Vos lectures en cours

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vos lectures en cours

Message par Vargas le Mar 1 Avr 2008 - 19:02

Juste 1 ou 2 bouquins sur lesquels vous êtes en ce moment, ou que vous venez de finir :




- Je viens de terminer Le cul de Judas, d'Antonio Lobo Antunes.
Un auteur portugais contemporain. Il raconte dans ce monologue s'adressant à une femme qu'il rencontre dans un bar ses 27 mois de service militaire en Angola durant la guerre, sous la dictature salazariste.

La syntaxe est torturée jusqu'à la limite du possible. Beaucoup de virgules, peu de point.
Tout y est mêlé, comme un collage de souvenirs, d'impressions éparses.
Un mélange de poésie, de témoignage cru, de vérité chirurgicale, de saleté humaine.
Un peu un Céline moderne qui serait contre le racisme.

C'était beau de cette beauté qui prend les tripes par la vérité.


Dernière édition par Vargas le Sam 13 Déc 2008 - 19:21, édité 1 fois

_________________
--------------------------------------------------------------------------------
L'effet dévore la cause, la fin en a absorbé le moyen.

Paul Valéry, Poésie et pensées abstraites
(cité par Herbert Marcuse, in L'homme unidimensionnel)

Vargas
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos lectures en cours

Message par lekhan le Mer 2 Avr 2008 - 13:02

J'ai fini ce matin (hier soir?) L'homme sans postérité d'Adalbert Stifter . Livre commandé sans ma demande par mon libraire (avec l'idée: "il y a de l'espace là-dedans")

Une langue neutre, l'histoire d'un adolescent qui doit se rendre chez son oncle à pied, après avoir vécu toute son enfance chez sa mère nourricière. On est évidement dans l'écriture de l'initiatique. On suit le cheminement pas à pas, par seuils (les vallées, les cols, l'île), puis on est perturbé par un Huis-Clos dans un ancien monastère. Ancien monastère étant la demeure de l'oncle, demeure isolé de tout puisque sur une île face aux montagnes.

Cheminement intéressant, et une langue très singulière (d'un postromantique?). Neutralité des mots, écriture du contour juste (de l'épuré?). Le mot doit fixer une vision. On est dans une écriture quasi-figurative. Il n'y a pas de flou, pas de netteté non plus. C'est assez déroutant et très touchant. Ça passe, ça file. L'interstice d'un voyage initiatique.

C'est chez Phébus en libretto.

J'ai commencé Le Colporteur d'Handke.
avatar
lekhan
Admin
Admin

Nombre de messages : 125
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos lectures en cours

Message par Bergame le Jeu 29 Mai 2008 - 1:21

Je suis dans R.Aron. Leçons sur l'Histoire, Philosophie Critique de l'Histoire, Essai sur les Libertés, L'Opium des Intellectuels, Etudes Politiques...
Sacrément sophistiqué. Rarement vu de telles analyses en historiographie.
Et puis c'est le genre de repères qui nous fait réaliser ce que le "libéralisme" est devenu, je crois.
Mais qu'est ce qu'il a été fiche dans ce Comité culturel je-ne-sais-quoi sous-marin de la CIA ?
Dans l'un de ses entretiens, R.Boudon disait d'Aron -son prof à Ulm- qu'il n'en avait jamais été proche, qu'il l'avait toujours considéré comme un "hypocrite". M'étonnant de ce que je trouve chez Aron, je me demande maintenant dans quel sens il faut le comprendre...
Allez. Si je lis à nouveau un jour que Raymond Aron était un "homme libre", j'aurai des raisons d'y croire.
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2981
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos lectures en cours

Message par Tenzin Dorje le Jeu 29 Mai 2008 - 1:31

Je lis au fond des tasses, les formes laissées par les feuilles de coca.

_________________
L'homme ordinaire est exigeant avec les autres.
L'homme exceptionnel est exigeant avec lui-même.

Marc-Aurèle
avatar
Tenzin Dorje
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 311
Localisation : Dharamshala, HP, India
Date d'inscription : 02/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://miettes-litteraires.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos lectures en cours

Message par samm00 le Dim 4 Jan 2009 - 17:48

Watt de Beckett

troisième fois que je le lis,cette fois dans sa version poche,pour une meilleure prise en main...

L'univers élégant de Brian Greene,résumé des théories sur le temps et l'espace,et nouvelles perspectives.

samm00
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 04/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos lectures en cours

Message par Pierre Rivière le Lun 5 Jan 2009 - 10:04

Moi, je me lis.
Parce que j'ai l'impression que tout ce que je lis, c'est moi qui l'ait écrit.
Du moins, j'aurais pu l'écrire (ou le déchirer lorsque c'est mauvais).
Tout le monde me vole mes idées, ça commence à être lassant.
Le dernier en liste est Otto Weininger.
C'est difficile d'être original avec tout ces vautours qui attendent derrière chaque détour pour vous dire:
désolé, mais cela a déjà été dit.
avatar
Pierre Rivière
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 24/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos lectures en cours

Message par Bergame le Mar 6 Jan 2009 - 18:58

:gsdgr: Précisément. La connaissance, c'est du recensement. Ou peut-être de la mise en mots quand même.
Mais il y a une alternative, je crois, c'est de chercher les liens logiques entre les idées, de reconstruire la pensée d'un auteur. Il n'y a que peu de variétés de briques, mais ce qui a de la valeur, in fine, c'est l'édifice -à condition qu'il tienne debout, bien sûr.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2981
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos lectures en cours

Message par lanK le Mar 11 Aoû 2009 - 20:06

désolé, mais cela a déjà été dit

oui toi aussi ,Pierre, t'es un cochon !!!


alors je préfère me dire que cela s'entend maintenant .

Parait que c'est juste une histoire de s'autoriser .....


Storrytelling de Christian Salmon ,où comment on aime bien quand on se raconte des histoires.Reprise de la bête d'aveu(glement) de Foucault ?!

_________________
Soyez patient envers tout ce qui n'est pas résolu dans votre cœur et essayez d'aimer les questions elles-mêmes
avatar
lanK
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 287
Date d'inscription : 12/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos lectures en cours

Message par Bergame le Dim 6 Sep 2009 - 1:12

Ca y est, il l'a fait. Je crois qu'ils n'étaient pas nombreux à pouvoir l'écrire, Jon Elster a publié le livre que j'attendais depuis longtemps, et je me disais bien qu'il pourrait venir de lui. Elster est en effet un cas assez unique. C'est un grand connaisseur de la Théorie du Choix Rationnel, l'un de ses principaux promoteurs en Europe, mais Elster n'est ni Américain ni Anglais, il est Norvégien, et il a étudié en France (son directeur de thèse était Aron). Il s'est toujours beaucoup intéressé aux limites de la théorie, aux manquements à la rationalité ou aux effets secondaires de l'action, avec ses ouvrages les plus connus, Ulysse et les Sirènes (sur la faiblesse de la volonté) ou Le Laboureur et ses Enfants (sur la serendipity). La psychologie l'a toujours intéressée, Sour Grapes était une tentative de repenser la théorie de la dissonance cognitive (Festinger) dans les termes de la TCR. Dans Psychologie Politique, il avouait son admiration pour Paul Veyne, le meilleur disciple de Foucault en histoire. Dans la préface à The Cement of Society, il expliquait que l'équivalent norvégien du Ministère du Travail lui avait commandité une étude des situations de négociation salariale. C'est au cours de cette confrontation de ses "analytic skills" avec l'empirie qu'Elster dit avoir pris pleinement conscience de la pauvreté de la doctrine rationaliste. Depuis, il creusait un sillon un peu étrange, une analytique des émotions, ses leçons au Collège de France flirtaient avec l'irrationnel.
Aujourd'hui titulaire de la chaire Robert K. Merton à Columbia, l'une des chaires les plus prestigieuses de la sociologie internationale, il a donc publié récemment, et en français, Le Désintéressement, première partie d'un Traité Critique de l'Homme Economique dont le second tome s'intitulera L'Irrationalité. C'est la charge la plus violente que j'ai lue jusqu'ici contre la prétention scientifique de l'économie et, particulièrement, contre son anthropologie, le fameux "homo oeconomicus". Un vent nouveau se lève, et réapparaît l'horizon.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2981
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos lectures en cours

Message par Moi le Jeu 29 Avr 2010 - 22:50

L'existentialisme est un humanisme fini, l'homme révolté en train, le discours de la méthode fini. que du classique, tout le monde connaît, je suis vraiment désespérant.... et je vais sans doute, dès que je peux, partir sur platon ...

_________________
Je suis le Ténébreux, - le Veuf, - l'Inconsolé,
Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie :
Ma seule Etoile est morte, - et mon luth constellé
Porte le Soleil noir de la Mélancolie.

Moi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 19/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos lectures en cours

Message par victor.digiorgi le Mar 7 Mai 2013 - 3:26

.

Je viens de lire « Partouze à Moulinsard ».

C'est très bien écrit et encore mieux dessiné.

Tintin et Chang sont très touchants dans leur amitié totalement dépourvue de toute inhibition.

Le chat n'est pas très content des introductions de Milou à la biologie moléculaire.

Les Duponts ont fait de la place au professeur Tournesol, qui dort dans un grand lit, entre les deux policiers, après une dure journée au laboratoire de recherche sur le perçage inopiné des préservatifs japonais.

Quant au capitaine Hadocq et à la Castafiore, leurs exercices à la barre fixe sont littéralement indescriptibles. Il faut le voir pour le croire ! ...







.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos lectures en cours

Message par quid le Mar 7 Mai 2013 - 9:28

Oui, et tu n'as pas fini de venir te masturber devant nous dans ce forum. après tout, les petits garçons et petites filles n'ont qu'à pas regarder.
avatar
quid
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 04/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos lectures en cours

Message par victor.digiorgi le Mar 7 Mai 2013 - 15:24

.

De même que l'existentialisme est un humanisme, la masturbation est une digression ...

.

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos lectures en cours

Message par Tenzin Dorje le Ven 24 Mai 2013 - 19:16

Middle-lenght Lam-Rim (Lam-Rim intermédiaire), Je Tsongkhapa.

The method of no-method, Chan Master Sheng Yen.

_________________
L'homme ordinaire est exigeant avec les autres.
L'homme exceptionnel est exigeant avec lui-même.

Marc-Aurèle
avatar
Tenzin Dorje
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 311
Localisation : Dharamshala, HP, India
Date d'inscription : 02/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://miettes-litteraires.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos lectures en cours

Message par Vargas le Ven 24 Mai 2013 - 21:25

Henri Michaux : Plume, Lointain intérieur, La vie dans les plis.

_________________
--------------------------------------------------------------------------------
L'effet dévore la cause, la fin en a absorbé le moyen.

Paul Valéry, Poésie et pensées abstraites
(cité par Herbert Marcuse, in L'homme unidimensionnel)

Vargas
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos lectures en cours

Message par poussbois le Ven 24 Mai 2013 - 23:22

Antunes est un des auteurs qui m'ont le plus marqué. Michaux, je tourne autour depuis longtemps, mais jamais pris le temps de le lire. C'est sans doute l'occasion ...

Pas mal de trucs en cours, mais rien de bien original même si ça peut être très passionnant. En tout cas, rien qui vaille la peine d'être cité. C'est en même un peu triste. A moins que : je viens de finir (pour le nième fois) la lecture croisée de "le très bas" de Bobin, et "les jardins de lumière" de Maalouf. A défaut de nouveautés, il faut repartir vers les valeurs sures et ces deux livres vont bien ensemble.

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos lectures en cours

Message par lanK le Sam 25 Mai 2013 - 15:21

Après avoir été bouleversé par le film ,lecture de : Il faut qu'on parle de Kevin
Au-delà d'une critique du rêve américain un questionnement sur ce que l'on transmet,la responsabilité,la culpabilité ...


la vie dans les plis à portée de mains depuis près de deux ans

"Ce sont les vertiges qui sont mes rivières vives."

_________________
Soyez patient envers tout ce qui n'est pas résolu dans votre cœur et essayez d'aimer les questions elles-mêmes
avatar
lanK
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 287
Date d'inscription : 12/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos lectures en cours

Message par victor.digiorgi le Dim 26 Mai 2013 - 23:20

.

En ce moment, de mon côté, c'est l'exploration de la monstruosité avec un collectif de 12 essais intitulé « Le canari du nazi ».

Dans ce collectif, la figure du monstre passe par la loupe de 12 professeurs, du littéraire à l'économiste, de l'historien au psychanalyste, du philosophe à l'artiste.

Quelle est la substance de ces essais ?

Réponse : Les monstres sont partout !

_________________
.
.
.
Au nom de l'ART, de la SCIENCE et de la PHILOSOPHIE. (Ainsi soit-il.)
.
.
.
avatar
victor.digiorgi
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Onfray

Message par jghislain le Jeu 17 Juil 2014 - 4:41

Bonjour !  pc 

Les cours d'Onfray, disponible en cd-audio :
du N° 13 (la construction du surhomme) au dernier récemment sorti N°21 (Mai 68), de la collection "Contre-Histoire de la philosophie", publié Frémaux & Associés - UP de Caen.
En fait ça tombe bien, ses cours, car la période allant de Nietzsche à Sartre est celle qui m'intéresse le plus.   

Cordialement, JG.



Dernière édition par jghislain le Jeu 17 Juil 2014 - 4:44, édité 2 fois

_________________
La vérité n'est que la simple découverte du monde
avatar
jghislain
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 281
Localisation : Auvergne-Rhône-Alpes
Date d'inscription : 10/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumphilo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos lectures en cours

Message par Vargas le Jeu 31 Juil 2014 - 9:15

Speaker for the dead, la suite d'Ender 's Game
(dont l'adaptation ciné m'a dérouté : c'est d'une belle fidélité au livre pour qui connait, sauf qu'ils ont méchamment sabré, notamment avec le frère et la soeur d'Ender pour que tout rentre dans le film, ce qui rend l'ensemble décevant).

_________________
--------------------------------------------------------------------------------
L'effet dévore la cause, la fin en a absorbé le moyen.

Paul Valéry, Poésie et pensées abstraites
(cité par Herbert Marcuse, in L'homme unidimensionnel)

Vargas
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos lectures en cours

Message par poussbois le Jeu 31 Juil 2014 - 15:09

Film américain entièrement tourné sur l'aspect spectaculaire de la formation du jeune guerrier. Mais fin assez bien rendue pour qui n'a pas lu le livre. Mes enfants ont particulièrement apprécié, notamment de ne pas être pris pour des imbéciles pour une fois et de voir la manipulation à l'oeuvre. Perso, je me suis un peu ennuyé.
C'est un livre de vacances pour la plage, ou c'est vraiment bien ? Ca m'amuse de voir réapparaître la SF sur Digression. Je ne critique pas, hein, j'étais un grand fan mais ça fait longtemps que je n'ai rien lu de bien dans le genre.

Mon dernier grand livre, c'est "L'université de Rebbibia" de Goliarda Sapienza. Pour ceux qui ne connaissent pas cette féministe libertaire sicilienne, courrez acheter l'Art de la joie et ce dernier livre également : elle y raconte son passage en prison en tant que "droit commun" pour vol, alors même que toute sa vie n'aura été que politique dans l'Italie des années de plomb. C'est bien écrit et c'est très émouvant, elle a une vraie affection pour toutes ses femmes qu'elle croise, des pires aux meilleures, c'est une sorte d'Alice aux pays des merveilles désenchanté et implacable.

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos lectures en cours

Message par neopilina le Jeu 31 Juil 2014 - 20:01

J'ai reçu ce matin " Du principe de contradiction chez Aristote " de Jan Lukasiewicz ", le quatrième de couverture accentue l'intérêt supposé, Roger Pouivet ( Qui préface aussi. ) a écrit :

" Les principes énoncés par Aristote, il y de cela près de vingt-quatre siècles, déterminent encore la plupart de nos modes de penser et d'agir. Le principe de contradiction a un statut particulier, puisqu'il fît perdre patience à Aristote devant ces détracteurs, au point qu'il déclara : " Ils cherchent la preuve de ce qui n'a pas de preuve ". Et notre logique s'est contentée de ce mouvement d'humeur pour admettre avec lui que " si une chose est, il n'est pas possible qu'elle ne soit pas tout à la fois". Ceci aux différents plans logique, ontologique et psychologique - ce qui, à y regarder de près, n'est pas sans conséquences. En 1910, le philosophe polonais Jan Lukasiewicz ( 1878-1957 ), qui incarnera avec Kazimierz Twardoski, Alfred Tarski, Stanislaw Lesniewski et d'autres encore, le renouveau de la philosophie et de la logique en Pologne, publie un petit opuscule dont les implications n'ont pas encore été toutes mesurées. Le principe de contradiction défendu par Aristote n'est pas un principe logique, mais essentiellement un principe éthique, sans lequel il nous serait impossible de vivre les uns avec les autres. Le Stagirite était - avant tout - un animal politique ".

Je suis très curieux de voir deux très grands logiciens, Aristote fondateur de la logique formelle, et Lukasiewicz, bien plus reconnu, à bon droit, comme grand logicien que comme philosophe d'ailleurs, ramer avec le principe de non-contradiction, et aussi, voir ce qu'il en est de cette lecture éthique, hypothèse de lecture a priori bien surprenante, que j'ai découvert en lisant la préface en ligne. Il va bien sûr de soi que je présuppose des carences en ontologie chez les deux qui expliqueraient leurs difficultés avec le, leurs interprétations du, principe de non-contradiction. Les buts, les profits escompté, sont très clairs : a contrario, éristiquement, des progrès en ontologie. Et, plus particulièrement, cela fait de trop nombreuses années, de façon absolument récurrente, que le problème particulier de la relation entre l'Être et le principe de non-contradiction s'invite sur les pages que je noircis. Il est temps de tirer ça au clair. Et je compte donc sur ce livre pour stimuler cette réflexion.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4331
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos lectures en cours

Message par kercoz le Jeu 31 Juil 2014 - 20:31

Pour rigoler , je voulais conseiller " Les plantes fumables" d' Alain Saury , chez Maloine ....qui traine aux chiottes depuis un moment ( avec Jesus et la Gnose) ......je voulais une image et personne ne le vend ! ...juste trouvé ça à 373 € !
N' importe quoi ...c'est un livre tres sérieux ( c'est la laitue qui ressemble le plus au tabac) ...une bonne idée de cadeau ...
Mettez une alerte chez ABBOOK ou MAXICHOICE .
http://www.amazon.fr/Les-plantes-fumables-Alain-Saury/dp/2224004850
Comme cadeau gag , j' ai aussi ça :
http://www.amazon.fr/Comment-chier-dans-bois-environnementale/dp/2913031161

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2510
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos lectures en cours

Message par Vargas le Jeu 31 Juil 2014 - 21:10

poussbois a écrit:Film américain entièrement tourné sur l'aspect spectaculaire de la formation du jeune guerrier. Mais fin assez bien rendue pour qui n'a pas lu le livre. Mes enfants ont particulièrement apprécié, notamment de ne pas être pris pour des imbéciles pour une fois et de voir la manipulation à l'oeuvre. Perso, je me suis un peu ennuyé.
C'est un livre de vacances pour la plage, ou c'est vraiment bien ? Ca m'amuse de voir réapparaître la SF sur Digression. Je ne critique pas, hein, j'étais un grand fan mais ça fait longtemps que je n'ai rien lu de bien dans le genre.

C'est génial, et je pèse mes mots. Il suffit de lire le mot de l'auteur en prologue pour comprendre la portée de l’œuvre.
Quand on a des pédagogues comme des vétérans de la guerre d'Irak qui réagissent comme très réceptifs à ce qu'exprime l’œuvre, avec leur vraie expérience à l'appui, cela donne d'emblée des clés de compréhension sur l'importance de cette œuvre.

_________________
--------------------------------------------------------------------------------
L'effet dévore la cause, la fin en a absorbé le moyen.

Paul Valéry, Poésie et pensées abstraites
(cité par Herbert Marcuse, in L'homme unidimensionnel)

Vargas
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos lectures en cours

Message par Vargas le Ven 1 Aoû 2014 - 11:05

Vargas a écrit:
poussbois a écrit:Film américain entièrement tourné sur l'aspect spectaculaire de la formation du jeune guerrier. Mais fin assez bien rendue pour qui n'a pas lu le livre. Mes enfants ont particulièrement apprécié, notamment de ne pas être pris pour des imbéciles pour une fois et de voir la manipulation à l'oeuvre. Perso, je me suis un peu ennuyé.
C'est un livre de vacances pour la plage, ou c'est vraiment bien ? Ca m'amuse de voir réapparaître la SF sur Digression. Je ne critique pas, hein, j'étais un grand fan mais ça fait longtemps que je n'ai rien lu de bien dans le genre.

C'est génial, et je pèse mes mots. Il suffit de lire le mot de l'auteur en prologue pour comprendre la portée de l’œuvre.
Quand on a des pédagogues comme des vétérans de la guerre d'Irak qui réagissent comme très réceptifs à ce qu'exprime l’œuvre, avec leur vraie expérience à l'appui, cela donne d'emblée des clés de compréhension sur l'importance de cette œuvre.

J'y repense, dans le genre, je te conseille Le Monde des Ā et sa suite Les Joueurs du Ā, si tu ne les a pas déjà lues : http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Monde_des_%C4%80

_________________
--------------------------------------------------------------------------------
L'effet dévore la cause, la fin en a absorbé le moyen.

Paul Valéry, Poésie et pensées abstraites
(cité par Herbert Marcuse, in L'homme unidimensionnel)

Vargas
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos lectures en cours

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum