Nietzsche et les Irlandais

Aller en bas

Nietzsche et les Irlandais Empty Nietzsche et les Irlandais

Message par Agathos le Mer 12 Juin 2019 - 4:54

Sur le thème de la religion, les individus de toute espèce évoquent souvent le rêve du géant dormeur. C'est même l'une des réflexions qu'on soulève çà et là : d'être soi-même le rêve de quelqu'un d'autre. Or, non seulement ça signifie que nous sentons le caractère strictement éphémère de notre existence (c'est une bonne chose – un pas plus outre vers la sagesse), mais ça signifie aussi qu'il y a un vernis onirique qui enveloppe tout ce que nous voyons et qui leur donne une fausse saveur. Le bonheur, pourrait-on dire, connu à l'âge de l'enfance jusque parfois à l'âge adulte, s'apparente à un bonheur factice. Il faut pour comprendre le mouvement de l'âme de l'humanité saisir en profondeur ce que Nietzsche dit lorsqu'il pense que nous cherchons la volonté « à tout prix », c'est-à-dire la vérité glaciale en dépit du bonheur.

Il est intéressant d'observer combien le procès se répète ad infinitum. Le critérium du sacrifice s'impose au niveau de la nationalité. Plus personne, aujourd'hui, parmi les religieux occidentaux, ne condamne un coreligionnaire sévèrement. De même, plus personne en France n'oserait qualifier quelqu'un de « mauvais Français ». Cela vient du fait de ce que j'appelle le décalage discursif qui consiste, comme son nom l'indique, à décaler le Discours a un niveau différent, parfois supérieur ou inférieur en fonction de ce qu'il recouvre conceptuellement ou numériquement. Qu'on regarde l'Irlande. Aussitôt que les Irlandais ne pouvaient plus agir pour leur indépendance sous couvert de la religion, ils ont basculé du côté de la gauche radicale (années 60/70). Étonnamment, pour des raisons diverses, les protestants nord-irlandais, toujours aujourd'hui, agissent toujours sous couvert de la religion. Ce fait s'explique par la raison que les Nord-Irlandais, n'étant donc pas catholiques, ont une Église nationale qui marche de conserve avec le loyalisme pro-britannique. Ça n'est évidemment pas le cas des catholiques irlandais qui sont membres d'une « internationale » spécifique avec laquelle ils sentent mal l'idée de nation.

Il faudrait même observer que le nationalisme est un produit du XIXe siècle, comme beaucoup de nationalismes européens. Autrement dit, il y a eu un décalage au décalage. À ce titre, Nietzsche a raison de pointer dans le Gai savoir que les guerres (de religion) ont été un progrès. Constatation qu'il n'applique pourtant pas aux guerres nationales. Cela peut s'expliquer à la manière dont beaucoup de choses s'expliquent chez Nietzsche : par son propre vécu, c'est-à-dire par le fait que le nationalisme l'a beaucoup impacté. Mais si le nationalisme l'a touché et qu'il abhorrait réellement par-dessus tout le nationalisme, reste à dire que les nazis n'ont pas eu totalement tort de voir en Nietzsche un précurseur.

En effet, le nazisme lui-même est une victime du décalage discursif, et Nietzsche (qui était beaucoup plus intelligent) a été au même titre qu'eux une victime, certes plus profonde, du décalage discursif. Sauf que, au lieu d'avoir fait comme les nazis, à savoir de décaler l'objet autour duquel la vie allemande orbitait d'habitude (la religion) en le remplaçant par l'idée de nation, il a décalé davantage son objet. C'est ce décalage permanent qui caractérise si bien les fluidiques, donc les pseudo-sceptiques, et qui caractérise de surcroît l'ensemble (ou du moins une bonne partie) de la philosophie postmoderne. Le post-, à vrai dire, suffit amplement. Avec lui, nous nous rendons compte que les postmodernes sont des post- éternels.

_________________
Mon blogMon profil Quora
Agathos
Agathos
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 14/06/2017

https://lesaintchien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Nietzsche et les Irlandais Empty Re: Nietzsche et les Irlandais

Message par baptiste le Mer 12 Juin 2019 - 6:30

Tu négliges un détail, en ce qui concerne l'Irlande, les protestants sont les héritiers de colon britanniques qui mirent en place une politique de discrimination anti-catholique, privant les irlandais catholiques de leurs droits civiques et sociaux…pendant des siècles. Aujourd’hui encore les protestants sont les seul maîtres du jeu économique en Irlande du Nord. J'ai du mal à voir le lien entre Nietzsche, le décalage discursif et l'Irlande.

baptiste
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1792
Date d'inscription : 21/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Nietzsche et les Irlandais Empty Re: Nietzsche et les Irlandais

Message par Agathos le Mer 12 Juin 2019 - 9:29

Moi j'ai du mal à voir le lien entre ton ajout et mon topic.

_________________
Mon blogMon profil Quora
Agathos
Agathos
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 14/06/2017

https://lesaintchien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Nietzsche et les Irlandais Empty Re: Nietzsche et les Irlandais

Message par baptiste le Ven 14 Juin 2019 - 10:38

Agathos a écrit:Moi j'ai du mal à voir le lien entre ton ajout et mon topic.

Mais si, déjà avec cela

Ce fait s'explique par la raison que les Nord-Irlandais, n'étant donc pas catholiques, ont une Église nationale qui marche de conserve avec le loyalisme pro-britannique. Ça n'est évidemment pas le cas des catholiques irlandais qui sont membres d'une « internationale » spécifique avec laquelle ils sentent mal l'idée de nation.

Les protestants et pas les nord Irlandais sont des colons anglais formant la partie riche de la population d'où leur loyalisme à qui les a fait riche et leur permet de conserver la domination politique, les catholiques sont les colonisés, pauvres...



baptiste
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1792
Date d'inscription : 21/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Nietzsche et les Irlandais Empty Re: Nietzsche et les Irlandais

Message par Agathos le Ven 14 Juin 2019 - 15:21

Bah oui, et alors ?

_________________
Mon blogMon profil Quora
Agathos
Agathos
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 14/06/2017

https://lesaintchien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Nietzsche et les Irlandais Empty Re: Nietzsche et les Irlandais

Message par Jans le Ven 14 Juin 2019 - 16:28

au lieu d'avoir fait comme les nazis, à savoir de décaler l'objet autour duquel la vie allemande orbitait d'habitude (la religion) en le remplaçant par l'idée de nation
L'idée de nation, c'est plutôt en 1808, avec Fichte : https://fr.wikipedia.org/wiki/Discours_%C3%A0_la_nation_allemande

Le nazisme serait davantage la race comme ciment du peuple (d'où l'intraduisible völkisch : du peuple parce que de la race) et le Führer au-dessus de tout : Etat, nation, parti (d'où l'apostrophe de Rudolf Hess à Hitler : "Quand vous jugez, mon Führer, c'est le peuple qui juge.")

_________________
‚καλούμενός τε κἄκλητος θεὸς παρέσται'
Vocatus atque non vocatus deus aderit
Jans
Jans
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 186
Localisation : IdF
Date d'inscription : 27/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Nietzsche et les Irlandais Empty Re: Nietzsche et les Irlandais

Message par Agathos le Sam 15 Juin 2019 - 10:43

Je suis d'accord. C'est un cran de plus, rapport au décalage discursif.

_________________
Mon blogMon profil Quora
Agathos
Agathos
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 14/06/2017

https://lesaintchien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Nietzsche et les Irlandais Empty Re: Nietzsche et les Irlandais

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum