Le langage n'est-il qu'un outil?

Aller en bas

Le langage n'est-il qu'un outil? Empty Le langage n'est-il qu'un outil?

Message par Kokof le Dim 12 Mai 2019 - 9:35

Le langage n’est-il qu’un outil ?

Le langage est un outil de réflexion et de communication. Il existe en effet deux types d’outil : les outils matériels et les outils formels, comme les mathématiques et le langage. On trouve dans le langage trois attributs de l’outil : la technicité (la prononciation est une technique corporelle, l’énonciation une technique conceptuelle), l’artificialité et l’utilité. Cependant, le langage n’est-il qu’un outil ? Nous verrons qu’il est plus essentiel. Il est aussi plus spirituel.

L’outil ne fait pas partie du corps humain, bien qu’il le complète, ni de l’essence humaine, bien qu’il en dérive, l’homme étant un fabricant d’outils. Or le langage est une aptitude innée  chez l’homme (et non une capacité innée), et constitue, comme la marche, un apprentissage essentiel. Aristote distingue l’homme de l’animal par le langage, qui serait donc la différence spécifique de l’homme. Le langage est donc plus qu’un outil, c’est un attribut humain. Il ne complète pas l’homme, il le définit et l’accomplit. De plus, en tant qu’aptitude naturelle, le langage est plus proche d’un organe que d’un outil. Les sciences cognitives ont d’ailleurs prouvé que le langage n’est pas un pur acquis, mais une forme naturelle de notre esprit.

D’autre part, un outil a une fonction limitée, alors que le langage structure notre esprit et notamment notre perception. C’est par le langage et à travers lui que nous voyons le monde (la perception humaine est aussi conceptuelle que sensible). Nous distinguons mieux les choses que nous pouvons identifier et nommer. Le langage est donc un principe de l’intentionnalité, qui définit la perception humaine. En cela, il est plus fondamental qu’un outil, qui n’est qu’un moyen, alors que le langage est un principe structurant.

Ensuite, le langage possède une multitude de fonctions (raisonner, informer, persuader, etc.), alors qu’un outil a normalement une seule fonction, précise et limitée (la spécialité est le quatrième attribut de l’outil). Enfin, un outil a généralement une forme fixe, alors que le langage est souple, adaptable et évolutif. Quand un outil ne convient pas, il faut en changer, alors que le langage a une souplesse et une capacité d’adaptation et d’évolution infinies. La poésie, par exemple, essaie d’exprimer l’inexprimable.
Nous avons vu en quoi le langage diffère d’un simple outil. Mais le langage n’est pas un et universel : il se décline en une multitude de langues. En quoi la langue est-elle plus qu’un outil ?

La langue n’est pas un langage purement formel et fonctionnel comme les mathématiques, mais le produit et le reflet d’une culture particulière. Une langue est singulière et relative, mais cette relativité est une richesse, parce qu’elle exprime une culture, qui donne à la langue un contenu spirituel. Pour cette raison, apprendre une langue est plus qu’apprendre une technique, c’est une immersion culturelle et une initiation spirituelle. Donc la langue n’est pas un simple outil. Sa richesse culturelle et sa spiritualité la rendent intéressantes en soi, indépendamment de son utilité (l’école aujourd’hui n’enseigne que des langues utiles comme l’anglais et l’espagnol, en négligeant la richesse spirituelle des langues classiques). De plus, la langue n’est pas qu’un fragment culturel comme les objets : elle est la synthèse totale d’une culture, son expression adéquate.

Les langues étrangères doivent cependant être distinguées de notre langue maternelle, qui n’est pas seulement un outil quotidien, mais un attribut personnel. Nous nous définissons autant par notre langue maternelle que par notre sexe ou notre nationalité. Elle est une partie de nous-même, un élément constitutif de notre personnalité (ce qui la distingue de l’outil, qui est un moyen impersonnel).

Du reste, notre langue maternelle est beaucoup plus qu’un savoir, c’est un monde de souvenirs et d’associations que nous portons en nous. Elle est imprégnée de nos souvenirs parce que nous avons grandi avec elle. Chaque mot, chaque expression est associé à une foule de souvenirs et de sensations passées. Le pouvoir d’évocation du langage est dans ce cas phénoménal et dépasse largement la fonction nominale du langage. La langue ne se réduit donc pas à sa forme puisqu’elle est reliée à notre mémoire. En tant que mémoire et monde intérieur, la langue est infiniment plus qu’un outil.

Kokof
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 07/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le langage n'est-il qu'un outil? Empty Re: Le langage n'est-il qu'un outil?

Message par kercoz le Dim 19 Mai 2019 - 13:42

Kokof a écrit:

Du reste, notre langue maternelle est beaucoup plus qu’un savoir, c’est un monde de souvenirs et d’associations que nous portons en nous. Elle est imprégnée de nos souvenirs parce que nous avons grandi avec elle. Chaque mot, chaque expression est associé à une foule de souvenirs et de sensations passées. Le pouvoir d’évocation du langage est dans ce cas phénoménal et dépasse largement la fonction nominale du langage. La langue ne se réduit donc pas à sa forme puisqu’elle est reliée à notre mémoire. En tant que mémoire et monde intérieur, la langue est infiniment plus qu’un outil.

C'est là peut être un caractère opportuniste du langage (non voulu). Le langage a une capacité mémorielle dont les espèces sans langage sont dépourvues. La poésie, par exemple est ( à l' origine) un outil qui s'appuie sur l' esthétique pour accroitre la capacité mémorielle à une époque précédant l' écriture. Il est important de toujours se souvenir que ce sont les cultures qui évoluent, pas l' individu...qui n'a pas bougé depuis des millénaires.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4089
Date d'inscription : 01/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Le langage n'est-il qu'un outil? Empty Re: Le langage n'est-il qu'un outil?

Message par Jans le Dim 19 Mai 2019 - 15:10

Une langue est singulière et relative, mais cette relativité est une richesse, parce qu’elle exprime une culture, qui donne à la langue un contenu spirituel. Pour cette raison, apprendre une langue est plus qu’apprendre une technique, c’est une immersion culturelle et une initiation spirituelle. Donc la langue n’est pas un simple outil. Sa richesse culturelle et sa spiritualité la rendent intéressantes en soi, indépendamment de son utilité (l’école aujourd’hui n’enseigne que des langues utiles comme l’anglais et l’espagnol, en négligeant la richesse spirituelle des langues classiques)
...Richesse et spiritualité dont on n'a jamais fini de faire le tour, et qui donnent à notre esprit dans la singularité, le génie d'une nouvelle vision du monde apportée par de nouveaux mots (mais que c'est là mal exprimé!) et une nouvelle pensée une ouverture vers un incroyable inconnu-insoupçonné.. cela vaut bien les 20 ou 30 ans (ou plus) consacrés à la langue étrangère et sa culture.

_________________
‚καλούμενός τε κἄκλητος θεὸς παρέσται'
Vocatus atque non vocatus deus aderit
Jans
Jans
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 186
Localisation : IdF
Date d'inscription : 27/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le langage n'est-il qu'un outil? Empty Re: Le langage n'est-il qu'un outil?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum