Les soubrettes

Aller en bas

Les soubrettes

Message par victor.digiorgi le Mer 23 Oct 2013 - 5:48

.

Exercice littéraire.

.


LES SOUBRETTES


-  Quoi? Il est mort d'une crise cardiaque, tu dis?

-  Oui, ma chérie! Crise cardiaque! Et hop! Terminé!

-  Ben écoute, tu dois être drôlement contente, non?

-  Ah! Ne m'en parle pas. Une vraie délivrance. Le salaud!

-  Et comment c'est arrivé ?

-  Ben je lui ai mis 12 Viagra dans le café.

-  Et puis?

-  Et puis au lieu de me faire harceler, je lui ai sauté dessus.

-  Hein ?

-  Ouais! Et je l'ai travaillé jusqu'à ce que la crise le prenne. Et voilà!

-  Ça alors!…

-  Ouais!

-  Et tu vas aller à son enterrement?

-  C'est ça, oui! Y peut toujours crever!

-  Hi! Hi! Hi!...

-  Hé! Hé! Hé!...



(Inspiré de l'affaire DSK à New-York - j'allais dire « évidemment »)


.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soubrettes

Message par Bergame le Mer 23 Oct 2013 - 9:40

Pardon de prolonger ainsi ton exercice de littérature, mais tu/vous connais(sez) le fin mot de cette histoire ? Je trouve ça assez fascinant. Evidemment, on ne saura jamais exactement ce qui s'est passé, mais l'histoire, telle qu'elle a été du moins reconstruite par le procès, serait celle-ci (je la relate de mémoire, dans ses grandes lignes) : La soubrette, donc, entre dans la chambre au moment où M. Le Comte est dans sa salle de bain. Je crois me souvenir qu'il est un peu en retard par rapport à l'heure à laquelle il devait laisser la chambre, et la soubrette fait une erreur en pénétrant dans la chambre à un moment où le client y est encore présent (erreur, disons-le, difficilement pardonnable dans un hôtel de ce standing). Toujours est-il que M. le Comte sort de la salle de bain, surprend la soubrette dans sa chambre, et voit là une opportunité. Il ferme le verrou, use sans doute de son autorité et de la situation, force un peu la pauvrette qui, apparemment, finit tout de même par se laisser faire. Puis, le labeur accompli, elle laisse M. le Comte finir de se préparer. Ce que fait effectivement M. le Comte, qui quitte la chambre quelques minutes plus tard, en route pour l'aéroport. Alors la soubrette revient dans la chambre. Et qu'y trouve-t-elle ? Rien. Rien sur le bureau, rien sur le guéridon, rien sur la tête de lit. Pas le moindre petit billet en guise de remerciement, de pourboire, de reconnaissance, à tout le moins, du service rendu. Soit que le rapiat n'ait pas été pleinement satisfait de la prestation, soit qu'il ait considéré que le service était compris dans la note, soit que, légèrement retardé par cette péripétie, il ait ensuite été trop pressé pour penser à remercier une femme de ménage (il a tout de même aussi oublié un téléphone), soit même, pourquoi pas, qu'il ait considéré qu'après tout, il avait déjà fait suffisamment pour cette jeune femme en lui faisant l'offrande, pour quelques instants, de certains de ses attributs les plus précieux, il ne laisse rien derrière lui. Et c'est que la pauvrette se sent salie, avilie. C'est qu'elle comprend qu'on a abusé d'elle. Apparemment, elle sort de la chambre bouleversée, et s'effondre en pleurs.
Et je ne suis absolument pas cynique en relatant cela : Son comportement me semble parfaitement compréhensible. Mais vraiment, je trouve cela assez fascinant.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 3231
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soubrettes

Message par poussbois le Mer 23 Oct 2013 - 10:59

moi j'y serais allé à l'enterrement...

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soubrettes

Message par victor.digiorgi le Mer 23 Oct 2013 - 15:49

.

L'affaire Polanski aussi, elle est fascinante ...

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soubrettes

Message par Bergame le Mer 23 Oct 2013 - 19:40

Ah ? Non, là, je ne vois pas.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 3231
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soubrettes

Message par victor.digiorgi le Mer 23 Oct 2013 - 20:33

.

C'est le véritable cinéma qui s'est joué avec toutes ces tentatives d'extradition vers les États-Unis et autre arrestation en Suisse, avec à la clé une affaire pas aussi jolie jolie qu'on aurait voulu le penser dans les milieux intellectuels, les mêmes qui étaient montés à la défense de DSK, comme par hasard, et avec en plus la remise en lumière sous les feux de la rampe de cette pauvre gamine alcoolisée ou droguée puis abusée « avec son consentement ». mais devenue adulte depuis et qui avait surtout envie d'oublier tout ça ...

C'est la fascination exercée par la médiocrité, quoi.

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soubrettes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum