire philosopher est-elle une pratique nécessairement de chercheur ?

 Pas nécessairement de chercheur...mais en tout cas de courageux.

Parce que pour refuser de se voir relégué au statut de supplément d'âme de la faculté des sciences, il faut du courage .

hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4350
Localisation : souvent ailleurs
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par baptiste le Mar 31 Déc 2013 - 10:20

hks a écrit:à baptiste

Maintenant la pratique de la philosophie, c'est-à-dire philosopher est-elle une pratique nécessairement de chercheur ?

 Pas nécessairement de chercheur...mais en tout cas de courageux.

Parce que pour refuser de se voir relégué au statut de supplément d'âme de la faculté des sciences, il faut du courage .

Donc tu réduis l'appellation protégée au territoire de l'homonculus academicus, en oubliant Cicéron qui était avocat et homme politique, Marc-Auréle empereur, Augustin évêque, Montesquieu magistrat, Rousseau beatnik avant l'heure, Tocqueville magistrat et homme politique, Marx bourgeois oisif, ce n'est que depuis la fin du XIX siècle qu'il y a confusion, c'est peu pour une histoire aussi longue.

baptiste
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1136
Date d'inscription : 21/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par hks le Mar 31 Déc 2013 - 13:26

Donc tu réduis l'appellation protégée

Mais  non baptiste ... ce serait m'exclure de facto du philosopher.( excuse-moi de penser à moi en premier ),
mais tu peux ajouter Montaigne, Bruno, Spinoza...  Wittgenstein et j'en passe entre...  Berkeley, Hume, Schopenhauer, Nietzsche, Kierkegaard ...réfractaires et /ou rejetés par les académies.
Tu dis Rousseau, certes, mais aussi Diderot.
C est une partie de la liste des  "indépendants"( de gré ou de force). Que ces philosophes aient été réincorporés dans  l' académie ne change rien. Ou alors il faut me montrer en quoi et quoi ça change.

 Je pense que tu te trompes de critique ( l' académicus ).
Puisque tu fais de la sociologie  bourdieusienne ( par moment )...
C' est le jeu des relations sociales qui oblige depuis un certain temps les jeunes gens qui se sentent de l' appétence pour la philosophie à se diriger vers le lieu où il leur semble qu'ils seront le plus aidé pour développer ce goût.
idem en mathématiques ou en physique , mais là pas de critique !!!
Ce lieu qui est une institution se défend ( défend des prérogatives ) pour ça c' est évident ...et après ?

Il y a 60 ans ta critique aurait pu mieux porter car il n'était pas évident  d'accéder par ses propres moyens aux livres, aux essais, aux publications diverses. Ce qui n'est plus le cas.
 Je compare la bibliothèque de Spinoza, par exemple ... et je vais dire la mienne ( augmentée par le net dans des proportions inimaginables ). J' ai accès à beaucoup plus que ce que la bibliothèque de la faculté de ma jeunesse pouvait m' offrir. Je fais l' éloge du net oui ça c'est certain en ce qui concerne la  démocratisation du savoir.
J'insiste sur le savoir.on peut philosopher avec peu de livres  ou sans aucun livre ...mais alors  je ne vois pas en quoi  l' académie m empêche  . Si elle ne me gène pas,  je l'ignore .

Alors tu vas me dire: oui mais il y avait des professeurs ...qui apprennent à penser.
bon!!! je ne vais pas te dire ce que j 'en ai pensé à l' époque.

hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4350
Localisation : souvent ailleurs
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par neopilina le Mar 31 Déc 2013 - 13:50

( " Marx bourgeois oisif" ? A au moins une période de sa vie, Marx avec sa famille a crevé de faim dans les faubourgs de Londres, ceux que décrivent Dickens, etc, qui l'influenceront comme on sait. )

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ET Suspect, parce que Mien ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3677
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel est le problème avec la philosophie ?

Message par hks le Mar 31 Déc 2013 - 14:11

à neo
exact sur Marx à Londres ...pauvre  et pas oisif du tout ..travailleur acharné

""""""Comme souvent l’histoire est un mélange de blanc et de noir. En effet, on reproche à Engels son avarice à l’égard de Marx. D’une part le fait avoir éduqué ce fils illégitime(Frédéric Demuth) à petit frais et d’autre part d’avoir donné de l’argent au compte-goutte à Marx et qui plus est, il s’agissait de sommes dérisoires comparativement à sa fortune.""""( je cite )

hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4350
Localisation : souvent ailleurs
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 14 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum