Ocean songs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ocean songs

Message par poussbois le Jeu 21 Nov 2013 - 23:32

Bon, ça m'arrive rarement de m'énerver contre des oeuvres quelconques. J'aime mieux préserver mon énergie pour m'enthousiasmer sur ce qui m'a plu.

Par contre, j'ai un problème : à chaque fois que des gens que j'aime bien m'annonce qu'ils ont aimé un livre/film/reportage que j'ai vomi, je ne peux pas m'empêcher de lancer le débat. Non pas que je souhaite les convaincre, ni que je veuille les rabaisser, au contraire, mais pour préciser dans le cadre de cette bonne entente, mes limites du supportable.

Ocean Songs est l'oeuvre de quelqu'un qui a l'habitude que ce qui le gêne plie devant lui. Et tout ce qui ne plie pas est hostile. Si l'hostilité vient des pairs, c'est facile, il suffit de les humilier. Si l'hostilité vient d'une forme de transcendance, l'océan, il y a un bénéfice secondaire : être en lutte contre ces divinités le hausse au rang de demi-dieu, une sorte d'ersatz d'Ulysse ou de demi-Achille satisfait, finalement assez suffisant pour épater son monde dans une époque vaine, insignifiante et qu'un rien ébloui.

M. de Kersauzon donc est en lutte contre l'Océan Indien, il a une dent contre lui. De plus, l'océan Indien apporte tant d'importance à ce monsieur qu'il lui en veut particulièrement, à lui. Mais M. de Kersauzon, lui, n'a peur de rien et est prêt à lui rendre coup pour coup, et à laisser son sillage tel une balafre sur son épiderme. Zorro quoi, mais en version Guy Cotten et plus bedonnant. Comme si on avait laisser le premier rôle à un mix du Sergent Garcia promu capitaine, et de Monsieur Jourdain, ou plutôt Trissotin, j'hésite encore.

Que dire... M. de Kersauzon est un gros nombriliste qui sous prétexte de nous parler de la mer ne fait qu'une démonstration de sa souplesse vertébrale qui lui permet de pousser bien plus loin que son stigmate ombilical pour arriver jusqu'à son trou du cul et observer avec passion ce qu'il en sort... Il en sort quoi ? Rien moins qu'un oeuvre, messieurs mesdames, avec lui, lui et lui, et un peu lui sur les bords également. Et on a beau essuyer, il reste de traces de lui encore et encore.

Que dire ? Personnellement, je n'ai pas les mots.

Spinozza, solie de la PVIII, in De Deo, a écrit:Je ne doute pas qu'à tous ceux qui jugent des choses confusément et n'ont pas accoutumé de les connaître par leurs premières causes, il ne soit difficile de concevoir la Démonstration de la Proposition 7 ; ils ne distinguent pas en effet entre les modifications des substances et les substances elles-mêmes et ne savent pas comment les choses sont produites. D'où vient qu'ils forgent pour les substances l'origine qu'ils voient qu'ont les choses de la nature. Ceux qui en effet ignorent les vraies causes des choses, confondent tout et, sans aucune protestation de leur esprit, forgent aussi bien des arbres que des hommes parlants, imaginent des hommes naissant de pierres aussi bien que de liqueur séminale et des formes quelconques se changeant en d'autres également quelconques. De même aussi ceux qui confondent la nature divine avec l'humaine, attribuent facilement à Dieu les affections de l'âme humaine, surtout pendant le temps qu'ils ignorent encore comment se produisent ces affections.


Dernière édition par poussbois le Ven 22 Nov 2013 - 9:53, édité 1 fois

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ocean songs

Message par Bergame le Ven 22 Nov 2013 - 7:16

Voila un talent, que, me semble-t-il, tu nous avais caché jusqu'à présent.  

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2618
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ocean songs

Message par neopilina le Ven 22 Nov 2013 - 11:44

Bah justement, en des temps aussi indigents, un ersatz d'Ulysse, ça serait déjà pas mal, non ?    

   .

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ET Suspect, parce que Mien ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3924
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ocean songs

Message par victor.digiorgi le Ven 22 Nov 2013 - 23:41

.

Et puis on peut aimer ou détester le personnage, et si on le déteste, on peut lui donner tous les noms qu'on veut, on peut aussi aimer ou détester la solitude du marin, et si on la déteste, on peut la baptiser comme on veut de tous les noms qu'on veut.

On ne peut cependant pas contester qu'il écrit bien, le bougre.

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ocean songs

Message par poussbois le Sam 23 Nov 2013 - 10:45

C'est ça qui est le plus énervant, c'est qu'il a un certain talent. Mais ça conception de la nature en général et de l'océan m'est étrangère, pire je la trouve nuisible. Le règne d'un anthropocentrisme prétentieux qui va à l'encontre de ce que devrait être notre positionnement dans le monde. Il plaque de façon très artificielles, mais plutôt bien écrites, ses fantasmes sur une nature qui n'en demandaient pas tant.

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum