Nihil Messtavic, l'union de la beauté et de la philosophie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nihil Messtavic, l'union de la beauté et de la philosophie

Message par Vedma Nadasty le Dim 3 Fév 2008 - 12:29

Bonjour à tous, Je m'appelle Vedma et je suis nouvelle sur votre forum.
C'est avec grand plaisir que je découvre cet espace de discussion. Les univers sombres et désenchantés m'intéressent tout autant que la beauté qui caractérisent parfois les vraies oeuvres artistiques. Je suis l'humble dépositaire de l'oeuvre littéraire et philosophique d'un écrivain encore méconnu, Nihil Messtavic. Je l'ai découvert il y a quelques années de cela, et je ne me suis à ce jour toujours pas remise de ce choc qui a bouleversé ma vie. Une telle plume et un tel esprit méritent d'être appréhendés, aussi je vous propose de visiter le site Internet que je lui consacre : www.messtavic.wb.st

Messtavic était aussi habile à la création de nouvelles rythmées, fantastiques et à l'amère saveur de réflexions existentielles, qu'à l'écriture brute et raffinée d'une pensée nihiliste et décalée, proche de Cioran ou de Caraco. Je ne peux vous en dire plus car il serait nécessaire de consacrer des ouvrages entiers à cet artiste et ce penseur de talent.

Nihil Messtavic a fait l'objet de plusieurs publications dans divers fanzines, et un livre , le Crachoir du Solitaire, est disponible chez l'éditeur La Clef d'Argent (sur divers sites tels Alapage ou directement sur le Clef d'Argent).

Je vous souhaite une bonne visite et une très bonne lecture (devrais-je plutôt dire une bonne immersion dans l'univers de cet écrivain de génie).

Merci et à bientôt.

Vedma Nadasty
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 03/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.messtavic.wb.st

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nihil Messtavic, l'union de la beauté et de la philosophie

Message par Vargas le Dim 3 Fév 2008 - 19:29

Bienvenue à toi.

Au plaisir de te lire.

Ca m'a tout l'air d'une jolie invention littéraire qui n'aurait pas été pour déplaire à Pessoa ou Kavafy.

_________________
--------------------------------------------------------------------------------
L'effet dévore la cause, la fin en a absorbé le moyen.

Paul Valéry, Poésie et pensées abstraites
(cité par Herbert Marcuse, in L'homme unidimensionnel)

Vargas
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum