Heidegger interpréte Descartes

Aller en bas

Heidegger interpréte Descartes

Message par philodingue le Ven 13 Mar 2009 - 15:53

Ego Cogito ergo sum , je pense donc je suis , le plus célèbre principe de philosophie , qui ne présente apparemment aucun problème d'interprétation offre à Heidegger l'occasion d'appliquer avec une inoubliable virtuosité ses propres principes herméneutiques et à nous dévoiler ce que Descartes n'a pas explicitement dit ,mais ce qu'il aurait réservé ou caché par prudence, voire l'impensé de cette célèbre proposition .

Dans son Nietzche tome II , il développe longuement une analytique au bout de laquelle, il s'agit de prendre position entre deux thèses opposées que suggèrerait d'aprés lui cette proposition célèbre à savoir:

Une interprétation classique selon laquelle cette proposition témoignerait d'une accentuation du dualisme et d'une étape fondamentale dans la consolidation du sujet tel que nous le concevons
et
Un sens implicite où à l'opposé cette proposition poserait pour la première fois dans l'histoire de la métaphysique ,les bases d'une sortie possible du dualisme et conduirait à terme à la dissolution ultime du sujet moderne , c'est-à-dire à peu prés l'inverse de ce que tous les commentateurs ont l'habitude de trouver chez Descartes.

C'est la richesse de cette deuxième interprétation qu'heidegger cherche à faire découvrir à son lecteur dans le non dit du penseur.

Pour ce faire il écarte tout d'abord , comme non pertinente , la simple explication syllogistique selon laquelle, avec cette proposition Descartes , en proie au doute universel aurait chercher à fonder une toute première certitude ,en premier lieu celle de sa propre existence et de son propre "Moi" , comme principe indiscutable qui l'autoriserait ultérieurement à garantir l'existence des choses .Moi qui pense il est hors de doute que j'existe .

Pour Descartes l'égo cogito est aussi un "cogito me cogitare" , une pensée qui se représente soi-même auprés des choses pensées et représentées .De la certitude du "Moi" obtenue par le raisonnement, il y aurait par recouvrement une possibilité de certitude sur l'existence et la nature des choses dévoilées à la mesure de ce "Moi". A partir de cet instant la vérité des choses découlera de la comparution devant ce "Moi" et non plus de leur insertion dans le plan divin .

Pour Heidegger la dialectique et la voie syllogistique est purement formelle et sans intérêt . Il n'est nul besoin de prouver l'existence du représentateur , il n'y a donc nul besoin d'un "Moi" construit devant lequel tout représenté serait posé pour acquérir consistance et unité .C'est intuitivement et implicitement que chaque représenté ( chaque objet, image), est posé devant moi d'une manière si étroite que jamais je ne deviens un objet pour moi-même posé à côté.Que j'observe, me souvienne , agisse ou non, toujours et d'emblée je suis présent en tant que "Je" comme dans la proposition elle-même , auprés des choses sans qu'aucune analyse ni aucune dialectique ne soit nécessaire pour le démontrer . Au contraire conclure du raisonnement à l'existence d'un moi c'est voiler ou édulcorer l'évidence de ce rapport essentiel et spontané .

Pour les besoins de son herméneutique Heidegger explicite le mot et le verbe "cogitare" dans son sens originaire latin que le moderne mutile ,en traduisant par le simple verbe penser .Par cogitare, il faut aussi entendre per-cipere , c'est-à-dire percevoir ,avoir contact avec le monde par tous les sens , penser, mais aussi rêver , imaginer , souffrir , se souvenir , supporter en somme tous les mouvements de la vie , car dans tous ces mouvements il y a toujours ,consciemment ou non, un poser devant soi, un représenter quelque chose qu'accompagne tout aussi sûrement un "Je" car tous ces mouvements ont la caractéristique d'être miens et uniquement miens .

Lorsque je pose devant moi quelque chose ,du même coup ,simultanément "je" me représente ,je me pose ,moi même , devant moi , moi qui représente quelque chose mais je ne me représente pas comme un objet supplémentaire car alors ma représentation flotterait entre l'objet visé et l'ego représenté.

La re-présentation et celui qui se re-présente sont représentés ensemble dans l'acte humain de re-présenter , ce qui ne peut vouloir dire que le moi et son acte de représentation serait comme en dehors du re-présenter de l'objet visé , pour ainsi dire repérés comme autres objets de représentation et intégrés à une espèce d'ambiance flou de cette représentation .

La conscience de moi-même ne vient donc pas s'ajouter à la conscience des choses c'est au contraire la conscience des choses et des objets qui est par essence conscience de soi .Ainsi "sum " res cogitans "ne signifie pas , ne peut signifier "je suis une chose qui pense" une chose douée de la propriété de penser mais je suis un étant dont le mode d'être consiste et ne consiste puisque tout son comportement est re-présentation , que dans l'acte de re-présenter .Je SUIS donc en tant que je me représente dans le représenter , que non seulement mon être se trouve essentiellement déterminé par cet acte de représenter

Je ne suis donc pas une chose qui cogite mais un étant qui est dans son essence cogitan, dont l'être est ce mode d'être , ces cogitationes que je porte devant moi et qui sont moi .

Pour en revenir à la proposition "égo cogito, ergo sum "elle est formellement une conclusion mais pas au sens de la conclusion d'une déduction construite à partir d'une majeure .Elle est conclusion , en tant qu'immédiate cohérence de ce qui en soi, est cohérent par essence et est posé avec certitude , incontestable sans démonstration ,mais elle aussi conclusion en ce sens inédit tout à fait heideggerien qu'elle fait signe vers ce que nous sommes en tant qu'individus, dans l'unicité de nos préoccupations de notre "habiter" au monde .Elle ne dit pas ce que nous sommes au sens du quoi mais QUI nous sommes .

philodingue
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 07/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum