The Ukulele Orchestra of GB

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The Ukulele Orchestra of GB

Message par Vargas le Dim 1 Nov 2009 - 12:21



David Bowie dit de ce groupe que leur musique est merveilleusement intelligente.

La recette : des ukulele, une bonne dose d'humour et de mimiques so british, une harmonie de groupe, des voix différentes et marquantes, des reprises de grands classiques revisités et revivifiés.









_________________
--------------------------------------------------------------------------------
L'effet dévore la cause, la fin en a absorbé le moyen.

Paul Valéry, Poésie et pensées abstraites
(cité par Herbert Marcuse, in L'homme unidimensionnel)

Vargas
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Ukulele Orchestra of GB

Message par Bergame le Dim 1 Nov 2009 - 20:06

Effectivement. Cette manière de juxtaposer des chansons provoque une curieuse impression. Ce sentiment que tout a été dit, maintenant, recyclage. Après avoir lu les réflexions de ton bloggeur sur l'indexation, ça donne une vision un peu triste de la contemporanéité.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...

Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2526
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Ukulele Orchestra of GB

Message par Vargas le Dim 1 Nov 2009 - 23:53

Pour ce qui est de la juxtaposition, c'est ce qui s'appelle un medley (pot-pourri en français) et les origines de cette pratique remontent au moins au XVIII ème siècle :D.

Enfin, un medley au sens moderne, c'est en général plusieurs morceaux s'imbriquant par transition et joués par le même groupe.
Là, il y a l'aspect chant en canon qui est plus fort. Et surtout, le fait qu'il s'agisse de chansons "références".
Assez stupéfiant de voir ce groupe "passer" ainsi entre "Killing me softly", "Hotel California" et d'autres, et que ça puisse rester aussi harmonieux alors qu'il n'y a aucune filiation à la base.

_________________
--------------------------------------------------------------------------------
L'effet dévore la cause, la fin en a absorbé le moyen.

Paul Valéry, Poésie et pensées abstraites
(cité par Herbert Marcuse, in L'homme unidimensionnel)

Vargas
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum