La disparition d'un ''être'' cher

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La disparition d'un ''être'' cher

Message par Came le Dim 1 Jan 2012 - 14:42

C'est au sujet de la disparition que je m'adresse à vous en ce jour, l'être du devenir incessant qui fait œuvre de séparation; séparation d'une expérience de vie par la mort. L'être du devenir se manifeste au moyen d'une disparation où j'assiste par le rapport de contiguïté que représente un être proche, telle une mère, à la disparition de souvenir partagé avec elle. Je deviens, par conséquent, l'unique témoin d'une relation mère-fils qui s'est déployée dans le temps, la représentation d'une époque qui assiste à sa propre disparition ou, plutôt, à la disparition d'un rapport particulier avec une personne représentant une partie du monde que j'ai cru connaître. La connaissance n'est-elle pas l'illusion nécessaire ?

Il m'apparaît essentiel d'interroger cette part d'existence de l'autre relation avec les autres, c'est-à-dire hors de la relation qui m'implique: l'être autre de la relation. Il ne me reste que les témoignages, les traces laissées par elle, les images d'une mère qui tire la langue à l'appareil photo. Que me reste-t-il si ce n'est que les symboles d'une vie ? Ne se moquait-elle pas des images produites, des représentations, des jugements qui dogmatisent le flux de l'existence puisqu'incapable de le saisir dans sa complexité. Tirer la langue à son dernier hommage n'est-ce pas là le signe autodérisoire qui fait de chaque moment où l'appareil saisi l'instant une représentation réductrice à l'égard de l'ensemble de toute une vie ?
avatar
Came
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 131
Localisation : Rigaud
Date d'inscription : 21/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La disparition d'un ''être'' cher

Message par Vargas le Sam 28 Jan 2012 - 11:23

Ici la connaissance est illusion parce que cette photo où la mère tire la langue est interprétée comme le dernier hommage.
C'est une dernière photo pour qui la regarde.
C'est la photo d'un instant pour celle qui tirait la langue.
C'est dans cet instant qu'elle avait surtout un sens pour celle qui s'y trouve.
C'est une photo.
C'est une langue qui tire à quelqu'un, à l'idée de représentation, à un mot échangé, peut-être à rien de cela, mais surement pas qu'à l'idée d'un dernier hommage.

_________________
--------------------------------------------------------------------------------
L'effet dévore la cause, la fin en a absorbé le moyen.

Paul Valéry, Poésie et pensées abstraites
(cité par Herbert Marcuse, in L'homme unidimensionnel)

Vargas
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La disparition d'un ''être'' cher

Message par Bergame le Sam 28 Jan 2012 - 18:24

Non, c'est vrai, mais c'est un enseignement peut-être.

Récemment, je suis tombé sur une interview de Jane Fonda, aujourd'hui agée de 70 ans je crois, qui parlait de son père, Peter Fonda. Elle disait : "Mon père était souvent absent, et il ne parlait pas beaucoup non plus, il n'a pas été le genre de père qui me disait ce que je devrais faire dans la vie, comment je devrais agir. Mais il m'a laissé ses films. La manière dont il s'y comporte, les valeurs qu'il y défend. C'est ce que j'ai gardé de lui."

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2766
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La disparition d'un ''être'' cher

Message par Vargas le Sam 28 Jan 2012 - 20:28

Justement, d'une photo, d'un film, des souvenirs d'un être cher disparu, il y a toujours de l'enseignement à en tirer.
Et c'est une bonne chose que cet enseignement dépasse le message initial. Il y a le message voulu et ce qu'on en tire, la discussion et la lecture.

_________________
--------------------------------------------------------------------------------
L'effet dévore la cause, la fin en a absorbé le moyen.

Paul Valéry, Poésie et pensées abstraites
(cité par Herbert Marcuse, in L'homme unidimensionnel)

Vargas
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La disparition d'un ''être'' cher

Message par Haras le Mer 8 Fév 2012 - 6:11

?...

Haras
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 05/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La disparition d'un ''être'' cher

Message par Haras le Jeu 9 Fév 2012 - 20:35

?...?...

Haras
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 05/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La disparition d'un ''être'' cher

Message par Vargas le Jeu 9 Fév 2012 - 20:49

?

_________________
--------------------------------------------------------------------------------
L'effet dévore la cause, la fin en a absorbé le moyen.

Paul Valéry, Poésie et pensées abstraites
(cité par Herbert Marcuse, in L'homme unidimensionnel)

Vargas
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La disparition d'un ''être'' cher

Message par Haras le Ven 10 Fév 2012 - 1:46

:) ...

Haras
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 05/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum