Qu'est-ce qu'un objet ?

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par Magni le Sam 17 Juin 2017 - 17:52

pame a écrit:
Magni a écrit:"objet" dérive du latin "objecio" qui signifie "jeter devant", "exposer" décliné à l'accusatif: "objectum".

A mon bon sens, c’est "jeté " (jectum) avant (ob...)sa connaissance


Vous avez raison ... et moi aussi.

"Jeté" c'est jectum, mais "jeter" c'est jectio.

Magni
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 03/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par de Mégare le Dim 18 Juin 2017 - 0:36

Bergame a écrit:"L'amélioration des trois mondes de Popper" ? Intéressant. Qu'est-ce que tu entends par "amélioration", stp ?
Les 3 mondes tels que Popper les formule sont un bric à brac dont on ne peut pas faire grand chose. Leur amélioration consiste donc à en trouver une utilité, qui selon moi est de permettre en en modifiant légèrement la formulation, de clarifier les propositions langagières par de petites annotations afin de leur ôter toute ambiguïté possible et toute occasion de verser dans un discours métaphysique tel que je le définis.

En effet, si l'on en modifie légèrement  la formulation, ils constituent les 3 domaines de vérité logiques, ceux qu'implique l'usage de tout langage et dont Popper a probablement eu le premier l'intuition, sans toutefois le dire explicitement.


Voici comment je reformule les 3 mondes de Popper qui deviennent ainsi mes 3 mondes ou domaines de vérité logiques :


Monde I : domaine des vérités dites objectives, énoncées/formulées , portant sur des réalités en soi, autrement dit sur : des relations entre régularités observées et des mesures instrumentales dans le cadre de protocoles expérimentaux.


Monde II : domaine des vérités dites subjectives, énoncées/formulées , portant sur des réalités subjectives, autrement dit sur :
     - 1) des sensations et des émotions, autrement dit : des ressentis
                  - et -
     - 2) des perceptions/reconnaissances et des productions de l'imaginaire (la faculté), autrement dit : des représentations.


Monde III : domaine des vérités dites conceptuelles ou abstraites, énoncées/formulées , portant sur des réalités formelles, purement langagières, autrement dit sur : des relations entre des définitions (et ou des descriptions) et la forme logique des énoncés.

.
avatar
de Mégare
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par pame le Dim 18 Juin 2017 - 7:00

Je m’associe  à la distinction de  trois  mondes selon de Mégare.

On trouve les trois niveaux de la réalité et de sa connaissance dans toutes les grandes cultures. Elle apparaît dans l’allégorie de la caverne de Platon et a été explicitement formulée par les hypostases et facultés de connaissance de Plotin. Elle a été réactualisée par Ken Wilber dans le livre "Les trois yeux de la connaissance".

Je  définis chaque niveau par sa faculté de connaissance, son objet et sa logique:

Le niveau I est celui de l’observation  empirique dont les objets sont les choses ou phénomènes perceptibles par les sens ou mesurables qui obéissent au principe d’exclusion des contraires d’Aristote.

Le niveau II
est celui de la raison dont les objets sont des relations ou fonctions  (polarités,  gradients ou alternances cycliques) exprimables par des équations selon une logique de complémentarité des contraires proposée par Platon.

Le niveau III est celui de l’imagination et de son sens  dont l’objet est l’unité ou identité de l’être représentée pat un symbole dont la logique est la synthèse ou "coïncidence des opposés" selon les termes de Nicolas de Cues.

_________________
Pour examiner la vérité il est besoin, une fois en sa vie, de mettre toutes choses en doute autant qu’il se peut. (Descartes)
avatar
pame
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 15/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par de Mégare le Dim 18 Juin 2017 - 12:20

pame a écrit:Je m’associe  à la distinction de  trois  mondes selon de Mégare.

On trouve les trois niveaux de la réalité et de sa connaissance dans toutes les grandes cultures. Elle apparaît dans l’allégorie de la caverne de Platon et a été explicitement formulée par les hypostases et facultés de connaissance de Plotin. Elle a été réactualisée par Ken Wilber dans le livre "Les trois yeux de la connaissance".
C'est vrai que chez Platon l'on retrouve quelque chose qui y ressemble, dans l’allégorie de la caverne oui, mais surtout dans celle de la ligne, mais qui elle est expressément divisée en 4 segments.

Chez Plotin par contre, l'on est dans une ontologie, autrement dit : dans une métaphysique, dans une mystique de l'Un, et l'on en sort pas.

Mes trois mondes ont cela de particulier, qu'ils ne sont pas des lieux métaphysiques mais des domaines de vérités logiques (les 3 seuls possibles en théorie) liés à l'usage du langage, et ils permettent d'ôter toute trace d’ambiguïté en toute proposition.

pame a écrit:Je  définis chaque niveau par sa faculté de connaissance, son objet et sa logique:

Le niveau I est celui de l’observation  empirique dont les objets sont les choses ou phénomènes perceptibles par les sens ou mesurables qui obéissent au principe d’exclusion des contraires d’Aristote.

Le niveau II est celui de la raison dont les objets sont des relations ou fonctions  (polarités,  gradients ou alternances cycliques) exprimables par des équations selon une logique de complémentarité des contraires proposée par Platon.

Le niveau III est celui de l’imagination et de son sens  dont l’objet est l’unité ou identité de l’être représentée pat un symbole dont la logique est la synthèse ou "coïncidence des opposés" selon les termes de Nicolas de Cues.
Je constate que nous ne regroupons pas de la même manière.
avatar
de Mégare
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par neopilina le Dim 18 Juin 2017 - 12:41

de Mégare a écrit: ... l'on est dans une ontologie autrement dit : dans une métaphysique, ...

Il y a un " petit " souci : la relation qu'il y a entre l'ontologie et le fruit ou légume, de ton choix, et la relation qu'il y entre l'ontologie et la métaphysique, de ton choix, est très exactement la même. Jean Dun Scot : " Du point de vue ontologique Dieu est un étant comme les autres ", etc. Quant on arrêtera de mélanger les torchons et les serviettes, ça sera déjà pas mal.


Dernière édition par neopilina le Dim 18 Juin 2017 - 14:16, édité 1 fois

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( Il est, et ça suffit pour commencer. ) ET Suspect, parce que Mien ". Moi.
" Savoir guérit, forge et détruit tout ce qui doit l'être " ou équivalent " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4055
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par de Mégare le Dim 18 Juin 2017 - 12:58

hks a écrit:Si La question est  qu' est ce qu'un objet?

On a les thèses de de megare
 non pas posées dans le vide ( je rectifie mon tir ) mais posées  sur des implicites,  à tout le moins des non explicités.
Je suis là pour répondre à toutes tes questions.

(Si j'en ai le temps...)

hks a écrit:vite dit
sur
L'ÊTRE ; L'APPARAÎTRE ; LE CONNAÎTRE
Vite et bien.  ------->  

hks a écrit:Qu' est- ce qu'un objet qui n'apparait pas ?
Ce qui est en soi. Cela n'apparaît jamais, comme le général d'une signification (autrement dit : d'un concept).

Le réel en soi reste caché.

Là je dois citer Héraclite qui a exprimé :

      "La nature aime à se cacher."

            -------> Il parlait là de l'ÊTRE et non de l'APPARAÎTRE.

hks a écrit:en l'absence  de  réponse crédible  je me repose sur l' être qui apparait
Ce n'est pas l'ÊTRE qui apparaît, ce qui apparaît c'est l'APPARAÎTRE que l'ÊTRE implique dans cette relation :

      L'ÊTRE   =>   L'APPARAÎTRE   =>   LE CONNAÎTRE

hks a écrit:Qu'est qu'un apparaissant qui n'est pas connu ?
C'est un élément de l'APPARAÎTRE qui n'est pas reconnu (est-ce possible ?????), ni notionné, ni conceptualisé (autrement dit : non compris).
avatar
de Mégare
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par de Mégare le Dim 18 Juin 2017 - 13:05

neopilina a écrit:
de Mégare a écrit: ... l'on est dans une ontologie autrement dit : dans une métaphysique, ...

Il y a un petit " souci " : la relation qu'il y a entre l'ontologie et le fruit ou légume, de ton choix, et la relation qu'il y entre l'ontologie et la métaphysique, de ton choix, est très exactement la même. Jean Dun Scot : " Du point de vue ontologique Dieu est un étant comme les autres ", etc. Quant on arrêtera de mélanger les torchons et les serviettes, ça sera déjà pas mal.
L'ontologie résulte toujours de définitions creuses et d'une logique douteuse.

"Dieu" est par excellence, jusqu'à preuve du contraire : un mot creux.
avatar
de Mégare
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par neopilina le Dim 18 Juin 2017 - 13:09

de Mégare a écrit:L'ontologie résulte toujours de définitions creuses et d'une logique douteuse.

Historiquement, je dois t'accorder ce point, j'avais remarqué aussi, il y a une trentaine d'années. Comme le sujet me passionne, je me propose humblement d'apporter ma contribution dans ce domaine.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( Il est, et ça suffit pour commencer. ) ET Suspect, parce que Mien ". Moi.
" Savoir guérit, forge et détruit tout ce qui doit l'être " ou équivalent " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4055
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par hks le Dim 18 Juin 2017 - 13:14

d megare a écrit:Mes trois mondes ont cela de particulier, qu'ils ne sont pas des lieux métaphysiques mais des domaines de vérités logiques (les 3 seuls possibles en théorie) liés à l'usage du langage, et ils permettent d'ôter toute trace d’ambiguïté en toute proposition.
certes mais ils tiennent dans le vide ( désolé )
On peut reprendre la critique faite à Kant par Shulze
En effet, la question directrice d’Énésidème concerne la relation de Kant (et, par extension, du philosophe en général) à ses propres propositions.

Les 3 mondes ou domaines de vérité logiques : sont  réductible à un seul monde celui des vérités logiques.
Lequel monde se tient
soit dans le néant
soit dans un autre monde  lequel  n'est pas nécessairement logique (soit dit en passant).

Il y a bien une solution consistant à dire que ces trois mondes sont l'absolu, sans altérité.
On a un panlogisme .( tout le réel est rationnel )

Comment se fait- il que nous puissions avoir une idée de l'irrationnel ?

"Nous ne pouvons pas penser illogiquement"  dit Wittgenstein
certes
mais comment se fait- il que nous puissions penser cela
c'est à dire avoir une idée de ce qui n'est pas rationnel .

Si tout le réel était rationnel/logique  la possibilité de l'irrationalité ne devrait pas pouvoir apparaitre. ( Je ne pourrais pas penser un pur néant d' existence, en l'occurence  l'irrationalité )

_________________
Comme j'ai eu le malheur de commencer mon livre par JE et que je ne pouvais plus changer, je suis subjectif in aeternum. M Proust
avatar
hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5058
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par neopilina le Dim 18 Juin 2017 - 14:15

Dans une certaine mesure, je dois rendre justice à de Mégare. S"il y a bien une chose qu'il ne fallait pas faire, qu'il ne faut pas faire, si on se propose de faire de l'ontologie, c'est de le faire via cet étant si particulier, singulier, unique, qu'est l'homme ( Le Sujet de notre espèce. ), et pourtant c'est très exactement ce que fait Heidegger notamment dans " Être et Temps " avec son Dasein : ce faisant il nous délivre une Métaphysique, la Sienne, un avatar bien allemand de l'époque, volkïsh, romantique, etc. Alors, si un Heidegger peut se fourvoyer à ce point, je me dois de ne pas trop accabler un de Mégare.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( Il est, et ça suffit pour commencer. ) ET Suspect, parce que Mien ". Moi.
" Savoir guérit, forge et détruit tout ce qui doit l'être " ou équivalent " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4055
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par hks le Dim 18 Juin 2017 - 16:41

en tout cas d megare aime bien classifier

les "trois mondes"

et puis les 5 stades du développement de la pensée :

1) Superstitieuse et délirante
2) Religieuse et dogmatique
3) Pré-critique et ou métaphysique
4) Critique et rationnelle
5) Synthétique et systémique

La loi des trois états trouve son origine dans les travaux de Saint-Simon (Claude Henri de Rouvroy), dont Auguste Comte fut le secrétaire entre 1816 et 1823.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_des_trois_%C3%A9tats

_________________
Comme j'ai eu le malheur de commencer mon livre par JE et que je ne pouvais plus changer, je suis subjectif in aeternum. M Proust
avatar
hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5058
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par kercoz le Dim 18 Juin 2017 - 18:31

Pour répondre au titre du fil et réconcilier objets inanimés et objets virtuels, on peut utiliser Witt..et son tractacus :
"""""""""""""Note à propos de la numérotation du Tractatus logico-philosophicus [2]]

Le monde

1 — Le monde est tout ce qui a lieu.

1.1 — Le monde est la totalité des faits, non des choses. [3] [voir 2.04, 2.063 et 2.1]

1.11 — Le monde est déterminé par les faits, et par ceci qu'ils sont tous les faits.

1.12 — Car la totalité des faits détermine ce qui a lieu, et aussi tout ce qui n'a pas lieu.
""""""""""""""""""""
Le monde est donc constitué d' événements et non d' objets. Les objets étant résultants ou constitués de/par les événements. Ce qui place Dieu au même rang que le silex. Bien que n'existant pas matériellement, il y peu d' objets matériels qui aient produit autant d' événement que lui ( c'est pour celà que j' ai remplacé caillou par silex)
Dans les "choses" humaines, la croyance compte bien plus que la réalité physique. Bourdieu dit quelque part que tous nos faits et gestes sont imprégnées de croyances, que bien des choses ne se feraient pas sans croyance, comme l' économie...quand je dis " ma fille" je fais un acte de croyance.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2190
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par hks le Dim 18 Juin 2017 - 19:04

autre exemple de classification bien antérieur à Auguste Comte  Jean Henry Lambert  (il parle pour la première fois de "phénoménologie" )1728 -1777

Le Nouvel Organon expose la méthodologie des sciences a priori et comprend quatre parties :

1) la Dianoiologie ou « doctrine des lois auxquelles l’entendement se conforme en pensée et par lesquelles sont déterminées les voies qu’il doit emprunter pour avancer progressivement de vérité en vérité »17 ;

2) l’Aléthiologie ou « doctrine de la vérité » ;


3) la Sémiotique ou « doctrine de la désignation des pensées et des choses »18 ;

4) la Phénoménologie ou « doctrine de l’apparence ».

Pour Lambert « ces quatre sciences font nécessairement partie d’un seul et même tout. En effet, si nous négligeons l’une d’entre elles, il nous manque alors quelque chose pour s’assurer que la vérité a bien été trouvée »18.

_________________
Comme j'ai eu le malheur de commencer mon livre par JE et que je ne pouvais plus changer, je suis subjectif in aeternum. M Proust
avatar
hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5058
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par pame le Dim 18 Juin 2017 - 20:14

de Mégare a écrit:Je constate que nous ne regroupons pas de la même manière.
En relisant mieux, je constate en effet que vous parlez de trois "mondes de vérité" selon Popper alors que je parle des relations entre la connaissance et le réel connu ou non connu selon les niveaux classiques des hypostases, principes d’existence sous-jacents au réel connaissable.

Il n’existe de vérité que pour celui qui y croit. Toute connaissance humaine n’est qu’une approximation d’un aspect partiel de l’être universel, et peut être contestée ("falsifiée" selon le terme de Popper). C'est pourquoi votre classification et l'approche structuraliste n'ont aucun intérêt.

_________________
Pour examiner la vérité il est besoin, une fois en sa vie, de mettre toutes choses en doute autant qu’il se peut. (Descartes)
avatar
pame
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 15/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par de Mégare le Dim 18 Juin 2017 - 21:21

hks a écrit:
d megare a écrit:Mes trois mondes ont cela de particulier, qu'ils ne sont pas des lieux métaphysiques mais des domaines de vérités logiques (les 3 seuls possibles en théorie) liés à l'usage du langage, et ils permettent d'ôter toute trace d’ambiguïté en toute proposition.

certes mais ils tiennent dans le vide ( désolé )
Je ne comprends pas cette phrase, elle me sonne comme "certes mais ils monflent dans le sgulfe..."

C'est moi qui suis désolé de ne pas pouvoir te répondre.

hks a écrit:On peut reprendre la critique faite à Kant par Shulze

En effet, la question directrice d’Énésidème concerne la relation de Kant (et, par extension, du philosophe en général) à ses propres propositions.
Je ne vois pas le rapport.

hks a écrit:Les 3 mondes ou domaines de vérité logiques : sont  réductible à un seul monde celui des vérités logiques.
Qui ne sont pas exemptes d'ambiguïté si leur domaine de vérité n'est pas explicité.

Tu aurais aussi pu dire que les vérités logiques appartient aux monde des vérités/erreurs logiques qui est encore plus vaste....  
hks a écrit:Lequel monde se tient
soit dans le néant
soit dans un autre monde  lequel  n'est pas nécessairement logique (soit dit en passant).
Pareil, je ne comprends rien à ces phrases, excuse moi.

hks a écrit:Il y a bien une solution consistant à dire que ces trois mondes sont l'absolu, sans altérité.
On a un panlogisme .( tout le réel est rationnel )

Comment se fait- il que nous puissions avoir une idée de l'irrationnel ?
Je ne vois pas l'argument. On peut en effet dire toute sortes d'inepties, la preuve...

hks a écrit:"Nous ne pouvons pas penser illogiquement"  dit Wittgenstein
certes
mais comment se fait- il que nous puissions penser cela
c'est à dire avoir une idée de ce qui n'est pas rationnel .
C'est une excellente question mais je ne vois toujours pas le rapport.

Wittgenstein parlait de la pensée formelle.

L'irrationalité tient dans le fait qu'il est possible de produire des jugements faux. La raison en est que sauf rares exceptions : les inférences naturelles, automatiques (ou cognitions) sont naturellement biaisées, pour des raisons qui s'expliquent par la biologie et la théorie de l'évolution.

hks a écrit:Si tout le réel était rationnel/logique  la possibilité de l'irrationalité ne devrait pas pouvoir apparaitre. ( Je ne pourrais pas penser un pur néant d' existence, en l'occurence  l'irrationalité )
Bien si, elle le peut, mais tu ne peux pas le comprendre si tu ne comprends pas qu'il y a 3 ordres de vérités/réalités logiques et ce qu'implique le fait que les un soient les implications des autres dans la relation :


    Monde I   =>   Monde II   =>   Monde III
avatar
de Mégare
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par de Mégare le Dim 18 Juin 2017 - 21:26

pame a écrit:Il n’existe de vérité que pour celui qui y croit.
Faux

pame a écrit:Toute connaissance humaine n’est qu’une approximation d’un aspect partiel de l’être universel, et peut être contestée ("falsifiée" selon le terme de Popper).
C'est là que Popper se plante.

Je ne suis pas Popperien. Il ne décrit qu'une épistémologie du convenable en attendant mieux....

Il faut revenir selon moi à certaines remarques d'Ernst Mach et redécouvrir G.Bachelard.

pame a écrit:C'est pourquoi votre classification et l'approche structuraliste n'ont aucun intérêt.
Pourrais-tu me présenter un argument valable qui corroborerait cette affirmation ?
avatar
de Mégare
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par de Mégare le Dim 18 Juin 2017 - 21:28

hks a écrit:en tout cas d megare  aime bien classifier

les "trois mondes"  

et puis les 5 stades du développement de la pensée  :

   1) Superstitieuse et délirante
   2) Religieuse et dogmatique
   3) Pré-critique et ou métaphysique
   4) Critique et rationnelle
   5) Synthétique et systémique

La loi des trois états trouve son origine dans les travaux de Saint-Simon (Claude Henri de Rouvroy), dont Auguste Comte fut le secrétaire entre 1816 et 1823.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_des_trois_%C3%A9tats
Bien, c'est en effet ci-dessus une amélioration de ce qu'à proposé ces prédécesseurs.
avatar
de Mégare
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par de Mégare le Dim 18 Juin 2017 - 22:17

neopilina a écrit:
de Mégare a écrit:L'ontologie résulte toujours de définitions creuses et d'une logique douteuse.

Historiquement, je dois t'accorder ce point, j'avais remarqué aussi, il y a une trentaine d'années. Comme le sujet me passionne, je me propose humblement d'apporter ma contribution dans ce domaine.
Toute activité consacrée au développement d'une forme d'ontologie est une perte de temps, d'énergie mentale et de ressources intellectuelles.
avatar
de Mégare
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par de Mégare le Dim 18 Juin 2017 - 22:21

hks a écrit:en tout cas d megare  aime bien classifier.
En effet.
avatar
de Mégare
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par maraud le Dim 18 Juin 2017 - 22:23

de Mégare a écrit:
neopilina a écrit:
de Mégare a écrit:L'ontologie résulte toujours de définitions creuses et d'une logique douteuse.

Historiquement, je dois t'accorder ce point, j'avais remarqué aussi, il y a une trentaine d'années. Comme le sujet me passionne, je me propose humblement d'apporter ma contribution dans ce domaine.
Toute activité consacrée au développement d'une forme d'ontologie est une perte de temps, d'énergie mentale et de ressources intellectuelles.



Qu'est-ce que la sagesse pour toi, de Mégare ?
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 789
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par de Mégare le Dim 18 Juin 2017 - 22:28

kercoz a écrit:Pour répondre au titre du fil et réconcilier objets inanimés et objets virtuels, on peut utiliser Witt..et son tractacus :
"""""""""""""Note à propos de la numérotation du Tractatus logico-philosophicus [2]]

Le monde

1 — Le monde est tout ce qui a lieu.

1.1 — Le monde est la totalité des faits, non des choses.  [3] [voir 2.04, 2.063 et 2.1]

1.11 — Le monde est déterminé par les faits, et par ceci qu'ils sont tous les faits.

1.12 — Car la totalité des faits détermine ce qui a lieu, et aussi tout ce qui n'a pas lieu.
""""""""""""""""""""
Le monde est donc constitué d' événements et non d' objets. Les objets étant résultants ou constitués de/par les événements. Ce qui place Dieu au même rang que le silex. Bien que n'existant pas matériellement, il y [a] peu d' objets matériels qui aient produit autant d' événement que lui ( c'est pour celà que j' ai remplacé caillou par silex)
Dans les "choses" humaines, la croyance compte bien plus que la réalité physique. Bourdieu dit quelque part que tous nos faits et gestes sont imprégnées de croyances, que bien des choses ne se feraient pas sans croyance, comme l' économie...quand je dis " ma fille" je fais un acte de croyance.
Oui il y a rétro-implications de certaines vérités/réalités du monde III sur certaines du Monde II et de certaines du Monde II sur certaines du Monde I, via des co-dépendances du Monde I.
avatar
de Mégare
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par neopilina le Dim 18 Juin 2017 - 22:44

de Mégare a écrit:
neopilina a écrit:
de Mégare a écrit:L'ontologie résulte toujours de définitions creuses et d'une logique douteuse.

Historiquement, je dois t'accorder ce point, j'avais remarqué aussi, il y a une trentaine d'années. Comme le sujet me passionne, je me propose humblement d'apporter ma contribution dans ce domaine.
Toute activité consacrée au développement d'une forme d'ontologie est une perte de temps, d'énergie mentale et de ressources intellectuelles.

Même magnanimité que tout à l'heure ! En clair tu fais comme tout le monde : tu construis sans savoir sur quoi ni comment.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( Il est, et ça suffit pour commencer. ) ET Suspect, parce que Mien ". Moi.
" Savoir guérit, forge et détruit tout ce qui doit l'être " ou équivalent " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4055
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par hks le Dim 18 Juin 2017 - 23:54

d megare a écrit:Je ne comprends pas cette phrase, elle me sonne comme "certes mais ils monflent dans le sgulfe..."
C'est moi qui suis désolé de ne pas pouvoir te répondre.
j 'expliquais trop brièvement  

je recopie le message
hks a écrit:certes mais ils tiennent dans le vide ( désolé )
On peut reprendre la critique faite à Kant par Shulze
En effet, la question directrice d’Énésidème concerne la relation de Kant (et, par extension, du philosophe en général) à ses propres propositions.

bon d'accord on est pas obligé de connaitre la critique de Shulze

 mais neopilina résume très bien

neopilina a écrit:En clair tu fais comme tout le monde : tu construis sans savoir sur quoi ni comment
...............................

La crititique sceptique de Shulze n'est pas facile a trouver sur le net.
Elle est ce qui  a réveille Fichte de son sommeil dogmatique.

Schulze a écrit:Donc si ce que la critique de la raison pure affirme savoir des fondements  de l ‘expérience est une connaissance réelle , l’affirmation de cette même critique , selon laquelle toute connaissance vraie  de notre esprit est limitée  exclusivement aux objets de l ‘ expérience  est absolument fausse .

Si par contre, cette affirmation devait être vraie, toute connaissance des sources de l’expérience doit être tenue dans son ensemble comme une apparence vide

Isabelle Thomas- Fogiel commente ainsi
S’ il faut accepter un mode de vérité, hors de la seule  application de l ‘expérience, c’ est le principe sur lequel repose
 toute l ‘opposition kantienne à la métaphysique qui s' effondre

_________________
Comme j'ai eu le malheur de commencer mon livre par JE et que je ne pouvais plus changer, je suis subjectif in aeternum. M Proust
avatar
hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5058
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par de Mégare le Lun 19 Juin 2017 - 0:11

maraud a écrit:
de Mégare a écrit:Toute activité consacrée au développement d'une forme d'ontologie est une perte de temps, d'énergie mentale et de ressources intellectuelles.

Qu'est-ce que la sagesse pour toi, de Mégare ?
Vivre en harmonie.


avatar
de Mégare
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par de Mégare le Lun 19 Juin 2017 - 0:16

neopilina a écrit:
de Mégare a écrit:Toute activité consacrée au développement d'une forme d'ontologie est une perte de temps, d'énergie mentale et de ressources intellectuelles.

Même magnanimité que tout à l'heure ! En clair tu fais comme tout le monde : tu construis sans savoir sur quoi ni comment.
Je sais exactement ce que je fais, avec quels moyens, selon quels principes, sur quelles bases et dans quel but.

Je connais aussi exactement les limites de mon projet.
avatar
de Mégare
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un objet ?

Message par de Mégare le Lun 19 Juin 2017 - 0:33

hks a écrit:bon d'accord on est pas obligé de connaitre la critique de Shulze
On n'est même pas obligé de lire la critique de la raison pure. On peut se l'épargner.

hks a écrit:La crititique sceptique de Shulze n'est pas facile a trouver sur le net.
Elle est ce qui  a réveille Fichte de son sommeil dogmatique.
Moi ce sont des lectures de Platon il y a bien longtemps, d'écrits de scientifiques, puis de mathématiciens, puis un éveil de la Kundalini provoqué par ou dont a résulté la compréhension des implications de certains théorèmes logiques. (((   lol   )))

Schulze a écrit:Donc si ce que la critique de la raison pure affirme savoir des fondements  de l ‘expérience est une connaissance réelle , l’affirmation de cette même critique , selon laquelle toute connaissance vraie  de notre esprit est limitée  exclusivement aux objets de l ‘ expérience  est absolument fausse .

Si par contre, cette affirmation devait être vraie, toute connaissance des sources de l’expérience doit être tenue dans son ensemble comme une apparence vide
Il faut définir la signification de vide dans ce contexte afin que je puisse comprendre ce que tu entends énoncer ici, sans quoi je ne peux qu'interpréter et je le refuse.

Je te l'ai pourtant déjà signifié plus haut.

hks a écrit:Isabelle Thomas- Fogiel commente ainsi
S’ il faut accepter un mode de vérité, hors de la seule  application de l ‘expérience, c’ est le principe sur lequel repose
 toute l ‘opposition kantienne à la métaphysique qui s' effondre
C'est moi qui souligne, cette phrase m'est de même inintelligible.
avatar
de Mégare
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum