Rwanda 1994

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par hks le Mar 24 Déc 2013 - 0:37

à Aldo

Il n y a aucune nécessité à avoir entendu parler ( du bien et du mal) les affects, les émotions, c'est infra-langagier.

Vu que je ne suis ni un " sauvage " ni un ethnologue j' ai du mal à me prononcer sur ton exemple. Mais quand même, s' ils réagissent à une mise à mort c'est que ça n'est pas bien. S'ils ne réagissent pas c'est que c'est bien.
On réagit par rapport  à l'idée du bien.
C' est à dire qu'on réagit par rapport à  l'ordre ( pas par rapport au désordre).
On veut remettre du stable= de l'ordre. L'injustice apparait comme un désordre .
Si c'était  l'ordre adéquat on s' en satisferait.

hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4831
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par Aldo le Mar 24 Déc 2013 - 1:09

Donc tu dis que le bien, c'est inné, transcendant, etc...

Pour moi, c'est un présupposé, donc sans valeur : une simple opinion, le contraire d'une réflexion (philosophique).
C'est de la morale, du catéchisme. On est obligé d'y croire et on n'a pas à en discuter : c'est comme ça et pas autrement...

Aldo
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 26/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par Dewey le Mar 24 Déc 2013 - 2:43

Ce que tu fais depuis le début aldo, des affirmations sans fondement.

Dewey
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 230
Date d'inscription : 16/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par victor.digiorgi le Mar 24 Déc 2013 - 3:01

.



Sixième commandement : Tu ne tueras point.

Je ne tuerais point qui, Seigneur Dieu ?

Réponse : Ceux de ta religion, mon fils.

Et les autres, Seigneur Dieu ?

Réponse : Les autres, tu peux y aller, mon fils. Tu peux y aller.

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par baptiste le Mar 24 Déc 2013 - 7:52

Aldo a écrit: dans une tribu sauvage n'ayant jamais vu la civilisation et entendu parler du bien et du mal, ...

Une civilisation primitive est-elle absence de civilisation? Ont-ils jamais entendu parler du bien et du mal ou bien tu n'as jamais entendu parlé d'eux ? Montaigne disait : « Chacun appelle barbarie ce qui n’est pas de son usage » et Lévi-Strauss surenchérissait.« L’humanité s’installe dans la monoculture ; elle s’apprête à produire la civilisation en masse, comme la betterave ».

Si ils ont vu la civilisation, la leur.




baptiste
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1238
Date d'inscription : 21/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par Bergame le Mar 24 Déc 2013 - 12:04

Aldo a écrit:Donc tu dis que le bien, c'est inné, transcendant, etc...

Pour moi, c'est un présupposé, donc sans valeur : une simple opinion, le contraire d'une réflexion (philosophique).
Parce que si c'est un sentiment, plutôt qu'une idée, ce n'est pas inné ? C'est quoi alors, un sentiment acquis ? Un sentiment inculqué ?   Rolling Eyes 


Galatée a écrit:Un meurtre est un homicide volontaire. Il s'agit généralement de l'infraction la plus grave dans le droit comme dans la morale.
Bien, nous sommes donc maintenant d'accord : Dans le concept de "meurtre", il n'y a pas, intensivement, qu'un "tuer", un "rendre mort", il y a aussi une nuance morale et juridique. Tu comprends maintenant mieux ce que te disaient tes interlocuteurs ?  


Galatée a écrit:Voici donc pour le droit. Que font le bourreau et le soldat ?
Ils tuent.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2625
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par Galatée le Mar 24 Déc 2013 - 13:27

Pourquoi débattez-vous sur le meurtre en pensant à l'homicide ?

avatar
Galatée
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 18/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par hks le Mar 24 Déc 2013 - 13:36

à aldo

Donc tu dis que le bien, c'est inné, transcendant, etc...
Pour moi, c'est un présupposé, donc sans valeur : une simple opinion, le contraire d'une réflexion (philosophique).
C'est de la morale, du catéchisme. On est obligé d'y croire et on n'a pas à en discuter : c'est comme ça et pas autrement
.
Si je te parle du conatus, en gros j 'ai fait ça ( c'est  philosophique ) soit tu ne comprends pas, soit  tu refuses ... je ne sais. Le conatus est constitutif de l'individu, ce n'est pas transcendant. C' est l'individu qui recherche la joie pour le dire très vite . Donc il recherche l'ordre adéquat pas le désordre. Il tend à un ordre bon ou bien.( du moins pour Spinoza que je simplifie à outrance ... après on peut discuter Spinoza mais ça n' a rien de religieux )

Si je te dis que tu as un instinct altruiste ( c'est de l'empirique ) cet instinct est inné mais pas transcendant. Darwin qui était plustôt empiriste et positiviste  en admettait très bien la possibilité .
Maintenant c'est une question d' enquête  empirique sur  les singes les plus proches de nous génétiquement (par exemple).

Je te donne des réponses  philosophique ( que tu négliges superbement ) et puis  empiriques que tu vas négliger parce qu'elles ne sont pas philosophiques .

Je ne sais  ce que tu demandes sinon qu'on adopte ton point de vue.  Je ne serais pas contre a priori si je le comprenais et si je comprenais d' abord ce que tu entends par réflexion philosophique .
avatar
hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4831
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par neopilina le Mar 24 Déc 2013 - 14:07

Aldo a écrit: dans une tribu sauvage n'ayant jamais vu la civilisation et entendu parler du bien et du mal, ...

Depuis quelques pages, je ne suis plus le fil que d'un oeil. J'avais donc raté ce que je cite.
Aldo,
Vu ce que je cite tu es donc très très loin d'imaginer à quel point ses sociétés sont codifiées, corsetées, par des cohortes d'interdits, d'obligations, de rites, tellement prégnants qu'elles restent telles quelles pendant des millénaires, avec un conservatisme, une rigidité, que nous ne pouvons même plus imaginer. Elles ne font pas les choses à moitié, au moindre signe de délitement, elles s'effondrent, disparaissent à une vitesse folle. Vas passer trois mois chez n'importe laquelle ou achètes-toi quelques livres à leur sujet, et on en reparle.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ET Suspect, parce que Mien ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3926
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par Aldo le Mar 24 Déc 2013 - 14:44

baptiste a écrit:Une civilisation primitive est-elle absence de civilisation? Ont-ils jamais entendu parler du bien et du mal ou bien  tu n'as jamais entendu parlé d'eux ? Montaigne disait : « Chacun appelle barbarie ce qui n’est pas de son usage » et Lévi-Strauss surenchérissait.« L’humanité s’installe dans la monoculture ; elle s’apprête à produire la civilisation en masse, comme la betterave ».

Si ils ont vu la civilisation, la leur.

D'accord avec Montaigne et Levi-Strauss, pas avec ce que tu en tire sur ce que je penserais...
Je ne dénigre absolument pas les sauvages amazoniens, ça tu l'as inventé.

Ensuite on pourrait ergoter pour savoir si le terme "civilisation" est approprié ou pas, ce genre de discussion sur les mots en dehors de tout contexte ne m'intéresse pas du tout (tout comme l'idée d'avoir raison ou tort sur l'autre et autres rapports de force).
Disons que je respecte tout à fait ces gens, et même je trouve que l'animisme est une idée plus intéressante que les bazars transcendants que nous ont fourgué notre si belle civilisation !


Bergame a écrit:
Aldo a écrit:Donc tu dis que le bien, c'est inné, transcendant, etc...

Pour moi, c'est un présupposé, donc sans valeur : une simple opinion, le contraire d'une réflexion (philosophique).
Parce que si c'est un sentiment, plutôt qu'une idée, ce n'est pas inné ? C'est quoi alors, un sentiment acquis ? Un sentiment inculqué ?   Rolling Eyes 

D'abord, j'ai tendance à refuser tout débat sur l'inné et l'acquis. En l'état actuel du monde, je vois pas bien qui pourrait mettre quoi que ce soit dans une case plutôt que l'autre.
Par contre, si on me dit que Bien et Mal existent indépendamment de l'homme, au point de dire que toute chose ou presque puisse être vue selon ces critères, je ne vois pas en quoi ce genre de croyance n'aurait pas à être passée au crible de la réflexion.
(ensuite, qu'on dise "inné" ou "transcendant", ça revient au même, l'un comme l'autre font partie d'une façon qui n'a pas à être discutée, réfléchie etc : sans moi)

Les idées donc, semblent a priori clairement imputables à l'homme, correspondre à son environnement mental etc. Les sentiments, on sait pas. Il est impossible de prétendre à coup sûr séparer un sentiment qui aurait toujours existé d'un autre qui serait culturel.

Moi je fais ma cuisine philosophique. J'observe mes réactions en même temps que ce que je vois chez autrui, en préservant systématiquement une place décisive à l'empirique et en me méfiant systématiquement des enchainements abstraits au sein de la pure représentation.
Ici je suis parti d'un sentiment de révolte devant l'injustice, qui donc n'a pas à être systématiquement considéré comme culturel. Et j'ose prétendre, oui, qu'un indien au fin fond de l'Amazonie qui n'a jamais été en contact avec la civilisation (désolé, je peux pas remonter à Cro-Magnon), est susceptible d'avoir exactement la même réaction !

On peut avoir une opinion différente. En attendant, ça correspond tout à fait à ce que j'ai vu de par le monde, ET par la façon dont moi-même, j'ai été à de nombreuses reprise (et le suis encore) confronté à ce genre de "vision".
Et si on va au bout de la logique (excusez-moi), on pourra en déduire que, en me faisant la grâce d'accepter que malgré tout je ne suis pas complètement abruti, je devrais être très souvent capable de comprendre les tenants et aboutissants de ce genre de situation, la part culturelle en moi qui me pousse à avoir telle réaction plutôt qu'une autre... et non de faire le constat qu'on voit quelque chose (vision) dans une situation, dont on n'est capable de tirer des fils de compréhension que bien après.
C'est un problème qui apparaît sous nos yeux, tout simplement. Et un problème dont on a - ou pas - les clefs. Alors j'en déduis que ce genre de situation est potentiellement productrice de réflexion.

Et au fin fond de l'Amazonie, mes sauvages eux aussi s'interrogent... et se plaisent comme moi à croire que les choses ont souvent des causes. Et ils élaborent des systèmes d'explication qui répondent à cette réflexion qu'ils ont en eux. Des esprits d'animaux par exemple, comme autant de concepts qui donnent un peu de sens à ce que la réflexion peut envisager.

PS : Hks et Néo, je viens de voir vos messages... un peu de temps   

Aldo
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 26/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par Bergame le Mar 24 Déc 2013 - 15:04

Aldo a écrit:Les idées donc, semblent a priori clairement imputables à l'homme, correspondre à son environnement mental etc. Les sentiments, on sait pas. Il est impossible de prétendre à coup sûr séparer un sentiment qui aurait toujours existé d'un autre qui serait culturel.
[...]
Ici je suis parti d'un sentiment de révolte devant l'injustice, qui donc n'a pas à être systématiquement considéré comme culturel. Et j'ose prétendre, oui, qu'un indien au fin fond de l'Amazonie qui n'a jamais été en contact avec la civilisation (désolé, je peux pas remonter à Cro-Magnon), est susceptible d'avoir exactement la même réaction !
Tu ne comprends strictement rien à ce qu'on te dit, Aldo. Rien.
Pourquoi une idée du juste serait-elle nécessairement liée à un environnement culturel ? Pourquoi ne serait-elle pas innée ? Admettons en effet que les indiens d'Amazonie aient peu ou prou la même conception du juste que nous ; cela ne plaide-t-il pas justement en faveur du caractère inné de cette conception ? -ou de cette "vision", tu l'appelles comme tu veux.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2625
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par neopilina le Mar 24 Déc 2013 - 15:15

Il y a une très célèbre expérience avec des petits singes capucins. Les expérimentateurs créent une situation d'injustice en récompensant avec des grains de raisins, friandise notoire, celui qui a le moins bien réussi des exercices et celui qui a le mieux réussi avec des rondelles de courgettes. Résultat garanti. Le sentiment d'injustice, et a contrario l'intuition de la justice, n'est pas neuf.
Tenez, ça faisait longtemps ! : http://digression.forum-actif.net/t671-de-l-emergence-phylogenetique-scientifique-du-sujet-dialectiquement-philosophiquement-dit

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ET Suspect, parce que Mien ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3926
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par Aldo le Mar 24 Déc 2013 - 15:47

à Hks,
Néo et toi, vous avez un goût certain pour passer d'un sujet à l'autre sans y toucher.
La question est : est-ce qu'il faut vraiment passer par le conatus spinozien pour discuter sur le bien et le mal ? Est-ce qu'il faut vraiment parler "d'ordre" (bon ou bien) pour dire si bien et mal doivent être considérées comme des valeurs transcendantes ?
Et à ces questions, comme à nombre d'autres d'ailleurs, on me parle d'autre chose en guise de réponse...
(ensuite, ça va de soi, c'est moi qui soit ne comprends pas, soit refuse je-ne-sais quoi)

La discussion sur l'inné et l'acquis, je viens de le dire à Bergame, c'est à peu près équivalent à disserter sur l'existence ou pas de Dieu : on n'en tire : RIEN !
(l'instinct altruiste, ça me cause pas non plus)

Par réflexion philosophique, j'entends déjà qu'on ne perde pas de vue le problème des causes et des effets, c'est un minimum syndical. Donc poser que oui, on a en nous un instinct qui nous dit ce qui est bien ou mal, j'ai rien contre, mais c'est pas de la philo, c'est une opinion. Dont on ne peut strictement rien faire, et surtout pas y réfléchir. C'est de l'ordre : "c'est comme ça, débrouille-toi avec, y'a pas à discuter". Bof.
(et c'est bien ce que tu dis, même si tu sembles avoir du mal à le confirmer)

Et si tu ne le confirmes jamais, si tu passes ton temps à barrer sur le conatus ou l'ordre, comment veux-tu qu'on discute ? De quoi on discute si le problème n'est jamais posé ?
Pose-le clairement alors ! Dis, je sais pas moi : que la joie implique pour toi un ordre et que le bien est inhérent à cet ordre... un truc dans le genre.
Mais dis-le !
Ensuite on pourra discuter...

Sinon je te rappelle que j'ai déjà dit qu'on pouvait aisément remplacer les notions transcendantes de Bien et de Mal par un système éthique débarrassé de la Morale.
Ça consiste d'abord à poser qu'on peut parler de ce qui fait du bien et ce qui fait du mal, à moi, à l'autre.
Ensuite, j'ai envisagé que l'équation : amour + empathie + responsabilité, produisait le même genre de rapport au mal (à ce qui est mauvais pour moi, pour l'autre) que la morale (sans donc je le répète, passer par rien de transcendant).
À toi...


neopilina a écrit:
Aldo a écrit: dans une tribu sauvage n'ayant jamais vu la civilisation et entendu parler du bien et du mal, ...
Vu ce que je cite tu es donc très très loin d'imaginer à quel point ses sociétés sont codifiées, corsetées, par des cohortes d'interdits, d'obligations, de rites, tellement prégnants qu'elles restent telles quelles pendant des millénaires, avec un conservatisme, une rigidité, que nous ne pouvons même plus imaginer. Elles ne font pas les choses à moitié, au moindre signe de délitement, elles s'effondrent, disparaissent à une vitesse folle. Vas passer trois mois chez n'importe laquelle ou achètes-toi quelques livres à leur sujet, et on en reparle.

Qu'est-ce que tu en sais  de ce que je connais ?
Avant de me précipiter pour me documenter selon tes conseils toujours aussi plein d'humilité, je voudrais te signaler que j'ai passé entre quinze et vingt ans de ma vie entre l'Asie et l'Afrique ; et que depuis trois ans, j'ai du parler (mis bout à bout) environ cinq à dix heures avec des blancs.

Hein, quoi ?
Repasse quand tu veux, c'est toujours un plaisir d'échanger avec toi...  

_________________
Jimi Hendrix is God, et Deleuze est son prophète

Aldo
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 26/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par neopilina le Mar 24 Déc 2013 - 15:51

Sinon dans le sinistre inventaire qui précède, il nous manque le viatique psychiatrique, sexuel, de l'homicide, c'est à dire l'actualisation ainsi réorientée, réinvestie, a priori, via sexualité, sexualisée donc ( Le plus souvent lors de la grande synthèse et sexualisation du Sujet qu'est la puberté. ) de telles Pulsions, Intentions, constitutives, c'est les actes sexuels, la pénétration, la sodomie ( On parlera alors de sodhomicide. ), etc.
Avant la levée de boucliers, je m'empresse de dire que ces actes n'ont pas toujours et uniquement ce Sens, bien au contraire. Toute Sexualité est foncièrement synthétique, et donc cumule économiquement les Intentions constitutives de notre Sujet parfaitement contradictoires, positives et négatives, résultant de son ontogenèse, c'est même toujours le cas. Notamment chez les hétérosexuels, la femme et ses différents orifices, ont, je vais me permettre un très vilain jeu de mots et euphémisme, bon dos.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ET Suspect, parce que Mien ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3926
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par Bergame le Mar 24 Déc 2013 - 16:14

Aldo a écrit:Par réflexion philosophique, j'entends déjà qu'on ne perde pas de vue le problème des causes et des effets, c'est un minimum syndical. Donc poser que oui, on a en nous un instinct qui nous dit ce qui est bien ou mal, j'ai rien contre, mais c'est pas de la philo, c'est une opinion. Dont on ne peut strictement rien faire, et surtout pas y réfléchir. C'est de l'ordre : "c'est comme ça, débrouille-toi avec, y'a pas à discuter". Bof.
Parce que dire que les hommes partagent un sentiment de l'injuste, c'est très différent de dire qu'ils partagent un instinct ? C'est plus philosophique ?
Moi j'ai surtout l'impression que ce que tu appelles "opinions", ce sont les discours des autres.

Bien, cher Aldo, on va faire simple : Ou tu redresses la barre, tu essaies de comprendre ce que tes interlocuteurs te disent, et tu commences à véritablement discuter, ou ce formidable topic va aller en rejoindre d'autres de la même farine dans la section "Régression".


Dernière édition par Bergame le Mar 24 Déc 2013 - 16:16, édité 1 fois

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2625
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par Aldo le Mar 24 Déc 2013 - 16:16

Bergame a écrit:
Aldo a écrit:Les idées donc, semblent a priori clairement imputables à l'homme, correspondre à son environnement mental etc. Les sentiments, on sait pas. Il est impossible de prétendre à coup sûr séparer un sentiment qui aurait toujours existé d'un autre qui serait culturel.
[...]
Ici je suis parti d'un sentiment de révolte devant l'injustice, qui donc n'a pas à être systématiquement considéré comme culturel. Et j'ose prétendre, oui, qu'un indien au fin fond de l'Amazonie qui n'a jamais été en contact avec la civilisation (désolé, je peux pas remonter à Cro-Magnon), est susceptible d'avoir exactement la même réaction !

Tu ne comprends strictement rien à ce qu'on te dit, Aldo. Rien.
Pourquoi une idée du juste serait-elle nécessairement liée à un environnement culturel ? Pourquoi ne serait-elle pas innée ? Admettons en effet que les indiens d'Amazonie aient peu ou prou la même conception du juste que nous ; cela ne plaide-t-il pas justement en faveur du caractère inné de cette conception ? -ou de cette "vision", tu l'appelles comme tu veux.

Tu ne comprends strictement rien à ce qu'on te dit, Bergame, rien.

Ça fait trois jours que je te parle de sentiment d'injustice et non d'idée de justice...

PS : Si tu préfère cacher ce topic Bergame, fais ce qu'il te plaît. Tu es le chef, chef.
Je crois pour ma part effectivement avoir à peu près fait le tour de ce qu'on pouvait ici tirer de la question du mal, comme de celle de la bêtise.


Dernière édition par Aldo le Mar 24 Déc 2013 - 16:19, édité 1 fois

_________________
Jimi Hendrix is God, et Deleuze est son prophète

Aldo
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 26/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par Bergame le Mar 24 Déc 2013 - 16:19

Absolument. Tu parles de sentiment, et tes interlocuteurs te répondent qu'ils ne voient pas très bien pourquoi ce que tu appelles "sentiment" ne pourrait pas être plutôt une "idée". Ou un "instinct". Ou autre chose. Toi pas comprendre ? => Régression.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2625
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par Dewey le Mar 24 Déc 2013 - 16:22

L'injustice ne peut être un sentiment, c'est un problème de langage. "avoir un sentiment d'injustice" est une expression commune détachée de cohérence. Le sentiment d'injustice comme tu l'appelles c'est juste être touché par quelque chose que l'on considère comme anormal, donc hors normes donc immoral on en revient là.

Dewey
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 230
Date d'inscription : 16/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par Aldo le Mar 24 Déc 2013 - 16:27

"Sentiment d'injustice", c'est une expression courante en français, et généralement plutôt comprise (sauf ici).

Mais évidemment, si Sénèque n'en parle pas, je comprends votre émoi...
(mais dès que ça devient concret, ça semble vous poser problème)

Pour passer sans cesse du coq à l'âne (du rapport entre mal et bêtise à la peine de mort), y'a des volontaires en masse (vous aviez dit "digression" ?), mais dès qu'on essaie d'avancer pas à pas, d'explorer tranquillement un sujet en gardant le cap, en respectant les contextes, tout devient tellement compliqué.......

Bref, il n'y a pas moyen de discuter sérieusement.

Ça sera ma conclusion.


Dernière édition par Aldo le Mar 24 Déc 2013 - 16:38, édité 2 fois

Aldo
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 26/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par neopilina le Mar 24 Déc 2013 - 16:28

Comme je l'ai dit au dessus notre espèce n'a pas l'apanage du ressenti de l'injustice. Dans l'expérience avec les singes capucins, les expérimentateurs se sont vus jeter les rondelles de courgette à la figure, et heureusement ils étaient en cage. C'est un levier puissant, atavique.
Je regrette que tu ( Dewey. ) n'est lu le lien que j'ai filé, je crois qu'il éclaire un peu comment tout ça advient.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ET Suspect, parce que Mien ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3926
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par Dewey le Mar 24 Déc 2013 - 16:33

Non Aldo cela veut juste dire qu'une expression est en soi un écart de langage, c'est pour cela qu'on parle d'expression. C'est admis de l'utiliser car il y a concensus sur sa compréhension mais ce n'est pas valide logiquement.
Définition : Un idiotisme ou expression idiomatique est une construction ou une locution particulière à une langue, qui porte un sens par son tout et non par chacun des mots qui la composent. Il peut s'agir de constructions grammaticales ou, le plus souvent, d'expressions imagées ou métaphoriques. Un idiotisme est en général intraduisible mot à mot, et il peut être difficile, voire impossible, de l'exprimer dans une autre langue.

Si c'est particulier à une langue c'est culturel de facto...

Ps : je l'ai lu neo mais je ne suis pas convaincu.

Dewey
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 230
Date d'inscription : 16/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par hks le Mar 24 Déc 2013 - 16:41

à Aldo
Donc poser que oui, on a en nous un instinct qui nous dit ce qui est bien ou mal, j'ai rien contre, mais c'est pas de la philo, c'est une opinion.
Non ce n'est pas une opinion  c'est une hypothèse laquelle demande à être étayée par l 'observation empirique. C' est une hypothèse qui expliquerait ton sentiment d' injustice.

De quoi on discute si le problème n'est jamais posé ?
Tu as un sentiment d'injustice. Je t'ai donné deux explications de ce sentiment.
C est quoi le problème ?
C' est Que tu et bien malheureux d'avoir ce sentiment là ?

Ta réponse pour sortir de ce malheur consiste d'abord à poser qu'on peut parler de ce qui fait du bien et ce qui fait du mal, à moi, à l'autre(sic).

et moi je te dis que
1) ce qui te fais du mal à toi c'est d'avoir ce sentiment d'injustice  ...
On peut en parler .
avatar
hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4831
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par neopilina le Mar 24 Déc 2013 - 16:43

Dewey a écrit:Ps : je l'ai lu neo mais je ne suis pas convaincu.

Dés le moment où l'on examine de près des espèces grégaires, de fil en aiguille, ça s'impose.

P.S. Là, maintenant, je me retrouve avé 1 Kg d'énormes crevettes à décortiquer. Joyeux Noël à tous !

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ET Suspect, parce que Mien ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3926
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par victor.digiorgi le Mar 24 Déc 2013 - 16:54

.

Non, pas « Joyeux Noël » à tous pour ma part, mais « Joyeux renouveau solaire ».

C'est mieux ... Et c'est plusse LOL ...

 lol! 

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par hks le Mar 24 Déc 2013 - 16:56

à Dewey
L'injustice ne peut être un sentiment,
certes puisque c'est le contenu objectif du sentiment . Comme  un cercle n'est pas une idée ( seule l'idée de cercle est une idée) .
Un sentiment ça existe . On peut ramener cela à "être touché par quelque chose que l'on considère comme anormal". Les formulation sont diverses  et se ramènent à être touché ou affecté ( émotionnellement ).Le sentiment = l'émotion versus le conceptuel.

"J' ai le sentiment d'injustice" l' expression se comprend et j ai un peu de mal à comprendre que ce n'est pas valide logiquement.
Je ne vois pas à quoi tu penses .
avatar
hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4831
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda 1994

Message par Dewey le Mar 24 Déc 2013 - 17:02

Tout simplement parce que l'injustice est un concept, c'est en cela même une idée. C'est quelque chose de normé une injustice, c'est quelque chose qui n'est pas juste, donc c'est l'analyse d'une situation. C'est la volonté de décréter que rationnellement la situation est injuste et que par conséquent on doit se révolter par rapport à cela.
Un sentiment c'est une réaction émotionnelle, ce n'est pas analysé c'est ressenti et cela ne demande pas d'explication.
Logiquement l'injustice ne peut être un sentiment, sinon l'on accepte que la justice également le soit.

Dewey
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 230
Date d'inscription : 16/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum