Art et Liberté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Art et Liberté

Message par cedric le Lun 3 Déc 2012 - 15:37

Juste pour vous faire part de cette réflexion qui consiste à dire qu'une société libre et ouverte se reconnait à la place qu'elle accorde aux arts et à son degré de capacité de censure. Il me semble réellement que, l'absence de censure dans l'art est un indicateur de l'état de liberté d'une société. Je pense quand même à la chaine de télévision arte, que je trouve réellement incroyable et sur laquelle, à quasiment n'importe quelle heure du jour et de la nuit, on peut trouver des débats de fond et des reportages liés, de près ou de loin, à l'art.

Il me semble d'ailleurs que les arts, liés à l'éducation de l'individu, sont la fer de lance du mouvement humaniste dans son ensemble. Si l'humanisme a connu les revers qu'on lui connaît et si l'avenir ne paraît plus si évidemment chantant, l'art est peut-être encore la seule branche laïque qui demeure foncièrement humaniste, autant qu'il est flou et ambigu d'ailleurs, car dans le même temps on ne sait plus ce qu'est l'éducation ni comment éduquer. Ou tout un chacun peut tenter de s'exprimer. L'humanisme est peut-être d'ailleurs plus une question d'expression maintenant, que de perfectibilité. Laisser l'autre s'exprimer et non plus le pousser à changer. Recentrement ... sur le présent. Peut-être, tout simplement, que nous nous sommes, psychologiquement, émancipé de l'histoire et du temps. C'est d'ailleurs une thèse de philo ça non ?

cedric
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 440
Date d'inscription : 02/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art et Liberté

Message par poussbois le Lun 3 Déc 2012 - 15:42

Quel humanisme, s'il te plait ? L'humanisme du cinquecento ? Ou l'humanisme de Kouchner ? Ou encore un autre que je ne connais pas ?

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art et Liberté

Message par cedric le Lun 3 Déc 2012 - 16:15

L'humanisme des Lumières, pour qui en trame de fond l'être humain est un être perfectible, Rousseau. Et comme quoi par l'éducation tous les individus sont sauvés et intelligents, et sensibles, et évitent la guerre ( Kant )... La perfectibilité est le mythe du mouvement humaniste.

cedric
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 440
Date d'inscription : 02/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art et Liberté

Message par cedric le Lun 3 Déc 2012 - 16:26

Pour faire simple et synthétique, il me semble que l'humanisme des Lumières, c'est cette époque pré-structuraliste qui considère qu'il existe un état barbare de la pensée et un état éclairé, et que, par l'éducation, on peut passer de l'un à l'autre, que toutes les cultures peuvent passer de l'un à l'autre. C'est une forme de progressisme. Avec le structuralisme, c'est la relativité comme frontière infranchissable et c'est plus comparable. Tu peux manger ta mère si t'es africain, on s'en fout c'est ni bien ni mal, c'est...une autre culture. Ah ah ah

cedric
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 440
Date d'inscription : 02/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art et Liberté

Message par poussbois le Lun 3 Déc 2012 - 16:41

Vous êtes nombreux à avoir un problème avec les mamans sur ce forum, personnellement je trouve...

Oui, l'humanisme des lumières, c'est bien ce que j'avais pressenti. Le même qui pense que l'homme parfait existe et se contruit : artiste, mathématicien, philosophe et artisan. Une grande époque ou le progrès avait pris un sens et où rien ne semblait impossible, mais avec optimisme. Aujourd'hui, on sait que rien n'est impossible, mais ça nous fait peur avec raison !

Toujours pour comprendre : que vient faire l'autre dans l'histoire. Dans l'art, je vois l'enjeu de l'altérité, c'est même une des principales questions qui m'intéresse, mais dans l'humanisme, je ne vois pas bien. Et dans ton questionnement non plus.

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art et Liberté

Message par cedric le Lun 3 Déc 2012 - 17:17

Problème avec les mères ? Pourquoi pas, moi je vois plus ça comme le poncif freudien, symbole de perversion, tout en sachant que Freud est un des trois qui a le plus influencé son siècle et la suite.

Que vient faire l'autre dans l'histoire ? Tu plaisantes. L'altérité est la grande question. Si l'autre n'est pas autre, c'est à dire perfectible comme moi, alors ça sert à rien de lui tendre la main. Autant lui faire la guerre.

Les grecs, Napoléon d'un côté par exemple / et la société moderne de l'autre.

cedric
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 440
Date d'inscription : 02/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art et Liberté

Message par maraud le Mar 4 Déc 2012 - 18:02

Juste pour vous faire part de cette réflexion qui consiste à dire qu'une société libre et ouverte se reconnait à la place qu'elle accorde aux arts et à son degré de capacité de censure. Il me semble réellement que, l'absence de censure dans l'art est un indicateur de l'état de liberté d'une société.

Oui,le droit à l'expression libre est une bonne chose, mais il ne nous dit pas l'essentiel, à savoir:pourquoi un artiste ressent-il le besoin de s'exprimer au travers de l'art?.Parce que si l'on creuse un peu, on pourrait s'apercevoir que ce droit, c'est aussi l'aveu , en quelque sorte, d'un échec sociétal.L'expression artistique est une forme de fuite, et si l'artiste ressent le besoin de fuir, c'est que la société ne permet pas à ce dernier d'exprimer ses potentialités hors le domaine artistique.F'in je crois.
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 709
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art et Liberté

Message par Geo Rum Phil le Mar 4 Déc 2012 - 18:14

cedric a écrit: L'altérité est la grande question. Si l'autre n'est pas autre, c'est à dire perfectible comme moi, alors ça sert à rien de lui tendre la main. Autant lui faire la guerre.

Il y a de l'ambiguïté dans l'étymologie de l'altérité _ philos « altération, changement » [L'altération est voulue] Contrefaçon, falsification, imitation frauduleuse.

Tant qu'un autre perçoit que les autres ont imité frauduleusemnt le règne animal comme pretexte pour leur reussite, ce(s) autre(s) préfèrent garder leur état initial que d'imiter leur état initial. Wink

La guerre des primates évolutionnistes darwinistes contre les primates créationnistes, drôle de guerre des étoiles *** lol!

avatar
Geo Rum Phil
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 226
Date d'inscription : 13/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art et Liberté

Message par cedric le Mer 5 Déc 2012 - 10:42

[quote="maraud"]

Oui,le droit à l'expression libre est une bonne chose, mais il ne nous dit pas l'essentiel, à savoir:pourquoi un artiste ressent-il le besoin de s'exprimer au travers de l'art?.Parce que si l'on creuse un peu, on pourrait s'apercevoir que ce droit, c'est aussi l'aveu , en quelque sorte, d'un échec sociétal.L'expression artistique est une forme de fuite, et si l'artiste ressent le besoin de fuir, c'est que la société ne permet pas à ce dernier d'exprimer ses potentialités hors le domaine artistique.F'in je crois.

Je suis pas sûr qu'il soit le plus judicieux de penser l'artiste en rapport à son intégration ou non dans la société. Je ne pense pas que l'art ait nécessairement une vocation d'intégration sociétale. Diffusion ne veut pas dire intégration, il veut dire mise à disposition, ce qui n'est pas la même chose. J'hallucine quand je regarde tracks sur arte, c'est diffusé, pourtant ce n'est pas, loin de là, intégré.
A la limite je dirais que c'est sans doute une bonne chose pour l'artiste de ne pas avoir réussi à s'intégrer à la société, ça lui permet de conserver une vision "pure" et objective. C'est comme quand t'es embauché par CocaCola, au final tu te retrouves à pondre une étude dont la conclusion montre qu'il n'y a absolument aucun lien entre la consommation de coca et l'obésité Twisted Evil Bref, l'artiste conserve son esprit critique.

Est-ce que c'est l'artiste qui fuit la société ou la société qui fuit l'art ? Tous ça sont à mon sens des relations d'interdépendance. Sans art on serait tous mort.

J'ai toujours considéré l'artiste comme une sorte de miroir déformant de la réalité, en ce sens je ne pense pas que le dessein de l'artiste soit d'intégrer la société, au contraire, et c'est l'aspect tragique de l'art, de rester, toujours à la marge. C'est même vital. D'ailleurs c'est un grand paradoxe pour l'artiste, qui revendique une reconnaissance sociétale de son œuvre.

L'art repose quand même tout entier sur la transgression au sens large.

cedric
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 440
Date d'inscription : 02/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art et Liberté

Message par Chut le Mer 5 Déc 2012 - 12:40

La transgression, comme moteur possible, mais pas unique : on peut je pense partir en pensant : je vais aller contre, d'une façon ou d'une autre, ce qui se fait actuellement, ou contre les autres ou contre moi, ou d’une autre manière en pensant : je vais tâcher de créer un truc, peut-être qui prendra place dans un champ ou pas, on verra, le but est concentré dans la création, sans plus, sans arrière pensée de transgression, plutôt dans l’idée de passer une barrière qui limite mais qui n’interdit pas.
Et je ne vois pas non plus forcément de fuite : ce serait dire qu'on va quelque part pour ne pas aller ailleurs.

La création, en tant que nouveauté, est propre à susciter une inquiétude, une suspicion dans la société, dont une des dimensions est le conservatisme, même s’Il ya également, et paradoxalement une mise en valeur, un hommage rendu à la révolution, mais à une révolution idéalisée ; en pratique, quand arrive une révolution, ça bouge fort et ça fait grincer des dents, la révolution, on aime bien en parler au passé, ou loin de chez nous, et là on l’encense, mais au présent et ici c’est une autre histoire.
Le conservatisme est d’ailleurs renforcé par le fait qu’une partie de l’art ne fait que développer les idées nouvelles découvertes précédemment, il ne faut d’ailleurs pas cracher dessus : que serait l’impressionnisme s’il s’était cantonné à trois toiles de Monet ?
L’inquiétude au sujet de la création est d’ailleurs justifiée : elle peut s’appeler Hiroshima. L’homme n’est pas toujours génial dans ce qu’il crée : ses créations ne sont pas toujours bonnes, il faut être vigilant et critique. Toute création, qui est en soi une nouveauté, une invention, n’est pas forcément une découverte.

Il y a peut-être une dimension positive intrinsèque à la découverte, et négative possible à la création. Le bien serait dans la découverte, le mal irait se nicher dans certaines inventions.

Par exemple, à propos de Monet, je dirais que l’impressionnisme a été découvert, comme on découvre l’Amérique donc, mais pas créé, inventé, dans le sens ou il devait un jour ou l’autre apparaître. Alors qu’Impression soleil levant, lui, a été créé, et en plus comme point de départ, c’était vraiment pas mal, ça a pourtant suscité un temps quelques remous. Mais une création nouvelle peut aussi être et rester une daube sans nom, il ne faut pas l’oublier non plus.

Chut
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 297
Date d'inscription : 13/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art et Liberté

Message par maraud le Jeu 6 Déc 2012 - 0:46

Je suis pas sûr qu'il soit le plus judicieux de penser l'artiste en rapport à son intégration ou non dans la société.
...Bref, l'artiste conserve son esprit critique.

Je ne connais pas d'expression artistique qui ne soit pas un certain reflet de la société.L'artiste s'adresse aux public de son époque.Qu'est-ce que l'expression artistique, sinon exprimer l'inadaptation de l'artiste en tant qu'individu.L'artiste reflète l'individu qu'il ne peut être.

Dit autrement: est-ce qu'un individu heureux et tout-à-fait satisfait par la société produirait de l'art.Existe-t-il une expression artistique qui serait une forme de "remerciement" à la société?
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 709
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art et Liberté

Message par cedric le Jeu 6 Déc 2012 - 10:31

Je pense pas qu'on puisse cantonner l'art à une frustration individuelle. Non plus à la distinction bonheur/malheur. La quête du bonheur c'est pour les idéalistes et les débutants Wink J'adore Kerouac : prends tes moments où tu les trouves, et jouis-en. D'ailleurs Kerouac, au niveau intellectuel, est une figure de proue de la jouissance du ici et maintenant, de la volatilité des sentiments sous fond de tragique. Sur la route est un roman mythique, un roman qui a lui seul peut bâtir une civilisation, la civilisation des clochards célestes, qui savent qu'ils n'auront jamais rien.

cedric
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 440
Date d'inscription : 02/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum