Le matérialisme en discussion

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le matérialisme en discussion

Message par hks le Dim 8 Sep 2013 - 0:57

à neo et quid

J' ai donné ce texte à lire parce qu'il est une réponse au problème des universaux ( disons de la généralité présente dans le singulier ) Problème canonique. J' avais précédemment donné comme exemple la symétrie dans les organismes vivants.
Mais la question est illustrable par une infinité d' exemples,  on est dans  la pensée de la "caballéité" ( risée des nominamistes médiévaux  et des actuels aussi ).
L'idée de symétrie n'est pas symétrique, certes. Cette propriété se retrouve réitérée. C' est une rupture dans le chaotique , l' aléatoire, le hasardeux. Elle agit comme une information invisible, intangible, immatérielle.
Pour faire très court  je dis que la forme (réitérée ) de l'électron  est immatérielle. C' est la réitération qui pose le problème. On passe de singuliers uniques en leur genre à des singuliers qui ne le sont plus  mais qui ont une ressemblance. La nature fabrique des ressemblance,  d' accord! Mais quelle est la nature "quantique" de  ces ressemblances . Je demande qu'on isole la matérialité  de la ressemblance , sous forme de particules  dont on puisse dire cela est une particule de la ressemblance .

hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5661
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le matérialisme en discussion

Message par quid le Dim 8 Sep 2013 - 1:30

Je rejoins Hks.

Moi, pour l'instant je ne considère pas qu'il y ait de rupture entre le vivant et son mode d 'évolution et l'évolution tout entière de ce qui existe.

Ainsi, le vivant est un cas particulier de l'évolution générale de l'univers.
Les principes du vivant se retrouvent dans les principes tout entier de l'univers.

Mais on peut considérer que le vivant est une rupture par rapport au principe général et donc est un nouveau principe, au moins partiellement.
Ainsi, chaque entité matérielle ne serait pas identique à une autre parce-que la rupture des principes serait loi. Mais la ressemblance resterait identifiable, la rupture n'étant que partielle, voir infime.

Il n'en reste pas moins que chaque Etant partage un commun qui lui-même est issu, non pas d'un autre Etant mais d'un principe.
Ainsi, si l'on peut dire qu'un être vivant tire ses principes d'un autre être vivant dont il est issu, on ne peut pas dire la même chose d'un atome, qui ne tire ses principe d'aucun autre atome. Il tire son principe d'une loi qui est plus générale, commune et « transitoire », un tissu unifiant qui n'est pas réductible à chaque atome. Ainsi la notion de transmission semble anthropologique et non pas universelle.
La ressemblance est une conséquence d'un principe plus général préexistant. Qui a donc une consistance notoire voir fondatrice.
avatar
quid
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 04/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le matérialisme en discussion

Message par victor.digiorgi le Dim 8 Sep 2013 - 3:50

quid a écrit:on peut considérer que le vivant est une rupture par rapport au principe général et donc est un nouveau principe, au moins partiellement.
C'est ainsi que je considère la chose, en passant ...

Je préciserais peut-être en disant : « on peut considérer que le vivant est une rupture par rapport au principe général et donc est un nouveau principe, au moins provisoirement. »

Dans l'optique de cette précision, le principe général continue sa course sur les milliards de milliards de milliards d'années, tandis que le vivant procède d'une rupture qui n'est pas éternelle par rapport au principe général.

Tout ça ainsi exprimé en fonction de ce que l'on constate sur Terre et qu'on le confronte avec ce qu'on constate à l'échelle de l'immensité indiquée par la cosmologie scientifique actuelle.

Pour tenter de parler plus clairement, nous sommes sur une planète qui tire son énergie des phénomènes produits par la gravité en général et celle du Soleil en particulier, mais cette énergie sera complètement épuisée, un jour. Et l'énergie ainsi fournie n'importe où dans l'univers entier va aussi s'épuiser. Un jour, la vie ne sera possible nulle part dans le monde. Le principe général aura repris son cours. Ce principe, c'est celui du refroidissement et de l'évaporation de la moindre parcelle de matière constituant l'univers. C'est celui de l'entropie et de la seconde loi de la thermodynamique.

Même dans le monde radicalement matériel qui est le nôtre, elle bien plombée, l'idée de vie éternelle ou d'immortalité avec cryogénisation de charlatan, ou celle de la pauvre doctrine du retour éternel du même.

Pauvre surhumain, snif ...

Bon, c'est pas pour demain la veille, et on aura quand même le temps de lire ou de relire Proust et Spinoza comme on voudra.

.

Et puis, tout espoir n'est pas perdu. Le vide est constitué d'une soupe d'énergie quantique faramineuse, et si jamais y a là dedans des cordes et des supercordes qui frétillent tout ce qu'elle peuvent sur de la brane bien de chez nous, peut-être qu'il suffira qu'elles se mettent toutes à le faire un jour à l'unisson pour que ça nous claque à la gueule d'un nouvel au-delà avec un nouveau big bang qu'on pourrait qualifier de soi-soi.

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le matérialisme en discussion

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum