Qu'est-ce qu'aimer la philosophie pour vous ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'est-ce qu'aimer la philosophie pour vous ?

Message par même le Mer 19 Juin 2013 - 22:25

Tout est dans le titre. Je ne suis pas philosophe, je ne suis même pas un amateur éclairé. Mais j'aime le VOCABULAIRE de la philosophie, que je trouve commode pour communiquer (sauf obscures formules d'initiés).
Par ricochet, qu'attendez-vous de la philosophie ? Qu'elle vous émancipe ? Qu'elle vous révèle à vous-mêmes, ou que sais-je ? Ou mieux, est-ce de votre part un amour désintéressé ? Une arme (je sais que c'est possible) un voile d'encre qui vous protège ? Je ne suis pas très sûr de moi pour ce fil, mais merci d'avoir lu.

même
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 10/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'aimer la philosophie pour vous ?

Message par victor.digiorgi le Jeu 20 Juin 2013 - 17:43

.
.
.

Moi, je suis un philosophe et la philosophie est pour moi un des trois moyens de mener une bonne vie.

Je suis le seul maître du seul disciple que je suis et que je deviens.

Je suis le seul auditeur du prédicateur que je suis par la grâce de ma sainte trinité, inscrite en bleu ci-dessous. 

.
,
,

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'aimer la philosophie pour vous ?

Message par neopilina le Jeu 20 Juin 2013 - 18:01

" Vouloir savoir " peut être une pulsion aiguë, c'est très " naturellement " , en tant que ce que je suis, qu'elle s'est imposée à moi, euphémisme, que je m'y suis jeté à corps perdu avec toutes les ressources que je dispose.
Tu parles d'émancipation, on peut même parler d'émancipations au pluriel, dont celle concernant Soi qui n'est des moindres, voire la " pire " ( = la plus ardue.).

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ET Suspect, parce que Mien ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3681
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'aimer la philosophie pour vous ?

Message par Xeroxe le Ven 12 Juil 2013 - 18:05

Une arme, oui. Contre l'ennui. Une arme de destruction massive même.

Xeroxe
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 17/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'aimer la philosophie pour vous ?

Message par Geo Rum Phil le Dim 28 Juil 2013 - 13:41

même a écrit:
(...) j'aime le VOCABULAIRE de la philosophie, que je trouve commode pour communiquer (sauf obscures formules d'initiés).

Merci pour votre formule la plus commode pour communiquerniquer en commun ! Drôle d’amour pour la philodoxie du sens commun ! Wink

Geo Rum Phil
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 226
Date d'inscription : 13/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'aimer la philosophie pour vous ?

Message par neopilina le Dim 28 Juil 2013 - 14:00

Xeroxe a écrit:Une arme, oui. Contre l'ennui. Une arme de destruction massive même.

C'est très vrai. Celle ou celui qui se targue de flirter à l'aise avec les sommets, métaphysiques, et s'il s'avère qu'il a effectivement ce talent, se doit d'être responsable de ce qu'il communiquera.
Christ a escaladé la Croix, Marx meure en 1883, c'est heureux, s'ils revenaient, ils bruleraient tout et se coudraient la bouche. Quant à Descartes, on l'enverra au piquet avec un bonnet d'âne, pour avoir remis en route la charrette philosophique dans des conditions pareilles.
Je ne suis pas un intellectuel, je ne fonctionne pas comme ça, je manie plutôt le marteau et/ou la hache, je " vois " le chemin valide dialectiquement par lequel je peux et dois me faufiler, ensuite je l'emprunte, quoi qu'il en coute, quels que soit les Obstacles. Plutôt explorateur que bâtisseur.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3681
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'aimer la philosophie pour vous ?

Message par Geo Rum Phil le Dim 28 Juil 2013 - 15:59

neopilina a écrit:Celle ou celui qui se targue de flirter à l'aise avec les sommets, métaphysiques, et s'il s'avère qu'il a effectivement ce talent, se doit d'être responsable de ce qu'il communiquera.

Paradoxalement , les sophistes sont les niqueurs de la comunication, les irresponsables qui font semblant d'être responsables, ils sont à l'aise seulement avec les sommes du sommet minervalien (tribut à la sagesse). Les € des niqueurs.

Les amis de la sagesse ou les amis du tribut à la sagesse ?! Wink

Geo Rum Phil
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 226
Date d'inscription : 13/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'aimer la philosophie pour vous ?

Message par neopilina le Dim 28 Juil 2013 - 16:11

Attention à Athéna, elle n'a rien d'une gamine effarouchée, c'est aussi le Fléau à l'Egide, tout droit sorti du front de Zeus, en armes et poussant un cri de guerre.
La métaphysique éléate, à la suite de constats dument effectués, induit directement un humanisme fort et un pragmatisme féroce, si on le force à revêtir l'uniforme du Soldat, il le fera sans états d'âme, en dernier lieu, si on remonte la chaine des causes et des effets, on aboutit toujours au même Coupable, Ennemi : le Sujet, à commencer par Soi.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ET Suspect, parce que Mien ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3681
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'aimer la philosophie pour vous ?

Message par Courtial le Dim 28 Juil 2013 - 17:34

La question a été posée à Deleuze, dans l'Abécédaire. Ou à Foucault aussi.
Leurs réponses sont très décevantes.
Sans me comparer (ce serait grotesque, bien sûr), je n'arrive pas à trouver mieux que ce qu'ils ont dit eux-mêmes.
Un peu la réponse de Beckett à une enquête, par le Nouvel Obs, je crois, qui avait demandé à des écrivains ce qui les avait amené à être des écrivains. Il avait répondu : "bon qu'à ca".
Pour revenir à ces philosophes, ils disent qu'ils ont découvert en Terminale ou après (Sartre détestait son prof de philo en Terminale et n'a rien foutu de toute l'année, il l'a raconté) cette discipline, se sont aperçu qu'ils y excellaient, ce qui les a encouragés à poursuivre, etc.
Ca a été aussi mon parcours (pas au niveau de ceux que je viens de citer, à l'évidence) : je me suis dit que je pourrais peut-être faire quelque chose d'intéressant là-dedans, j'ai eu envie de prolonger le chemin.
Les questions que je posai étaient sans doute liées à des considérations personnelles dont je ne ferais pas mention ici de manière trop précise.
 Dans mon cas, la question de l'identité, par exemple, a joué un rôle essentiel. J'étais donc attiré par des philosophies de l'identité, d'où mon tropisme fichtéen (je ne l'explique que comme cela, ce n'est pas le philosophe le plus bandant, faut avouer), et j'ai toujours travaillé à partir de Fichte.
Même mon approche plutôt phénoménologique à présent est du Fichte (si je regarde bien), j'ai cru parfois comprendre Kant ou Hegel, mais c'était du Fichte... et j'en resterai là pour les confidences.
Ce que je peux proposer ici, c'est juste un peu de Fichte.


Dernière édition par Courtial le Dim 28 Juil 2013 - 17:58, édité 1 fois

Courtial
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1997
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'aimer la philosophie pour vous ?

Message par neopilina le Dim 28 Juil 2013 - 17:57

J'ETAIS un noeud gordien, rien que de le dire j'en déglutis. Freud a incité explicitement que si on pouvait substituer les termes " Pulsion de mort " par d'autres, il ne faudrait surtout pas se gêner. Alors, à titre personnel, je vais dire culpabilité, morale, ÊTRE à la fois Celui qui désire ET Celui qui Juge, à un point suffisant pour éreinter la plus robuste des carcasses. Chez moi, la philosophie, puis, via les urgences psychiatriques, la psychothérapie, se sont imposées comme des nécessités vitales.

Et puis un jour, lors de cette quête, je suis tombé sur une vieille épée, rouillée, délaissée, oubliée, mais j'y ai reconnu de suite un acier, une trempe, une dureté, un fil, exceptionnels  ... Cool  .

lanK a écrit:

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3681
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'aimer la philosophie pour vous ?

Message par Courtial le Dim 28 Juil 2013 - 20:58

Code:
Même mon approche plutôt phénoménologique à présent est du Fichte (si je regarde bien), j'ai cru parfois comprendre Kant ou Hegel, mais c'était du Fichte... et j'en resterai là pour les confidences.

Husserl lui-même n'a regardé cela qu'assez tard. Il a pris des livres de Fichte dans l'été 1921 ou 1922 et il s'y est mis sérieusement, enfin, à la Husserl, quoi.
Il a dit que cela avait été déterminant et l'on a attribué à cette lecture l'espèce de tournant plus subjectif qu'on peut lire par exemple dans les Méditations cartésiennes (1929).
Je n'y crois pas plus que ça, mais il y a plus tard, dans la Krisis, des choses assez troublantes sur cet axe.

Courtial
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1997
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'aimer la philosophie pour vous ?

Message par neopilina le Dim 28 Juil 2013 - 21:27

Je tiens à te rassurer complétement : si tu nous en dis un peu plus sur ce dénommé Fichte ( Je l'avoue sans ambage, je ne le connais que de nom. ), " cet axe ", et ce qu'il t'a semblé percevoir dans Krisis cela n'aura rien de confessions.
Allez ! Zou ! "  Qu'on lui montre les instruments " !

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3681
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'aimer la philosophie pour vous ?

Message par neopilina le Lun 29 Juil 2013 - 10:43

Je viens de lire la fiche Wiki de Fichte. Quelle surprise. L'homme aurait fait système l'ayant explicitement voulu, ce qui n'est jamais rien.
A plusieurs reprises, la fiche qualifie la métaphysique de Fichte d'ardue, absconse, etc.
En passant directement de Kant à Hegel, il semblerait qu'une grande injustice soit faite à cet homme. A priori, il m'intéresse bien, par exemple, il est bien plus présent au Monde que n'a su l'être Kant.
Je cite la fiche : "Fichte est très vite soucieux de systématicité. Pour cette raison, mais aussi dans la mesure où il est guidé par les idéaux émancipateurs de la Révolution, il cherche, dès le début, à tenir ensemble et à développer aussi bien une philosophie première (continuellement réécrite et renouvelée jusqu'à sa mort) qu'une philosophie appliquée (une philosophie du droit, de l'Etat, de l'éthique, de l'économie, de l'éducation, etc.), et même une philosophie dite "populaire", plus immédiatement militante. Hanté par la question de l'altérité, il est à certains égards le fondateur de la philosophie de l'éducation moderne, et le premier philosophe postkantien à proposer un système conjuguant avec autant de puissance théorique que de souci pragmatique une pensée de l'action politique et une réflexion spéculative et conceptuelle ".
J'ai également eu un tel souci critique, de vérification, de mise à l'épreuve, à l'esprit, de façon constante, impérative, voulue. Ce n'est pas le tout d'accoucher d'une version conformée par ma personne, son histoire, son contexte culturel, historique, géographique, familial, de la Métaphysique, encore faut-il voir si elle est pratique, supporte bien sa confrontation à tous les réels, une attaque de requin mortelle à la Réunion, la présence des soldats français au Mali, etc, etc.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3681
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'aimer la philosophie pour vous ?

Message par Courtial le Mar 30 Juil 2013 - 11:49

Oui, je songeais au fait que Husserl, à partir des années 20, insiste de plus en plus sur le fait que la phénoménologie est un idéalisme transcendantal - non pas que ce soit absent avant, c'est surtout une question d'accentuation.
Par ailleurs, mon allusion à la Krisis (la Crise des sciences européennes et la phénoménologie transcendantale, ouf...), je pensais en particulier sur la notion de "monde de la vie" (Lebenswelt) dans laquelle il y a quelques échos fichtéens ou disons "post-kantiens" plus généralement. Pour être plus précis, il faudrait que j'aille revoir, mais là je ne suis pas chez moi.

Toute la période que tu évoques était celle où les philosophes avaient une grande soif (un "besoin", a dit Hegel (1) de systématicité. C'est une période de prolifération sur ce point : Hegel ou Fichte avait leur système, mais Reinhold avait aussi le sien, et aussi Schelling, Schopenhauer, Bardili, etc.
La meilleure synthèse que je connaisse (mais je n'en ai pas lu beaucoup) est le livre de Cassirer : Les systèmes post-kantiens, mais attention : c'est pas plus facile à lire que Hegel ou Fichte eux-mêmes !
La volonté de systématicité ayant fait les frais de la critique la plus acharnée par la suite, nous avons d'ailleurs un fil consacré à ce sujet ici, il n'est pas étonnant que l'on n'ait pas retenu grand chose de cette époque et qu'on n'en parle guère ni dans les bouquins ni dans les programmes des Universités.
Il s'agit donc d'un continent philosophique un peu oublié (je vois 4 continents de ce genre dans l'histoire de la philosophie : la Grèce classique et hellenistique, l'âge classique (17ème), l'idéalisme allemand, la phénoménologie).

(1) "le besoin de philosophie", chapitre au début de La Différence des systèmes philosophiques de Fichte et de Schelling. Il dit en gros que ce besoin de systématicité est né du fait que la "culture", les Lumières ont abouti à une série de contradictions qui culminent - mais ne sont nullement réglées, bien au contraire - dans le kantisme, et qu'il s'agit maintenant de résorber. Je crois que c'est là qu'on lit la fameuse citation sur la chaussette : "un bas déchiré vaut mieux qu'un bas reprisé", etc.

Courtial
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1997
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'aimer la philosophie pour vous ?

Message par neopilina le Mar 30 Juil 2013 - 12:30

J'entends bien ce besoin irrépressible de faire système après Descartes et Kant : à cause du cogito c'est devenu manifestement problématique, il y a de la fébrilité dans l'air, une fébrilité induite par le corset, le paradigme, cartésien. Mais a contrario, je ne comprends pas qu'on puisse critiquer le moins du monde la volonté de faire système, c'est l'un des minimums attendus de la part d'une philosophie.
Pour filé la métaphore du bas, " un bas déchiré ", se jette et on recommence.
Pour tes quatre continents, je n'appréhende pas de la même façon : les trois derniers dépendent trop les uns des autres, pour ceux là, je dis Cartésiens, dans le sens où le cogito est leur Horizon.
La seule Issue, c'était de retrouver celle-ci ! Celle par où arrive l'expérimentateur du cogito et qui disparaît de facto avec cette expérience d'ordre intime, d'où la fameuse " Envolée de Murailles ".

Très ironiquement, en ouvrant les fenêtres de l'intérieur, pour restaurer le Lien a priori entre l'Extérieur et le Sujet, escamoté par le cogito, je me vois dans l'obligation de le décrire explicitement un tant soit peu ( Je pêche pas mal en phénoménologie. ), ce qui n'avait jamais été fait, puisque allant de soi avant le cogito, et le cogito prend la clefs des champs, s'abat sur le Monde du Sujet, le Monde des Sujets, au moins philosophiquement, sur chaque Etant.

EDIT

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3681
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum