Interlude récréatif

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Interlude récréatif

Message par neopilina le Lun 27 Mai 2013 - 17:11

Je ne hiérarchise pas, et je m'efforce de ne pas être réducteur, je préfère faire des distinctions. Que peut bien faire un livre sur les objets orbitant aux alentours de Neptune, un autre sur la phylogénie des requins, à coté d'une oeuvre de Platon? J'ai d'ailleurs deux bibliothèques, modestes, distinctes.

Notre connaissance scientifique du toucher est totale et c'est presque le cas pour la vision.
Par contre l'objet de la phénoménologie est encore vivement problématique.
Comme on le voit sur ce fil !
Et c'est un euphémisme : la preuve philosophique de l'existence des choses est toujours au clou.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3681
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interlude récréatif

Message par victor.digiorgi le Lun 27 Mai 2013 - 17:26

.

Ce qui me semble problématique, personnellement, c'est le fait que la philosophie en général et la phénoménologie en particulier se sentent remises en cause par la science. Or je ne vois pas la chose ainsi.

Il y a d'après moi une sorte de perversion dans le fait que les scientifiques regardent la philosophie de haut en n'imaginant pas que la philosophie regarde elle aussi de haut la science pendant que les philosophes regardent de haut la science en n'imaginant pas que la science aussi regarde de haut la philosophie.

Chacun veut bâtir sa petite hégémonie dans son petit coin tranquille. Chacun s'imagine que tout doit se jouer entre la science et la philosophie sur un simple rapport de force et d'intelligence, alors qu'en réalité, il n'est dans la chose qu'affaire de goût et qu'on peut très bien avoir du goût pour une complémentarité exemplaire de la science et de la philosophie (telle que je vois personnellement la chose et tel que je pense que chacun devrait la voir, est-il besoin de préciser...)

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interlude récréatif

Message par hks le Lun 27 Mai 2013 - 23:58

à Victor

Il ne s'agit pas de regarder de haut . enfin pas pour moi . Il y a une hiérarchisation des urgences. je dirais que la science me répond à ce qui peut attendre alors que la philosophie peut me permettre de répondre à ce qui ne peut pas attendre.
Si on n'a pas le sens de cette urgence alors on peut niveler et faire de la philosophie une étude des manières de dire, ce que Wittgenstein fait très bien.( lequel j' apprécie par ailleurs, en son domaine ) c' est une activité cognitive comme une autre.

Tu peux voir dans mon atitude quelque chose de religieux voire de mystique je ne le nierai pas.
Ce qui ne peut pas attendre ne relève d'aucune hégémonie sociétale. Cela me concerne et ne concerne que moi seul.

Et maintenant pourquoi ce que me donne à connaitre la science se rapporte t- il à ce qui peut attendre ? La science se rapporte à l 'empirique. La philosophie se rapporte à l' inaccessible étoile

[/b]comme le dit la chanson de Brel


Le défi du philosophe est bien exprimé par Nicolas de Cues
N de Cues a écrit:Donc, il est clair que tout ce que nous savons du vrai, c'est que nous savons qu'il est impossible à saisir tel qu'il est exactement ; car la vérité, qui est une nécessité absolue, qui ne peut pas être plus ou moins qu'elle est, se présente à notre intelligence comme une possibilité. Donc, la quiddité des choses, qui est la vérité des êtres, est impossible à atteindre dans sa pureté ; tous les philosophes l'ont cherchée, aucun ne l'a trouvée, telle qu'elle est ; et plus nous serons profondément doctes dans cette ignorance, plus nous approcherons de la vérité elle-même.
Le rapport est un rapport à l'infinitude, (fut- il d' ignorance).


hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4354
Localisation : souvent ailleurs
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interlude récréatif

Message par neopilina le Mar 28 Mai 2013 - 14:19

Je me méfie beaucoup de Nicolas de Cues : son intelligence, remarquable, est au service de sa foi.
Mais j'aime bien ce que hks souligne dans sa citation de Nicolas.

"LA vérité" ? Mais il y a autant de vérités qu'il y a de choses à connaître ! Mais c'est vrai, certaines nous intéressent plus que d'autres, et c'est donc un euphémisme.

Et il est donc justement question ici d'un des paramètres cruciaux préalables à toute connaissance, vérité : ce que certains nomment "réduction phénoménologique". Je trouve la formule réductrice ( Désolé ! ). Personnellement, je parle de " perception-réduction Idéalisante", dans le sens où il y a effectivement réduction dés qu'il y a perception, représentation, etc. La réduction, scientifiquement nécessaire, elle requiert l'existence d'un Sujet, pour qu'il y ait perception, représentation, a un cout exorbitant. En tant que fabricants d'Etants, nous sommes tous, au moins dans cette mesure, irréductible, des Idéalistes.
Elle génère un Etant qui se voudrait le plus proche possible en adéquation avec la chose perçue, représentée, etc, mais ce n'est pas cela la connaissance.
Toute perception, représentation, etc, est toujours déjà, a priori, subjective, oeuvre des sens, du cerveau, scientifiquement dit, mais aussi du Sujet, philosophiquement dit.
La connaissance c'est avoir soumis l'Etant aux plus rudes des examens. Et tant pis si le Sujet n'est pas content, celle et celui qui décident de cheminer, de savoir, devront se faire à ce genre de "désagréments".

Du peu que je peux en dire, avec l'expérience qui est la mienne aujourd'hui, savoir revient à apprendre à faire du cheval, alors qu'on est déjà sur un cheval au galop.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3681
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interlude récréatif

Message par victor.digiorgi le Mar 28 Mai 2013 - 17:23

hks a écrit:Il y a une hiérarchisation des urgences. je dirais que la science me répond à ce qui peut attendre alors que la philosophie peut me permettre de répondre à ce qui ne peut pas attendre.
En bon utilitariste, je verrais l'urgence sous l'angle de la conjecture, de la situation du moment, des conditions matérielles établissant cette conjecture, cette situation.

Quand la maison est en feu, il faut en sortir, et vite, c'est urgent. Quitte à revenir penser le sens de la vie le lendemain sur les cendres.

hks a écrit:Tu peux voir dans mon atitude quelque chose de religieux voire de mystique je ne le nierai pas.
Ça, je l'ai vu dès le début. Et c'est très bien ainsi.

Et dès le début, tu as sans doute vu que j'étais matérialiste, athéiste, naturaliste, utilitariste, pragmatiste, empiriste, sensualiste, amoraliste, cyniste, etc.. Et c'est très bien ainsi aussi ...

« Mon père, il était philosophe. Il était petit, mais philosophe. Il disait : “ La bonne longueur, pour les pattes, c'est quand les pieds touchent le sol ” »

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interlude récréatif

Message par victor.digiorgi le Mar 28 Mai 2013 - 17:44

neopilina a écrit:"LA vérité" ? Mais il y a autant de vérités qu'il y a de choses à connaître ! Mais c'est vrai, certaines nous intéressent plus que d'autres, et c'est donc un euphémisme.
En effet, LA Vérité, personne ne sait ce que c'est au juste.

Il n'y a que de petites vérités dont l'éternité n'est jamais assurée et qui se révèlent au monde sous une forme de connaissance révélant aussi au monde l'insondable étendue de notre ignorance ...


_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interlude récréatif

Message par victor.digiorgi le Mar 28 Mai 2013 - 18:45

.

Interlude récréatif.

Nouvel épisode

.

Une mère a deux enfants, dont l'un est un garçon.

Quelle est la probabilité que l'autre soit une fille ?

1/3

1/2

2/3

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interlude récréatif

Message par hks le Mar 28 Mai 2013 - 19:08

à Victor

Et c'est très bien ainsi.

n' est ce pas !

Sinon on n' aurait rien qu'à se congratuler. Les assemblées de gens du même avis sont d' un ennui mortel.

hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4354
Localisation : souvent ailleurs
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum