Dr Onfray et Mr Michel

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dr Onfray et Mr Michel

Message par SShut7pi le Jeu 22 Avr 2010 - 23:02

J'ai besoin de vos lumières pour m'extirper d'une étrange situation. Vous avez sans doute suivi la polémique médiatique ayant entouré la sortie de l'ouvrage de Michel Onfray "Crépuscule d'une idole. Les affabulations freudiennes". Je dévoile mes cartes d'entrée de jeu : je me sens partie prenante de l'aventure freudienne, et à mes yeux le signifiant "psychanalyse" renvoie au signifié "cadre analytique" ou "situation analytique", c'est-à-dire que pour moi, "psychanalyse" est le nom d'un espace, d'un lieu, dans lequel normes et consensus sont abolis, un espace dans lequel on tente d'atteindre une "a-disciplinarité" subjective, d'effleurer son "unique", sa singularité la plus pure. J'ai fait l'expérience du divan, et j'y retournerai, peut-être dans 3 semaines, 4 ans ou 10 ans.

Je suis grandement perturbé par la saillie d'Onfray. Pourquoi ? Ce n'est pas évident à expliquer, je m'y suis déjà cassé les dents, car il y a deux Michel Onfray.

D'un côté, on a celui du (débat avec Jacques Alain Miller) organisé par Philomag ou encore celui s'exprimant sur France Culture avec Samuel Rézé ( ici ). Celui-là est un érudit sympathique, posé, respectueux, sincère. Il donne envie, il fait plaisir, il est constructif, veut contribuer à une meilleure compréhension du psychisme, voire à la psychanalyse.

De l'autre, on a une bête médiatique, cynique, manipulatrice, partie prenante du sarkozysme entendu comme pratique calculée du spectacle et du populisme. Il est ( )et il était dans le grand journal face à Gérard Miller. Celui-ci est odieux, utilise des phrases-choc, diffuse du prêt-à-penser populiste, attaque clairement toute la psychanalyse, excite les pulsions les plus dangereuses de l'humain, comme pour mieux dire à tous ceux qui n'attendent que ça : "mais non, vous n'avez pas d'inconscient, allez, faites ce que bon vous semble, on s'en fout". Celui-ci, selon mon moi paranoïaque, livre en pâture son important lectorat aux tenants du paradigme de l'adaptation à tout prix à la logique du marché et de la consommation, quelle que soient ses convictions politiques apparentes. Il est pure destruction.

Alors voilà, si l'on attaque Dr Onfray, on se voit rétorquer Mr Michel, et l'on passe pour un fanatique agressif. Que faire ? Si l'on veut défendre la cause de l'analyse, ou tout du moins celle de l'inconscient, il faut rester posé, civilisé. Mais alors il faut porter le poids de la culpabilité du laisser-faire.

Ce dilemme m'a beaucoup abimé. J'ai voulu en parler sur Agoravox, mais j'ai été très maladroit, et je me suis fait lyncher : j'espérais une critique "littéraire" de mon article, déconstructionniste, alors que tout a été pris à la lettre, mal pris donc. Alors que selon moi, c'est presque un devoir civique d'en faire trop, ou "plus", pour bien montrer tout ce que l'on voudrait cacher. C'est impossible sur Agoravox, comme l'a dit l'un des rares commentateurs à me remercier, "l'auteur s'est trompé de public, ici c'est plutôt "beauf fascisant"".

Alors c'est vers vous que je viens.

SShut7pi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 27
Localisation :
Date d'inscription : 12/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dr Onfray et Mr Michel

Message par boutros le Jeu 22 Avr 2010 - 23:14

Je ne vois pas pour quelle raison vous focalisez sur Onfray ! Allez tout simplement lire vous même Freud, et certaines critiques sérieuses, comme celle de Deleuze ! Regardez comment C.L. Strauss a fait usage de l'inconscient, Lacan, Foucault !

_________________
Boutros
avatar
boutros
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 123
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 20/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://trib1.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dr Onfray et Mr Michel

Message par SShut7pi le Jeu 22 Avr 2010 - 23:16

Onfray ne m'empêche pas de poursuivre ma lecture d'André Green, rassurez-vous , mais j'aimerais pouvoir lire des analyses ou réactions d'autres penseurs !

SShut7pi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 27
Localisation :
Date d'inscription : 12/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dr Onfray et Mr Michel

Message par boutros le Jeu 22 Avr 2010 - 23:18

Justement, je viens de vous en proposer les plus importants !

_________________
Boutros
avatar
boutros
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 123
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 20/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://trib1.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dr Onfray et Mr Michel

Message par SShut7pi le Jeu 22 Avr 2010 - 23:22

Je voulais dire d'autres penseurs "digressifs" !
J'estime nulle la contribution d'Onfray dans ce livre : aucun des faits avancés par lui n'est nouveau.

SShut7pi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 27
Localisation :
Date d'inscription : 12/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dr Onfray et Mr Michel

Message par boutros le Jeu 22 Avr 2010 - 23:26

Dans ce cas, je vous suggère de lire mon article sur cette question dans mon blog: http://trib1.blogspot.com

_________________
Boutros
avatar
boutros
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 123
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 20/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://trib1.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dr Onfray et Mr Michel

Message par Vargas le Ven 23 Avr 2010 - 9:09

Beh rétorquer sur le terrain choisi.
Il n'y a pas que Freud en psychanalyse.
Lui laisser les symboles et la statue pour s'intéresser au terrain.
Répondre par Jung, par exemple.
Si Freud est complètement un charlatan, ses collaborateurs n'ont pas d'œuvre sérieuse.
Et pourtant...


Aujourd'hui, des livres de ce genre sortent :
http://www.editions-lignes.com/La-Structure-psychologique-du.html
Dans la branche "influencé par", "application" il y a des réponses aussi.



Ce qu'Onfray n'aime pas c'est d'une part ne pas être né à l'époque des Deleuze-Guattari, et d'autre part, en bon petit soldat nietzschéen auto-proclamé, qu'on en fasse tant sur la compréhension de la psyché autour de Freud, alors qu'il y a eu le moustachu auparavant.

_________________
--------------------------------------------------------------------------------
L'effet dévore la cause, la fin en a absorbé le moyen.

Paul Valéry, Poésie et pensées abstraites
(cité par Herbert Marcuse, in L'homme unidimensionnel)

Vargas
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dr Onfray et Mr Michel

Message par vinc0987 le Ven 23 Avr 2010 - 15:08

Personnellement, j'aime plutot bien Michel Onfray mais c'est vrai que son interview chez FOG était assez surréaliste. Pour moi il nous couve quelque chose, une de ces maladies médiatiques qui s'attrapent facilement sur un plateau télé.
Deux hypothèses s'offrent à moi :
A. il s'agit d'une finkelkrite. Dans cette maladie le patient, intellectuelle de gauche, garde le verbe sartrien mais laisse dériver le sens vers une sorte de soupe moralo-effarouchée. C'est assez sérieux mais la pensée, bien qu'affadie, reste opérante.
B. Il s'agit des premiers signes d'une dieudonite, maladie autrement sérieuse. Cette maladie peut se résumer selon la formule suivante : "les arguments des ennemis de mes ennemis sont nécessairement de bons arguments". Elle se double le plus souvent du syndrome de la victime persécutée. Syndrome dans lequel le sujet finit par déjouer tous les jours des complots "americano-sinonisto-bien-pensants".

Nous n'en sommes heureusement pas là, néanmoins les sous-entendu de M.Onfray, sur le plateau de fog, concernant les penchants fascistes voire nazis de Freud sont assez inquiétants..
avatar
vinc0987
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 20
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://paradoxa1856.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dr Onfray et Mr Michel

Message par SShut7pi le Ven 23 Avr 2010 - 20:47

@Vargas :

Oui, je suis d'accord pour dire qu'il ne faut pas réduire la
psychanalyse à Freud, quand bien même il serait forcément
incontournable. J'en profite d'ailleurs pour remarquer que des critiques
telles que celles de Derrida, Deleuze ou Foucault sont dans un tel
dialogue avec Freud qu'à la limite, on ne pourrait même pas les
présenter comme "anti-" au niveau de l'opinion (= de la masse). J'y reviens, car là est le cœur du problème il me semble.

Lui laisser les symboles et la statue pour s'attaquer au terrain ? C'était justement la perspective de son contradicteur sur France Culture : Samuel Lézé, anthropologue de la pratique psychanalytique. Mais c'est important aussi les symboles : on ne profane pas une tombe comme ça, pas dans n'importe quel cadre en tout cas. C'est peut-être même ce qui nous permet de nous entendre, au sens le plus strict du mot.

Au passage, je dois dire que le fait qu'Onfray se dise Nietzschéen
m'attriste beaucoup également (c'est pourquoi j'ai ressenti comme une "double peine") parce que "mon" Nietzsche, sûrement biaisé, mais adorable et toujours pardonné, n'aimerait pas trop qu'on commence son argumentation en se présentant comme victime (indirecte) de la pédophilie, ni que l'on hisse le paparazzisme au niveau de l'essai philosophique. Il me semble qu'il appelle ça du ressentiment. Bref.

@vinc0987

Je voudrais proposer une hypothèse annexe à la tienne, médiologique. Dans le cadre d'un "entretien au coin du feu" avec Jacques Alain Miller pour Philomag, Onfray s'en sortait plutôt bien, et Miller paraissait caricatural, même si certaines de ces remarques étaient fort constructives (exemple, de mémoire : "c'est indigne d'un nietzschéen de dissocier comme ça histoire et légende"). Sur France culture, il était déjà plus refermé, mais l'entretien constituait tout de même un débat honnête.

Pourtant, entre les deux, il y a les apparitions sur les plateaux télé, que personnellement je juge odieuses, d'autant plus que je les ai consultées peu de temps après le visionnage du documentaire "Le temps de cerveau disponible", avec Bernard Stiegler notamment.

Dans un cadre intime, humain pour ainsi dire, Onfray est un personnage tout à fait respectable. D'ailleurs je ne nie ni son énergie ni sa force de travail. Mais quand on est nietzschéen, on sait qu'il est facile de présenter n'importe qui comme étant n'importe quoi. On a beau lire "tout Kant", "tout Proust", ou "tout Freud", si on part avec un préjugé fort, on en ressort avec un préjugé fort, voire augmenté, c'est le principe d'une hypothèse : ça déforme le "réel".

C'est donc à la télé qu'Onfray dérape.

On pourrait s'en tenir là, et réduire le problème à une question de médiologie et de critique socio-culturelle, mais c'est l'interprétation de son livre qui est en jeu : dans le cadre défini par Philomag, Onfray et Miller sont d'accord sur tout, et je n'exagère pas. Effectivement, la psychanalyse ne marche pas, parce qu'elle refuse de marcher droit; elle n'est pas efficace parce que, de nos jours, elle vise à libérer le sujet de la pression de l'efficacité; elle est fondée sur le placebo, mais, quand même, ça vaut le coup de savoir ce que c'est le placebo.
Dans ce cadre, le livre, même s'il ne contient aucune critique nouvelle, est "recevable" disons, même si les erreurs historiques comme l'avortement à 58 ans mériteraient une révision et une correction.

A la télé, c'est différent : Onfray parle de "charlatanisme", de "fric", de "Freud qui dort", de "Freud qui baise sa belle-sœur", de "Freud qui est défoncé à la cocaïne". Il n'est plus dans le dialogue, il est soit dans le délire léger, soit dans la mauvaise foi la plus radicale.

1 ) Dire que "Freud baise sa belle-sœur" puis qu' "(on) ne juge pas, je suis par-delà bien et mal" est un procédé rhétorique : l'analyse psychologique est tellement archaïque (décevante à vrai dire), que relever le fait ne semble témoigner que d'une fixation personnelle. J'estime qu'un nietzschéen ne se serait pas "arrêter" comme ça sur le fait.

2) Énoncer dans un même mouvement que Freud a pris son cas pour une généralité puis qu'il a fondé une Église relève à mon sens de l'irréalisme psychologique, d'une grave incapacité à interpréter justement, sur le même schéma que la théorie du complot. Le monde est tellement complexe et hétérogène, imprévisible, qu'aucun groupe défini et délimité, aussi puissant soit-il, ne peut prétendre à diriger son cours. Personne n'est assez "intelligent" et calculateur pour ça. De même, on ne fonde pas une religion (employer ce terme dénote déjà une grande méconnaissance des approches anthropologiques), en délirant sur son cas personnel. C'est tout simplement irréaliste. C'est le cas de Raël, et je serais fort étonné que Raël fonde un jour une religion.


Enfin, pour conclure sur une note marxiste, je crois qu'Onfray est finalement devenu une Charlotte Corday : d'extrême-gauche sur la forme, en apparence, mais simple pion des forces contre-révolutionnaires.

SShut7pi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 27
Localisation :
Date d'inscription : 12/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dr Onfray et Mr Michel

Message par vinc0987 le Lun 26 Avr 2010 - 13:33

Pour ce qui est du Michel Onfray consensuel, une chose agaçante, c'est qu'il semble être le seul à ne pas se rendre compte qu'il reprend des thèses avec lesquelles à peu près tous les psy sont d'accord. Ainsi, il milite pour une psychanalyse post-freudienne, non engluée dans une révérence au père de ce mouvement. Mais, ce faisant, son ton de voix et son air de défi semblent vouloir témoigner au spectateur de son courage.
Le problème dans un tel cas ce n'est pas qu'il enfonce une porte ouverte - que celui qui ne l'a jamais fait lui jette la première pierre. Non, le problème c'est qu'il prend cinq mètres d'élan et s'élance en hurlant "Essayez donc de m'arrêter, comploteurs de l'ombre! Je traverserai cette porte et montrerai au monde ma bravoure!".

A noter en passant que j'ai écris un petit texte sur Onfray et sa peur de la folie qui s'inspire de la présente discussion. http://paradoxa1856.wordpress.com/2010/04/25/michel-onfray-et-la-folie/
avatar
vinc0987
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 20
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://paradoxa1856.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dr Onfray et Mr Michel

Message par Moi le Jeu 29 Avr 2010 - 22:38

Je suis allé voir Onfray à la librairie Mollat (à bordeaux donc) où il venait pour son livre. Je n'ai pu que l'écouter, il y avait trop de monde pour que tout le monde puisse le voir. Finalement ce fut très décevant, surtout à cause des intervenants qui soit ne parlèrent pas du livre soit dirent des sottises.
Enfin, il me semble donc qu'onfray a surtout écrit ce livre pour montrer (ou détruire) le mythe construit sur freud. Bref il parle de freud et non de la discipline psychanalytique. Ou alors de la psychanalyse surtout freudienne.
Je me demande pourquoi ce livre fait il autant de bruit?

_________________
Je suis le Ténébreux, - le Veuf, - l'Inconsolé,
Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie :
Ma seule Etoile est morte, - et mon luth constellé
Porte le Soleil noir de la Mélancolie.

Moi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 19/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dr Onfray et Mr Michel

Message par vinc0987 le Ven 30 Avr 2010 - 21:13

Ce n'est pas le livre qui fait problème mais certains entretiens donnés par Onfray (voir les premières remarques de Sutupi).
avatar
vinc0987
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 20
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://paradoxa1856.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dr Onfray et Mr Michel

Message par Moi le Ven 30 Avr 2010 - 21:55

Il a également été question du livre si je sais lire. Sans compter qu'il dit ce qu'il a mis dans le livre.

_________________
Je suis le Ténébreux, - le Veuf, - l'Inconsolé,
Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie :
Ma seule Etoile est morte, - et mon luth constellé
Porte le Soleil noir de la Mélancolie.

Moi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 19/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dr Onfray et Mr Michel

Message par vinc0987 le Sam 1 Mai 2010 - 11:35

Je n'en doute pas :-). Et c'est vrai que le livre de M.Onfray a été très critiqué notamment par E.Roudinesco. Il n'empêche, il ne me semble pas que mes remarques et celles de Sutupi portaient essentiellement sur le contenu du livre. Pour ma part c'est l'écart entre les propos tenus chez FOG et le reste de ses arguments qui m'a frappé.

[quote="vinc0987"]Personnellement, j'aime plutot bien Michel Onfray mais c'est vrai que son interview chez FOG était assez surréaliste. Pour moi il nous couve quelque chose, une de ces maladies médiatiques qui s'attrapent facilement sur un plateau télé.
quote]

Ce sur quoi je m'interroge c'est sur les saillis verbales d'un auteur nous ayant habitué à plus de retenu et de cohérence..
avatar
vinc0987
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 20
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://paradoxa1856.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dr Onfray et Mr Michel

Message par SShut7pi le Lun 3 Mai 2010 - 20:40

Onfray rationalise à la télé, il se justifie, s'accroche désespérément à ses pauvres faits, que seul un esprit plein de ressentiment peut percevoir.

Il joue sur la jouissance du sous-entendu
, et là est la malhonnêteté. Personnellement, je refuse d'entrer dans le jeu des rationalisations d'Onfray. Non, il ne se limite pas à une psychobiographie soi-disant nietzschéenne de Freud. D'ailleurs, il aura réussi à me faire aimer BHL le temps d'une chronique.

C'est au niveau de l'inconscient qu'il faut interpréter l'acte de la mère Michel, en usant de la métaphore et de la métonymie. Oui, c'est toute la psychanalyse qu'il attaque à travers Freud, il prend la voile pour le bateau, le bouchon pour la bouteille.

Je critiquerai son livre à chaque occasion qui me sera donnée, et je ne le lirai pas pourtant. Car onfray ne s'attaque qu'à la psychanalyse imaginaire, celle des médias, et qu'il faudrait appeler "le psychanalyse". De A à Z, son entreprise est une marchandise, et la critique n'opérera que dans cette sphère.

J'ai encore le "Freud et Nietzsche" d'Assoun à lire, un Wilfred Bion et un Zizek, je n'ai pas de temps à perdre, ni même l'envie d'argumenter. La marchandise doit rester à sa place, en tête de gondole à la FNAC, au rayon "choses exactes". Le travail est ailleurs, au non-rayon "choses vraies".

SShut7pi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 27
Localisation :
Date d'inscription : 12/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dr Onfray et Mr Michel

Message par SShut7pi le Mar 4 Mai 2010 - 10:19

J'ajoute : en fait, le problème est celui de la perversion : dites lui que son travail est intéressant, et il jouit; dites-lui que son travail est bâclé, ressenti et malhonnête, il jouit aussi. Rien à faire.

SShut7pi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 27
Localisation :
Date d'inscription : 12/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dr Onfray et Mr Michel

Message par Courtial le Lun 10 Mai 2010 - 21:35

Curieuse attitude, Sutupi.
Tu es sans doute un disciple de Wilde : ne surtout pas lire les livres qu'on critique. Ben oui, on risquerait de perdre son objectivité : si on les lit, on serait certainement
influencé :)

Plus sérieusement, j'ai été surpris de devoir attendre Zemmour - dont la pertinence philosophique ne m'avait pas frappé jusqu'ici - pour voir rappelé un élément qui me semblait évident mais pas mentionné. Une des idées principales, si j'ai bien compris, est de reprocher à Freud d'avoir pris son cas pour une généralité, d'avoir transformé ses névroses personnelles, son histoire, ses fantasmes, etc. en des vérités universelles.
Zemmour a dû lui rappeler que c'était la manière de toute littérature et de toute philosophie, que Montaigne, par exemple, n'avait jamais parlé que de soi et que ceci ne changeait strictement rien à la portée universelle de son oeuvre. Réponse crapoteuse d'Onfray : c'est vrai.
J'ajoute que l'inverse est vrai, ce qui fait tout l'intérêt et la valeur de la psychanalyse : le comportement le plus anormal, le plus étrange, le plus délirant porte en soi toute l'humanité et nous dévoile les choses les plus radicales, les plus universelles, les plus "normales". Onfray est resté là-dessus dans une entente tératologique, qui laisse peser de fortes suspicions sur sa compréhension réelle de cette affaire.
Autre bizarrerie : il s'en prend à la psychanalyse sur ses effets thérapeutiques, son efficacité réelle, etc. Il dit que ce n'est qu'un placebo.
Mais c'est quoi, un placebo? Un produit qui agit moins par ses propriétés réelles que par la suggestion (donc de façon psychologique). Mais où Freud a-t-il nié le rôle de la suggestion et qui s'étonnera qu'une thérapie qui ne repose que sur la parole et le lien humain, donc le psychisme, et non sur du mécanique, puisse avoir des effets sur le mode du placebo?
Onfray a beaucoup de chance de provoquer une hystérisation qui lui permet de poser, au choix, à la star ou à la victime, plutôt que d'être mis en demeure de répondre de ses contradictions, du côté superficiel et pas très bien ficelé de son approche.

Courtial
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2004
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dr Onfray et Mr Michel

Message par SShut7pi le Mar 11 Mai 2010 - 18:26

Tu as raison de souligner la bizarrerie de mon attitude Courtal et j'ai encore envie de débattre d'ailleurs !

Le choc a été violent, j'ai beaucoup produit et construit en conséquence, pour me défendre, puis pour comprendre; et au final je suis presque redevable d'un surcroît de ce que j'espère être de la lucidité auprès de Michel Onfray.

Marx m'a d'abord permis d'établir une dimension autre : Onfray est un millionnaire qui simplifie l'histoire et prône une jouissance individualiste. Rien de plus consensuel. C'est une vérité, parmi d'autres, et elle est discutable. C'est du marxisme dogmatique, j'en conviens, mais quand même, ça fait réfléchir... La télévision déforme ce plan de la réalité, en présentant Onfray comme un penseur "dangereux" pour le système, ce que je ne crois pas être réaliste.

C'est aussi un travailleur acharné, et relativement cohérent, quand bien même la cohérence ne serait pas une vertu. Critiquer Freud est une chose à faire, et j'estime que dans certains cas les attaques ad hominem sont justifiables. Je dois dire qu'Onfray a réussi son coup : j'ai dés-idéalisé Freud.

Par contre, je persiste sur la ligne de la jouissance du sous-entendu : Onfray, à la télévision et seulement à la télévision, s'en prend bien à toute la psychanalyse, ou plutôt à tous ses représentants médiatiques. Car la télévision, et là est tout son pouvoir, tend à nous faire croire qu'Onfray est représentatif de la philosophie et que les Miller et Roudinesco sont représentatifs de la psychanalyse.

Je te suis sur ce qui est sans doute le plan le plus important : Onfray est effectivement dans la tératologie, et Vincent de Paradoxa en a fourni des indices en exhumant un entretien dans lequel la peur et l'incompréhension de la folie chez Onfray sont manifestes. Et ce point me semble extrêmement significatif au regard de la tradition française en épistémologie.

Je simplifie moi aussi l'histoire : 1) la folie suscite d'abord la curiosité pour des raisons intéressées : en savoir plus sur la philosophie de la connaissance 2) cette piste est une voie sans retour, qui change profondément l'éthique et l'épistémologie, pour toucher à ce qu'il y a de plus puissant dans l'humanisme contemporain : l'effort d'aller vers l'autre.

Alors voilà, il est devenu envisageable pour moi de lire le livre d'Onfray, j'ai préparé mes défenses (je me sentais fantasmatiquement en danger, mais c'est bien, très bien) mais ça m'ennuie de lui faire gagner de l'argent et j'ai d'autres choses sur le feu.

Une chose continue de m'embêter : est t'il désormais considéré comme "normal" qu'un penseur fasse la promotion de son travail à la télévision (car il aime ça le bougre !!) ? J'ai lu le commentaire d'un jeune anarchiste libertaire radical qui avait idéalisé Onfray et qui s'adressait à un de mes articles anonymes sur lepost. Et bien il n'avait même pas remis ça en question. C'est fou, non ?

La grande majorité des chercheurs (universitaires ou non) continue à envoyer simplement un avis aux 20 chercheurs les plus "concernés", puis dans quelques revues spécialisées, non ? Sans vouloir tomber dans le piège du "au-delà de 30 000 exemplaires, il y a malentendu" (Malraux), ni dans l'"anti-commercial" primaire, je crois qu'il y a là matière à réflexion.

SShut7pi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 27
Localisation :
Date d'inscription : 12/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dr Onfray et Mr Michel

Message par Courtial le Mar 11 Mai 2010 - 22:51

Il y a beaucoup de choses dans ton message, avec certaines je suis d'accord, avec d'autres pas du tout, mais je ne reviendrais que sur la fin, sur la question médiatique (et plus particulièrement télévisuelle), au moins pour le moment.
J'avais trouvé assez raisonnable un entretien de Bouveresse sur la question de la présence médiatique du philosophe, et où le cas d'Onfray avait été évoqué explicitement. La question (c'était un journaliste qui la posait) était de savoir si le philosophe devait déchoir en acceptant une émission de télé, kollaborant par là à cette entreprise de décervellement, etc.
Bouveresse répondait qu'il ne voyait pas d'objection de principe à aller parler à la téloche - ceci dit, il ne le fait jamais ou presque, mais pas pour des questions de principe - , et l'autre lui rétorquait qu'on peut avoir une attitude, même à la télé, de contestation. Sorte de "soutien critique", je participe, mais je critique le medium "de l'intérieur".
Bouveresse disait alors que la "présence critique" (dans les media), c'était une très bonne idée, mais que, s'agissant d'Onfray, il voyait bien la présence, mais fort peu la critique.
L'aspect fric me retiendra (comme toi) d'aller acheter son bouquin. Qu'il montre une autre personnalité comme "téléviseur" que comme auteur, je veux bien le croire.
Ni l'un ni l'autre ne m'ont intéressé (pour ses livres, je parle de ses ouvrages antérieurs, qu'i n'ont pas suscité mon intérêt, m'ont frappé par leur superficialité). J'ai exprimé mes réserves et je ne crois pas utile de parler davantage de ce Monsieur, son apport philosophique me paraît très mince, ses provocations me consternent et je ne reviendrai plus sur son cas.

Courtial
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2004
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dr Onfray et Mr Michel

Message par SShut7pi le Mer 12 Mai 2010 - 7:57

Sage décision.

Pour ma part, j'en ai profité pour regarder une nouvelle fois le documentaire "Enfin Pris?" de Pierre Carles, mais il est vrai que diaboliser les médias n'est peut-être qu'une autre façon de se protéger, encore.
On peut y voir un Bourdieu tentant vainement de critiquer la télévision à la télévision; on peut aussi y voir un intellectuel qui a beaucoup de mal à accepter la confrontation et le débat à réponse instantanée, c'est selon...

SShut7pi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 27
Localisation :
Date d'inscription : 12/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dr Onfray et Mr Michel

Message par SShut7pi le Mer 12 Mai 2010 - 21:38

Pour ceux qui tomberaient sur ce thread, et pour ceux qui l'ont suivi, je tiens à signaler cet article magistral d'un certain Pierre Cormary. C'est à tomber par terre. L'inconscient, et la psychanalyse, y deviennent des fictions littéraires séculaires, et c'est par là qu'elles y gagnent leurs lettres de noblesse, et leur ridicule. Époustouflant. De loin le plus beau texte produit dans cette effervescence (c'est très long). Une vraie leçon, pour les Freudiens comme pour les sympathisants d'Onfray.

Je me sens petit, homme de ma décennie, et j'entr'aperçois dans ce texte des millénaires....

http://www.surlering.com/article/article.php/article/michel-onfray-le-retour-du-defoule

SShut7pi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 27
Localisation :
Date d'inscription : 12/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dr Onfray et Mr Michel

Message par vinc0987 le Dim 16 Mai 2010 - 21:15

"à l’entendre, à le voir, on a toujours l’impression que tout ce qui ressemble de près ou de loin à une contradiction, une dissonance, une antinomie, un chiasme, un clinamen qui déconne, doit être immédiatement et impitoyablement tranché. Accorder sa vie et sa pensée, confondre son identité avec son action, être en harmonie totale avec soi, Michel Homais le répète trop pour être honnête. Avec lui, ça passe ou ça casse. Il est trop conséquent, pourrait-on dire, trop positivement politique ou politiquement positif. C’est un maniaque de l’adéquation. Un intégriste de l’intégrité. Ma vie, c’est mon œuvre, mon œuvre, c’est ma vie, je dis ce que je fais, je fais ce que je dis (tiens, comme Jospin), point barre. Pas de part maudite chez lui, pas de ligne de fuite non plus, pas d’ombre, pas d’inconscient, pas de trouée de l’être. Du soleil partout. On comprend qu’un Saint Paul avec son « je ne fais pas ce que je veux ou je ne veux pas ce que je fais » ou un Freud avec ses rêves, ses actes manqués et ses lapsus lui fassent horreur. Michel Homais, c’est l’homme sans ombre, sans rêve, sans relief. L’homme qui possède son moi intégralement sans porte ni fenêtre. L’homme qui n’est qu’ipséité, légalité, austérité. L’homme robot sans défaillance, sans délivrance, jamais, qui se possède entièrement comme dans une boite noire. Black Box Homais."

Superbe
avatar
vinc0987
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 20
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://paradoxa1856.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

autre son de cloche

Message par Bachmann le Dim 1 Aoû 2010 - 23:55

"il semble être le seul à ne pas se rendre compte qu'il reprend des thèses avec lesquelles à peu près tous les psy sont d'accord."

Je ne crois pas que "tous les psys" affirment que la psychanalyse est une pseudo-science et que Freud a beaucoup menti et peu ou pas guéri (dixit "L'homme aux loups" qui selon Onfray, en se basant sur un entretien que cet ancien patient a eu avec une journaliste, en 60 ans de psychanalyse n'a jamais été guéri) et voir même qu'il méprisait ses propres patients ("les patients c'est de la racaille"). J'ai l'impressions que certains des internautes de ce topic préfèrent se limiter uniquement aux apparitions médiatiques pour pouvoir mieux vociférer contre lui ("bête médiatique, cynique, manipulatrice, partie prenante du sarkozysme
entendu comme pratique calculée du spectacle et du populisme.") et se justifier de ne pas acheter son livre. Beaucoup de ses critiques n'ayant pas lu son livre ils préfèrent s'en prendre à sa personne, si vous êtes trop retourné contre lui pour acheter son ouvrage autant écouter les enregistrements de ses conférences à ce lien et puis peut-être lui envoyer par mail votre opposition à ses thèses sans pour autant le traiter de "bête médiatique, cynique, manipulatrice, partie prenante du sarkozysme
entendu comme pratique calculée du spectacle et du populisme." mais je pense que cela ne sera pas l'apanache de ceux qui n'ont pas "l'envie d'argumenter."

Bachmann
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dr Onfray et Mr Michel

Message par Bergame le Lun 2 Aoû 2010 - 19:23

Mouais. Je trouve un peu facile, personnellement, le coup de l'appel à une discussion raisonnée et informée s'agissant d'Onfray. Un peu. Un peu seulement parce que le gars semble assez sincère et mesuré, lui, personnellement -c'est du moins l'impression qu'il me donne. Mais il reste que ses ouvrages sont assez outranciers et radicaux, et qu'ils n'incitent pas particulièrement à la discussion raisonnable et argumentée.
Oui, il me semble que la problématique de ce thread est très juste. Michel a l'air plutôt sympa et ouvert, Onfray aime manifestement les "coups". Et les coups, comme disait Johnny, ça fait plaisir tant que c'est toi qui les donnes.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2929
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dr Onfray et Mr Michel

Message par tomefringant le Ven 13 Mai 2011 - 7:00

Ce post me fait dire qu'il vaut mieux écrire à titre posthume, comme le réclamait Nietzsche pour lui-même, Nietzsche qui fut bien plus grand mégalomane que ne le sera jamais Onfray et pourtant adulé à présent par tous — y compris moi-même —. Qu'en conclure ? Que nous préférons des auteurs qui n'ont rien à dire de plus, pour cause d'absence définitive, que nous pouvons reformuler d'une manière qui s'intègre à notre univers personnel sans que l'intéressé vienne nous contredire, que cet enrichissement ne nous endette aucunement, contrairement à un contemporain qu'il faudrait porter aux nues ?

Je me joins à l'avis général et judicieux qui émerge de cette discussion : Il existe 2 personnages dans le philosophe : le penseur et l'homme. Théoriquement on ne devrait juger que le premier dans un forum qui n'a rien de "people". Mais le second ne donne-t-il pas des indices précieux pour juger le premier ? La psychobiographie me semble essentielle pour apprécier la pertinence d'une oeuvre. Sans doute y a-t-il une certaine injustice à n'y passer que les contemporains. Il reste pertinent de la part d'Onfray d'avoir essoré Freud à cette moulinette, et peut-on lui reprocher de servir une resucée du Livre Noir de la psychanalyse ou un activisme médiatique, quand la psychanalyse pratiquée quotidiennement recèle encore tant de religiosité ?

tomefringant
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 10/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum