Courtial / Bergame : De la corrida

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Courtial / Bergame : De la corrida

Message par Bergame le Mer 1 Oct 2008 - 20:43

Bien sûr, je pense que tu as raison, c'est très bien, un petit debrief hors-jeu après coup.

Et bien, pour être honnête, la corrida n'est pas un sujet sur lequel j'ai une opinion tranchée, je crois. Je ne me sens pas trop concerné. Je dirais que mon sentiment vague n'est pas très positif, la corrida appartenant à un ensemble de thématiques qui sont plutôt connotées négativement chez moi -et que tu as parfaitement exposées, je pense : Je ressens aussi cette cruauté dont tu parlais. Et puis, j'ai un problème avec tout ce qui vient d'Espagne -trop de vacances en famille sur la Costa Machin étant enfant, j'en ai peur ! :)
Donc évidemment, j'ai choisi la thèse qui m'était a priori la moins proche -il faut bien qu'il y ait un peu de fun- mais chose qui ne lasse jamais de m'étonner, j'ai presque fini par y croire, et ce d'autant plus, et c'est ce que je trouve le plus fascinant, que j'ai retrouvé en chemin des thèses qui, elles, me sont plutôt familières. C'est vraiment à croire, parfois, que tout est dans tout Wink Enfin non, c'est peut-être tout à fait normal, je ne sais pas.
Et toi ?

Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2443
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courtial / Bergame : De la corrida

Message par Courtial le Jeu 2 Oct 2008 - 16:36

Amusant jeu de miroirs! J'ai dû endosser le côté dont je suis le plus proche, mais ai été amené à soutenir des arguments qui ne me plaisent (ou ne me convainquent) pas plus que ça!
Drôle aussi ton allusion aux vacances en famille, j'ai eu les mêmes, sauf que c'était sur la Costa Bidule! Même éloignement aussi de l'hispanité, je dois reconnaître, à quoi j'ajoute que les villes du nord de ce pays (sauf Barcelone) sont les plus moches des villes que j'aie visitées au monde (mais si le franquisme n'avait été nuisible qu'en architecture...)
Mon histoire d'Elche est vraie et comme j'étais petit, je crois que le souvenir traumatique - qui explique sans doute mon allusion, d'ailleurs incontrôlée, aux enfants dès le début! -m'interdit de dépasser le niveau de l'affectif, sur ce sujet.
On aurait pu être plus précis sur la question de l'interdiction, qu'on a un peu laissée de côté. Parce que je n'aime pas la corrida, mais je ne demande nullement de l'interdire - cela m'aurait amusé de me transformer en censeur intransigeant, en écolo robespierriste allant mater les Vendéens du Sud-Ouest...

Courtial
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1997
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courtial / Bergame : De la corrida

Message par Bergame le Ven 3 Oct 2008 - 8:16

Ah oui, c'aurait été intéressant. Cela dit, j'ai fait bien attention, dès ma première intervention, à essayer de t'ôter autant que possible les armes de la morale. Par l'esthétique. Les artistes, les esthètes sont les plus grands immoralistes.

Sur l'oeil et sur la "nature", j'aimerais quand même ajouter quelques mots. C'est ma conviction que les spectacles de violence, de mort et de sexe, réels ou simulés, dans la "vraie vie" ou sur l'écran, évoquent quelque chose de l'ordre de la bestialité en l'homme. Avec son corollaire que le Roi, le Héros, est celui qui vainc la Bête, la Nature, et ainsi devient Homme. En écrivant les quelques lignes plus haut, je pensais donc à un texte que je trouve assez magnifique de G. Bataille, somme toute relativement connu, mais que je ne résiste pas au plaisir de retranscrire ici :

    "Seule l'expérience des états où nous sommes banalement dans l’activité sexuelle, de leur discordance devant les conduites socialement reçues, nous met à même de reconnaître un aspect inhumain de cette activité. La pléthore des organes appelle ce déchaînement de mécanismes étrangers à l’ordonnance habituelle des conduites humaines. Un gonflement de sang renverse l’équilibre sur lequel se fondait la vie. Une rage, brusquement, s’empare d’un être. Cette rage nous est familière, mais nous imaginons facilement la surprise de celui qui n’en aurait pas connaissance et qui, par une machination, découvrirait sans être vu les transports amoureux d’une femme dont la distinction l’aurait frappé. Il y verrait une maladie, l’analogue de la rage des chiens. Comme si quelque chienne enragée s’était substituée à la personnalité de celle qui recevait si dignement… C’est même trop peu parler de maladie. Pour le moment, la personnalité est morte. Sa mort, pour le moment, laisse la place à la chienne, qui profite du silence, de l’absence de la morte. La chienne jouit — elle jouit en criant — de ce silence et de cette absence."
    L'Erotisme, I, 9.

Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2443
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courtial / Bergame : De la corrida

Message par vinc0987 le Ven 3 Oct 2008 - 18:15

Bravo pour ce duel de gentlemen messieurs. La foule est conquise et salut la victoire de Bergame sur son valeureux adversaire :-)

vinc0987
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 20
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://paradoxa1856.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courtial / Bergame : De la corrida

Message par Courtial le Ven 3 Oct 2008 - 18:58

J'accepte le verdict de la foule, mais je solliciterai une faveur. Pourrait-on exceptionnellement déroger à la tradition qui veut que, dans la corrida, le matador victorieux reçoive un certain prix en récompense? :nan:

Courtial
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1997
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courtial / Bergame : De la corrida

Message par Vargas le Ven 3 Oct 2008 - 21:35

Y avait pas de prix prévu de toute façon :gsdgr:

Merci à vous deux, c'était très agréable à suivre :lut:

_________________
--------------------------------------------------------------------------------
L'effet dévore la cause, la fin en a absorbé le moyen.

Paul Valéry, Poésie et pensées abstraites
(cité par Herbert Marcuse, in L'homme unidimensionnel)

Vargas
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courtial / Bergame : De la corrida

Message par Bergame le Sam 4 Oct 2008 - 10:26

Ah ben je ne peux pas faire autrement que remercier et féliciter Courtial pour son fair-play, parce que c'est quand même moi qui ai fini par me ranger à la thèse qu'il défendait.
Anyway, allez, qui s'y colle, maintenant ? Deux volontaires ?

Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2443
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courtial / Bergame : De la corrida

Message par vinc0987 le Ven 17 Oct 2008 - 23:08

Le site paradoxa - à travers mon humble avatar :-) - se propose pour le prochain philofight. Et je propose : "pour ou contre le réductionnisme?"
Quelqu'un est intéressé?

vinc0987
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 20
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://paradoxa1856.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum