Maman ! ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maman ! ...

Message par victor.digiorgi le Ven 4 Oct 2013 - 1:30

.

LE PREMIER MOT
Considération très élémentaire sur le déterminisme
____________________


Peu après leur naissance, les nourrissons font tous le même mouvement d'aspiration répétée avec leurs lèvres lorsque l'heure de la tétée ou du biberon approche. Ce mouvement fait un bruit caractéristique ressemblant fort à « miam-miam », mais en aspiration. Le bruit cesse évidemment dès que la mère enfourne le téton de son sein ou la tétine du biberon dans la bouche de son enfant, qui se met à aspirer avidement le lait dont il cherche à se rassasier.

Ce « miam-miam » pourrait bien être la cause du premier mot prononcé par tous les humains du monde, à savoir le mot « maman ».

Fort de cette hypothèse, chacun peut partir à la recherche de ce mot dans le plus grand nombre de langues possible d'être explorée à cette fin, ce qui permet d'établir la liste suivante sur les façons de prononcer ce mot par langue et par pays :

---------

Albanais : mëmë
Arabe (Arabie) : yema
Arabe (Algérie) : yemma
Azéri (azeirbadjanais) : mama
Bosniaque : mama
Bulgare : mama
Croate : mama
Néerlandais : mama, mamma, mammie
Anglais : mommy, mummy,
Estonien : ema
Finlandais : emä
Français : maman, manman,
Allemand : mama, mami
Grec : μάνα , prononciation = mama
Hébreu : prononciation = aêm'm
Hongrois : mama
Italien : mamma
Lativien : mama, maina
Persan : mâmân
Polonais : mama
Portugais : mae
Roumain : mama
Russe : mama
Serbe : mama
Slovaque : mama
Espagnol : mama
Suédois : mamma
Turc : ana
Ukrainien : mama
Yiddish : mame
Norvégien : mamma
Sanskrit : ambaa, ambaalaa,
Népalais : aamaa
Sherpa (tibétain) : ama
Chinois : mâ, mâ-ma
Indonésien : mama, mami, meme,
Philipin (tagalog) : mama, ima,
Cebuano (îles du Pacifique): mama,
Thai : mâe
Vietnamien : m'ma, m'me,
Swahili : mama
Zoulou : umama
Maori : mama
Malgache : memy ou neny (il arrive parfois que la prononciation m soit remplacée par la prononciation n, mais c'est plutôt rare)
Laotien : mèh
Koréen : uhmuhnee
Maya : na'm
Japonais : haha (souvent prononcé nhaha, mais pas toujours)

-----------

La phonétique est la même où qu'on porte l'oreille.

Les peuples les plus isolés les uns des autres émettent pratiquement tous le même son pour désigner la mère. Aucun différenciation sonore n'existe entre les multiples et très différentes familles de langues du monde.

L'origine de la signification du mot « maman » pourrait bien être en réalité « j'ai faim ». Un lien pourrait alors être établi entre ce mot et la physiologie, la génétique et l'essence même de la corporéité humaine.

Le premier mot prononcé par l'humanité ne semble rien devoir à l'acquis et tout à l'inné. Ce premier mot vient à l'évidence du déterminisme indéniablement rattaché à la faim, déterminée elle-même par la naissance, elle-même déterminée par la gestation, elle-même déterminée par la procréation, elle-même déterminée par l'enchaînement de toutes les causes et les effets ayant précédé tout ça.

.

Posé ici en tant que tout petit tout petit petit petit élément de réflexion sur le déterminisme, qui pose tant de problèmes aux penseurs du libre-arbitre tombé du ciel des idées pures.

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maman ! ...

Message par hks le Dim 3 Nov 2013 - 23:31

cher Victor
Au grand désespoir de sa mère ma petite fille n' a pas dit "maman" et ne le dit toujours pas "maman"
Elle a 10 mois et elle dit" au revoir". C' est son premier mot.

hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4332
Localisation : souvent ailleurs
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maman ! ...

Message par victor.digiorgi le Lun 4 Nov 2013 - 4:17

.


Qui donc lui a dit et répété « au revoir » à partir du moment où elle est née ?


.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maman ! ...

Message par hks le Lun 4 Nov 2013 - 13:49

tu me dis que
Ce « miam-miam » pourrait bien être la cause du premier mot prononcé par tous les humains du monde, à savoir le mot « maman ».
... et pourtant sa mère le lui a dit ce mot à ma petite fille et bien non elle ne veut pas, pas encore, le dire.

hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4332
Localisation : souvent ailleurs
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maman ! ...

Message par Geo Rum Phil le Lun 4 Nov 2013 - 15:10

victor.digiorgi a écrit:
Posé ici en tant que tout petit tout petit petit petit élément de réflexion sur le déterminisme, qui pose tant de problèmes aux penseurs du libre-arbitre tombé du ciel des idées pures.
Je ne sait pas de où as-tu tété ce sophisme, mais « le libre arbitre » (libre de choisir en méconnaissance de cause) n’a pas été tombé du ciel des idées pures.

La philosophie a deux mères, l’une vraie (la réflexion) et une autre fausse (la pensée _ je pense, donc je me souviens ce que j’ai appris par cœur _ psittacisme).  

Si un enfant sera adopté par deux lesbiennes ou homosexuels, dira-t-il deux fois mère sans dire père ou dira-t-il deux fois père sans dire mère ?!  

Geo Rum Phil
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 226
Date d'inscription : 13/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maman ! ...

Message par victor.digiorgi le Lun 4 Nov 2013 - 16:56

hks a écrit:tu me dis que
Ce « miam-miam » pourrait bien être la cause du premier mot prononcé par tous les humains du monde, à savoir le mot « maman ».
... et pourtant sa mère le lui a dit ce mot à ma petite fille et bien non elle ne veut pas, pas encore, le dire.
Geo Rum Phil a écrit:
victor.digiorgi a écrit:
Posé ici en tant que tout petit tout petit petit petit élément de réflexion sur le déterminisme, qui pose tant de problèmes aux penseurs du libre-arbitre tombé du ciel des idées pures.
Je ne sait pas de où as-tu tété ce sophisme, mais « le libre arbitre » (libre de choisir en méconnaissance de cause) n’a pas été tombé du ciel des idées pures.  

La philosophie a deux mères, l’une vraie (la réflexion) et une autre fausse (la pensée _  je pense, donc je me souviens ce que j’ai appris par cœur _ psittacisme).  

Si un enfant sera adopté par deux lesbiennes ou homosexuels, dira-t-il  deux fois mère sans dire père ou dira-t-il deux fois père sans dire mère ?!  
Ce genre de constat ou de réflexion montre bien que rien n'est absolu et que la moindre certitude doit être modulée par un probabilisme restant toujours à être défini en fonction du sujet traité.

L'affirmation « Tous les cygnes sont blancs » doit être modulée le jour même où, au milieu de 7 milliards de cygnes blancs, on en voit un qui est noir ...

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maman ! ...

Message par Geo Rum Phil le Mar 5 Nov 2013 - 13:54

victor.digiorgi a écrit: [...] rien n'est absolu [...]

L'affirmation « Tous les cygnes sont blancs » doit être modulée le jour même où, au milieu de 7 milliards de cygnes blancs, on en voit un qui est noir ...
Pour mieux moduler ce nouveau-ancien psittacisme, je dirais que « Tous les cygnes sont noirs » pour ceux qui ont des idées noires selon leur cynisme de convenance.

Oui, « rien n’est absolu » tant que les rienologues sont défini par Balzac comme étant les dieux de la Bourgeoisie actuelle.  

Geo Rum Phil
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 226
Date d'inscription : 13/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maman ! ...

Message par victor.digiorgi le Mar 5 Nov 2013 - 13:58

.

Élève GRP :

Bien ! Mais peut faire mieux.

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maman ! ...

Message par LYCAON le Ven 31 Jan 2014 - 21:26

Contribution modeste :

_________________
"Je cherche l'Homme"

LYCAON
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 02/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maman ! ...

Message par elbaid le Lun 3 Fév 2014 - 9:20

slt .

J'aime bien l'idée de départ , "miam miam" = maman .

Mon cher Victor tu me pose un problème . car pour autant que je me souviennes je ne possède aucun souvenir de mon premier mot une fois sortie du ventre de la mère .

et c'est bien là le soucie ! comment veux tu que je puisse m'interroger sur un sujet que ma mémoire a depuis longtemps oublié .
il y a une chose qui me surprend toujours . je ne me souviens pas de ma naissance pas plus que je me souviendrais de ma mort , ces deux instants de la vie "n'existent" pas . et c'est pour tout le monde pareil .

Alors j'en conviens on peux toujours en discuter , mais alors ce n'est que sujet d'interprétation .

Tu prétend que le premier mot de bébé est "miam,miam" qui aurait eut la conséquence de donner "maman" .

encore faudrait-il que Mr bébé possède l'existence suffisante pour d'entrée revendiquer la pensée "miam,miam" .
est ce qu'il a seulement conscience de la faim ?
dans le fond il interprète cela comme une douleur , celle de son estomac . donc d'après moi , le crie du Bébé ne correspond pas à un "miam,miam" mais plutôt à un "ouille,ouille" , il ressent une douleur qu'il ne parvient pas à exprimer précisément , dés lors sa douleur se transforme en crie , en appel...
mais il ne réclame pas forcément la faim , il est seulement sujet à douleur , c'est un être sensible....je dirais un être sensitif ... il transmet des sensations . c'est tout ce dont il est capable d'emmètre .

et certainement pas un "miam, miam" parce qu'il ne sait pas ce qu'est la faim.

_________________
« Le monde est peuplé d'imbéciles qui se battent contre des demeurés pour sauvegarder une société absurde ».

elbaid
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 21/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maman ! ...

Message par Ataraxie le Sam 22 Mar 2014 - 15:28

C'est Roman Jakobson qui s'intéresse en premier à la question dans un article"Why mama and papa ?"

D'abord, il faut éliminer le phénomène de syllabe dupliquée "ma-ma" car il n'est en rien spécifique à "maman" mais concerne l'ensemble du babillage des enfants : dodo, pipi, caca, bobo, etc.

Ensuite, il faut éliminer la voyelle /a/. Elle apparaît très tôt dans les vocalisations des bébés parce qu'elle est la plus "évidente" à prononcer, celle qui exige le moins d’effort (et ce pour diverses raisons articulatoires que je ne vais détailler ici).

Il reste donc la consonne /m/, ou disons la racine /ma/, et pour expliquer sa grande distribution linguistique pour désigner la mère, Jakobson combine deux facteurs :  

1) Un facteur anatomique. Jakobson considère que les enfants apprennent les consonnes selon un ordre qui est, grosso modo, le même quelle que soit la langue. D'abord les consonnes labiales plosives (p, b, m), puis les dentales plosives (t, d, n), les vélaires plosives (k, g) et en dernier toutes les consonnes constrictives (f, v, s, z, ch, j, r, l). Cet ordre va du plus simple au plus compliqué à articuler. Plus l'enfant s'entraîne, plus il parvient à produire des articulations fines (comme s ou ch) mais, au départ, il commence par les articulations les plus évidentes. Un /ch/, par exemple, exige une contorsion particulière de la langue afin de former un passage d'une forme et d'une largeur très précise de façon à ce que l'air sorte en frottant les parois et produise ce son et pas un autre. A l'inverse, pour produire un /m/, il n'y a pas grand chose à faire si ce n'est fermer les lèvres, bloquer de l'air et relâcher.

2) C'est là qu'intervient un facteur phonosymbolique. Jakobson dit ceci : "Often the sucking activities of the child are accompanied by a slight nasal murmur, the only phonation which can be produced when the lips are pressed to mother's breast or to the feeding bottle and the mouth is full. Later, this phonatory reaction to nursing is reproduced as an anticipatory signal at the mere sight of food and finally as a manifestation of a desire to eat, or more generally, as an expression of discontent and impatient longing for missing food or absent nurser, and any ungranted wish" (Why "mama" and "papa" ?, dans Selected writings). Bref, il explique ce /m/ pour la mère par le geste de succion chez l’enfant. En effet, pour produire cette consonne, il faut bloquer la sortie de l'air par la bouche de façon à ce qu'il sorte, en partie, par le nez, puis rouvrir la bouche pour que l'air restant s'échappe par la bouche. Effectivement, lorsqu'on a la bouche occupée par un téton ou une tétine, on émet un son par le nez qui peut vaguement ressembler à un /m/.

Cette idée a trouvé des étayages dans les travaux d’Ivan Fonagy, un linguiste spécialiste du symbolisme phonétique. Fonagy a écrit deux articles intitulés "Les bases pulsionnelles de la phonation" (I et II). Il dit bien "de la phonation" et pas "du langage" et cette précision est décisive. Il est extrêmement important de comprendre qu'à ce stade du développement de l’enfant nous n'en sommes pas encore à du langage mais seulement à du bruit fait par la bouche et le nez. Ce bruit est encore une réaction physique chez l’enfant. Fonagy est à l'extrême limite de ce qui constitue l'objet d'étude de la linguistique, à savoir la langue. Pour certains, il en est d'ailleurs sorti : il est déjà dans la psycholinguistique ou la psychanalyse. Lui-même dit que son analyse nécessite de « désintégrer la chaîne parlée ».  Il faut donc faire attention : il n’est pas question ici de parler de « mots », l’enfant n’en est absolument pas là. L’hypothèse est plutôt la suivante. Parmi les nombreuses interactions possibles entre la mère et l’enfant, « on » (c'est-à-dire des adultes) pense que le plus important, le plus emblématique, est celle de l’allaitement. De là, on observe quels types de bruits l’enfant peut produire pendant qu’il tète. En l’occurrence,  il produit des nasalisations imprécises et indistinctes proches d’un gémissement (un murmure nasal comme dit Jakobson). Les adultes se chargent d’assimiler ces nasalisations, aux contours sonores tout à fait instables, à un son langagier qu’ils connaissent, le /m/. On finit par conventionnaliser les bruitages de l’enfant pour en faire le mot « maman » en y ajoutant des voyelles et d'autres consonnes. Pour Fonagy, le son /m/ est « la normalisation linguistique du mouvement de succion des lèvres, accompagnée de la relaxation du voile du palais ; ce qui permet à l'enfant de respirer sans lâcher la mamelle et ce qui prête le timbre nasal au son M » (Les bases pulsionnelles de la phonation – I). J’insiste sur le choix et le rôle des adultes dans la construction de ce mot.

Ce mot est loin d’être le premier qu’il prononce contrairement à la légende, sauf si bien sûr la maman harcèle son enfant 40 fois par jour lui faire dire « maman ! », « dis ma-man ! », « c’est ma-man ! » en bêtifiant affectueusement. Au bout d’un temps, le bébé, très sollicité, cède et l’imite. La mère est alors persuadée que c’est le premier mot qu’il a dit spontanément… Spontanément, « maman » n’est pas toujours le premier mot de tous les enfants. C’est triste mais on s'en remettra.

Je pense que ce que j’ai écrit ne plairait pas aux féministes. On dirait que Jakobson et Fonagy sont deux tenants de la société traditionnelle qui avancent vers nous avec des images de Vierge à l’enfant. Leurs explications illustrent cette réalité que des jugements identitaires plus ou moins discutables sont nichés dans les mots. En gros, ils nous confirment que, du point de vue de la langue, la mère ne s’appelle « mère » que parce qu’elle donne le sein. Voilà sûrement une opinion trop naturaliste, mais ce n’est pas la leur, c’est celle qui est inscrite dans la formation du mot par les hommes.

Bien sûr, le mot « mama » n’évoque plus l’idée de succion depuis des lustres dans l’esprit des gens qui l’emploient tous les jours. Il peut donc être utilisé pour des mères qui n’ont pas allaité (des mères adoptives notamment). La resémantisation permet d’adapter un mot à l’évolution des réalités sociales et ne pas devoir inventer à chaque fois des mots nouveaux. Cette économie comporte des risques de confusions car la resémantisation ne fonctionne pas toujours comme un palimpseste : le nouveau sens n’efface pas toujours l’ancien mais forme parfois une nouvelle couche sous lequel l’ancien sens est conservé et toujours employable.

Il y a des gens en désaccord avec Jakobson et il existe des contre-exemples nombreux. Merritt Ruhlen, très réputé en classification des langues, propose une liste de 27 racines mondiales dont la racine /aja/ pour « mère, parent féminin plus âgé ». Il donne de nombreux exemples répartis dans une dizaine de familles (la famille indo-européenne n’y apparaît pas). Je pense tout de même que la base /m/ reste majoritaire dans le monde. On pourrait penser en tout cas que cela contredit ce qui a été dit précédemment. Ca contredit l’universalité de la racine /ma/ mais pas les explications données. Mais surtout, le type d’explication donné par Jakobson et Fonagy fonctionne également pour /aja/ puisque, là encore, on peut sans problème faire correspondre cette racine à une vocalisation de base chez un bébé. J'extrapole mais on peut tout à fait appliquer le même raisonnement : il s’agit pour les adultes de sélectionner parmi les bruitages émis par l’enfant celui qui évoque le plus, selon eux, la relation ou la communication mère-enfant, puis de procéder à des associations sonores pour faire correspondre ce bruit imprécis à des phonèmes bien calibrés. Le point de départ est différent mais le processus est le même. Le point de départ est choisi par les adultes et le processus de construction du mot est aussi effectué par eux. Encore une fois, l'enfant joue un rôle involontaire dans cette histoire en ce sens que ce n'est pas lui qui dit aux adultes comme il veut nommer sa mère.

Ataraxie
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 489
Date d'inscription : 18/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maman ! ...

Message par Courtial le Sam 22 Mar 2014 - 16:16

ataraxie a écrit:C'est Roman Jakobson qui s'intéresse en premier à la question dans un article"Why mama and papa ?"

D'abord, il faut éliminer le phénomène de syllabe dupliquée "ma-ma" car il n'est en rien spécifique à "maman" mais concerne l'ensemble du babillage des enfants : dodo, pipi, caca, bobo, etc.

On peut se l'imaginer, et considérer que si les premiers gloussements du bébé vont vers le m...m ou le p...p..., donc, si on veut, maman et papa, on comprend que des adultes aient signifié avec des m et des p.
Ce qui a un effet en retour plutôt sympathique pour les parents : le mondre meu meu  ou peu ... peu... auquel l'enfant se livre pour se décontracter les mandibules pouvant être interprêté comme un plaisir de voir Papa ou Maman se penchant sur son berceau (plaisir qui est surtout celui de Papa et Maman), d'où il résulte qu'ils sont reconnus comme tels par l'enfant lui-même.

Je crois que si, sur un plan juridique, il est important que les enfants soient "reconnus" (j'en parle aussi ainsi parce que je suis un mâle, j'en suis bien conscient), il est de la plus grande importance pour les parents d'être aussi "reconnus" par leurs enfants.
Mais à quelle soliditié, à quelle légitimité s'adosse vraiment l'idée que nos enfants sont nôtres, si l'autre ne le reconnaît pas ?

Courtial
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1997
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum