L'Ayahuasca ou le chamanisme de foire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Ayahuasca ou le chamanisme de foire

Message par LYCAON le Sam 17 Aoû 2013 - 22:53

Salut,

Je m'offre impunément une petite digression en solo, dans l'espoir que sa publicité inévitable et la croyance d'apprendre quelque chose à quelqu'un produisent chez moi délicieux frissons et horripilations. J'espère, lecteur, que tu n'y comprendras rien, ça me confortera dans mon statut de génie méconnu.
jocolor 

Ce qui suit est tout sauf neutre, je suis absolument de mauvaise foi, mais c'est plus marrant.

Je suis tombé plusieurs fois, comme certains d'entre vous sans doute, sur des reportages évoquant le nouveau "tourisme chamanique" initié par de gentils agriculteurs, en direction de l'Amérique du Sud. Le but étant de passer quelques jours quelque part là bas, à écouter n'importe qui raconter n'importe quoi traduit par n'importe qui (pas le même, un autre), en se faisant tripoter n'importe où et boucaner comme un bon vieux jambon de pays. L'apothéose, le grand final, la surboum, intervenant lors de l'ingestion d'une plante verte qui provoque divers effets bien connus mais divers selon les individus.

Voilou, merci, le chèque libellé à l'ordre de Roberto de Los Angeles, 33ème génération, et à la prochaine (-10% sur un ami au prochain voyage). Tu reprends l'avion pour chez toi après avoir acheté un pauvre souvenir en bois fabriqué par des mômes en guenilles, en versant une larme parce que le monde est vraiment méchant méchant. Tu sais pas trop comment interpréter la gerbe que t'a provoqué ce truc mais à n'en pas douter, ça était une révélation, un machin mystique de ouf qui te marque à vie, en tout cas jusqu'aux prochaines soldes ou jusqu'au prochain Star Wars.
--
Ha la vache, l'expérience mystique de daube acquise à si bon compte ! Je parie qu'il y manière de faire mieux en tétant un caillou chez soi. Moi par exemple, je dessine des pentagrammes sur mon plancher, en sniffant du souffre et en fumant des racines noires d’hellébore, je tourne mes yeux à l’intérieur, et je récite des prières en écoutant du Black Metal norvégien 20 ans d'âge, entouré de 666 sources de lumière :clown: 
--
J'en viens à la pitrerie de la scène, à la pseudo-vulgarisation de rites mal connus des participants, l'espoir d'une Vérité intangible cher payée. Mais oui, c'est ça, l'Illumination pour celui qui n'a jamais cherché, la Vérité pour celui qui n'a jamais douté, l'Eau Fraîche pour celui qui a couru 40 bornes. Perceval à la Mer trouve le Graal en jouant avec un râteau. Tout le monde n'est pas le gentil Perceval.

D'accord, chacun fait bien ce qu'il veut de sa vie, assez dure par ailleurs.
Un peu de modestie envers tous nos ancêtres, avec les mythes, avec soi-même. Et surtout, la découverte de tous ses trésors par l'introspection, où il faut creuser profond, gratter à la limite de l'ineffable.

L'Homme est la source de tout et tout abreuve l'Homme. Quelle tristesse d'avoir recours à d'inutiles expédients pour briser le tabou de la raison, pour se justifier à soi-même. Le corbeau accompagne celui qui voit ses propres ailes.

(ps : special dédicace à tous les druides bretons, puissent leurs longues années d'apprentissage oral avec un maître leur être profitables. Et pour les draps blancs, ayez le réflexe Zum-Zum, parce qu'il lave plus blanc que blanc !)


Dernière édition par LYCAON le Sam 17 Aoû 2013 - 23:57, édité 1 fois

_________________
"Je cherche l'Homme"
avatar
LYCAON
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 02/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ayahuasca ou le chamanisme de foire

Message par neopilina le Sam 17 Aoû 2013 - 23:03

Mais pourquoi donc prendre l'avion !?
Mais c'est vrai que les adresses de sorcières, accessoirement âgée de 20 ans, qui savent cuisiner de l'amanite tue-mouches sans risques, ne sont pas sur le bon coin !  .

Faut se méfier des souvenirs de voyage ! Y'a même des Sainte Vierge, pur ... poudre !

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4145
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ayahuasca ou le chamanisme de foire

Message par LYCAON le Sam 17 Aoû 2013 - 23:36

Marrant ce smiley, je vais zieuter le fil idoine, y'a du nouveau a priori ...

Ben, pour les sorcières, c'est presque Le Bon Coin. Y'a qu'à se pencher sur les divers forums abreuvant nos apprentis Merlin et apprenties Morgane de ressources magiques. Ingrédients, recettes, incantations ...
Rien n'a changé depuis des millénaires. Le hic, c'est qu'à chaque nouvelle série télé, bouquins ou cinéma, c'est reparti !

Le question que devrait se poser ces jeunes et moins jeunes praticiens, c'est l'acquisition préalable des pouvoirs supposés, dont l'exercice couronnera de succès le rituel, et non pas le rituel pour le rituel, et sa supposée efficacité intrinsèque.

As-tu déjà fait l'expérience de la magie Néo ?
Moi oui, lorsque je me concentre très fort pour trouver un Saint Honoré à la pâtisserie du coin, je tombe toujours sur un Paris Brest. Si c'est pas de la magie ça !! Manque juste un peu de pratique.

_________________
"Je cherche l'Homme"
avatar
LYCAON
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 02/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ayahuasca ou le chamanisme de foire

Message par neopilina le Dim 18 Aoû 2013 - 0:10

J'ai filé du boulot à Vargas pour au moins ... je sais pas en fait !
Alors comme y nous a appris à copier/coller un smiley, tu copies l'adresse de l'image et tu l'héberge comme une image en choisissant URL, en attendant qu'il nous arrange la bibliothèque, passkeu, hein, faut quand même ouvrir deux fois la fenêtre en même temps !


neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4145
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ayahuasca ou le chamanisme de foire

Message par Bergame le Dim 18 Aoû 2013 - 18:38

Mais pour moi, concevoir le chamanisme comme une religion, ou même comme une expérience spirituelle, c'est déjà passer à côté de l'affaire. Il me semble que le chamanisme est d'abord à comprendre sociologiquement. Le chaman joue un rôle pour et au sein de la communauté qui le reconnaît comme tel, c'est ce qui lui donne son sens. Or, ce rôle est joué par d'autres au sein d'autre types de communauté, il me semble.

En revanche, en y réfléchissant, il est vrai qu'il y a un élément du chamanisme dont nous ne trouvons pas d'équivalent dans notre culture, c'est l'initiation, le rite de passage, et la seconde naissance qui lui est conséquente. Dans la culture chrétienne, l'équivalent de la seconde naissance, celle qui fait advenir au rang d'homme et de membre de la communauté (en l'occurrence l'Eglise), c'est le baptême. Mais le baptême est prodigué au nourrisson, et n'a pas du tout le sens d'un rite de passage et d'une révélation. C'est peut-être ce passage, cette révélation, que recherchent confusément les adolescents qui se tournent vers le chamanisme de foire que tu fustiges, Lycaon, et ce n'est peut-être pas complètement... idiot.

Je me demande en effet parfois -mais c'est une problématique toute personnelle, j'en ai peur- quel peut être l'équivalent aux rites de passage dans le monde des hommes, dans notre société, surtout depuis la suppression du service militaire. Je crois qu'il n'y en pas, en tout cas, ce passage n'est pas ritualisé, institutionnalisé. Notre centration sur l'individu plutôt que sur la communauté conduit manifestement à ce que nous concevions l'existence comme un cheminement, une évolution continue, sans qu'il n'y ait de rupture nette entre l'enfance et le monde adulte. A tel point d'ailleurs qu'on peut se demander si, d'individu mineur et irresponsable, l'enfant ou du moins l'adolescent n'est pas devenu le modèle positif auquel tentent de ressembler ses ainés. Jeune, dynamique, innovant, créatif, nouveau, beau, frais... Moderne ! N'est-il pas tout de même symptomatique que, dans notre société, on écoute autant "les jeunes", et qu'on accorde si peu d'attention aux vieux ?

Et en même temps, selon la bonne vieille dialectique de la liberté, c'est à chacun de "trouver sa voie". Jeune, le monde est à toi. Tout est là, devant toi, il ne te reste qu'à le prendre.
Ben vas-y !

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2839
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ayahuasca ou le chamanisme de foire

Message par neopilina le Dim 18 Aoû 2013 - 19:36

+ 1 avec Bergame, même s'il a oublié la grande communion et la confirmation !

Par inadvertance, un jour, à propos des peuples Roms, j'ai dit qu'ils avaient oublié leur origine indienne, Agni ( Leur divinité majeure. ), etc, etc. En Inde, le védisme est devenu brahmanisme, puis hindouisme, sauf, c'est leur fait inaugural, chez ces peuples, qui sont donc devenus de ce fait des marginaux chez eux, malmenés, ils ont fini, en partie, ils en subsistent sur place ( Nord-Ouest de l'Inde. ), par tailler la route, stricto sensu, vers le X ap. J.C., alors que le schisme, la divergence d'avec le védisme originel remonte à plusieurs millénaires avant J.C. , le zoroastrisme est aussi un tel schisme ancien. Ou, faute de schisme en bonne et due forme, on peut dire qu'eux, en étaient restés à une forme de védisme très ancien ( Le Rig-Véda, le premier et plus ancien des 4 Védas, n'est lui-même mis à l'écrit que vers 1 500 av. J.C. ).
Mais combien de français aujourd'hui connaissent les éléments de base à propos des celtes ? Sans doute guère plus que les roms qui ont entendu parler d'Agni qui continue pourtant de structurer ces peuples autour du feu, du foyer, du giron familial.
Mais l'Europe occidentale a connu un type de rupture peut être sans égal à cette échelle avec ses propres racines, avec le christianisme.
A la suite du concile de Nicée, en quelques décennies, le persécuté devient persécuteur. La France, comme toute l'Europe occidentale regorge de hauts lieux. On en distingue deux types : soi il n'y a plus rien, tout a été méthodiquement détruit, rasé, les pierres réutilisées, soi on y trouve un édifice chrétien, bâti sur les soubassements, les fondations, des vieilles installations païennes. Idem pour le petit personnel si j'ose dire, le christianisme a pourchassé sans aucune limite, restriction, ceux qui essayaient de faire perdurer les vieux cultes. Bien sur, ces vieilles sociétés avaient toutes leur chaman, ou son pendant, homme-médecine, sorcier, avec son bagage cultuel, culturel, où l'usage cultuel, culturel, ritualisé, encadré, des psychotropes locaux avaient toujours une bonne place.
Force est de constater que ce labourage en profondeur pendant des siècles a plutôt bien réussi. Très ironiquement dit, faire commencer le calendrier occidental avec la naissance du Christ est franchement mérité en Occident, dans le même registre, pour les Amériques ont dit " précolombien ", c'est très juste aussi. On parlera ailleurs des " arts premiers " ou encore des " présocratiques " !

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4145
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ayahuasca ou le chamanisme de foire

Message par LYCAON le Dim 18 Aoû 2013 - 23:41

Ok pour le cadre sociologique, mettre un pied dans le chamanisme tel que j'ai tenté de le décrire, en dehors de ce cadre culturel, c'est s'offrir un truc qui décoiffe à la fête foraine, en prendre plein les yeux, et puis rentrer chez soi avec une peluche.

Concernant la question du rite de passage, j'en viens à penser qu'il n'y a pas 36 façons de structurer en profondeur une société d'hommes, ce qui vaut pour les groupes dits "primitifs" doit valoir pour nous également, qui sommes au top du top de la pyramide de la Connaissance, il faut bien le reconnaître en toute modestie :pig:

Je crois moi aussi, comme tu sembles le penser Bergame, que divers individus ont tenté de prendre le relais des chamans, sous d'autres formes. Et tant mieux si ça marche, ces formes modernes sont plus facilement acceptées que celles d'un vieux grigou vêtu de vieilles peaux mitées jouant du tambour en imitant une poule (heu .. je n'ai rien contre les chamans, je les aime bien, surtout ceux qui peuvent te pourrir la vie Laughing)

L'absence de fil conducteur, de mentor à la limite, d'un statut reconnu par le groupe social, de mythes fondateurs communs, de cohésion, me semble être une problématique tellement et cruellement d'actualité.
Mais j'éprouve plus qu'une tendresse pour le chamanisme, je dois bien le dire. C'est un socle ancien, sur lequel des générations d'hommes sont venus construire leurs autels, les uns par dessus les autres, comme tu le soulignes Néo.

Tiens, concernant les psychotropes, je crois me rappeler que les vieux chamans de Sibérie (tous bien morts depuis hélas) considéraient déjà le recours éventuel à ces substances comme révélateur d'une perte de pouvoir. L'auto-hypnose et la transe, soutenues par la "foi", suffisaient au passage dans "l'autre monde". A méditer par ceux qui abusent malhonnêtement de l'alibi mystique, pour fumer du foin mongol ou de la liane brésilienne. La transcendance par la clope, ben ouais, bien sûr ! On devrait offrir toute une cargaison de cactus magique aux moines bouddhistes.

Encore une fois, et c'est récurrent, lorsqu'on vient à vénérer l'objet du rituel, plus que le ciel étoilé qui se trouve au-dessus, ben, ça craint !!

Pour les Celtes, c'est vrai qu'on est globalement à la rue, et pourtant, que de découvertes passionnantes et de mythes qui nous paraissent malheureusement si exotiques. Archéologues, philologues, historiens, je vous aime ! :cheers: 

Le devoir m'appelle, je continuerai volontiers cette discussion plus tard.

_________________
"Je cherche l'Homme"
avatar
LYCAON
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 02/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ayahuasca ou le chamanisme de foire

Message par neopilina le Lun 19 Aoû 2013 - 0:13

LYCAON a écrit : " Mais j'éprouve plus qu'une tendresse pour le chamanisme, je dois bien le dire. C'est un socle ancien, ... "

C'est le plus ancien, la première forme de spiritualité, de sagesse, si on généralise au reste du monde, on parlera d'animisme ( Tout ça est encore très débattu chez les anthropologues et les préhistoriens. ), il a émergé de façon concomitante partout où notre espèce s'est répandue et a pris des formes si variées qu'on essayera de ne pas être trop réducteur. Il reste encore quelques cultures de types paléo-lithiques ( Chasseurs/cueilleurs. ), qu'on connaît tous un peu, et même des cultures méso-, néo-, encore chamaniques, animistes. Pour encore un petit peu de temps, il y a des objets au Musée du quai Branly qui ne sont pas encore des reliques du passé. Comme je l'ai dit dans le forum consacré à Foucault, je vais reprendre une métaphore, j'offre aussi une médaille en chocolat au mariole qui me dira " ici se termine l'animisme et commence le polythéisme ". A contrario, oui, le monothéisme, c'est vraiment tout autre chose.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chasseur-cueilleur
https://fr.wikipedia.org/wiki/Animisme

Ca me fait penser à Lévi-Strauss tout ça.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4145
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ayahuasca ou le chamanisme de foire

Message par LYCAON le Lun 19 Aoû 2013 - 23:34

Et moi à Mircea ELIADE :D 
De mémoire, son ouvrage décrivant les chamanismes asiatiques est une mine, absolument dépourvue de commentaires inutiles, le top. YouTube recèle quelques beaux passages il me semble aussi.

Le monothéisme ... et pourtant, les Cieux et les Enfers sont suffisamment pourvus par la "culture populaire" pour appeler ça différemment. Le merveilleux flotte dans l'air. Les Cavaliers de l'Apocalypse, c'est "trippant" comme le Ragnarök.

Perso, la grotte Chauvet me laisse baba.

Cela dit, les dieux ne sont pas à l'origine de l'univers dans certains polythéismes, il ne sont que des rejetons Xème génération.

_________________
"Je cherche l'Homme"
avatar
LYCAON
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 02/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ayahuasca ou le chamanisme de foire

Message par neopilina le Lun 19 Aoû 2013 - 23:51

LYCAON a écrit:Cela dit, les dieux ne sont pas à l'origine de l'univers dans certains polythéismes, il ne sont que des rejetons Xème génération.
Tout à fait ! De ce point de vue même les Dieux grecs sont ... raisonnables ! sunny  . Et surtout, sains.

C'est vrai que l'ultra-orthodoxie monothéiste ne tient dialectiquement pas la route, s'il n'a de Dieu que Dieu, alors pas de paradis, de saints, de diable, de djins, d'âme, etc, etc, rien ne ressortant du divin que Dieu.

Chez moi, il s'est trouvé que l'espace vacant est païen, c'est très bien comme ça, drunken  .

Chauvet, bien sûr, y'a du génie dans l'air. Le géant Picasso restait pantois devant les taureaux et cie d'Altamira, de Lascaux, ...

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4145
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ayahuasca ou le chamanisme de foire

Message par Courtial le Mar 20 Aoû 2013 - 0:55

Et moi à Mircea ELIADE
De mémoire, son ouvrage décrivant les chamanismes asiatiques est une mine, absolument dépourvue de commentaires inutiles, le top. YouTube recèle quelques beaux passages il me semble aussi.
Tu peux citer le titre exact de l'ouvrage ?

Courtial
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1997
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ayahuasca ou le chamanisme de foire

Message par neopilina le Mar 20 Aoû 2013 - 11:30

C'est celui-là,  " Le chamanisme et les techniques archaïques de l’extase, Paris, Payot, « Bibliothèque scientifique », 1950 ; 2e édition revue et augmentée, 1968 ; « Payothèque », 1978. ( ISBN 2-228-50101-8 ) ", il y en a un d'occasion sur PriceM.

http://www.priceminister.com/mfp/35686/le-chamanisme-et-les-techniques-archaiques-de-l-extase-mircea-eliade#pid=357680

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4145
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ayahuasca ou le chamanisme de foire

Message par Courtial le Mar 20 Aoû 2013 - 13:50

Merci !

Courtial
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1997
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ayahuasca ou le chamanisme de foire

Message par LYCAON le Mar 20 Aoû 2013 - 22:36

Impeccable, c'est bien celui là :D 

C'est vrai que le Dieu unique, vraiment tout seul, c'est un peu sec, assez dur à avaler. On mesure le fossé entre la doctrine et la manière dont elle est édulcorée pour passer plus facilement auprès du plus grand nombre. Avec un peu de crème, c'est meilleur.

Le chamanisme, pour en revenir à la chose, est aussi intuitif et rassurant que la crème. Vous n'êtes jamais seuls, tout arrive pour une raison précise, le lichen et le morse sont vos frères, des mecs bizarres sont capables d'apporter des réponses à vos angoisses existentielles et s'ils se plantent en tentant de vous sauver, vous saurez au moins pourquoi ! Et puis, une bonne suée entre copains au coin du feu, en s'agitant dans tous les sens, ça fait du bien.

Je rebondis sur les Celtes, Néo. Tu avais noté combien le "tabou" occupait une place importante, vitale même, chez les peuples mythologiques irlandais et chez certains peuples "arctiques" ? Passer outre expose invariablement à la mort.

_________________
"Je cherche l'Homme"
avatar
LYCAON
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 02/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ayahuasca ou le chamanisme de foire

Message par neopilina le Mar 20 Aoû 2013 - 23:01

" Le tabou ", c'est du lourd là, et universel, si on philosophe à la louche ( C'est pour taquiner Courtial. ), lui aussi il est apparu partout, et vite. Un fondement de toute culture.
Déjà, rien que chez les canards, un exemple parmi tant d'autres, les frères et soeurs rechignent à s'accoupler ensemble.
T'as vu mon petit texte dans " Sociologie " ?

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge et détruit tout ce qui doit l'être ", ou équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4145
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ayahuasca ou le chamanisme de foire

Message par LYCAON le Mar 20 Aoû 2013 - 23:20

Faut que je revoie ce texte.

Le tabou, c'est la Loi, le garant de l'Ordre vs le Chaos. C'est donner du sens, et un cadre, à partir de rien.
C'est aussi désigner l'Homme responsable de ses choix et de leurs effets.

Chez les Inuits, les tabous peuvent prendre des formes extraordinairement variés ...

_________________
"Je cherche l'Homme"
avatar
LYCAON
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 02/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ayahuasca ou le chamanisme de foire

Message par neopilina le Mar 20 Aoû 2013 - 23:41

LYCAON a écrit:Le tabou, c'est la Loi, le garant de l'Ordre vs le Chaos. C'est donner du sens, et un cadre, à partir de rien.
C'est aussi désigner l'Homme responsable de ses choix et de leurs effets.

Chez les Inuits, les tabous peuvent prendre des formes extraordinairement variés ...
C'est tellement universel, et variés, même les monothéismes en trainent encore, antérieurs au monothéisme !
Même eux n'arrivent plus à se les expliquer, un exemple, la cacheroute des hébreux, http://fr.wikipedia.org/wiki/Cacher . Ils sont incapables de dire d'où ça vient, pourquoi, etc. En fait le tabou désigné, le rite défini, servent d'abord à circonscrire, fixer, comme on dirait chez les militaires, le danger. On peut le montrer du doigt, le nommer, c'est la première étape de la conjuration.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4145
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum