Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Message par victor.digiorgi le Mar 28 Mai 2013 - 18:40

.

Petit à petit, l'oiseau fait son nid, nous dit le proverbe.

Eh bien petit à petit, la neurologie installe une compréhension de plus en plus aiguisée des concepts de conscience et de libre arbitre.

CONSCIENCE :

Le concept de mise en réseau des neurones se double maintenant de celui de synchronisation de leur fonctionnement. Pris seul, chaque neurone ne vaut pas grand-chose sur le plan de la conscience, et celle-ci n'émerge que grâce à une mise en réseau de milliards de neurones fonctionnant de façon synchrone. Bien sûr, il reste encore à comprendre les principes permettant une telle synchronisation des phénomènes électrochimiques à l'œuvre. Ça viendra, ça viendra.

En attendant, le mécanisme est incontestable : sans réseau neuronal et sans synchronisation du fonctionnement des neurones, POINT DE CONSCIENCE.

La spiritualité rattachée à des milliers d'années d'errance sur la conscience peut maintenant aller se rhabiller avec ses copines les religions ! ...

LIBRE ARBITRE :

La conscience de la moindre décision prise en vue d'effectuer la moindre action est TOUJOURS précédée d'une synchronisation de phénomènes électrochimiques s'imprimant AU PRÉALABLE sur les réseaux neuronaux du cerveau. Ce n'est qu'ENSUITE, après ce travail TOTALEMENT INCONSCIENT, qu'émerge une conscience de l'action à effectuer et que cette action est effectivement effectuée. Autrement dit, et il est important de bien mesurer la chose, car elle est au premier abord littéralement stupéfiante, mais PERSONNE n'est responsable ni coupable de ses actes !

La spiritualité rattachée à des milliers d'années de culpabilisation et de responsabilisation religieuse forcenées des individus peut non seulement aller se rhabiller, mais doit maintenant laisser la place à une étude scientifique de la cause réelle de tous les crimes et délits pouvant être commis par l'individu. La science va donc petit à petit remplacer le concept abject de vengeance propre à toutes les justices de Yahvé, Dieu et Allah et des hommes inspirés pas ces trois entités conceptuelles délirantes.

Oh ! Il ne faut pas trop rêver à ce qu'une morale nouvelle s'installe de si tôt sur l'ensemble de la planète, mais il est permis d'envisager qu'une posthumanité puisse un jour émerger, bien à l'abri des ravages de l'humain trop humain.

Camus nous parle de l'ABSURDITÉ, mais aussi de l'ESPOIR. Nietzsche nous dit que la GRANDE RAISON, c'est le CORPS.

Les matérialistes radicaux de toutes les époques prennent de plus en plus de force et de valeur par le côté moniste-matérialiste de leur pensée.

Merci à Leucippe, Démocrite, Hipparque, Anaxarque, Antiphon, Aristippe, Diogène de Sinope, Philèbe, Eudoxe, Prodicos, Épicure, Philodème de Gadarra, Lucrèce, Diogène d'Œnenda, Érasme, Montaigne, Gassendi, Cyrano, d'Olabach, Feuerbach, La Mettrie, etc. et à tous les amis du corps en tant que cause unique du vrai pouvoir législatif et exécutif de toute pensée et de toute action ...

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Message par même le Mer 19 Juin 2013 - 17:54

Quelle preuve avons-nous que le cerveau produise la conscience ? Il lui suffirait d'être une interface pour que ce que tu notes soit tout aussi vrai expérimentalement.
Ainsi il faut dire : " Pour comprendre le cerveau je dois le considérer COMME SI il produisait la conscience. Il ne faut pas faire un dogme d'un simple postulat Méthodique.
Cette position que tu défends est à ce jour une hypothèse et rien qu'une hypothèse, et en faire une vérité, c'est simplement relayer une banale idée reçue. Un préjugé.
A ce jour, il n'y a aucune preuve, aucune, que le cerveau produise la conscience. Les poumons produisent-ils l'air qu'ils respirent ? Les yeux la lumière ? L'oreille le son ?
D'autre part une partie de la science des quantas considère de plus en plus sérieuse l'hypothèse (elle aussi) de la NON LOCALITÉ de la conscience.
Je t'invite de plus à lire cet article du très sérieux Lancet:

:)
Sans vouloir sadiquement jeter un froid, c'est bien plutôt à un réveil des religions que l'on assiste. Personnellement je ne vois pas cela d'un très bon œil, quoi que croyant, mais c'est un fait. Il n'est que voir les Évangéliques et l'Islam, sans parler de l'Inde pour s'apercevoir que le problème est loin d'être en voie de disparition.
Je crois qu'il y a à cela une cause dont je te demande de sonder profondément le sens sous-jacent: le refus de transcendance (pas de religion, de transcendance) que montrent nos sociétés prétendument évoluées semble frustrer les hommes de l'une de leur dimension VITALE. TOUT HOMME CROIT, peut et espère. Enlève-lui ça, et il se transformera automatiquement en assassin !
Par exemple tu espères de la disparition des religions (mais qu'entends-tu pas là, qu'en sais-tu A TITRE PERSONNEL ?, etc...) sera un Bien. (D'ailleurs on va la remplacer par quoi ? De nouveaux "magnétoscopes", des gadgets épatants ? Des spectacles et des loisirs où l'on abrutira les foules pour les convaincre ?)
C'est là un exemple typique d'espérance qui repose sur un ensemble de croyances, sur des schèmes très humains et un réflexe très humain lui aussi par rapport à ce qui te fait PEUR. Il suffit d'en prendre conscience pour conserver sa sérénité. Personnellement, je ne vois rien autour de moi qui puisse me permettre une confiance aveugle en la technologie ou en la "science" (au service de quelles idéologies, de quels marchands ?) : non qu'elle soit mauvaise en soi, mais si la technique a fait des progrès, les hommes appelés à s'en servir restent quant à eux effectivement toujours aussi humains, trop humains...
Bref, ne t'emballe pas trop vite.  Wink j'ajoute que l'un des meilleurs moyens pour pouvoir combattre un ennemi, c'est de bien le connaître...Or, je ne te demande pas que dit-ON sur la spiritualité chez Démocrite Parménide, Feuerbach ou Louis de Funès,  (Et je ne parle pas du folklorique Auguste Comte !) mais TOI, qu'as-tu à en dire ? Qu'as-tu VÉRIFIÉ ? Qu'es-tu aller voir, écouter, tester, avec qui de concerné et de compétent as-tu discuté de ces choses  ?
Que dis-tu Toi et par toi-même qui ne soit pas une régurgitation de lectures, aussi nobles sembleraient-elles,  mais un fait d'expérience ?
Les livres ne m'importent pas, seulement le vécu. On peut jongler avec des phonèmes à l'infini et se payer de mots, élaborer des thèses, lancer des modes, tout affirmer, tout infirmer avec des mots. Les mots se prêtent à toutes les manipulations. Les philosophes devraient considérer ce fait sérieusement. Ça ne me suffit pas. j'aime le concret, le palpable, en un mot, le réel.
Par exemple on a mis des religieuses en prière dans des IRM, et les résultats ont été stupéfiants. Ces relevés d'appareils aussi font partie du réel et de la science: la manière dont ces consciences fonctionnaient étaient totalement nouvelles, inconnues, révolutionnaires. On était seulement face à de l'inédit et de "l'impossible"...
Il faut encore entendre une chose: si la religion, en tant que hiérarchie organisatrice est alourdie d'une réputation de conservatisme, l'expérience spirituelle elle est entrain de devenir "underground". C'est comme aux temps de Rome: la VIE spirituelle de nos jours se trouve en quelque sorte dans les "catacombes", cette forme là est autrement plus résistante aux influences extérieures que des superstructures engagées, et donc compromises,  dans le système. Wink
La religion peut faire peur. Mais le behaviorisme appliqué à la conscience, tout autant !

même
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 10/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Message par neopilina le Mer 19 Juin 2013 - 19:18

Grâce aux nouvelles techniques d'imagerie on peut voir le cerveau à l'oeuvre, en le stimulant comme on veut tout en l'observant en direct, etc. On sait depuis longtemps à quoi sert telle région ou tel organe ( Amygdale, hippocampe, etc. ).
On peut voir telles zones s'activer, se mettre au repos, etc.
Pourquoi la justice retient-elle le critère médical de mort cérébrale ?
Pour toi, un EEG plat, c'est quoi, que traduit-il ?

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3670
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Message par même le Mer 19 Juin 2013 - 19:49

Ce n'est pas la justice qui retient la mort cérébrale, mais d'abord la médecine.
Il y a des tests de réflexes (auditifs) d'EEG, cardiaques, respiratoires, et ainsi de suite.


même
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 10/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Message par victor.digiorgi le Mer 19 Juin 2013 - 20:20

.

À même :

J'ai bien lu ton message, et aussi la page Internet que tu as soumis à mon examen, et j'en viens au raisonnement suivant :

L'affirmation du principe voulant que la conscience émerge de l'agencement des neurones est parfaitement réfutable au sens de la philosophie des sciences, c'est-à-dire au sens où cette affirmation peut être mise à l'épreuve au moyen d'un protocole bien simple. 

Il suffit de procéder à la lobotomie d'un sujet et de lui vider ensuite la boîte crânienne de tout agencement neuronal, et de lui demander ensuite ce qu'il en pense. Ça ne demande même pas d'anesthésie, car aucune douleur n'est jamais ressentie par le cerveau. Si la conscience se trouve hors du cerveau, notre sujet ne devrait en principe avoir aucun problème pour nous en parler, surtout s'il comprend bien la mécanique quantique ...

.

Mis à part la plaisanterie, il est évident que le spiritualisme n'est pas ma tasse d'athée. Tu l'auras déjà compris, je pense. Mais ce que tu n'auras sans doute pas compris avant que je ne te le dise, c'est que les intrusions spiritualistes et les impostures intellectuelles en science, je les vois venir avant même qu'elles aient levé le sabot.


http://www.the-brights.net/

.
.
.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Message par victor.digiorgi le Mer 19 Juin 2013 - 20:32

.

Regarde bien par ailleurs comment le célèbre neuroscientifique Mike Tyson explique où se trouve la conscience des sujets soumis à ses expériences connues dans le monde entier.



_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Message par même le Mer 19 Juin 2013 - 20:41

Les brights ? Lol ! Oh, mais c'est un vieux truc ça ! :D
Combien de charlatans chez les physiciens actuels si on en était resté à Auguste Comte ! Ce brave homme qui voulait inaugurer la religion universelle de la science matérialiste dans la cathédrale Notre Dame ! :)
Un pur sectateur et qui a fait des petits... brillants  !
Mais là encore, j'aime bien lire les livres et en parler avec des amis profs qui les ont lu. Et il est de nos jours, appareillage oblige, difficile de faire du charlatanisme ! Les machines ne mentent pas, et en général le Lancet non plus. Tu connais les conditions qui doivent être réunies pour y être publié ?
Comme on évalue, rien qu'en Europe les EMI à environ 3,7 millions, il est normal que des médecins se réunissent pour en débattre et mettre au point des protocoles. Bref, qu'il se comportent en scientifiques malgré les lobbys laïcards issus d'une Maçonnerie poussiéreuse. C'est à dire libre de toute idéologie, en toute LIBERTÉ. Je dis bien toute.
Et les choses sont bien parties, le nombre des chercheurs dans ce domaine augmentent, y compris en France, pour une fois on ne sera pas à la traîne à cause de je ne sais quelle attitude révol... réactionnaire. C'est marrant de voir combien de charlatans on trouve chez les gens qui osent penser différemment que soi ! ;)Tu es sûr que ce n'est pas un acte de scotomisation réflexe au moins ?
Personnellement, je n'ai pas besoin de preuve puisque quoi que trouve la science, c'est précisément cela que je refuse d'appeler Dieu ! Comme j'ai vécu une EMI tout vivant en quelque sorte, je n'ai besoin d'aucune preuve, ni en pour, ni en contre. Je sais. A l'inverse, ma mère a vécu une EMI dans le coma cette fois et ça m'intéresse beaucoup parce que comme incroyante, je ne connais pas mieux !...Curieux que des incroyants reviennent d'un black-out complet avec des valeurs qui rejoignent la philosophia perenis ! Non ? Tu n'es pas curieux ?
Quel dommage ! Les savants le sont, heureusement pour la recherche !
En général quand j'entends le récit d'un aveugle de naissance qui a VU durant un épisode de mort cérébrale, au lieu d'écraser un rictus, j'écoute. C'est là une attitude LOGIQUE, qui n'empêche pas la prudence. Le protocole présenté dans l'article du Lancet devrait te rassurer ! On peut dire qu'il est serré !
Pour le reste j'ai pratiqué le karaté do shotokan, le viet vo dao Tahn long et le taï chi art martial interne, je sais très bien ce que c'est d'être ko et ça ne change rien à mes propos... :)
Je me demande seulement de quoi tu as peur...D'apprendre que l'assassin ne triomphera jamais de sa victime ? (Horkheimer)

même
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 10/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Message par victor.digiorgi le Mer 19 Juin 2013 - 21:30

.

Putain l'éclat de rire ! Merci ! ...

Oui, j'attendrai les résultats. C'est tout à fait logique ...

En attendant, si quelqu'un trouve son bonheur dans l'imminence de sa propre mort ou dans ses propres hallucinations de voyage astral ou de lumière au bout du tunnel, tant mieux pour lui. 

Paul de Tarse s'est tout à coup transformé sur un chemin de campagne.
 
Pascal a trouvé une joie infinie et éternelle en Dieu au bout d'une seule nuit d'insomnie.

Eric Emmanuel Schmidt a trouvé Dieu tout à coup en se perdant au milieu du désert.

Ce sont des choses qui arrivent, ça. C'est vieux comme le monde.

Et je ne vois pas ce qu'il y a d'extraordinaire à percevoir ces choses lorsqu'on n'est en état de veille ou presque mort.

J'ai moi-même souvent rêvé que je volais à raz du plafond de ma chambre et ça ne m'a pas monté à la tête. 

Je me suis mis aussi le cerveau en roue libre par la méditation transcendantale, et ça ne m'a pas monté à la tête non plus.

Ce qui est intéressant, quand même, dans ton propos, c'est que ta mère soit concernée par ce phénomène qui t'intéresse tant. Je comprends la chose parce que la mienne, de mère, elle a été touchée de plein fouet par un cancer et que c'est sans doute une partie de la raison qui me fait tant intéresser à la science en général et à celle du vivant en particulier.

La technoscience ne fait pas que des conneries. Elle permet aussi d'explorer le monde. Non ?

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Message par même le Mer 19 Juin 2013 - 21:48

Tout à fait. Mais il est dommage qu'elle ne fasse pas que ça...
la "Foi" scientifique consiste en gros à dire qu'on peut comprendre un auteur en analysant l'encre qu'il a utilisée pour écrire.
Cela dit, pour revenir au sujet, étonnant qu'on ait si peu d'intérêt pour des choses "vieilles comme le monde " et autant pour des gadgets ! Voilà qui est bien humain. Mais comment en vouloir à qui que ce soit ? Les gens font ce qu'ils peuvent avec ce qu'ils peuvent.
Un jour où nous étions une bande entrain de chanter des louanges dans une crypte aménagée en centre ville, un type bourré est entré en croyant que c'était une boite de nuit ! Et il s'est mis à hurler " Seigneur, tu es dans mon cœur !" Il venait de toucher la Vie en personne...Vous pouvez rajouter ça à votre liste de rencontres...:)

même
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 10/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Message par neopilina le Mer 19 Juin 2013 - 22:37

même a écrit " Bref, qu'il se comportent en scientifiques malgré les lobbys laïcards issus d'une Maçonnerie poussiéreuse ".

... Et moi, je dis que ce que je cite de toi sent mauvais. Revlà la cinquième colonne. Ma foi, à chacun son juif, sachant qu'on sera toujours le juif d'un autre.

Sinon. Je ne suis pas un frère. J'ai lu des Franc-maçons qui parlaient en tant que tels et j'ai lu sur la maçonnerie. On comprend vite le positionnement métaphysique, et donc à la suite, la philosophie, c'est un ésotérisme, un hermétisme, " les Fils de la veuve ", intrinsèquement non-violent et humaniste. Egalement bourrée d'opportunistes ? Bien sur, mais le mieux est de parler des endroits où il n'y en a pas, ça ira plus vite.

J'ai fait une e.m.i. , athée j'étais, athée je suis resté. Si chaque fois que je ne comprends pas quelque chose il faut convoquer le poussiéreux deus ex machina, évidemment, là, on n'avance pas.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3670
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Message par même le Mer 19 Juin 2013 - 22:40

Ah mais ça n'arrive pas à chaque fois, ça se saurait ! :)
Quant au reste je ne sais pas si ça sent mauvais, mais bon, quelques lectures aidant, j'ai vraiment pas confiance...

même
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 10/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Message par poussbois le Mer 19 Juin 2013 - 22:48

Change de lecture alors.

_________________
Le Nord, c'est par là.

poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Message par même le Mer 19 Juin 2013 - 22:50

Je ne voulais pas offenser qui que ce soit. Donc excusez-moi.

même
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 10/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Message par neopilina le Mer 19 Juin 2013 - 22:58

même a écrit : " Ah mais ça n'arrive pas à chaque fois, ça se saurait ! "

Si tu parle de l'e.m.i., bien sur, ça ne m'est arrivé qu'une fois, alors que je compte plusieurs pertes de connaissance avec engagement du risque vital. Et je confirme que la lumière une fois éteinte n'est pas en mesure de constater l'extinction des feux. Je parle de la conscience hein !
La conscience, entre autres, est un champ électrique, qui disparait lors de l'EEG plat.

Pour les maçons, essayes dans la collection " Que sais-je ? ", il est très bien.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3670
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Message par hks le Jeu 20 Juin 2013 - 0:22

à Victor 


Ce n'est qu'ENSUITE, après ce travail TOTALEMENT INCONSCIENT, qu'émerge une conscience de l'action à effectuer et que cette action est effectivement effectuée.


Oui bon finalement ( et ouff) il faut toujours quand même savoir ce qu'on va faire avant de le faire ...  tu ne m'apportes pas beaucoup de science sur le sujet .

hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4332
Localisation : souvent ailleurs
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Message par victor.digiorgi le Jeu 20 Juin 2013 - 3:07

.

À hks :

Mon explication n'est peut-être pas très claire, alors je précise : 

Lorsque tu as conscience d'une action à effectuer, la décision d'effectuer cette action a déjà été prise de façon irrévocable. La conscience n'est que le révélateur de l'action déjà décidée avant que tu ne l'effectues. Ce n'est pas parce que tu as conscience de l'action que tu vas effectuer que tu l'effectues. La cause de l'action effectuée, ce n'est pas ta conscience, c'est la décision prise irrévocablement avant que tu en aies conscience.

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Message par victor.digiorgi le Jeu 20 Juin 2013 - 3:30

.

Interlude récréatif :


_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Message par même le Jeu 20 Juin 2013 - 9:50

"La conscience, entre autres, est un champ électrique, qui disparait lors de l'EEG plat."


Non, elle se traduit par un champ électrique ! Ce serait sinon comme dire que c'est l'électricité seule de mon ordinateur qui compose ce que vous êtes entrain de lire ! sans électricité, plus d'ordinateur, mais la conscience de l'auteur que je suis demeure, ne vous déplaise. Pouvez-vous m'expliquer comment on passe d'un champ électrique des electrons, donc au requiem de Mozart ?
Qui disparait ? je ne sais pas. Mon corps ne disparait pas à ma mort, il change de forme, ainsi que mon énergie, et j'en déduis que ma conscience non plus ne s'évapore pas, mais change seulement de forme - ou de plan de conscience...Il me semble savoir que dans la nature RIEN ne disparait...
Certains morts à l'EEG plat son revenus à la conscience ORDINAIRE et ont, qu'on le veuille ou non, des tas de choses réellement incroyables à dire. Reste à prouver qu'elles mentent ! Wink



J'ajoute que l'obscurantisme n'est pas le propre de la religion. Le déni, l'envie et la dérision sont les sempiternelles armes des idéologues, et cela depuis la nuit des temps.

Quant aux maçons, je veux bien les respecter, mais ce n'est pas parce qu'on respecte un vieillard qu'il faut boire dans son verre....

Je crois que l'attaque de LA (?) religion (laquelle ?) est contre scientifique. Parce que la science est simplement agnostique, c'est juste un problème d'honnêteté intellectuelle. De plus, la moquerie (digne des Romains de l'époque et toujours la même depuis) ne prouve rien. Je pourrais moi aussi limiter la science a ses armes des destruction massive, aux trépanations et à Menguelé, à ses accointances avec le monde de l'argent et des industries polluantes, aux dégâts dus aux machines qu'elle a commercialisé sans penser aux conséquences, aux caméras de surveillance, et ainsi de suite jusqu'à plus soif. Chacun peut faire sa liste de fleurs du mal, elle sera longue. Et je ne le fais pas. D'abord parce que votre approche est issue au mieux de la science au 19e siècle, ne serait-ce que les recherches actuelles sur la matière et l'énergie noires (composant la bagatelle de 95% de l'univers et dont on ne sait... rien !) La supersymétrie et ainsi de suite rendent les chercheurs MODESTES, et en outre, courtois et ouverts.
Sans compter qu'il existe des scientifiques de haut niveau croyants...Donc je pense que ces pitreries ne font rien avancer, ne prouvent rien qu'une sorte de limitation de l'esprit appelée un peut rapidement objectivité et qui repose en fait sur le déni et l'ignorance volontaire de ce qu'on ne veut pas entendre.
Qui a dit: "il y a pire que l'ignorance, c'est l'illusion du savoir ?"
mais votre relation avec la science elle-même repose sur une attitude religieuse à son égard. Vous n'êtes pas indemne sur ce point, vos affichettes de propagande en font foi ! :)Le fait est là, que ce soit dans la science, la philosophie ou la religion, l'homme est un être qui a besoin de croire ! Et je constate que c'est bel et bien votre cas.
Quoi qu'il en soit je n'ai fais aucune forme de prosélytisme ici, et je viens pour DIALOGUER. Exactement l'inverse de ce que vous proposez. J'estime vos remarques bas de gamme, manquant de culture, étroites, pleine de fiel et de déni envers ce qui, pour des raisons qui vous regardent, vous dérange et contre-productives. Autrement dit, ce n'est pas avec vous, mais malgré vous qu'un dialogue pourrait être possible.




Ça, vous ne l'avez pas volé ! Et je rappelle que ce n'est pas là le ton de l'ÉCHANGE que j'aurais souhaité, mais que c'est vous qui imposez de faire descendre le débat à ce niveau. "Si à table il y a cinq personnes intelligentes et une qui ne l'est pas, la conversation descend toujours au niveau de celle qui ne l'est pas." Lu dans une compilation de Lucien Jerphagnon. Ce qui précède tend à prouver que sans transcendance, la pensée dérive rapidement vers une culture digne du crapouillot...
Bon courage avec votre haine... Wink
Ne vous donnez pas la peine de répondre. Puisque j'observe que bien que j'ai montré patte blanche vous faîtes régner ici une sorte de dictature par la censure implicite de la moquerie et du mépris, je pense que je ne pourrais plus rien dire sans avoir à me justifier sans fin, ce qui interdira tout dialogue. C'est ainsi que les forums meurent, sous la logorrhée de lobbyistes stipendiés par je ne sais quelle clânerie de savantards. Donc je ne reviendrai pas.



même
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 10/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Message par neopilina le Jeu 20 Juin 2013 - 10:44

même a dit : " Quant aux maçons, je veux bien les respecter, mais ce n'est pas parce qu'on respecte un vieillard qu'il faut boire dans son verre...."

Mais je n'ai rien dit de plus. On m'a plusieurs fois demandé si je serais tenté, j'ai très aimablement refusé, cérémonials, rites, et consorts, permettent peut-être de créer un climat serein et propice à des débats de qualité, mais pour moi c'est déjà trop.

Hé ! Tu nous montre une image de trépanation. Du pain béni pour tes adversaires, mais certainement pas ennemis.
Les effets bien réels de cette pratique n'ont ils pas pour but d'altérer la conscience ( En l'occurrence fort dérangée, comme on disait. ) mais elle est aujourd'hui interdite à des fins psychiatriques ( Oui, je sais surtout grâce à la révolution des neuroleptiques qui ont rendu les asiles beaucoup plus silencieux. Autre sujet. ).

Comment peux-tu concilier les constats de la neurologie, et bien d'autres disciplines, qui n'en finissent pas de constater et d'explorer l'inféodation de la conscience au cerveau ? Si on te trépane, conviens que ta conscience sera altérée, modifiée ( En écrivant cela impossible pour moi de ne pas penser à la fin de " Vol au-dessus d'un nid de coucou ". ).

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3670
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Message par même le Jeu 20 Juin 2013 - 11:17

j'ai déja répondu à tout ça.

http://www.nonfiction.fr/article-6564-entre_le_cerveau_et_la_conscience__le_temps.htm
Quel est le plus fécond, celui qui cherche, ou celui qui "sait" ? Wink

même
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 10/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Message par neopilina le Jeu 20 Juin 2013 - 12:06

Il se pourrait bien effectivement que scientifiquement dit, que l'univers observable soit une simple et imprévisible scorie, de l'univers, l'écume du vide quantique, un déchet. La matière baryonique représente 5 % du total de la masse.

13,5 milliards d'années de genèse pour un tel terrifiant et prodigieux gâchis !? Entends-tu ce cri là ? Vu ainsi, l'athéisme c'est carrément de la charité à l'égard de l'idée de Dieu. A ce sujet, on se propose d'intervenir là :

http://digression.forum-actif.net/t699-de-la-divinite-de-la-foi-de-la-theologie-etc

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3670
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Message par même le Jeu 20 Juin 2013 - 12:57

ce serait surtout bien plus intelligent d'arrêter de se tromper de cible ?
D'où vient, dans la machine que tu prétends être, ce sentiment d'empathie et d'amour qui te pousse à te révolter ainsi ? C'est là que "ça" se passe !
A quoi sais-tu qu'une chose est imparfaite si tu n'as pas en toi l'idée de la perfection ? Et d'où venue ? C'est là que ça se passe.

Pour les EMI, 20% des réanimés cardiaques en vivent. Mais feignons de l'ignorer, cela questionne de trop nos sécurités !

même
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 10/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Message par poussbois le Jeu 20 Juin 2013 - 13:12

D'où ça vient, l'empathie ? De fonctions biologiques et de processus de sélection, Darwin et Hamilton dont on vient de parler dans un autre sujet. Enfin, pour ce qu'on est capable d'en comprendre car pour le reste, il n'y a que des supputations diverses.
Certains parlent effectivement de petits hommes verts à pois roses qui auraient booster la vie sur terre il y a 3 milliards d'année, mais ça paraît assez peu fiable et surtout peu intéressant pour régler les vraies questions que nous nous posons. Non ?


Après le concours de la pensée la plus réprimée :
- c'est nous qui avons le plus de martyrs
- non, c'est nos calvaires qui étaient les plus cruels,
- non, c'est nous qui avons été martyrisés le plus récemment,
- non, les statistiques montrent que nous allons en baver encore plus dans le temps à venir

(vous noterez la cohérence des réfutations, hein !)

Voici le concours de celle qui lave plus blanc :
- mon système de pensée rend aimable
- non, le mien permet d'être plus intelligent
- non, le mien règle toute la métaphysique
- non, le mien guérit tout
etc...


On est en train de rejouer le pire des forums médiocres...


Dernière édition par poussbois le Jeu 20 Juin 2013 - 15:45, édité 2 fois

_________________
Le Nord, c'est par là.

poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Message par neopilina le Jeu 20 Juin 2013 - 13:20

Pas de vacances cette année, je fournis beaucoup de travail à mes chirurgiens, j'ai un calendrier, pas chargé, mais conséquent.
Nous avons un ami frontalier, infirmier, on aurait pu passer par là lors de notre migration annuelle vers le Sud !
Je te remercie sincèrement pour cette invitation.
J'y connais un peu quelque chose en matière de christianisme. Mon grand-père maternel avait fait son séminaire, sa mère voulait un curé.
Ton pseudo n'a t'il pas été " Adam " sous d'autres cieux forumiques ?

Tu fais allusion à l'argument anselmo-cartésien, correctement réfuté par Kant.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ET Suspect, parce que Mien ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3670
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience, libre arbitre et neurologie - Philosophie matérialiste radicale -

Message par victor.digiorgi le Jeu 20 Juin 2013 - 15:32

même a écrit:bla bla bla

Tu te prends trop au sérieux, mon vieux ... Nous sommes ici aussi pour nous amuser un peu ... Et il est vrai que tes considérations sur ce qui ne se perd pas mais se transforme sont amusantes lorsque tu les appliques au je ne sais quoi et au presque rien que représente ce que nous comprenons comme l'« Âme divine ». 

Nous avons quand même un peu le droit de nous amuser de ce que tu nous présentes comme une sorte de docte ignorance, tout en ayant le plus profond respect pour toi. Non ?

(Enfin, quand je dis « nous », je parle surtout de moi en tant que monarque absolu de ma propre corporéité si difficile à gouverner dans ce monde de brutes que représente mon métabolisme personnel.)

------------

Oh ! Juste une petite remarque : La science n'est pas agnostique. Elle est athée. Elle l'est au sens exact de l'étymologie. 

Elle est a - thée (sans - dieu).

Même la science des expériences dont tu nous parles et qui sont au demeurant fort intéressantes, même cette science-là est athée. 

A - thée  .........   Sans - dieu ...

------------

À la rigueur, peut-être, Spinoza pourrait s'inviter dans la conversation et nous lui ferions toute la place qu'il mérite.

------------

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum