Vos livres.

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Vos livres.

Message par neopilina le Sam 19 Oct - 18:51

Bon, pour commencer, " Lorsque les Dieux faisaient l'Homme " de Jean Bottéro et Samuel Noah Kramer, la somme en français de la mythologie mésopotamienne/babylonienne/akkadienne, un bras !, l'Iliade, traduction d'Eugène Lasserre ( Constamment rééditée, avec dossier chez G.F. ), dés que tu l'ouvres, tu prends le souffle épique dans la tronche, le Héros tient la grande forme, l'hybris aussi ( ... ), l'Odyssée, traduction de Victor Bérard, qui nous montre bien à quel point cette oeuvre est bidouillée, mal ficelée, etc. Le dépaysement des péripéties dans la Mer du Couchant est impeccable. J'ai relu cette partie des milliers de fois. On le sait, je pourrais parler de cette oeuvre sans fin. L'Iliade se prête parfaitement au découpage alexandrin, très exactement comme les séquences d'un film, l'Odyssée, pas du tout. " Mythes de la Grèce archaïque " de Thimoty Ganz, c'est simple, la somme dans le domaine, puisqu'après la période archaïque, rien de neuf, c'est aussi un outil universitaire, et l'autre bras !

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4944
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos livres.

Message par Bergame le Sam 19 Oct - 20:26

Ah que voila une bonne initiative. Effectivement, ça manquait.
"L'Etranger" de Camus, "Le Loup des Steppes" de H.Hesse, et Les "Contes Cruels" de Villiers de l'Isle Adam ; les livres de mon adolescence.
"Psychologie Sociale des Relations à Autrui" de Moscovici, "Sagesse et Illusions de la Philosophie" de Piaget ; pour l'influence de la psychologie.
"Le Savant et le Politique" de Weber, "Raison et Légitimité" de Habermas ; les deux livres à l'origine de ma thèse.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 3304
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos livres.

Message par neopilina le Sam 19 Oct - 22:13

Pour Hésiode, je reviens à Mazon aux Belles Lettres. Lire la Théogonie en préparant le texte grâce au travail critique de Mazon : la lecture sans les quatre interpolations majeures, entourées au crayon de papier, de 687 à 712, de 736 à 819, de 820 à 880, et la " fin ", de 965 à 1022, d'une autre main, restitue toute la puissance, l'unité, la cohérence, du poème. Ces interpolations disloquent littéralement la Théogonie, en brisent l'élan, l'allongent, diluent le style d'Hésiode, l'épisode avec Typhée consterne le premier non-helléniste venu, etc. J'ai recopié à la main cette version expurgée ! On la redécouvre vraiment ainsi.
Pour la Métaphysique d'Aristote, bien sûr la major de Jean Tricot chez Vrin. Unanimement saluée, Tricot a eu ses détracteurs, mais pas sur ce travail, alors que des chercheurs travaillent aujourd'hui sur certains livres de la Métaphysique. C'est son grand oeuvre, et il le savait. Mais ça coute encore un bras, Laughing .

Un petit truc qui a bouleversé ma vie de lecteur : le post-it. T'as beau annoter dans les marges, etc, pour retrouver une note, c'est galère, mais plus maintenant, grâce aux post-its. J'ai relu certains livres rien que pour les hérisser de post-its. Ce petit truc m'a sauvé un nombre incalculable de fois. Le jour où on entame sa première lecture de la " Critique de la raison pure " de Kant, par exemple, je conseille très très vivement le truc, a posteriori on peut se mordre les doigts pour de bon si on ne le fait pas.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4944
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos livres.

Message par hks le Lun 21 Oct - 11:29

Je demanderais bien quels sont les livres qui vous hantent ? Quelques  livres  me hantent . Je parle d' oeuvres littéraires. Certains livres dans d'autres domaines m'obsèdent, me préoccupent, m' interrogent constamment  mais je ne dirais pas qu'ils  me hantent
Comme un fantôme hante.
je ne vais pas me défausser:
L' aveuglement de Saramango
et les bienveillantes de Littel
avatar
hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 6904
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos livres.

Message par neopilina le Lun 21 Oct - 12:00

Mmmmmmmmmh, " Les bienveillantes " de Litell. Outre l'outrage fait aux Déesses.
J'ai refusé de lire ce " livre ".
Premièrement parce que je sais peu ou prou, historiquement, tout ce qui s'y dit. Depuis la Chute du Mur, le travail d'histoire a repris là-bas, Europe centrale et orientale, là où il en été resté : 1945.
Deuxièmement, je ne lis plus de littérature depuis des lustres, et pour me faire déroger à ce précieux gain de temps, il faut au moins un pied de biche.
Troisièmement. Ce livre est vénéneux, il réussit a sentir mauvais à travers tout ce que j'ai pu ici ou là lire sur lui. " Les bienveillantes " ? Allons, allons, il fallait dire les Complaisantes. Le Portrait de cet Aristocrate romantique, je le vois d'ici, c'est amplement suffisant.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4944
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos livres.

Message par hks le Lun 21 Oct - 17:10

Il est vrai qu'il y a des pours et des contres....bref puisque tu ne l' as pas lu .
Je n'ai pas dit que j' ai aimé, j' ai dit qu'il me hantait.
J' ai pu mettre en comparaison avec deux autres livres: Kapput de Malaparte et "vies et destins" de Grossman.
Kaputt,  je l'ai lu plusieurs fois ( un des très rares livres que j' ai lu plusieurs fois ). Mais je vais cesser sur  ce sujet .
avatar
hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 6904
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos livres.

Message par neopilina le Lun 21 Oct - 17:26

Tu prends ça trop à coeur hks. Loin de moi l'idée de critiquer les lecteurs. Même Klarsfeld père ne savait pas trop sur quel pied danser avec ce livre. Et justement, c'est un cas où on peut très précisément dire " hanter ".
Cordialement, pc  .

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4944
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos livres.

Message par poussbois le Lun 21 Oct - 20:10

Aucun livre en particulier, mais des auteurs :

Oscar Wilde et Bradbury très tôt
Kipling, Tournier et Bukowski quand j'étais ado
Paul Auster, Irving, anaïs Nin et autre littérature érotique, post ado
Melville, G. G. Marquez, Mutis jeune adulte
Dagerman, Paasilina, Rulfo...

J'arrête, j'en oublie certainement et parmi les meilleurs. Gogol que je lis encore, le théâtre de Tchekov, des russes, des Allemands, c'est impossible de dire ceux qui m'ont le plus marqué.


Ou alors un seul livre que je relis régulièrement, la bible.

Les 10 livres que j’emmènerais sur une île déserte (mais c'est tellement classique qu'on se recouperait certainement sur de nombreux ouvrages) :

La Bible donc
Moby Dick de Melville bien sûr
100 ans de solitude de GG Marquez évidemment
Les boutiques de cannelles de Schultz
Les voyages de Gulliver de Swift
La vie très horrifique du grand Gargantua, père de Pantagruel, jadis composée par M. Alcofribas abstracteur de quintessence. Livre plein de Pantagruélisme. Ou l'un des livres contant les horribles exploits de son descendant, voire tous si dans un délire Pantagruélique je me prenais à ne respecter aucune règle établie pour brider mon désir et mon plaisir...
l'Ethique de Spinoza
Phèdre de Platon
Les chroniques martiennes de Bradbury
Nouvelles de Patersbourg de Gogol, au moins pour lire et relire la perspective Nevsky.

Ha oui, et puis tous mes enregistrements de l'UP de Onfray Wink

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos livres.

Message par neopilina le Lun 21 Oct - 20:51

J'avais une excellente édition critique de l'Ancien Testament. Je ne l'ai plus depuis de très nombreuses années. Ce texte, et l'apparat, m'ont de nombreuses fois fait cruellement défaut. Je ne me souviens plus des références, et la prochaine " Schenker ", référence mondiale pour ce Texte majeur, sera publiée en 2015. perplexe  .

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4944
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos livres.

Message par hks le Lun 21 Oct - 21:19

cher neo

à neo
Tu prends ça trop à coeur hks
non mais relis toi un peu ... tu n'as pas lu  ce livre et tu en parles comme si tu l'avais lu. Je me souviens de Finkelkraut montant au créneau contre Kusturica (undergrund) alors qu'il n'avait pas vu le film. Finkelkraut a le sang chaud ... et puis il se reprend.
Non mais à part ça je t'aime bien néo ...je n'en fais pas un drame.

Toi même tempête contre ceux qui affirment sur Sade sans l'avoir lu !!!!
Alors ?
avatar
hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 6904
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos livres.

Message par neopilina le Lun 21 Oct - 21:38

Cher hks,

Tu as raison. Mais ce livre a sa sortie a fait beaucoup de bruit, de telle sorte qu'on a pu beaucoup lire sur ce livre, sans l'avoir lu. Et donc, effectivement, eut égard, à ce que j'ai pu lire, j'ai reniflé, à tort ou à raison, ce que j'ai dit. Je rappelle que ce qui a choqué c'est au moins la façon d'aborder ces horreurs que celles-ci. On commence seulement à savoir depuis plusieurs années quoi et comment ça s'est passé de ce coté là pendant la seconde guerre mondiale alors que sur les autres " théâtres ", on dispose de travaux considérables, et ce à cause du Mur.
Comme je me documente prioritairement via sciences humaines, l'histoire présentement, et comme j'ai fait l'impasse sur la littérature, et ben, pour ce livre, ça faisait beaucoup ...
Voilà mon ami !   .

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4944
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos livres.

Message par hks le Lun 21 Oct - 22:31

à neo


Moi je ne l'ai pas lu tout de suite. J 'aurais pu mais ça n'a pas été le cas. J' essaie de me souvenir. C'est peut être pas mon fils qui l'avait lu. Je l'ai lu alors que la polémique était très retombée.
Polémique que sur le coup je ne comprenais pas n 'ayant pas lu le livre.Il faut bien voir ça . Donc la polémique largement passée je n' en avait plus de mémoire quand je l'ai lu. Je l'ai lu sans plus trop savoir ni les louanges ni les critiques.
Le roman ne m'est pas apparu complaisant.
Du point de vue éthique ( responsabilité ) je n'ai rien vu de discernable.
D'un point de vue littéraire, il y a quelque faiblesse. On l' a comparé à Tolstoi ..moi Tostoï je lui vois aussi des faiblesses.
Maintenant pour la hantise.
La littérature ( le roman ) a une vertu. Le roman travaille l'imaginaire. Le document d 'archives, le compte rendu historique ne travaillent pas tant l' imaginaire.
On peut faire le procès de la littérature. Il y a eu des périodes iconoclaste  dans l' histoire de l' humanité. On ne représente pas le divin.
Sur le fond il avait une critique de cet ordre là.
avatar
hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 6904
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos livres.

Message par poussbois le Mar 22 Oct - 8:35

neopilina a écrit:J'avais une excellente édition critique de l'Ancien Testament. Je ne l'ai plus depuis de très nombreuses années. Ce texte, et l'apparat, m'ont de nombreuses fois fait cruellement défaut. Je ne me souviens plus des références, et la prochaine " Schenker ", référence mondiale pour ce Texte majeur, sera publiée en 2015.  perplexe  .
Je travaille principalement sur la TOB. C'est sérieux, posé et les récupérations sont pour la plupart évitées. Mais je me fais plaisir sur internet à aller chercher diverses traductions chez les évangélistes et autres prosélytes. Très instructif également et intéressant de voir l'évolution de ce texte selon le contexte.

La nuit aidant, je me suis rendu compte des deux oublis impardonnables de ma liste ci-dessus : Camus, bien sûr, cité par Bergame, et puis Maupassant... je me couvre la tête de cendre en signe de contrition...

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos livres.

Message par neopilina le Mar 22 Oct - 9:30

Pour l'édition du texte hébreu, de l'A.T., T.O.B. reprend explicitement celui de la B.H.S. dit " Schenker ", et en propose sa traduction.
On voit vraiment ma préférence affective pour les textes anciens. Le Nouveau Testament, élément culturel parfaitement présent chez moi, grand-père ayant fait son séminaire, j'ai fais tout le parcours, catéchisme, communions, messes, enfants de choeur, etc, si on me le demande je prépare volontiers un livret pour un mariage, un enterrement, ne me travaille pas au corps comme les textes anciens, j'ai un instinct, une sensibilité, pour leur " consistance ". Le psychiatre parlera volontiers de " nostalgie pour l'état de synthèse maximal ", celui-là même qui sépare l'Achille de l'Iliade et l'Ulysse de l'Odyssée, et l'A.T. du N.T. Les seconds sont deux possibilités majeures, intrinsèques, des premiers. Mer du Couchant ou Enfer, Parcours du Bouddha, etc, il faut bien en passer par " Là ".

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4944
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos livres.

Message par Courtial le Mar 22 Oct - 16:37

Bergame a écrit:"Le Savant et le Politique" de Weber,
J'en profite pour t'interviouver sur Weber, auteur que je connais très mal (j'ai lu plusieurs trucs sur lui, mais fort peu de lui).
J'ai vu dans ma dernière visite en librairie une édition récente du Savant et le Politique. J'ai un peu été surpris en feuilletant, cela ne ressemble pas à l'édition Plon que j'ai lue, je ne sais pas si tu vois de laquelle je parle. J'ai aussi une édition (j'ai la flemme de chercher maintenant) de l'Ethique protestante.... qui me fait la même impression : texte sans queue ni tête, faux bouquin.
D'où la question : c'est Weber qui est comme ça, ou alors c'est l'édition française de ses textes qui est une vraie catastrophe ? Ou seulement moi pas à la page ?
Si tu peux nous faire un petit topo, avec des conseils précis ... ? (Et à la portée du peuple, si possible. Je ne doute pas qu'il y ait des éditions universitaires excellentes et absolument hors de prix, hein...).

Pour les livres culte, je mettrais bien Le monde d'hier, de Zweig. D'autres choses de lui, sans doute, comme les Heures étoilées de l'humanité, (qui justifient à elles seules d'apprendre le boche, si l'on en n'en avait pas eu l'idée avant )mais surtout Le Monde d'hier.
Mais sur une île déserte (la question n'est pas tout à fait celle-là, je l'ai bien compris), je prendrais plutôt Les Misérables.
Très important pour moi.

Courtial
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2004
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos livres.

Message par victor.digiorgi le Mar 22 Oct - 16:56

.

Tiens ! Coïncidence : je suis dans Zweig en ce moment, avec « Brûlant secret ».

Stephan Zweig m'a d'ailleurs permis de me rendre compte de façon inattendue que j'étais entré sans le savoir dans la phase sénile de mon existence. En effet, il y a deux semaines, je trouve un Zweig qui me semble intéressant, à savoir « Le joueur d'échecs », je me le procure et je me mets à le lire. Et, que je le crois ou non, mais ce n'est qu'à l'avant dernière page que je m'aperçois que ce livre, je l'avais déjà lu il y a trente ou quarante ans !

.


Dernière édition par victor.digiorgi le Mar 22 Oct - 17:29, édité 1 fois

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos livres.

Message par hks le Mar 22 Oct - 17:21

J' ai lu une très méchante critique de Zweig dans la revue BooKs.( critique probablement excessive ). Je ne me prononce pas sur Zweig, je l'ai pas lu.
http://www.books.fr/litterature-et-arts/zweig-ce-pepsi-de-la-littrature/
avatar
hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 6904
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos livres.

Message par victor.digiorgi le Mar 22 Oct - 17:35

.

Pour ma part, j'ai toujours été fasciné, voire charmé par les écrivains suicidés ...

Il y a quelque chose de l'éthique de Zarathoustra, chez ces auteurs ...

.

DE LA MORT VOLONTAIRE

Il y en a beaucoup qui meurent trop tard et quelques-uns qui meurent
trop tot. La doctrine qui dit: "Meurs a temps!" semble encore etrange.

Meurs a temps: voila ce qu'enseigne Zarathoustra.

Il est vrai que celui qui n'a jamais vecu a temps ne saurait mourir a
temps. Qu'il ne soit donc jamais ne! - Voila ce que je conseille aux
superflus.

Mais les superflus eux-memes font les importants avec leur mort, et la
noix la plus creuse pretend etre cassee.

Ils accordent tous de l'importance a la mort: mais pour eux la mort
n'est pas encore une fete. Les hommes ne savent point encore comment
on consacre les plus belles fetes.

Je vous montre la mort qui consacre, la mort qui, pour les vivants,
devient un aiguillon et une promesse.

L'accomplisseur meurt de _sa_ mort, victorieux, entoure de ceux qui
esperent et qui promettent.

C'est ainsi qu'il faudrait apprendre a mourir; et il ne devrait pas y
avoir de fete, sans qu'un tel mourant ne sanctifie les serments des
vivants!

Mourir ainsi est la meilleure chose; mais la seconde est celle-ci:
mourir au combat et repandre une grande ame.

Mais haie tant par le combattant que par le victorieux et votre mort
grimacante qui s'avance en rampant, comme un voleur - et qui pourtant
vient en maitre.

Je vous fait l'eloge de ma mort, de la mort volontaire, qui me vient
puisque _je_ veux.

Et quand voudrais-je? - Celui qui a un but et un heritier, veut pour
but et heritier la mort a temps.

Et, par respect pour le but et l'heritier, il ne suspendra plus de
couronnes fanees dans le sanctuaire de la vie.

En verite, je ne veux pas ressembler aux cordiers: ils tirent leur fils
en longueur et vont eux-memes toujours en arriere.

Il y en a aussi qui deviennent trop vieux pour leurs verites et leurs
victoires; une bouche edentee n'as plus droit a toutes les verites.

Et tous ceux qui cherchent la gloire doivent au bon moment prendre
conge de l'honneur, et exercer l'art difficile de s'en aller a temps.

Il faut cesser de se faire manger, au moment ou l'on vous trouve le
plus de gout: ceux-la le savent qui veulent etre aimes longtemps.

Il y a bien aussi des pommes aigres dont la destinee est d'attendre
jusqu'au dernier jour de l'automne. Et elles deviennent en meme temps
mures jaunes et ridees.

Chez les uns le coeur vieillit d'abord, chez d'autres l'esprit. Et
quelques-uns sont vieux dans leur jeunesse: mais quand on est jeune
tres tard, on reste jeune tres longtemps.

Il y en a qui manquent leur vie: un ver venimeux leur ronge le coeur.
Qu'ils tachent au moins de mieux reussir dans leur mort.

Il y en a qui ne prennent jamais de saveur, ils pourrissent deja en
ete. C'est la lachete qui les retient a leur branche.

Il y en a beaucoup trop qui vivent et trop longtemps ils restent
suspendus a leur branche. Qu'une tempete vienne et secoue de l'arbre
tout ce qui est pourri et mange par le ver?

Viennent les predicateurs de la mort _rapide!_ Ce seraient eux les
vraies tempetes qui secoueraient l'arbre de la vie! Mais je n'entends
precher que la mort lente et la patience avec tout ce qui est
"terrestre".

Helas! vous prechez la patience avec ce qui est terrestre? C'est le
terrestre qui a trop de patience avec vous, blasphemateurs!

En verite, il est mort trop tot, cet Hebreu qu'honorent les
predicateurs de la mort lente, et pour un grand nombre, depuis, ce fut
une fatalite qu'il mourut trop tot.

Il ne connaissait encore que les larmes et la tristesse de l'Hebreu,
ainsi que la haine des bons et des justes, - cet Hebreu Jesus: et
voici que le desir de la mort le saisit a l'improviste.

Pourquoi n'est-il pas reste au desert, loin des bons et des justes!
Peut-etre aurait-il appris a vivre et a aimer la terre - et aussi le
rire!

Croyez-m'en, mes freres! Il est mort trop tot; il aurait lui-meme
retracte sa doctrine, s'il avait vecu jusqu'a mon age! Il etait assez
noble pour se retracter!

Mais il n'etait pas encore mur. L'amour du jeune homme manque de
maturite, voila pourquoi il hait les hommes et la terre. Chez lui
l'ame et les ailes de la pensee sont encore liees et pesantes.

Mais il y a de l'enfant dans l'homme plus que dans le jeune homme, et
moins de tristesse: l'homme comprend mieux la mort et la vie.

Libre pour la mort et libre dans la mort, divin negateur, s'il n'est
plus temps d'affirmer: ainsi il comprend la vie et la mort.

Que votre mort ne soit pas un blaspheme sur l'homme et la terre, o mes
amis: telle est la grace que j'implore du miel de votre ame.

Que dans votre agonie votre esprit et votre vertu jettent encore une
derniere lueur, comme la rougeur du couchant enflamme la terre: si non,
votre mort vous aura mal reussi.

C'est ainsi que je veux mourir moi-meme, afin que vous aimiez davantage
la terre a cause de moi, o mes amis; et je veux revenir a la terre pour
que je retrouve mon repos en celle qui m'a engendre.

En verite, Zarathoustra avait un but, il a lance sa balle; maintenant,
o mes amis, vous heritez de mon but, c'est a vous que je lance la balle
doree.

Plus que toute autre chose, j'aime a vous voir lancer la balle doree, o
mes amis! Et c'est pourquoi je demeure encore un peu sur la terre:
pardonnez-le-moi!

Ainsi parlait Zarathoustra.


.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos livres.

Message par hks le Mar 22 Oct - 17:41

Pour ma part, j'ai toujours été fasciné, voire charmé par les écrivains suicidés ...
ça me fait passer toute envie de faire du charme.
avatar
hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 6904
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos livres.

Message par victor.digiorgi le Mar 22 Oct - 17:42


_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos livres.

Message par victor.digiorgi le Mar 22 Oct - 17:43

hks a écrit:
Pour ma part, j'ai toujours été fasciné, voire charmé par les écrivains suicidés ...
ça me fait passer toute envie de faire du charme.
Pourquoi ? Tu es écrivain ?

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos livres.

Message par poussbois le Mar 22 Oct - 18:03

Le suicide est un echec alors que la création littéraire est une réussite.

Neruda ne s'est pas suicidé, Zweig oui.

Et on est tous des écrivains, de même que nous sommes tous des juifs allemands, ou des Berliners.

Ps : dans ta liste Wiki, il y en a tout de même quelques-uns qui auraient dû se suicider plus tôt, si possible avant d'écrire.

PS2 : Ho ! et voila, outre que cette liste est dramatiquement courte et incomplète, ces abrutis ont de plus oublié un des rares écrivains dont le suicide a été une réussite et du niveau d'une création littéraire avec un réel scenario dont les protagonistes ont été les prisonniers. Je vous laisse chercher un peu... Au final, ne sont retenus que les suicides romantiques, les plus vains.


Dernière édition par poussbois le Mar 22 Oct - 18:18, édité 2 fois
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos livres.

Message par victor.digiorgi le Mar 22 Oct - 18:11

Tout ça posé, ce n'est pas parce qu'ils se sont suicidés que j'aime les auteurs suivants, mais parce que je trouve qu'ils écrivaient bien. Leur suicide ajoute cependant une dimension tragique qui peut avoir un peu échappé à la lecture de leur œuvre. Ou qui n'y était pas, à ce moment, c'est possible aussi ...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hubert_Aquin

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nelly_Arcan

http://fr.wikipedia.org/wiki/Walter_Benjamin

http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Bernanos

http://fr.wikipedia.org/wiki/Guy_Debord

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gilles_Deleuze

http://fr.wikipedia.org/wiki/Romain_Gary

http://en.wikipedia.org/wiki/Émile_Ajar

Digression, à propos de Romain Gary et Émile Ajar, mais tout le monde le sait, il est « amusant » de penser que ces deux Prix Goncourt (ce prix ne peut être attribué qu'une seule fois dans la vie d'un auteur) se sont suicidés tous les deux de la même balle dans la tête ...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ernest_Hemingway

http://fr.wikipedia.org/wiki/Arthur_Koestler

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sarah_Kofman

http://fr.wikipedia.org/wiki/Franco_Lucentini

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gérard_de_Nerval

http://fr.wikipedia.org/wiki/Virginia_Woolf

http://fr.wikipedia.org/wiki/Stefan_Zweig

-------------
-------------
-------------

Digression à propos de ce fil de discussion, intitulé « vos livres ». Cela me fait penser à la question de savoir quel livre vous emporteriez avec vous sur un île déserte, si vous ne pouviez en emporter qu'un.

C'est comme lorsqu'on demande à un enfant « Qui tu préfères ? Ton papa ou ta maman ? »

Bien sûr qu'il y a des enfants qui préfèrent l'un plutôt que l'autre, mais les autres enfants ? Ceux qui aiment autant leur papa que leur maman ? Qu'est-ce qu'ils répondent ?

Pareil pour les livres. Je me demande non seulement comment on peut s'accommoder de la question DU livre préféré entre tous, mais comment on peut procéder à un choix sélectif en relevant les douze ou quinze livres qu'on serait sommé de choisir entre tous ...

Mais la question est réglée, aujourd'hui, car avec la technologie actuelle, il est possible d'emporter en un seul volume plus petit et moins lourd qu'un seul petit livre de poche TOUS les livres ayant contribué à construire notre personnalité.

Qu'on s'le dise ...

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos livres.

Message par poussbois le Mar 22 Oct - 18:14

Pas tragique, romantique pour la plupart, cf. pitoyable...

Bravo pour Gary/Ajar, je n'avais jamais entendu la vanne. Ca me plait beaucoup. Un pur romantique, lui aussi mais qui était suffisamment conscient pour en revendiquer le côté suranné.

Pour les 10 livres sur une île déserte, je revendique : quels sont les livres dont tu auras du mal à te lasser ? intéressant.
Et tu n'as pas répondu à ma petite énigme.


Et pour finir, comme je suis de mauvaise humeur : tu fais un contre-sens étonnant pour un lecteur assidu du post-dit sur le texte de Nietzsche. Meurt à temps, c'est le contraire du suicide, c'est accepter son destin. La mort volontaire, c'est le volonté, l'acte volontaire, la décision active de vouloir ce destin, pas d'accélérer les choses d'une mauvaise petite balle, pas de mourir à contre-temps.
En fait, tu fais la même lecture de Nietzsche que mes filles qui ont, elles, l'excuse de l'adolescence.cool-1614...

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos livres.

Message par hks le Mar 22 Oct - 18:38

Qui ici à lu" la vie devant soi "?
avatar
hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 6904
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos livres.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum