Kondratieff mon c...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kondratieff mon c...

Message par Bergame le Jeu 29 Mai 2008 - 14:34

Quelle différence avec la situation d'il y a un an ! C'est assez incroyable, je trouve. J'ai le sentiment d'une instabilité assez étonnante.
Flashback.

95-98 ont été des années assez calmes, et même assez sereines, dans mes souvenirs.
Et puis il y a eu 98, bang ! véritablement un évènement, quelque chose de très fort émotionnellement.
Et ensuite, hasard du timing sans doute, mais la conjoncture économique a suivi. 99-2000 ont été des années folles. Folles ! J'attends avec impatience les premiers travaux historiques sur cette période, car ce qui me semble peut-être le plus fou, c'est qu'il n'en reste rien. L'irruption d'internet, les start-ups, les je-sais-plus-quoi-Thursday où on s'échangeait les coordonnées par infra-rouge, la dérèglementation des telecoms, l'explosion des activités de service, les business plans, les business angels, les business minded, la démocratisation de la bourse, tous mes potes, tous ! même les plus improbables avaient des actions quelque part, on se racontait les progressions de nos portefeuilles, sur leurs CVs, les gars indiquaient qu'ils voulaient faire du "heménai", je me souviens de cette couverture de Capital qui comparait le "brick and mortar" Zidane au "start up" Anelka, et en quelques mois, l'effondrement ! Ca a commencé à devenir beaucoup moins drôle, l'horizon doré des break even paraissait s'éloigner à chaque nouveau mois, l'activité ralentissait, on commençait à parler d'"explosion de la bulle internet" -ah ? c'était une bulle ?- et puis un matin, New-York, deux avions, et le Centre du Commerce Mondial s'écroule.
2002-2005 ont été des années noires. Disons : rampantes. Moi, je suis parti à l'étranger, je me suis dit qu'il fallait aller trouver la croissance là où elle est. C'était bien, j'ai bien vécu. Seul, mais bien -depuis, je sais qu'il faut choisir.
Et 2006 a été une année de renaissance. Ce serait difficile d'expliquer ce qui s'est passé. Mais voyez par exemple le cas d'Alstom, qui deviendra certainement un cas d'école. En 2003, on le donne mort. En 2004, l'Etat intervient pour renflouer ses caisses, décision très contestée. Et en 2007, ce qui menace Alstom, c'est l'incapacité à gérer le nombre faramineux de projets qu'ils ont engrangé.
C'est mi-2006 qu'on a senti le vent nouveau. Enfin, ce n'était encore qu'un frémissement, une petite brise. Peut-être. Tu crois ? Faut voir. Et 2007 a été un soulagement : Ouf, ca y était bien, c'était reparti, cette fois l'horizon semblait s'éclaircir, les commandes affluaient de nouveau. Maintenant, le problème, c'est qu'on avait tellement licencié entre 2001 et 2005 qu'il fallait recruter à plein tubes -et zut ! c'est pile là que commence la période du départ à la retraite des baby-boomers. Mais bon, il vaut mieux ça que le contraire ! Il y a du business, et c'est l'essentiel, les chiffres du chomage baissent, l'activité semble reprendre, on peut recommencer à être optimiste dans les prévisions de croissance.
C'est là que Sarkozy est en phase. C'est là qu'il est élu.
Et depuis le début de l'année 2008, bon sang que l'humeur a changé. Sub primes, pétrole, environnement, pouvoir d'achat... Putain ! Me dites pas qu'on est reparti dedans... Me dites pas qu'on aura eu qu'un an...

Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2300
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum