Michel Onfray est un vrai con !

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Michel Onfray est un vrai con !

Message par victor.digiorgi le Mer 24 Avr 2013 - 17:21

.

Michel Onfray est un vrai con ! Un vrai de vrai con !

La preuve :

Aucune université ne l'a jamais invité en France pour y donner la moindre conférence.

Nous pouvons en déduire que les universités qui l'ont invité au Canada, aux États-Unis, au Brésil, en Argentine, en Espagne, en Italie et en Israël sont non seulement dirigés par des cons, mais aussi des antisémites, puisque Michel Onfray est non seulement un con, mais un anti-sémite notoire !

.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray est un vrai con !

Message par victor.digiorgi le Mer 24 Avr 2013 - 19:57

.

Et puis, je vais vous dire moi ! Ce bonhomme, il n'est pas normal. L'autre jour, je l'ai rencontré dans la rue et je lui ai dit mes quatre vérités, à savoir qu'il était un menteur et un voleur. Eh bien vous ne savez pas ce qu'il m'a fait ? Il a refusé mon invitation à discuter avec moi de sa déclaration d'impôt au café du coin !

Peut-on être à ce point stupide !

Je vais intervenir auprès du Conseil régional de Normandie pour qu'on lui supprime les subventions de son organisation de bobos, moi.

Ça va pas traîner ! ...

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray est un vrai con !

Message par Courtial le Mer 24 Avr 2013 - 22:16

Ah ? Tu es Normand ?
Que ne l'as tu dit plus tôt ?
Le sachant, on aurait compris beaucoup plus de choses...Et il y en a d'autres que l'on n'aurait pas cherché à expliquer.
Dans la suite, nous en tiendrons compte.

Courtial
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1997
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray est un vrai con !

Message par victor.digiorgi le Mer 24 Avr 2013 - 23:30

Courtial a écrit:Ah ? Tu es Normand ?
Non, je ne suis pas Normand. Je suis Russo-Américain, et je vais intervenir auprès de Poutine et d'Obama pour faire cesser ce guignol d'Onfray. Y en a assez de voir ce bouffon se pavaner à la télé alors qu'on sait très bien qu'il y a de l'inceste entre lui et sa mère et que si son père est mort, il y a aussi de l'assassinat. Ce sont les psychanalystes qui me l'ont dit et ils ont raison.

Non, mais, hé, ho, ça suffit, là, Onfray, hein !

.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray est un vrai con !

Message par Philosophos le Dim 23 Juin 2013 - 17:25

victor.digiorgi a écrit:
Aucune université ne l'a jamais invité en France pour y donner la moindre conférence.

Evidemment, il a créé une université concurrente, l'UPC, gratuite, libre, sans diplôme d'entrée ni examen de sortie. Les autorités publiques ne cessent d'ailleurs de lui mettre des bâtons dans les roues.

Philosophos
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.michelonfray.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray est un vrai con !

Message par Courtial le Mar 9 Juil 2013 - 3:25

C'est merveilleux, cette entente. 
Quand Philosophos fume une clope, c'est Victor qui tousse, et quand Victor reprend un doigt de porto à l'apéro, c'est Philosophos qui a mal à la tête. 

Merveilleux, vraiment.

Courtial
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1997
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray est un vrai con !

Message par victor.digiorgi le Mar 9 Juil 2013 - 5:02

.

Nous allons nous marier comme des petites tapettes ...

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray est un vrai con !

Message par Philosophos le Mar 9 Juil 2013 - 8:55

Maintenant que c'est enfin permis !
lol! 

_________________
La philosophie, l'art et la religion existent parce que la mort oblige les hommes à inventer des parades pour ne pas avoir à succomber et à trembler d'effroi devant elle. (Michel Onfray)

Philosophos
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.michelonfray.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray est un vrai con !

Message par neopilina le Mar 9 Juil 2013 - 13:00

C'est quoi ce sujet !?
Direction " Regression ", le penseur normand a déjà son compte de sujet, on ne s'y retrouve pas.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ET Suspect, parce que Mien ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3846
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray est un vrai con !

Message par victor.digiorgi le Mar 9 Juil 2013 - 15:12

.

Le sujet, c'est la connerie de Michel Onfray alliée à l'émerveillement de Courtial touché par l'homosexualité de Philosophos et de Victor.

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray est un vrai con !

Message par Bergame le Mar 9 Juil 2013 - 15:31

neopilina a écrit:Direction " Regression ", le penseur normand a déjà son compte de sujet, on ne s'y retrouve pas.
Ting ! "Exaucé !" sunny

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...

Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2537
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray est un vrai con !

Message par victor.digiorgi le Mar 9 Juil 2013 - 16:01

Philosophos a écrit:Maintenant que c'est enfin permis ! [Le mariage entre tapettes ou gouines]
lol! 

Nous allons demander à notre gourou normand de nous unir devant Dieu et les hommes.

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray est un vrai con !

Message par neopilina le Mer 10 Juil 2013 - 10:04

A quel point je suis progressiste : je suis pour le mariage pour tous, et contre le mariage !

Normand n'est pas Victor, j'ai un souvenir trop précis des posts de Normand dans " Dieux est mort " et un autre sur le christianisme sur PF.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3846
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray est un vrai con !

Message par Philosophos le Jeu 11 Juil 2013 - 9:52

Ah ! Normand Leclerc ! Il continue toujours son livre ?

_________________
La philosophie, l'art et la religion existent parce que la mort oblige les hommes à inventer des parades pour ne pas avoir à succomber et à trembler d'effroi devant elle. (Michel Onfray)

Philosophos
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.michelonfray.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray est un vrai con !

Message par euthyphron le Jeu 11 Juil 2013 - 12:06

Je tiens la question "qu'est-ce qu'un con?" pour la question philosophique par excellence, la question originelle. En effet, la philosophie est d'abord une tentative pour lutter contre sa propre connerie, et la sagesse le nom que l'on donne à sa réussite, non garantie cela va de soi.
Bien sûr, l'on peut s'efforcer de traiter cette question à l'aide d'exemples, et Michel Onfray me semble particulièrement bien choisi, ne serait-ce que pour rappeler que le con n'est ni le crétin ni l'andouille. Il y a donc un travail conceptuel à faire, à partir du postulat que je pose, qui est que le con est le seul véritable ennemi de la philosophie.
La première piste est celle de la prétention. Le con peut avoir son compte de neurones en état de marche, il n'en est pas moins con s'il se croit plus intelligent qu'il ne l'est. Pour le reconnaître, je proposerai le double indice suivant : quand le con énonce une platitude, comme par exemple "il n'y a pas de mal à se faire du bien" il se flatte d'être le grand énonciateur de la vérité et s'imagine que ses contradicteurs n'ont pas songé à la banalité en question. Quand en revanche le con énonce une idée minoritaire, comme par exemple qu'il n'y a pas de réel danger lié au réchauffement climatique il en déduit qu'il est un génie.
Bref, à tous les coups le con gagne, mais ne comprend rien à ce qu'on peut lui dire.

_________________
amicus plato sed magis amica veritas

euthyphron
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1507
Date d'inscription : 01/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray est un vrai con !

Message par Bergame le Jeu 11 Juil 2013 - 12:39

Intéressant. Et alors comment distingues-tu le con du crétin et de l'andouille ?

Notons aussi que l'exemple d'Onfray est complexe, et n'est peut-être pas le mieux choisi en définitive, puisqu'il est, nous dit-on, un vrai con. Ce qui implique qu'il existe donc de faux cons -sans jeu de mot- dont la distinction devient plus problématique encore j'imagine.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...

Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2537
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray est un vrai con !

Message par euthyphron le Jeu 11 Juil 2013 - 16:00

Le vrai con, Onfray ou un autre, est le con authentique, révélateur de l'essence du con. Or, qu'est-ce qui est révélé ici? Petite digression : aucun rapport entre l'étymologie du mot "con" et cette essence qui mérite spéculation, c'est l'usage du mot qui révèle quelque chose qui aurait pu passer inaperçu, et ce par différence avec les concepts antérieurs, dont ceux de crétin et d'andouille.
Le crétin, ordinairement des Alpes, est l'anormal, le déficient mental, ou par extension celui qui ne comprend pas même quand on lui explique. Les élèves du prof con sont par définition des crétins, on voit ici que les deux termes ne doivent pas être substitués l'un à l'autre.
L'andouille est celui qui a l'art de ne pas faire ce qu'il est évident de faire ou l'inverse. Je m'identifie trop à elle pour dire du mal de l'andouille, sans compter les qualités gustatives du sens propre. L'andouille perd à tous les coups, c'est donc l'anti-con par excellence!

_________________
amicus plato sed magis amica veritas

euthyphron
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1507
Date d'inscription : 01/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray est un vrai con !

Message par victor.digiorgi le Jeu 11 Juil 2013 - 16:24

euthyphron a écrit:Je tiens la question "qu'est-ce qu'un con?" pour la question philosophique par excellence, la question originelle. En effet, la philosophie est d'abord une tentative pour lutter contre sa propre connerie, et la sagesse le nom que l'on donne à sa réussite, non garantie cela va de soi.
Bien sûr, l'on peut s'efforcer de traiter cette question à l'aide d'exemples, et Michel Onfray me semble particulièrement bien choisi, ne serait-ce que pour rappeler que le con n'est ni le crétin ni l'andouille. Il y a donc un travail conceptuel à faire, à partir du postulat que je pose, qui est que le con est le seul véritable ennemi de la philosophie.
La première piste est celle de la prétention. Le con peut avoir son compte de neurones en état de marche, il n'en est pas moins con s'il se croit plus intelligent qu'il ne l'est. Pour le reconnaître, je proposerai le double indice suivant : quand le con énonce une platitude, comme par exemple "il n'y a pas de mal à se faire du bien" il se flatte d'être le grand énonciateur de la vérité et s'imagine que ses contradicteurs n'ont pas songé à la banalité en question. Quand en revanche le con énonce une idée minoritaire, comme par exemple qu'il n'y a pas de réel danger lié au réchauffement climatique il en déduit qu'il est un génie.
Bref, à tous les coups le con gagne, mais ne comprend rien à ce qu'on peut lui dire.

Lu et approuvé !

(Il y a d'ailleurs beaucoup de cons qui, se posant la question de savoir pourquoi il y a quelque chose et pas rien, tentent d'y répondre sur des centaines et des centaines de pages)

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray est un vrai con !

Message par Bergame le Ven 12 Juil 2013 - 11:35

Ah, mais c'est une autre définition du con, ça.

En somme, pour toi, Victor, un con, c'est un individu qui se pose des questions qui n'ont pas lieu d'être, et qui n'ont pas lieu d'être parce qu'elles n'ont pas de réponse simple et évidente.
Mais si ce qui caractérise le con est de se poser des questions qui n'ont pas de réponse évidente, il faudrait comprendre que l'homme intelligent, lui, se pose des questions qui ont des réponses évidentes.

En revanche, pour euthyphron, le con est celui qui pose des affirmations, et des affirmations plates et évidentes, des trivialités en un mot, comme s'il s'agissait d'une découverte.

Donc, deux choses :
1. Pour l'un, le con questionne, tandis que pour l'autre, le con affirme.
2. Pour l'un, l'évidence plate, la trivialité, relève de la connerie, tandis que pour l'autre, elle relève de l'intelligence.

Ca vous semble une synthèse à peu près juste ?

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...

Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2537
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray est un vrai con !

Message par victor.digiorgi le Ven 12 Juil 2013 - 13:27

.

Non, ça ne me semble pas juste.

Le non-con a raison de se poser et de poser à tous la question ou les questions qu'il voudra. Non seulement il n'est pas con de faire ça, mais il est intelligent de le faire.

Mais le non-con, c'est-à-dire celui qui pose toute question qu'il voudra à qui il voudra y compris à lui-même et est en conséquence intelligent, celui-là devient con lorsqu'après avoir tenté de répondre à une question n'ayant aucune réponse, non seulement il ne s'aperçoit pas que cette question n'a pas de réponse, mais il tente d'y répondre quand même.

La question de savoir pourquoi il y a quelque chose est pas rien est intelligente et établit sans conteste l'intelligence de celui qui la pose.

L'aveuglement à l'impossibilité de répondre à cette question établit la connerie de celui qui ne s'aperçoit pas que cette question n'a pas de réponse.

La tentative d'y répondre quand même établit définitivement la connerie de celui qui entreprend néanmoins de répondre à cette question.

,

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray est un vrai con !

Message par euthyphron le Ven 12 Juil 2013 - 14:28

Bergame a écrit:
Donc, deux choses :
1. Pour l'un, le con questionne, tandis que pour l'autre, le con affirme.
2. Pour l'un, l'évidence plate, la trivialité, relève de la connerie, tandis que pour l'autre, elle relève de l'intelligence.

Ca vous semble une synthèse à peu près juste ?
D'accord avec la première partie de la synthèse. Il y a des questions idiotes (qui induisent une perte de temps) mais je ne suis pas sûr qu'il y ait des questions connes.
En revanche, si toute affirmation n'est pas forcément une connerie, croire qu'elle suffit pour régler définitivement une question philosophique est un symptome très fiable de connerie. Je dis cela toujours dans l'optique du rapport à autrui dans la discussion. Le con est tel qu'on ne peut que désespérer de discuter avec lui.
En partie d'accord avec la seconde partie, mais avec une nuance. Ce n'est pas d'énoncer des trivialités qui est con, c'est de les énoncer avec la conviction d'apprendre à autrui quelque chose et de vaincre ainsi définitivement toute contradiction. C'est ne pas envisager que si quelqu'un rechigne à accepter telle platitude, c'est peut-être parce qu'il y a réfléchi un peu.
Ainsi, pour reprendre l'exemple de Victor, et marquer du même coup qu'en effet, Bergame a raison nous ne disons pas exactement la même chose, dire qu'il n'y a pas de réponse à la question "pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?" a beau être une platitude, ce n'est pas forcément une connerie. Hume n'est pas un con. Mais dire que toute tentative de traiter cette question est conne, c'est prendre sa platitude pour une vérité profonde, et ne pas soupçonner que peut-être certains (Leibniz, Heidegger, Thomas d'Aquin?) ont réellement quelque chose à dire sur le sujet (peut-être quelque chose de non pertinent mais on ne peut le dire à l'avance). Cela entre donc dans la défintion que j'ai donné de la connerie, désolé.

_________________
amicus plato sed magis amica veritas

euthyphron
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1507
Date d'inscription : 01/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray est un vrai con !

Message par Bergame le Ven 12 Juil 2013 - 14:42

victor.digiorgi a écrit:La question de savoir pourquoi il y a quelque chose est pas rien est intelligente et établit sans conteste l'intelligence de celui qui la pose.
L'aveuglement à l'impossibilité de répondre à cette question établit la connerie de celui qui ne s'aperçoit pas que cette question n'a pas de réponse.
La tentative d'y répondre quand même établit définitivement la connerie de celui qui entreprend néanmoins de répondre à cette question.
Ca me semble un peu capillotracté, ça. Comment reconnaître qu'une question n'a pas de réponse si on ne commence pas par en chercher la réponse ? Il me semble que, quand on pose une question, on ne commence pas par présupposer qu'elle n'a pas de réponse. Bien au contraire, on la pose précisément parce qu'on espère parvenir à une réponse. Sinon, pourquoi poser la question ?

Je veux dire que, si tu supposes que les philosophes posent des questions dont ils savent pertinemment qu'elles n'ont pas de réponse et ce, avant même de poser la question, tu as raison -je trouve- de les prendre pour des cons. Ou mieux encore, des cuistres voire des manipulateurs -des sophistes, à tout le moins. Mais tu induis là une idée qui n'a rien d'évident -pour le coup- et qui m'apparaît très contestable. La philosophie, c'est une recherche, aussi, Victor -enfin, je crois.


Sur le fond, je vois se dessiner deux perspectives. Vous ne me suivrez peut-être pas au bout de mon analyse, mais je suis depuis longtemps attentif à deux idées qui m'apparaissent contradictoires. D'un côté, les philosophes -disons-le, les enseignants en philosophie- me semblent souvent fustiger ce qu'ils appellent des trivialités. Ce qui est trivial ne mérite pas d'être pensé. Et de l'autre côté, je ne suis pas loin de penser avec Cioran et quelques autres que la trivialité est la manifestation de la vérité.
Alors, peut-être n'est-ce pas véritablement contradictoire : Parce que, par "ne mérite pas d'être pensé", il faut peut-être surtout entendre "ne mérite pas d'être discuté". Et en effet ce qui est trivial ne mérite pas d'être discuté -tout comme ce qui est vrai n'a pas besoin d'être discuté. Par conséquent, on pourrait comprendre que le philosophe n'est pas celui qui connaît la vérité, mais qui y tend, qui la cherche. Ce qui du reste, est la définition (socratique) que nous retiendrions tous deux, n'est-ce pas euthyphron ? :)
En fait, peut-être ai-je tout simplement distingué le philosophe du sage.

Alors où se situent l'intelligence et la connerie là-dedans ? Disons les choses simplement : Aux yeux de celui qui détient la vérité et la sagesse, aux yeux de celui qui sait, il n'est pas totalement incompréhensible que celui qui cherche apparaisse comme un con. Bon, il ne fait pas preuve d'une grande bienveillance, certes, mais c'est un autre registre. Est-ce que la sagesse et la bienveillance vont nécessairement de pair ?

Mais il y a peut-être aussi autre chose : Je soupçonne que, dans bien des cas, le sage possède un savoir d'un autre ordre que celui auquel aspire le philosophe. Supposons que le sage dise : "Il y a des questions qui sont sans réponse, et qu'il est par conséquent inutile -et même potentiellement dommageable- de se poser." Le savoir qu'il revendique là est un savoir pratique, en quelque sorte. C'est le savoir de celui qui prétend distinguer entre les choses qui sont à sa portée et celles qui ne le sont pas, et recommande de se concentrer sur les premières et de délaisser les secondes. C'est, si je puis dire, une sagesse de vie.
En revanche, le philosophe me semble aspirer à un savoir davantage intellectuel. C'est ce qu'il signifie lorsqu'il affirme que telle ou telle affirmation est triviale et ne mérite pas d'être pensée.

En somme, je propose la distinction entre les deux types suivants :
Celui que j'appelle "le sage" est d'abord à la recherche d'un état de bien-être et de contentement. Il a tendance à considérer ses facultés intellectuelles comme étant au service de cette recherche de confort, comme maximisation de la pratique. Et il s'en satisfait très bien. La pensée pour la pensée lui semble une déperdition d'énergie voire de la simple bêtise : Non seulement c'est vouer son intellect à l'inutilité, mais c'est même risquer de se causer à soi-même des problèmes nouveaux. Par conséquent, le sage a tendance à prendre le philosophe pour un con, lui qui s'échine effectivement à répondre à des questions qui n'auront aucun prolongement pratique, et qui même risquent davantage de lui créer des nœuds dans la tête qu'autre chose. En fait, je crois que dans la perspective du "sage", le "philosophe" est fondamentalement un branleur : Le jaillissement de sa semence cervicale ne produit rien, elle est stérile, et en plus, il en barbouille des pages et des pages. A la limite, il y a là, dans ce gâchis obscène, quelque chose de proprement scandaleux.

Or, ce qui est scandaleux, pour le "philosophe", c'est qu'on se satisfasse de peu. C'est qu'on soit content de soi quand, objectivement, on n'a pas grand-chose -car dans l'ordre de l'intellect, on n'a jamais grand-chose. Le "philosophe" n'a pas plus que les autres, et tout ce qu'il sait, c'est qu'il ne sait rien. Mais lui, au moins, il le sait. Et cette nescience lui est un aiguillon, qui le pousse à en demander et à en apprendre toujours davantage. Il y a fondamentalement, dans la psychè du "philosophe", une aspiration au dépassement de la condition humaine, un besoin de s'arracher à la terre, à l'existence telle qu'elle se pratique communément si je puis dire, pour atteindre à quelque chose qui, puisque strictement intellectuel, est débarrassé des contingences matérielles et pratiques. Dans la perspective du "philosophe", le "sage" est donc une bête de somme, un homme qui, consciemment -parce que malgré tout, il a disposé d'un minimum d'intelligence- a préféré vivre comme les animaux : Manger, boire, baiser. Et qui, de plus, ultime scandale, en est satisfait -ou prétend l'être, parce que, pour le "philosophe", il y a forcément là davantage de forfanterie et de simulacre que de réel contentement : On n'est jamais complètement, absolument, définitivement stupide, quelque effort qu'on y mette. En quelque sorte, aux yeux du "philosophe", le "sage" se gâche lui aussi : Il gâche cette étincelle extraordinaire, cette lumière de l'esprit, ce don. Tandis que le "philosophe" aspire désespérément au divin, le "sage", consciemment, volontairement, n'aspire qu'à se fondre parmi les bêtes. C'est en cela, précisément, que pour le "philosophe", le "sage" est un con.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...

Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2537
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray est un vrai con !

Message par Courtial le Ven 12 Juil 2013 - 18:54

Je n'aime pas trop le concept de "con". Et malgré les efforts que je lis ci-dessus, je ne suis guère plus convaincu de sa nécessité.
Où il y a des choses qui renvoient à la bêtise, par exemple. 
Mais un con n'est pas quelqu'un de bête, de pas intelligent. Et lorsque je dis "mon patron est un sale con", je ne mets pas en cause son intelligence. Ca relève plus de la morale, à mon avis. Ca s'utilise plutôt sur la route, au volant de sa bagnole, ce genre de catégories. 
Pour la philosophie, je verrais cela plutôt du côté d'une éthique matériale (du Max Scheler, du Durkheim; ce genre de choses). 
Je ne vois nul "con" chez ceux qui concluent mal un syllogisme, ou veulent imposer une induction invalide, etc.

Courtial
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1997
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray est un vrai con !

Message par victor.digiorgi le Ven 12 Juil 2013 - 20:09

.

Pour réagir de façon générale.

Si quelqu'un pose sans a priori la question de savoir pourquoi il y a quelque chose et pas rien, il fait à mon avis œuvre d'intelligence.

Si dans un second temps, il tente de répondre à cette question, il fait toujours œuvre d'intelligence.

Mais si au bout de toutes ses tentatives, et après être passé par le même raisonnement que tous ceux qui ont tenté d'y répondre, ou en se renseignant auprès de ceux-là (Thomas d'Aquin, Leibnitz, etc.) il s'aperçoit qu'il n'a pas plus répondu à la question que tous ceux qui ont tenté de le faire avant lui et qu'il en vient à la conclusion que ni lui ni personne n'a trouvé de réponse parce qu'il n'y en a pas, il fait toujours œuvre d'intelligence.

Mais si, se rendant compte que cette question n'a pas de réponse, il se force à penser qu'elle en a une quand même et continue en conséquence de la chercher, alors il passe du côté des cons. Du côté des cons qui ne voient même pas le puits sans fond dans lequel il n'en finiront pas de chuter et qui est celui de la connerie pure.

.
.
.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.

victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Onfray est un vrai con !

Message par Dewey le Ven 12 Juil 2013 - 20:21

Pour moi le con est le philosophe qui refuse de débattre avec ses détracteurs

Exemple : http://www.youtube.com/watch?v=bCba0T1cnm0

Donc oui Onfray est bien un con.

Dewey
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 16/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum