anipassion.com

Le Banquet, Analyse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Banquet, Analyse

Message par cedric le Lun 4 Mar 2013 - 12:22

- Tu rallieras tous les suffrages, Eryximaque, dit Socrate ; ce n'est pas moi en effet qui dirai non, moi qui fais profession de ne savoir que l'amour, ni Agathon, ni Pausanias, encore moins Aristophane, qui ne s'occupe que de Dionysos et d'Aphrodite, ni aucun autre de ceux que je vois ici. Et pourtant la partie n'est pas égale pour nous qui sommes à la dernière place ; mais si les premiers disent bien tout ce qu'il faut dire, nous nous tiendrons pour satisfaits. Que Phèdre commence donc, à la grâce de Dieu, et qu'il fasse l'éloge d'Eros. »

Tout le monde fut naturellement de l'avis de Socrate et demanda qu'on fît comme il disait. De redire tout ce que chacun dit, je ne le pourrais pas ; car ni Aristodème ne s'en souvenait exactement, ni moi je ne me rappelle tout ce qu'il m'a dit. Je m'attacherai donc aux choses et aux orateurs qui me paraissent les plus dignes de mention, je vous redirai les discours de chacun d'eux, mais ceux-là seulement.

( p.40 )

Socrate prend la parole et accepte le sujet de la causerie dans l'éloge d'Eros. Socrate souligne qu'il fait profession de ne savoir que l'amour. Cette exclusivité du rapport au « savoir » de Socrate est importante. Socrate ne sait qu'une seule chose, c'est l'amour. En d'autres termes, le seul savoir de Socrate, c'est l'amour. D'où on peut conclure que, connaissant le rapport de Socrate à l'amour, l'on pourra connaître fondamentalement en quoi consiste la pensée et la philosophie qui l'anime. Savoir de quelle manière Socrate considère l'amour, c'est entrer par la porte principale dans « sa » pensée et sa philosophie. L'amour, pour Socrate, est le thème majeur qui charpente sa pensée et sa philosophie.

Il est à noter que plusieurs des dieux grecs font référence à l'amour, sans doutes de différente manière. Il y a ici Eros, dieu de l'amour en général, Dionysos et Aphrodite, dont Aristophane s'occupe exclusivement, dieu du vin et de l'ivresse, déesse de la beauté physique et des plaisirs du corps.

Socrate, qui prendra la parole en dernier, compte tenu sa place dans l'assemblée ( usage rhétorique par Platon ), souligne que si les intervenants disent bien tout ce qu'il faut dire, alors tous seront satisfaits.

Seuls les moments marquants du Banquet vont être racontés par Appolodore à Agathon, qui souligne que la narration n'est donc pas exhaustive à tout ce qui s'est dit. Le récit opère donc d'ores et déjà un choix, une selection des moments les plus importants et les plus marquants selon Aristodème, les plus dignes d'être mentionnés.


cedric
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 440
Date d'inscription : 02/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum