Apologie de Michel Onfray

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 9 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par Philosophos le Ven 5 Juil 2013 - 23:25

neopilina a écrit:Un bon Maître enseigne à brouter les lauriers du Maître ( Nietzsche aurait du choisir une autre plante, la feuille de laurier ne se consomme pas elle est toxique.).
Du laurier-rose, parce que sinon, j'ai du souci à me faire après tous les bouquets garnis que j'ai utilisés.

victor.digiorgi a écrit:.

Ceux qui ressortent, dans mon lot, ce sont ceux-là :

Nietzshce est la probité, de Louis Godbout (tu vas rire, c'est aux éditions Liber, de Montréal).

What Nietzsche REALLY said, de Robert Solomon et Kathleen Higgins.

Nietzsche, un continent perdu, de Bernard Edleman,

et surtout

Nietzsche contre Heidegger, de François Laruelle.

Mais demain, j'aurai changé d'avis et d'autres commentaires auront ma préférence.

.
On est productif sur Nietzsche, de l'autre côté de l'Atlantique ! Je ne connais pas ces écrivains.

Philosophos
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.michelonfray.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par victor.digiorgi le Ven 5 Juil 2013 - 23:32

neopilina a écrit:Un bon Maître enseigne à brouter les lauriers du Maître ( Nietzsche aurait du choisir une autre plante, la feuille de laurier ne se consomme pas elle est toxique.).
Nous avons 16 invités, j'espère qu'ils ne sont pas tous a-mateurs de crêpage de chignons !

L'argument est classique : On aime quelqu'un ? On est son disciple !

Pour moi, Nietzsche est un ami. Le meilleur, ajouterais-je ...

.

Je le disais plus haut, je milite activement pour la réhabilitation du duel. Du vrai duel. Celui où le sang coule et où l'on tue ou l'on meurt. Je milite en faveur du duel à la russe, qui plus est. Dans cette version du duel, non seulement les duellistes s'affrontent jusqu'à la mort de l'un d'eux, mais les témoins aussi s'entre-tuent jusqu'au dernier.

Ça montrerait vraiment qui c'est qui commande et qui a raison ! ...

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par neopilina le Ven 5 Juil 2013 - 23:41

Tu ne manges pas les feuilles des bouquets garnis, scratch  ?

Victor a écrit : " Je le disais plus haut, je milite activement pour la réhabilitation du duel. Du vrai duel. Celui où le sang coule et où l'on tue ou l'on meurt. Je milite en faveur du duel à la russe, qui plus est. Dans cette version du duel, non seulement les duellistes s'affrontent jusqu'à la mort de l'un d'eux, mais les témoins aussi s'entre-tuent jusqu'au dernier.

Ça montrerait vraiment qui c'est qui commande et qui a raison ! ... "

J'ai un authentique cimeterre mongol, environ X siècle, acier, trempe, fil, dureté ( Indice de Rockwell. ) exceptionnels, bien sur, les plaquettes en bois de rose appliquées sur le plat de semelles ne sont pas d'époque ( Quand j'aurais un peu de sous, j'en ferais faire en lapis lazuli ! ), ça fait longtemps qu'il a pas servi, il gémit dans le placard ! lol! 

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4314
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par Philosophos le Ven 5 Juil 2013 - 23:42

En attendant de nous entretuer, je vous laisse découvrir un portrait d'Onfray, où on le voit vraisemblablement quand tu l'as découvert, Victor, en 1989, chez Pivot, un verre d'Yquem à la main (ça je crois qu'aujourd'hui, avec les Ligues de vertu, on ne pourrait plus le voir) :



neopilina a écrit:Tu ne manges pas les feuilles des bouquets garnis, scratch  ?
Je pourrais, ça n'est pas absolument pas toxique, c'est le laurier-rose qui l'est (comme le muguet).

PS : au fait, pour ceux qui ont traîné jadis leur guêtres sur Forumdephilosophie, Dewey est ce petit con de JimmyB, celui qui vient pleurer auprès d'Euterpe que le forum est mourant.
lol! 

_________________
La philosophie, l'art et la religion existent parce que la mort oblige les hommes à inventer des parades pour ne pas avoir à succomber et à trembler d'effroi devant elle. (Michel Onfray)

Philosophos
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.michelonfray.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par neopilina le Sam 6 Juil 2013 - 12:09

neopilina a écrit:
Philosophos a écrit:La philosophie avait déjà un but curatif dans l'Antiquité, Hadot dit avec raison que le philosophe antique était un thérapeute (cf. le Tétrapharmakon).

http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2010/04/27/pierre-hadot_1343322_3382.html

Au coeur de la démarche philosophique se tient selon lui un changement profond, concerté et volontaire, dans la manière d'être au monde. Pierre Hadot l'a souligné en montrant combien, chez les épicuriens et les stoïciens notamment, il s'agissait de se transformer, de métamorphoser sa manière de vivre par un long et constant travail sur soi-même.

Telle fut sa leçon centrale, éclairée avec une force et une ténacité incomparables : la tâche première du philosophe, dans l'Antiquité, était de changer sa vie, non de produire des écrits, ou même de travailler des concepts. Quand le philosophe donne des cours ou rédige des textes, c'est pour se soutenir lui-même dans cette métamorphose, ou pour aider ses disciples.

C'est très précisément ce que j'ai vécu, ce que je vis, ce que je vivrais jusqu'à mon dernier souffle.
Je suis entré en philosophie à 17 ans. A 30, il m'a FALLU entré en thérapie. Il s'est trouvé que mon psychiatre est l'un des meilleurs du pays, conférencier international, germanophone et germanophile accompli, expert auprès de plusieurs cours d'assises, auprès de la cour de cassation, criminologue. Dix ans d'entretiens après, je suis encore en vie et un peu étonné de l'être. Il est absolument indéniable, on peut parler de fait clinique, scientifique, que mes treize ans de philosophie avant la thérapie ont grandement facilité, préparé le terrain à, celle-ci.
Et oui le travail sur soi, le réflexe critique, est celui de toute une vie, doit devenir une seconde nature, ce que semble justifier ma métaphysique, notoirement avec ma reprise du cogito, débouchant sur un Etant toujours déjà intrinsèquement donné et suspect.
J'aime à dire métaphoriquement que cette reconquête, métamorphose, se fait neurone par neurone. On attribue à Solon, mais peut importe " Comment devenir vertueux ? " " En pratiquant la vertu ".


Le psychiatre et lecteur : " Mais vous arriverez à condenser ? " Moi : " J'y travaille, mais de toute façon le tout, le pas à pas, sera entièrement disponible, c'est également un impératif en philosophie ".

A+, j'ai un boulot monstre !

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4314
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par Philosophos le Sam 6 Juil 2013 - 14:17

Si tu as parlé d'Etants à ton psy, heureusement qu'il est germanophile, il doit connaître Heidegger. Un psy lambda serait complètement dépassé.

_________________
La philosophie, l'art et la religion existent parce que la mort oblige les hommes à inventer des parades pour ne pas avoir à succomber et à trembler d'effroi devant elle. (Michel Onfray)

Philosophos
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.michelonfray.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par neopilina le Sam 6 Juil 2013 - 14:48

Il lit les philosophes allemands dans la lettre. Un jour : " Heidegger, quand même ...( En substance, lecture laborieuse, genre pfouuu, lol! . )".

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4314
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par Philosophos le Sam 6 Juil 2013 - 15:03

C'est la fameuse profondeur allemande, noyée dans la bière, disait Nietzsche.

_________________
La philosophie, l'art et la religion existent parce que la mort oblige les hommes à inventer des parades pour ne pas avoir à succomber et à trembler d'effroi devant elle. (Michel Onfray)

Philosophos
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.michelonfray.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par neopilina le Sam 6 Juil 2013 - 15:21

Philosophos a écrit:C'est la fameuse profondeur allemande, noyée dans la bière, disait Nietzsche.

Heidegger n'est pas profond, il est étendu, il ontologise Sa Subjectivité, la démarche du Dasein est illicite relativement au cogito ( Présentement je fais l'inventaire de mes différents reprises du cogito, " perdues " dans 11 000 pages et quelques, scratch ).

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4314
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par Philosophos le Sam 6 Juil 2013 - 15:23

J'ai lu la semaine dernière un article du Point sur la façon dont il a repris Nietzsche, il en fait l'adversaire déclaré de la Technique, ce qu'il n'était pas du tout. Là il est à fond dans l'interprétation des textes, interprétation dont je parlais dans un autre fil.

Nouvelle vidéo (audio) sur Onfray, conférence à Montréal. Il y avait peut-être Victor dans le public, qui sait ?



Ça commence bien : "Camus disait que la philosophie ne devait pas être réservée aux professionnels". Puis "le cadre de l'éducation nationale vous a paru trop étroit". Bon, très bon début. Onfray enchaîne sur l'oubli de la nature chez l'homme : "On ne sait plus regarder le ciel".

_________________
La philosophie, l'art et la religion existent parce que la mort oblige les hommes à inventer des parades pour ne pas avoir à succomber et à trembler d'effroi devant elle. (Michel Onfray)

Philosophos
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.michelonfray.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par victor.digiorgi le Sam 6 Juil 2013 - 17:06

Philosophos a écrit: Nouvelle vidéo (audio) sur Onfray, conférence à Montréal. Il y avait peut-être Victor dans le public, qui sait ?
Non, je n'y était pas. De toute façon, je ne suis pas fortiche en spectateur de conférences. Par ailleurs, tout ce que dit Onfray dans ses conférences, que je regarde parfois sur YoutTube, je le sais déjà aussi bien que lui ou presque.

Par contre, je suis allé à la représentation de la pièce de théâtre « La sagesse des abeilles. Première leçon de Démocrite », où Onfray lisait un de ses propres textes, mais où il n'était pas la vedette.

C'était les abeilles, les vedettes. Et franchement, ça valait le coup, comme mise en scène, avec ces milliers d'abeilles volant sur scène sous les feux des couleurs changeantes des multiples projecteurs du spectacle.

Et ça a permis de faire passer un bon morceau de l'éthique intimement liée au matérialisme radical. Démocrite était bien présent sur scène et Spinoza n'était pas loin en arrière plan et dans les coulisses ...


http://www.usine-c.com/programmation/la-sagesse-des-abeilles/


Voilà un bon exemple de synthèse de l'Art, de la Science et de la Philosophie.

L'Art, sous sa forme théâtrale.

La Science, sous la forme d'une connaissance scientifiquement acquise du comportement des abeilles.

La Philosophie, sous la forme d'une éthique du comportement humain exposé par celui de l'animal.

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par Philosophos le Sam 6 Juil 2013 - 19:24

Imaginez 20 000 abeilles sur scène, seules actrices vivantes d’un spectacle qui leur rend hommage, mises en exergue par le très beau texte du philosophe Michel Onfray écrit pour l’occasion.

C'étaient de vraies abeilles ? Comment ils ont fait pour les tenir sur scène ?

Freud n'aurait pas été d'accord avec Onfray (on peut remplacer les termites par des abeilles, Freud visant dans ce texte de Malaise dans la culture la vie entièrement grégaire de ces insectes) :

Freud a écrit:Il ne paraît pas qu'on puisse amener l'homme par quelque moyen que ce soit à troquer sa nature contre celle d'un termite ; il sera toujours enclin à défendre son droit à la liberté individuelle contre la volonté de la masse.

_________________
La philosophie, l'art et la religion existent parce que la mort oblige les hommes à inventer des parades pour ne pas avoir à succomber et à trembler d'effroi devant elle. (Michel Onfray)

Philosophos
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.michelonfray.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par victor.digiorgi le Sam 6 Juil 2013 - 21:39

Philosophos a écrit:
Imaginez 20 000 abeilles sur scène, seules actrices vivantes d’un spectacle qui leur rend hommage, mises en exergue par le très beau texte du philosophe Michel Onfray écrit pour l’occasion.

C'étaient de vraies abeilles ? Comment ils ont fait pour les tenir sur scène ?

Oui, c'étaient de vraies abeilles.

Elles ne volaient évidemment pas dans le même espace que les spectateurs ou le narrateur, mais à l'intérieur d'une représentation humaine en plexiglass transparent. Des projecteurs envoyaient leurs rayons colorés à travers cette représentation transparente et créaient un effet bœuf sur un écran de cinéma géant placé à l'arrière plan et où les abeilles semblaient voler en occupant toute la scène du sol au plafond et du côté cours au côté jardin.

Pour avoir un aperçu de la chose, cliquer sur le lien suivant, puis sur le bouton « Regarder un extrait » placé sous l'image.


http://www.usine-c.com/programmation/la-sagesse-des-abeilles/


La vidéo suivante donne une explication plus détaillée du mécanisme ayant permis de construire la pièce :

http://www.youtube.com/watch?v=Hq0ncMkKNnk#at=254



.
.
.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par Philosophos le Dim 7 Juil 2013 - 15:13

victor.digiorgi a écrit:
Philosophos a écrit:
Imaginez 20 000 abeilles sur scène, seules actrices vivantes d’un spectacle qui leur rend hommage, mises en exergue par le très beau texte du philosophe Michel Onfray écrit pour l’occasion.

C'étaient de vraies abeilles ? Comment ils ont fait pour les tenir sur scène ?

Oui, c'étaient de vraies abeilles.

Elles ne volaient évidemment pas dans le même espace que les spectateurs ou le narrateur, mais à l'intérieur d'une représentation humaine en plexiglass transparent. Des projecteurs envoyaient leurs rayons colorés à travers cette représentation transparente et créaient un effet bœuf sur un écran de cinéma géant placé à l'arrière plan et où les abeilles semblaient voler en occupant toute la scène du sol au plafond et du côté cours au côté jardin.

Pour avoir un aperçu de la chose, cliquer sur le lien suivant, puis sur le bouton « Regarder un extrait » placé sous l'image.


http://www.usine-c.com/programmation/la-sagesse-des-abeilles/


La vidéo suivante donne une explication plus détaillée du mécanisme ayant permis de construire la pièce :

http://www.youtube.com/watch?v=Hq0ncMkKNnk#at=254



.
.
.
Je viens de regarder. Bon, les abeilles se promenaient surtout sur la surface du plexiglas, les abeilles ne volent pas comme des mouches dans tous les sens, sauf quant elles ont avalé de l'insecticide.

Onfray n'a pas l'élocution d'un acteur, un philosophe reste un être intériorisé. Ce qui me fait le trouver éloquent, c'est sa façon si limpide d'exposer ses arguments.

J'ai relevé cette phrase d'Onfray : "La ruche a plus d'intelligence que tous les rois réunis". Elle est intéressante à mettre en opposition à celle de Freud, qui selon moi garde toute sa pertinence. "Un roi voudrait être à la tête de cette ruche", dit Onfray, moi je dis qu'un être libre ne voudrait pas être à la tête de la ruche, encore moins y travailler ! C'est tout le problème de cette comparaison entre hommes et animaux, à trop la forcer, on aboutit à des contresens.

Autre phrase d'Onfray dans le spectacle : "Vouloir le vouloir qui vous veut". Je pense qu'Onfray va plus loin que Nietzsche, qui n'a jamais dit à ma connaissance que le vouloir se voulait lui-même, Schopenhauer non plus ne l'a jamais dit. Ils disent "vouloir-vivre" (Schopenhauer ), "volonté de vérité", "volonté de puissance" (Nietzsche), mais la volonté ne se veut pas elle-même. Elle ne se phagocyte pas.

Autre chose à propos de La sagesse des abeilles. On voit Onfray lire son texte sur le cimetière et la neige qui recouvre la tombe de son père. Dans l'avant dernier docu que j'ai cité, Onfray raconte la mort de ce père qui fut à la fois si loin et si proche. Une expérience terrible mais très émouvante à écouter, racontée par le fils. Je vous laisse découvrir ce récit poignant de simplicité, dans les 10 dernières minutes de la vidéo, avec comme fil conducteur, l'étoile polaire. Le lien avec le cosmos est évident, je le vois comme un retour à la Grèce antique en plein bocage normand, de la part d'un paysan que son fils compare à ceux du temps de Virgile.

_________________
La philosophie, l'art et la religion existent parce que la mort oblige les hommes à inventer des parades pour ne pas avoir à succomber et à trembler d'effroi devant elle. (Michel Onfray)

Philosophos
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.michelonfray.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par Courtial le Mer 10 Juil 2013 - 0:28

http://www.youtube.com/watch?v=vcc6AEpjdcY
 
Bourdieu, Sur la télévision. 
Quelques allusions sur les "penseurs" de plateaux de télé.

Courtial
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2004
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par Courtial le Mer 10 Juil 2013 - 0:55

victor.digiorgi a écrit:
Courtial a écrit:Je suis parvenu à me fournir il y a deux-trois ans mon dernier volume de l'oeuvre complète Gallimard, qui contient 18 volumes, dont aucun n'est en desous des 400 pages. 
Plus de 7000 pages, si je compte bien

Moi, ton œuvre complète de Nietzsche par Gallimard, ça fait 25 ans que je l'ai dans ma bibliothèque, mais c'est juste pour impressionner mes amis et la galerie, car jeusse uize illétrê.

.



 Il y a 25 ans, on était en 1988.
Cette édition était en rupture depuis longtemps : j'ai commencé à la collectionner au début des années 80. Je passais tous les jours devant les PUF et Vrin (Place de la Sorbonne) où j'étais toujours fourré, pour discutailler avec les libraires, etc. (C'était au temps où c'étaient encore des libraires, pas des marchands de petits pois). 
Le volume étant à 50 euros ( plus de 200 balles à l'époque), je n'avais pas les moyens de me les payer tous d'un coup.  
Même si j'avais eu les moyens (comme toi tu les avais, apparemment ?) d'allonger 4000 balles (plus que le SMIC de l'époque), je n'aurais pas pu, parce qu'on ne les trouvait pas. Ils ne les avaient pas en rayon et l'on ne pouvait pas trouver le tout chez Gallimard non plus. Et y avait pas Internet. (Et même maintenant : allez taper, Nietzsche, OC Gallimard sur Amazon ou un autre : vous allez voir ce que vous allez trouver). 
Je les ai donc trouvé l'un après l'autre, chez des bouquinistes. Le dernier, que j'évoquais, trouvé il y a deux-trois ans dans une brocante, c'était Zarathoustra (que je desespérais de trouver). Je l'avais lu avant, hein...

A noter : je suis tombé il y a une dizaine d'années sur un volume I d'une Correspondance. Je ne l'ai pas acheté (hors de prix comme le reste). Plus entendu parler depuis, ils ont dû renoncer.

Pour ce qui concerne les Posthumes, il faut les lire, ne serait-ce que parce que tous les commentateurs de Nietzsche s'en servent. Tous
C'était l'intérêt principal de cette édition, qui ne propose pas forcément par ailleurs les meilleures traductions possibles pour toutes les oeuvres publiées par Nietzsche, et n'importe qui peut aller acheter Le Gai savoir ou Zarathoustra en poche, à 8 euros, dans des traductions égales ou meilleures. 
Si ce n'est pas pour avoir des Posthumes présentés de façon un peu honnête (suivez mon regard), l'achat de cette édition ne présente aucun intérêt ou presque.

D'une façon générale, lorsque l'on connaît les conditions de publication de la philosophie en France - et qu'on n'est pas mythomane - , on n'ignore pas que les livres sont hors de prix, parce qu'ils sont publiés à petite échelle. Si on ne se les fournit pas dès qu'ils sortent, on a toutes les chances de ne plus les voir réapparaître. 

Pour ce qui regarde Nietzsche, enfin, il faut rappeler que tous ses livres ont été publiés à compte d'auteur, ceci veut dire qu'il a payé l'imprimeur avec son pognon, et du pognon, il n'en avait pas. Il en faisait tirer une cinquantaine d'exemplaires qu'il distribuait à ses amis. Le fait qu'il n'en ait pas publié plus peut s'expliquer déjà par ce simple fait et, en conséquence, il est abusif de dire que tout ce qu'il n'a pas publié, c'est parce qu'il ne voulait pas le faire.

à Philosophos : le sous-philosophe si facile à réfuter que, dans un immense courage, on ne s'y essaie même pas, te souhaite une bonne nuit.

Courtial
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2004
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par victor.digiorgi le Mer 10 Juil 2013 - 1:33

.

Je comprends bien ce que tu dis, Courtial, car j'ai eu dans ma vie des passages de misère absolument effroyables, et je crois savoir mieux que personne ce gêne veut dire. Je crois d'ailleurs que c'est par compensation et crainte littéralement viscérale du manque d'argent que j'ai fini par amasser une petite fortune. C'est je pense le lot de tous les nouveaux riches ...

Cela dit, à partir de 1975, je n'ai plus jamais eu de ma vie de problème d'argent, et c'est grâce à ça que je me suis payé à peu près ce que j'ai voulu, notamment dans le domaine des livres. Si ça te rends un peu envieux, fasse les dieux que cela soit sur le plan de la noblesse et pas des passions tristes.

.

Cela dit, sans allez jusqu'à éviter de lire les fragments posthumes, j'ai appris à m'en méfier car rien ne garantit aujourd'hui qu'ils expriment tous les pensées de Nietzsche. Je pense que ceux qui les prennent pour argent comptant se trompent plus souvent qu'on pense. Il faudrait que je te montre quelques exemples de recopiage de textes allant complètement à l'encontre de ses idées, mais j'ai vraiment la flemme, là ... En fait, la seule remarque des fragments posthumes qui vaillent à mon avis la peine d'être retenue, c'est celle-ci : « Abolir des antinomies, voilà la tâche ». Cette remarque donne la clé de bon nombre de textes de Nietzsche. Tous les autres n'apportent rien qui ne soit dit par les textes publiés par Nietzsche. Ou alors ils les contredisent carrément, ce qui échappe facilement à la première lecture. Méfiance, donc ... (Enfin, à mon très très humble avis, hein ...)

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par victor.digiorgi le Mer 10 Juil 2013 - 2:31

Courtial a écrit:http://www.youtube.com/watch?v=vcc6AEpjdcY
 
Bourdieu, Sur la télévision. 
Quelques allusions sur les "penseurs" de plateaux de télé.

Je me permettrais de signaler qu'un jour Bourdieu a invité Onfray chez lui pour discuter. Ça faisait déjà quelques années que ce dernier avait du succès et passait régulièrement à la télévision.

Onfray a accepté l'invitation et s'est rendu chez Bourdieu de très bon gré. Il lui a même fait la cuisine ...

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par Courtial le Mer 10 Juil 2013 - 2:35

Sur des centaines de pages de posthumes, tu n'as retenu qu'une phrase d'une demi-ligne comme pertinente ? 

Alors tu t'es vraiment fait truander, mon ami. 
Je te félicite pour ta fortune, mais payer tout cela pour trouver juste une phrase, ça fait de l'investissement lourd.
Puisque je redis que l'intérêt essentiel de cette édition sont les posthumes. Ce n'est pas l'appareil critique, il n'y en a pas ou presque (très peu de notes), c'est pas l'esthétique (il y a des éditions bibliophiliques bien plus jolies), c'est pas le prix, on vient d'en parler, ce ne sont pas les traductions (Aubier a publié plusieurs volumes de Nietzsche en bilingue ; si on a des doutes, il y a l'édition Schlechta, que je possède, toutes les oeuvres chez Ullstein, le principal éditeur de poche, en Allemagne, 4 volumes de 1000 pages, très pratique, le dernier avec des lettres et quand même un peu de Nachlass (posthume!!)) ce sont les posthumes, l'intérêt.


Dernière édition par Courtial le Mer 10 Juil 2013 - 3:00, édité 3 fois

Courtial
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2004
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par Courtial le Mer 10 Juil 2013 - 2:43

victor.digiorgi a écrit:
Courtial a écrit:http://www.youtube.com/watch?v=vcc6AEpjdcY
 
Bourdieu, Sur la télévision. 
Quelques allusions sur les "penseurs" de plateaux de télé.

Je me permettrais de signaler qu'un jour Bourdieu a invité Onfray chez lui pour discuter. Ça faisait déjà quelques années que ce dernier avait du succès et passait régulièrement à la télévision.

Onfray a accepté l'invitation et s'est rendu chez Bourdieu de très bon gré. Il lui a même fait la cuisine ...

.

 J'espère qu'il s'en est mieux sorti qu'avec Cohn-Bendit : Onfray avait fait un grand repas aussi dans son coin, pour faire goûter au peuple de la cuisine écologique. Il avait invité toutes sortes de gens pour déguster des plats à base de légumes, de fleurs, de plantes toutes plus improbables les unes que les autres, avec des cuistots spécialisés là-dedans, etc.  Le genre tartare de violettes au gingembre,  soupe d'orties, gratin de résédas et asperges sauvages, etc. 
Cohn-Bendit avait dit à ses voisins (mais assez fort pour que tout le monde l'entende...) : "d'abord, il y a ce qui n'a pas de goût ; ensuite, tout ce qui a un goût est mauvais".

Courtial
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2004
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par victor.digiorgi le Mer 10 Juil 2013 - 3:35

Courtial a écrit:Sur des centaines de pages de posthumes, tu n'as retenu qu'une phrase d'une demi-ligne comme pertinente ? 
Alors tu t'es vraiment fait truander, mon ami. 
Je te félicite pour ta fortune, mais payer tout cela pour trouver juste une phrase, ça fait de l'investissement lourd.
Chacun son appréciation de la chose ... Le diamant, c'est plus cher que le charbon, et c'est pourtant constitué des mêmes molécules de carbone.

Mais je me suis fait truander aussi avec les œuvres complètes de Platon et de Kant ...

Quelle merde !

.


Dernière édition par victor.digiorgi le Mer 10 Juil 2013 - 3:47, édité 2 fois

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par victor.digiorgi le Mer 10 Juil 2013 - 3:42

Courtial a écrit:
victor.digiorgi a écrit:
Courtial a écrit:http://www.youtube.com/watch?v=vcc6AEpjdcY
 
Bourdieu, Sur la télévision. 
Quelques allusions sur les "penseurs" de plateaux de télé.

Je me permettrais de signaler qu'un jour Bourdieu a invité Onfray chez lui pour discuter. Ça faisait déjà quelques années que ce dernier avait du succès et passait régulièrement à la télévision.

Onfray a accepté l'invitation et s'est rendu chez Bourdieu de très bon gré. Il lui a même fait la cuisine ...

.

 J'espère qu'il s'en est mieux sorti qu'avec Cohn-Bendit : Onfray avait fait un grand repas aussi dans son coin, pour faire goûter au peuple de la cuisine écologique. Il avait invité toutes sortes de gens pour déguster des plats à base de légumes, de fleurs, de plantes toutes plus improbables les unes que les autres, avec des cuistots spécialisés là-dedans, etc.  Le genre tartare de violettes au gingembre,  soupe d'orties, gratin de résédas et asperges sauvages, etc. 
Cohn-Bendit avait dit à ses voisins (mais assez fort pour que tout le monde l'entende...) : "d'abord, il y a ce qui n'a pas de goût ; ensuite, tout ce qui a un goût est mauvais".

Tu me fais penser à un type d'une intelligence extraordinaire que j'ai eu un jour la chance de rencontrer au café du coin de ma rue.

Il s'était rendu au Costa-Rica et n'en n'avait retenu qu'une chose, une seule. Il avait été dérangé par un moustique.

(Le Costa Rica était d'ailleurs devenu pour lui un pays de sale espèce de demeurés de salopards de m*rd*.)

( http://digression.forum-actif.net/t660-michel-onfray-est-un-vrai-con )

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par Courtial le Mer 10 Juil 2013 - 13:31

Certainement. Il relève sans doute du point du détail et de l'ergotage, lorsqu'on est invité à manger, de savoir si ce qu'on mange est bon ou non. 

J'ignore si Cohn-Bendit donnait à son appréciation une autre portée que purement culinaire. 
J'y ai vu pour ma part une sorte de parabole de sa philosophie, savoir qu'il y a d'abord tout ce qui est fadasse, le genre : le plaisir, la liberté c'est bien, la douleur et le pouvoir, c'est mal, le Christianisme est misogyne, Platon n'était pas un démocrate, les psychanalystes ne guérissent pas vraiment leurs malades, Castro était méchant, etc. 
Ca c'est comme la soupe aux pétales de roses : c'est bien gentil, mais ça n'a pas de goût. 
Après il y a ce qui est un peu plus relevé, épicé : Freud était un fasciste, Sartre aussi, Nietzsche est un penseur libertaire et un épicurien, Lévinas n'a jamais rien compris à l'éthique, Kant gardien de camp, etc. 
Ca, c'est pour ce qui a un peu de goût, mais pas très bon, comme les orties au gingembre. 

Je le sais, j'avais plus ou moins promis de cesser d'intervenir  sur Onfray, mais tu sais ce que c'est : la pression de mes amis et de mes fans a été la plus forte : 
 
philosophos a écrit:Bon débarras. Tu n'apportes rien à cette discussion, tes idées sur Onfray sont nulles, tu passes juste ton temps à insulter, intimider avec un langage vulgaire, et déverser ta bile d'écrivaillon de manuel scolaire sans succès sur tes interlocuteurs. T'inquiète, on se débrouillera sans toi.


Quand on vous réclame avec une telle aménité, c'est très difficile de résister. 

Courtial
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2004
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par victor.digiorgi le Mer 10 Juil 2013 - 18:24

.

Abolir les étiquettes, voilà donc la tâche ...

.

Ce n'est pas la remarque de Cohn-Bendit qui me gène, c'est le fait que cette remarque est un détail de peu d'importance noyé dans la masse des avis de ceux qui mangent en sa compagnie et qui trouvent que c'est bon.

Et Cohn-Bendit n'est pas un philosophe, que je sache, mais un soixante-huitard qui croit avoir réussi soixante-huit par ce que lui tout seul a réussi en politique en se faisant élire à son siège européen.

Cela n'enlève d'ailleurs rien au droit de voir de la philosophie dans ce qu'il exprime sous la forme d'un goût à lui. Les idées sont le plus souvent, que dis-je, toujours, oui, affaire de goût. Et comme Cohn-Bendit, tu exprimes, je pense, un goût personnel chaque fois que tu dis quelque chose.

Comme moi, d'ailleurs. Et comme tout le monde sur la planète ...

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par neopilina le Mer 10 Juil 2013 - 18:49

Et voilà que la turbulente récré nous amène son lot de perles ( Chiche !? On les met de coté ? )

" Et comme Cohn-Bendit, tu exprimes, je pense, un goût personnel chaque fois que tu dis quelque chose".

C'est vrai, bien plus qu'on ne peut l'imaginer, a contrario il existence des trucs du genre la morsure du cobra est dangereuse pour la santé. geek .

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4314
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologie de Michel Onfray

Message par victor.digiorgi le Mer 10 Juil 2013 - 18:53

.

La sagesse des indiens dicte de toujours avoir une mangouste comme animal de compagnie ...

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum