SOS SUICIDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SOS SUICIDE

Message par victor.digiorgi le Jeu 10 Oct 2013 - 20:59

.


(Exercice littéraire)

.



SOS SUICIDE



Toc-toc-toc...

Oui! Qui c'est ?

C'est SOS suicide.

Qui ?

SOS suicide.

Ha, oui. J'arrive, j'arrive... Bonjour messieurs. Entrez, entrez.

Bonjour monsieur.
Bonjour monsieur.

Eh bien messieurs je suis vraiment content de vous voir, vraiment... Je vous offre quelque chose? Un petit café?

Non, merci.
Non, merci.

Une bière?

Euh, non, merci, non... Nous ne resterons pas longtemps.
Non, merci, sans façon.

Et qu'est-ce qui vous amène chez moi, messieurs ?

Nous venons pour vous aider...

Ah d'accord! C'est bien, ça! Ah c'est très bien.

Nous voulons savoir si vous êtes encore aussi désespéré que tout à l'heure au téléphone ou
si votre moral va mieux. Nous sommes venus pour vous venir en aide au cas où vous en auriez besoin.


Ah, je vois. C'est une sorte de secours psychologique que vous venez m'apporter, quoi ?

Euh... Oui, c'est ça, un secours psychologique.

Vous voulez me remonter le moral, en somme ?

Oui et non, parce que vous avez l'air bien, comme ça, à première vue, mais tout à l'heure, au téléphone, vous aviez l'air désespéré. C'est bien vous qui nous avez appelés il y a une heure pour nous dire que vous vouliez vous suicider, oui ou non ?

Oui, c'est bien moi ! Mais il y a une heure, oui, j'étais dégoûté de tout. Vraiment. J'étais au bout du rouleau. Carrément. Alors je vous ai appelé. Mais après cinq minutes, je me suis senti mieux. C'est le fait de vous parler, je crois. Je n'étais pas si désespéré que ça, en fin de compte. C'était l'effet de je ne sais pas quoi. Trop de café, peut-être. Ou trop de bière. Ou alors pas assez. Je n'en sais rien. Mais ça m'a passé maintenant, et je suis content de vous voir! Merci, messieurs. Merci mille fois!

Alors vous ne voulez plus vous suicider?

Ah non!

Et voilà... ça recommence! ...

Quoi, ça recommence? C'est quoi qui recommence?

On fait tout pour secourir les gens, et voilà...

Quoi, voilà?

C'est toujours pareil... Ah j'te jure... On n'a vraiment pas de chance, tu sais...

Qu'est-ce que vous voulez dire, là, que vous n'avez pas de chance, que ça recommence ?

Je vous en prie, monsieur, n'en rajoutez pas, nous avons assez de soucis comme ça...

Qu'est-ce que vous racontez? J'comprend pas...

Monsieur, je vous en prie, ne nous compliquez pas la tâche inutilement. Vous nous avez demandé de l'aide, alors nous vous apportons de l'aide. Restez tranquille.

Hé! Ho! Qu'est-ce que c'est que ce revolver? Vous êtes fous ou quoi? Qu'est-ce que vous foutez?

J'le tiens, vas-y!

Lâchez-moaaaaa! Arrêteeeeeez! Au secours ! Au secououours!

PAN !

Aaaaaaaaah!... Ahhh!... Au secououours!

Hé, tu lui as troué l'oreille pas plus, vise bien la tête, vise bien.

Au se

PAN !  PAN !  PAN !

arrrhhhhh ...

Ah! C'est bon, il a son compte, là! Ça va!...

♪ au clair de la lune ♫ mon ami pierrot ♪ au clair de la lune ♫ mon a...
On m'appelle sur mon portable, attends, je réponds...
♪ clair de la lune ♫ mon ami...
SOS suicide, j'écoute...


.


Tentative (entre autres) de rendre service à des acteurs de théâtre en mettant en évidence en couleur la partie de chacun, pour leur éviter de le faire avec des marqueurs comme ils le font souvent en catastrophe juste avant les répétitions.


.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS SUICIDE

Message par Aldo le Sam 12 Oct 2013 - 4:02

Variante à deux balles...

...

C'est toujours pareil... Ah j'te jure... On n'a vraiment pas de chance, tu sais...

Qu'est-ce que vous voulez dire, là, que vous n'avez pas de chance, que ça recommence ?

Je vous en prie, monsieur, n'en rajoutez pas, nous avons assez de soucis comme ça...

Qu'est-ce que vous racontez? J'comprend pas...

Monsieur, nous compliquez pas la tâche. Vous vous rendez pas compte. C'est perturbant de se déplacer sans cesse pour aider les gens et de s'apercevoir que, finalement, personne n'a envie de mourir. On se sent inutiles, voilà !

Allez allez, quand même... puisque je vous dis que c'est grâce à vous au téléphone que j'ai changé d'avis.

Ah, je vois bien que vous dites ça pour faire plaisir, c'est gentil mais bon... on est des parasites, voilà, et puis c'est tout. Tenez moi ça fait sept ans que je fais ce métier, ben j'ai jamais réussi à placer le truc qu'on nous avait fait apprendre par cœur sur les avantages de la vie... avouez que si ça, c'est pas déprimant ! C'était pourtant drôlement bien fait.

Vous laissez pas aller, mon vieux (silence) ah tiens, je me sens pas bien de nouveau, ces atroces pensées suicidaires me reprennent... Dites-moi, je vous prie, dites-moi en quoi la vie est supérieure à la mort... ah ça va pas du tout là.

Je euh... je je... merde c'est pas possible, j'ai oublié ! (s'adressant à son collègue) : tu t'en souviens Émile ?

Le... le truc ? Ben euh, je j'avoue... mince alors, c'est con quand même !

C'est pas vrai, en plus d'avoir jamais convaincu personne... et le jour où on doit le faire, on sait plus quoi dire.

Tais-toi, ça me rend malade.

Dites les gars, sans vous commander, il est quatre heures du matin, là...

Ah l'autre... t'as vu Émile, on vient le sauver ; t'as vu comment il nous parle ?

Me trouble pas, je cherche... bon dieu, c'était quoi déjà ?

(s'adressant à l'ex-suicidaire) T'as vu ce que t'as fait, salopard ? T'as vu dans quel état t'as mis Émile ? Pauvre cloche, emmerdeur.

(s'ensuit une bagarre générale)

- "Pan !"

Qu'est-ce que c'est que ça encore... un coup de feu !

Ça doit être le type d'en face.

Dites, j'ai un doute. C'est bien vous qui nous avez appelé hein ?

Mais oui mon vieux, vous inquiétez pas, c'est moi. Mon voisin était suicidaire aussi, voilà tout. Paix à son âme.

Ah bon merci, j'aime mieux ça. Et excusez pour les coups hein, on est sur les nerfs vous savez.

Oublions ça, ça arrive. Allez les gars, ce coup-ci, je tombe de sommeil.

Merci monsieur, et encore nos excuses pour le dérangement... tu viens Émile ?

J'arrive... allez m'sieur, à le revoyure !

Au plaisir.

Aldo
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 26/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS SUICIDE

Message par victor.digiorgi le Dim 13 Oct 2013 - 16:44

Aldo a écrit:Variante à deux balles...
J'ai beau compter et recompter, je vois une variante à une seule balle ...

Mais avec plusse de pensées qui se pensent elles-mêmes.

Avec plusse de filozoofi, quoi ...

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS SUICIDE

Message par Aldo le Mer 16 Oct 2013 - 3:37

victor.digiorgi a écrit:J'ai beau compter et recompter, je vois une variante à une seule balle ...
Un seul impact, deux trous de balles, le mystère reste entier.

Aldo
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 26/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS SUICIDE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum