Pour ou Contre Heidegger.

Page 16 sur 18 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18  Suivant

Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par neopilina le Jeu 8 Nov 2018 - 17:38

Je souligne, ça vaut son pesant de cacahuètes :

Crosswind a écrit:Bin non. Un étant est un phénomène. Rien d'autre. La fraise est un étant, pas un être.

" Le phénomène sans être, le Retour ". Et ça aussi c'est des phénomènes sans être :

Crosswind a écrit:Je ne vous suivrai pas sur les grandes théories sociologiques, mais je tiens à donner mon grain de sel en prenant exemple sur les enfants et l'éducation. De ce que j'ai pu constater, la violence naturelle - comprenez par là l'expression violente chez l'enfant, à tous âges - prend tout d'abord des proportions variables entre individus, dans une famille donnée (la mienne, je la prends fatalement pour référence). Certains enfants seront enclins à exporter la moindre petite frustration par les poings, d'autres par la bouderie (qui se transformera, plus tard, en guerre psychologique), d'autres encore se plient très facilement aux règles et semblent difficilement frustrables. Là-dessus, se greffe alors la capacité de chacun à comprendre, toujours bien entendu dans un contexte familial précis (ce qui complique grandement l'analyse s'il faut la projeter en règle) ce que j'appellerais le "bon usage de la force". Car, oui, il s'agit d'user de la force dans certains cas. Se défendre, défendre autrui, défendre certaines valeurs, survivre aussi, simplement. Mais dans nombre d'autres, son usage doit être prohibé (violence gratuite, pour le jeu, pour assouvir une passion, pour obtenir un bien convoité). La compréhension de ces limites se fonde, j'ai l'impression, sur la capacité de l'enfant à l'empathie, d'une part, à sa sensibilité à autrui d'autre part. On peut en effet parfaitement comprendre la détresse de l'autre sans que cela ne nous en touche une sans faire bouger l'autre. Cette double capacité donc, j'ai la nette impression que tous les enfants n'en disposent pas naturellement en même "quantité". J'ai eu plus difficile à inculquer à l'un plutôt qu'aux autres certaines de ces qualités. Mieux, les intérêts des uns et des autres, lorsqu'il s'agissait par le questionnement de mieux comprendre les tenants et les aboutissants de la norme du vivre ensemble, par le contrôle de la violence, divergeaient sérieusement au point de privilégier des approches radicalement différentes de ce contrôle. Nous n'avons pas tous, semble-t-il, les mêmes sensibilités lorsqu'il s'agit d'appréhender les niveaux de survie, de danger, de nécessité, de possession, etc...

Tout cela pour dire que l'éducation d'un enfant est primordiale dans l'espoir que l'on place en lui d'en faire un être socialement "agréable", mais aussi et peut-être surtout que cette éducation est d'une difficulté sans nom, tant les jeunes chiens fous développent une puissance et un potentiel de violence inouï qu'il est souvent difficile, épuisant et quelque fois désespérant de canaliser. Mais il y a moyen. Je ne suis pas peu fier du résultat des miens, en ce qu'ils ont développé la capacité d'analyser leurs propres frustrations, leurs propres penchants, à verbaliser un maximum ce qui sans quoi aurait pu se projeter en acte de violence. Bref, à apprendre à se contrôler et en tirer parti.

Mais je ne suis pas naïf, l'être humain est un état d'équilibre subtil qui ne demande qu'à être perturbé.

A titre personnel les phénomènes sans être ne m'intéressent pas : un phénomène sans être c'est rigoureusement impossible. Ci-dessus j'avais pourtant pris la peine de dire " transcendantal ", manifestement ça n'a pas effleuré tes neurones.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4944
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Crosswind le Jeu 8 Nov 2018 - 18:02

neopilina a écrit:

A titre personnel les phénomènes sans être ne m'intéressent pas : un phénomène sans être c'est rigoureusement impossible. Ci-dessus j'avais pourtant pris la peine de dire " transcendantal ", manifestement ça n'a pas effleuré tes neurones.

Si, c'est possible. Pour moi cela l'est sans problème. Il nous faut travailler davantage, toi et moi, sur ce point, si l'on souhaite vraiment nous comprendre.

Toute la question réside dans ce que l'on entend par être. C'est probablement aussi toute la question de la philosophie : l'existence ne fait aucun doute. Mais quid de la substance?

Crosswind
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 29/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par hks le Jeu 8 Nov 2018 - 18:13

à morologue/Malcom

 J'ai retiré ce qui t'est apparu comme une menace (je ne sais pas en quoi...  mais bref).
Le "par charité" visait Heidegger, pas toi.
En revanche me dire que je ne réfléchis pas à ce que je cite n'est pas aimable.

Je souhaitais que tu t’attardes un peu sur les textes cités.
Apparemment ça ne te parle pas .
............................................................................

Nos tempéraments sont très différents et on ne s'entend pas (au sens organique de ouïr).


cordialement


Dernière édition par hks le Jeu 8 Nov 2018 - 22:14, édité 2 fois
avatar
hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 6900
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Bergame le Jeu 8 Nov 2018 - 21:03

J'ai déplacé les différentes digressions sur la science et le scientisme dans un topic dédié : http://digression.forum-actif.net/t1563-apologie-de-la-science-par-emmanuel.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 3304
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Emmanuel le Jeu 8 Nov 2018 - 23:29

Bergame a écrit:J'ai déplacé les différentes digressions sur la science et le scientisme dans un topic dédié : http://digression.forum-actif.net/t1563-apologie-de-la-science-par-emmanuel.

J'ai supprimé «par Emmanuel», car l'apologie de la science est faite plus généralement pas les scientifiques-philosophes de la modernité actuelle, par les dires des philosophes de la matérialité radicale du monde ainsi que par les philosophes-scientifiques de l'antiquité.

Tout ça à mon humble avis, ce qui n'empêchera évidemment personne d'être d'accord avec mon humble personne ...

.
avatar
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 05/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Morologue le Ven 9 Nov 2018 - 1:11

C'est marrant, et moi qui pensais que ça traitait de savoir si le heideggerisme était une idéologie nazie ou non, en quoi, pour quoi, par quoi, etc.
hks a écrit:Nos tempéraments sont très différents et on ne s'entend pas (au sens organique de ouïr).
Tendons l'oreille. Je reviendrai de toutes façons te commenter, normalement.

_________________
avatar
Morologue
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 572
Date d'inscription : 02/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur https://www.agoravox.fr/auteur/mal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Emmanuel le Ven 9 Nov 2018 - 10:29

Morologue a écrit:C'est marrant, et moi qui pensais que ça traitait de savoir si le heideggerisme était une idéologie nazie ou non, en quoi, pour quoi, par quoi, etc.
hks a écrit:Nos tempéraments sont très différents et on ne s'entend pas (au sens organique de ouïr).
Tendons l'oreille. Je reviendrai de toutes façons te commenter, normalement.

Oui, c'est ça. C'est exactement ça. Tendons l'oreille.

Tendons l'oreille à cet argument à assomer un bœuf :

« Il y a même des phrases de Mein Kampf qu'on retrouve écrites dans Heidegger »

(Pour mémoire, ces phrases ne se trouvent pas chez Heidegger pour critiquer négativement la pensée d'Adolph Hitler, il l'aurait fait, qu'il se serait fait carrément jeter par les nazis. Ces phrases servent à renforcer la pensée de Heidegger.)

C'est à 45:00 du vidéo Youtube suivant, qui est un exposé de François Rastier sur « le plus grand philosophe de tous les temps ».




.


Dernière édition par Emmanuel le Ven 9 Nov 2018 - 19:52, édité 2 fois
avatar
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 05/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Morologue le Ven 9 Nov 2018 - 13:35

Emmanuel a écrit:« Il y a même des phrases de Mein Kampf qu'on retrouve écrites dans Heidegger »

(Pour mémoire, ces phrases ne se trouvent pas chez Heidegger pour critiquer négativement la pensée d'Adolph Hitler, il l'aurait fait, qu'il se serait fait carrément jeter par les nazis. Ces phrases servent à renforcer la pensée de Heidegger.)

C'est à 48:00 du vidéo Youtube suivant, qui est un exposé de François Rastier sur « le plus grand philosophe de tous les temps ».


A 48:00min, c'est à dire à 4 secondes de la fin.

Au reste, au titre de la culture générale :
Causeur.fr - Vichy n’était pas la France, c’était le gouvernement des élites

_________________
avatar
Morologue
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 572
Date d'inscription : 02/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur https://www.agoravox.fr/auteur/mal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Emmanuel le Ven 9 Nov 2018 - 19:57

Morologue a écrit:
Emmanuel a écrit:« Il y a même des phrases de Mein Kampf qu'on retrouve écrites dans Heidegger »

(Pour mémoire, ces phrases ne se trouvent pas chez Heidegger pour critiquer négativement la pensée d'Adolph Hitler, il l'aurait fait, qu'il se serait fait carrément jeter par les nazis. Ces phrases servent à renforcer la pensée de Heidegger.)

C'est à 48:00 du vidéo Youtube suivant, qui est un exposé de François Rastier sur « le plus grand philosophe de tous les temps ».

A 48:00min, c'est à dire à 4 secondes de la fin.

.


Mille excuses, c'est à 45:00 ...

.
avatar
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 05/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Bergame le Sam 10 Nov 2018 - 12:56

Ca j'imagine ! Tu sais qu'il y a des phrases que tu écris qui doivent aussi se retrouver dans Mein Kampf, Emmanuel ?

Mais je ne comprends pas pourquoi cette discussion dure encore, franchement. Il y a des sources de nazisme dans la pensée de Heidegger ? Mais bien sûr ! Les gars, peut-être que l'idée vous est difficile à admettre, mais la grande majorité des Allemands était manifestement supportrice du nazisme entre 1933 et, disons au moins jusqu'à la guerre. Hitler était apparemment quelque chose comme un héros en Allemagne, durant cette période.
Gadamer, qu'on ne peut pas soupçonner au-delà du raisonnable, et qui a été élève de Heidegger, a eu le courage et l'honnêteté de le dire, un jour : "A cette époque, nous étions tous un peu antisémites."  
Bon, voila, Heidegger, parallèlement au fait d'être un grand philosophe, était aussi un Allemand de son temps, et on ne voit pas bien comment ni pourquoi, à ce titre, il aurait été imperméable aux idées de son époque. Les philosophes ne sont pas de purs esprits éthérés, ce sont aussi des hommes, insérés dans un espace-temps, j'entends un contexte historico-culturel.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 3304
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Emmanuel le Sam 10 Nov 2018 - 14:21

Bergame a écrit:Ca j'imagine ! Tu sais qu'il y a des phrases que tu écris qui doivent aussi se retrouver dans Mein Kampf, Emmanuel ?

Je suis le singe à qui on a donné une machine à écrire et qui a tapé dessus tout à fait au hasard pour écrire du premier jet les Misérables de Victor Hugo.

Je cite des phrases entière de Mein Kampf tout à fait par hasard.

Comme Heidegger ...


Bergame a écrit:Mais je ne comprends pas pourquoi cette discussion dure encore, franchement. Il y a des sources de nazisme dans la pensée de Heidegger ? Mais bien sûr ! Les gars, peut-être que l'idée vous est difficile à admettre, mais la grande majorité des Allemands était manifestement supportrice du nazisme entre 1933 et, disons au moins jusqu'à la guerre. Hitler était apparemment quelque chose comme un héros en Allemagne, durant cette période.

Si tous les Allemands étaient nazis, alors Heidegger, qui était Allemand, était nazi, contrairement à ses élèves juifs, qui se sont taillés d'Allemagne bien qu'ils aient été Allemands eux aussi, et qui, loin de l'Allemagne nazie ont dit ce qu'ils pensaient de Heidegger nazi «par force» sans s'attaquer au nazisme «forcé» de Heidegger «le plus grand philosophe de tous les temps» que personne ne comprend encore aujourd'hui parce que pour comprendre «le plus grand philosophe de tous les temps», il faut comprendre l'allemand (comme les élèves juifs-allemand de Heidegger, n'est-ce pas ?).

.


Dernière édition par Emmanuel le Sam 10 Nov 2018 - 14:42, édité 1 fois
avatar
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 05/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Emmanuel le Sam 10 Nov 2018 - 14:40

.

Il y a aujourd'hui en Allemagne des Heideggeriens qui défendent Heidegger non nazi et des Heideggeriens qui ont compris que Heidegger était nazi jusque dans sa philosophie et qui ne veulent pas le reconnaître publiquement, ce qui est humain. Ces derniers ne parlent plus de Heidegger et le défendent encore moins. Ils concentrent tous leurs travaux sur des tas de philosophes et de philosophies, mais ne touchent plus à Heidegger.

Cet argument se trouve dans le vidéo Youtube exposé par François Rastier. Cherchez-le, moi j'en ai plein l'oignon de chercher et montrer la multitude de preuves du nazisme de Heidegger que les apologiste de Heidegger non seulement ne veulent pas, mais NE PEUVENT PAS reconnaître ...

.


Dernière édition par Emmanuel le Mer 14 Nov 2018 - 19:06, édité 1 fois
avatar
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 05/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Morologue le Sam 10 Nov 2018 - 15:09

Emmanuel a écrit:Je suis le singe
Le singe suréquipé, oui.
Emmanuel a écrit:Si tous les Allemands étaient nazis, alors Heidegger, qui était Allemand, était nazi, contrairement à ses élèves juifs, qui se sont taillés d'Allemagne bien qu'ils ait été Allemands eux aussi, et qui, loin de l'Allemagne nazie ont dit ce qu'ils pensaient de Heidegger nazi «par force» sans s'attaquer au nazisme «forcé» de Heidegger «le plus grand philosophe de tous les temps» que personne ne comprend encore aujourd'hui parce que pour comprendre «le plus grand philosophe de tous les temps», il faut comprendre l'allemand (comme les élèves juifs-allemand de Heidegger, n'est-ce pas ?).
"Ha ces juifs" "alors", "ils ne peuvent jamais faire « comme tout le monde »", et décidément "ce fut un tort" que de "ne pas l'avoir été", "à l'époque". Pour les autres : autodafé et à la chambre, immédiatement ! Vraiment, on croirait un Israélien* devant un Gazaoui. Humour noir, à l'adresse des imbéciles.

C'est qu'on confond n'avoir aucune pitié pour - en l'occurrence - le nazisme, et manquer d'indulgence - non pas pour le nazisme - mais pour l'époque. L'indulgence rend intelligent, c'eut pu être une remarque nietzschéenne ; Nietzsche, qui s'y entendait grandement en indulgence :

          556. LES QUATRES VERTUS. Loyal envers nous-mêmes et ce qui est encore notre ami ; brave en face de l’ennemi ; généreux pour le vaincu ; poli — toujours : c’est ainsi que nous veulent les quatre vertus cardinales.
Emmanuel a écrit:... moi j'en ai plein l'oignon de chercher et montrer la multitude de preuves du nazisme de Heidegger que les apologiste de Heidegger non seulement ne veulent pas, mais NE PEUVENT PAS reconnaître ...
On dirait un psychanalyste, devant un patient auquel il trouverait des "résistances" lol mais comment ne reconnais-tu pas que "les heideggeriens" de ce forum reconnaissent l'antisémitisme et le nazisme relatifs à Heidegger ? Ta dernière vidéo, à ce sujet, est très claire. Aussi toute la question, et sur la base des cinq derniers articles dont j'ai publié les liens, sans parler de ceci qui fut déjà cent fois évoqué, dans l'idée (et que tu te gardes bien de citer) ...
Bergame a écrit:Gadamer, qu'on ne peut pas soupçonner au-delà du raisonnable, et qui a été élève de Heidegger, a eu le courage et l'honnêteté de le dire, un jour : "A cette époque, nous étions tous un peu antisémites."  
Bon, voila, Heidegger, parallèlement au fait d'être un grand philosophe, était aussi un Allemand de son temps, et on ne voit pas bien comment ni pourquoi, à ce titre, il aurait été imperméable aux idées de son époque. Les philosophes ne sont pas de purs esprits éthérés, ce sont aussi des hommes, insérés dans un espace-temps, j'entends un contexte historico-culturel.
... toute la question est de savoir comment se positionner philosophiquement devant cela ? François Rastier pose l'émoi, l'indignation et la moralité dans les termes qu'il faut (je cite) : une philosophie peut-elle appeler au crime ? (Pourquoi pas ? il y a plein d'exemples en littérature - une philosophie "citoyenne responsable" est-elle toute la philosophie, n'est-elle pas inféodée à l'humanitarisme/humanisme pacifisto-universaliste ?) C'est au début il me semble.

Quelques dix minutes plus tard, ce même Rastier dit que ça n'est pas l'analyse philosophique sur quoi on se penche, mais sur la question de la lecture de l’œuvre et de sa réception : comment lire ? Mais pas de quoi encore devenir "anti-heideggerien" philosophiquement parlant. Toi-même, tu ne philosophes pas, en te contentant d'évoquer des philosophes allemands qui actuellement ont décidé d'ignorer bonnement et simplement Heidegger : voilà le point, celui de neopilina comme le tien.

Or, François Rastier, dans le même moment, est bien conscient que nombreux sont ceux à faire référence à Heidegger aujourd'hui, si bien que "le débat" est éminemment délicat (pour tous ceux qui n'admettent pas qu'on puisse avoir été, sans nuance, antisémite, nazi, heideggerien) et lesdits philosophes allemands qui oblitèrent le heideggerisme ne sont intellectuellement pas très malins, dans l'Histoire des idées, et l'Histoire des idées récentes. La traque des nazis continue, à chaque époque ses purges, c'est donc l'évidence.

Ainsi François Rastier dit clairement, à quinze minutes, procéder à une relecture du corpus. Relecture. Mais on doit imaginer que si Heidegger a programmé la publication de ses œuvres posthumes dans cet ordre, c'est bien pour qu'on comprenne d'abord le heideggerisme sans nazisme ; ceux qui comme Rastier relisent ainsi le corpus, insinuent que Heidegger aurait sournoisement soumis à notre siècle un cheval de Troie nazi, un peu comme une taqyia islamique. C'est trop dire ou bien, si c'est le cas, on doit souligner l'intelligence de la démarche avant tout.

Or, c'est bien l'intelligence, qui aujourd'hui effraie le plus. Dans les films depuis les années '50, les gentils sont sempiternellement de braves bêtes, et les méchants de fourbes génies : cela conditionne à l'anti-intellectualisme même devant des non-intellectualistes tels que Heidegger - et pas que Heidegger. L'ochlocratisme moque comme sphérique ce que tout uniment il refoule dans les sphères sans distinction. C'est de mentalisme, et tes propos en font toujours preuve.

______________
* A ne pas confondre avec israélite.

_________________
avatar
Morologue
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 572
Date d'inscription : 02/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur https://www.agoravox.fr/auteur/mal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Emmanuel le Sam 10 Nov 2018 - 15:30

.

Mitterand
Monsieur l'premier ministre, je vous ferais remarquer que ...

Chirac
Arrêtez de m'appeler « Monsieur l'premier ministre ». Aujourd'hui, vous n'êtes par le président de la république et je ne suis pas votre premier ministre !

Mitterand
Vous avez raison, monsieur l'premier ministre.

.

Tu as raison, monologue, les détracteurs de Heidegger sont tous des cons ...

.


Dernière édition par Emmanuel le Sam 10 Nov 2018 - 20:06, édité 1 fois
avatar
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 05/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Morologue le Sam 10 Nov 2018 - 15:41

D'autres remarques "d'un con" sur la vidéo : François Rastier présente la cryptologie et l'ésotérisme, pour ainsi dire comme des problèmes en philosophie. Une philosophie peut-elle être hermétique ? ... C'est une question stupide : des philosophies hermétiques, il y en a toujours eu, on sait que même Platon disposait d'un hermétisme. Mais, de manière générale, entre ce qu'on a couché sur le papier et tout ce qu'on pense, il y a toujours un gouffre (exotérisme/ésotérisme).

François Rastier présente ces tendances, dont Heidegger était, comme par-delà droite et gauche avec extrêmes idoines. Emmanuel Macron, pour moi extrême-centriste, se veut néanmoins par-delà droite et gauche ...

Le même Rastier dit clairement aussi que les heideggeriens ne sont pas des nazis. Mais la force de Heidegger, dit-il, aurait été de tendre tous ces leurres à son lecteur. Peut-être, mais à ce stade la suspicion n'a plus de limite, et c'est bien dans cette méfiance définitive, que s'inscrivent désormais les anti-heideggeriens. Apatophobique (de la déesse de la tromperie, Apatée). Question lambda : et pourquoi pas l'illusion ? Les nietzschéens savent qu'elle est vitale.

Notre interviewé rit aussi de la superstition de notre philosophe, s'inscrivant - à mon avis tout à son honneur - à travers les temps. Mais, quant à la superstition, quatre-vingt pourcent des Français lisent spontanément leur horoscope journalier, et un sixième d'entre eux est déjà allé consulter un voyant. Impossible de mettre cela au compte de l'anti-heideggerisme.

A la minute trente-et-une, François Rastier amalgame lamentablement secte et troupe d'assaut (ce dernier vocable étant heideggerien au sujet de ses étudiants), cela en dit long sur les effets suscités par l'émoi, l'indignation et la bonne moralité anti-heideggeriennes par ailleurs, par exemple d'un Emmanuel Faye. Ce ne sont pas des pensées ; ce sont des fallaces. Mais Rastier reproche à Heidegger de se vouloir des disciples. On devrait donc en vouloir à Nietzsche, Zarathoustra, de s'en vouloir : cela ne fait aucun sens. Toute philosophie rêve d'une postérité - comme on l'a déjà vu auparavant. C'est risible que de lui en vouloir pour cela. Quantité négligeable.

Tout cela n'est que de faiblesse mentale ; au sens nietzschéen de la faiblesse. Aucun argument philosophique n'est donné et, au final, François Rastier fleure le complotisme et l'islamophobie. Je gage que les anti-heideggeriens ne sauront jamais quoi faire de prolifique et fructueux de leur posture. Ce sont de purs négateurs, excités par un nihiliste.

A la limite enfin, pourquoi refuser au nazisme une philosophie ? C'est ce que Rastier évoque finalement : des gens outrés que des intellectuels aient pu être nazis. Quoi ?! C'était donc qu'il y avait de la pensée, dans le nazisme, aussi ?! ... Bah oui, et cela ne fait pas encore du nazisme une option politique convenable. Par contre, ça dit juste que les choses ne sont jamais manichéennes.

_________________
avatar
Morologue
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 572
Date d'inscription : 02/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur https://www.agoravox.fr/auteur/mal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par neopilina le Sam 10 Nov 2018 - 16:03

Morologue a écrit: Toi-même, tu ne philosophes pas, en te contentant d'évoquer des philosophes allemands qui actuellement ont décidé d'ignorer bonnement et simplement Heidegger : voilà le point, celui de neopilina comme le tien.

Retourne donc glapir, vociférer, à la criée, c'est ce que tu fais de mieux : je suis parti du Souci heideggérien, un Souci qui sous la plume même de Heiddeger après 1933 apparaîtra comme Volonté et on a vu quelle " Volonté " : romantique, völkisch, nationaliste, antisémite, belliciste, agressive, viscéralement, acrimonieusement, liberticide, antidémocratique, anti-Lumières, etc., et cela il l'a fait de lui-même, personne ne l'a forcé, à la place où il était il aurait pu se contenter d'attendre que " l'orage " passe, hors ce n'est pas du tout le cas, il se rallie, fait lui-même converger sa pensée vers le discours dominant, parce que, oui, comme le rapelle Bergame, Heidegger et un homme de son temps, et surtout parce qu'entre sa pensée et la " pensée " nazie, il y a sympathie (étymologiqment). Nous voilà donc sommer de relire Heidegger expurgé, réécrit, révisé, par Heidegger et compagnie, puisque ça continue dans une soi-disant G.A. La probité la plus élémentaire exige de tout publier dans l'ordre. Grace à des sources parallèles on sait que des textes (rappelons que la plupart d'entre eux sont des cours, le " Nietzsche " d'après guerre n'est pas un livre, mais le cours expurgé, réécrit) ont été expurgés. " Expurgés ", il n'y a absolument rien à répondre à cela. Ce qui a été expurgé ce ne sont pas des " fallaces ", c'est du Heidegger

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4944
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Morologue le Sam 10 Nov 2018 - 16:09

Puis-je dire que ton but est d'ignorer et faire ignorer Heidegger comme ces philosophes allemands, sans me faire insulter (insulte = ancien français pour assaut) ? Vos troupes d'assaut à tous les deux sont lassantes. Et ce qui a été expurgé, a été expurgé : que faut-il de plus ? A-t-on encore le droit sous nos latitudes de se raviser ou, a minima, de se réviser ? ... Vous ne voulez que des condamnations à la géhenne éternelle, dans une justice qui n'en a désormais que le nom, esprit de vengeance pur et mou-tonnier.

Au fait, le §556 de Nietzsche ci-dessus, était tiré d'Aurore.

_________________
avatar
Morologue
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 572
Date d'inscription : 02/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur https://www.agoravox.fr/auteur/mal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par neopilina le Sam 10 Nov 2018 - 16:35

Ce qui est intrinsèquement Grand n'a pas besoin d'être réécrit, expurgé, n'a pas besoin de turpitudes, de magouilles, à vomir, qui s'élèvent au rang de révisionnisme après la " catastrophe ", escroqueries qui ailleurs vous ferait également bondir (peut être même hystériquement) et sur lesquelles vous gardez un silence obstiné, vous détourner la tête, parce que foncièrement la philosophie de Heidegger, son Souci, fait vos affaires comme elle fait celles des ayatollahs et autres Civitas.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4944
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Morologue le Sam 10 Nov 2018 - 16:44

C'est marrant, et moi qui croyait que les écrivains jetaient pour ainsi dire les trois quarts de leurs productions, tout en corrigeant la restante ... Je n'imagine même pas les détails de raisonnements philosophiques. En attendant, réalises-tu à quel point ce sont de pures diffamation, allégation et insinuation, que tes propos ? Depuis quand les post- et néo-untel sont-ils l'auteur - à condamner sur quarante générations, est-ce cela !? Et pourquoi retirer aux religieux le droit d'exploiter le heideggerisme ? ... Tu ne fais foncièrement pas honneur à l'anti-heideggerianisme. On nage en plein rêve de Bisounours à Petits Poneys.

A l'évidence, je n'aurai jamais d'excuses de ta part (?) comme le bon sens m'en devrait depuis le début de ce topic.

_________________
avatar
Morologue
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 572
Date d'inscription : 02/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur https://www.agoravox.fr/auteur/mal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par neopilina le Sam 10 Nov 2018 - 16:53

Morologue a écrit:En attendant, réalises-tu à quel point ce sont de pures diffamation, allégation et insinuation, que tes propos ?

Sauf que les vetos du lobby Heidegger dûment confirmés, cautionnés, confirmés, par un tribunal que rencontrent les chercheurs quand ils veulent consulter tels ou tels documents détenus par une institution allemande sont on ne peut plus concrets, tangibles, palpables, " tenez mon pauvre monsieur ".

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4944
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Morologue le Sam 10 Nov 2018 - 16:58

Oui, la publication est échelonnée, pardi. Tu t'en vexes, ce n'est pas un argument.

_________________
avatar
Morologue
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 572
Date d'inscription : 02/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur https://www.agoravox.fr/auteur/mal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Emmanuel le Mar 13 Nov 2018 - 23:23

.

Colloque « Heigegger et "les juifs" » sous-titré « Banalité et inscrutabilibé de l'antisémitisme » et tenu en 2015 à la bibliothèque nationale de France.

L'exposé est de Gérard Bensussan.

L'accusation est péremptoire. Parions qu'elle sera contestée quand même.




.
avatar
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 05/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Bergame le Mer 14 Nov 2018 - 5:40

neopilina a écrit:parce que foncièrement la philosophie de Heidegger, son Souci, fait vos affaires comme elle fait celles des ayatollahs et autres Civitas.
Je passe sur les analogies hasardeuses, mais : oui.

Derrière cette discussion sur Heidegger, j'ai dit qu'à mon sens il y avait une discussion sur l'antisémitisme et la place que celui-ci devrait avoir dans notre système de valeurs -et, malgré les dénégations, je pense que l'évolution de la discussion a montré que l'hypothèse n'était pas creuse. Mais je crois qu'il y a aussi un autre background, un autre sujet, plus important peut-être : Qu'est-ce que la philosophie ? Voire : Qu'est-ce que doit être la philosophie ?

Car quel est le vrai problème que pose Heidegger, quel est le scandale ? Qu'il ait été vaguement antisémite, qu'il ait eu des accointances avec le nazisme ? Encore une fois, c'était en Allemagne dans les années 30, tout le monde sait qu'il appartenait à cette mouvance intellectuelle disparate appelée "révolution conservatrice" dans laquelle on classe aussi E. Jünger, O. Spengler, etc. Sur le fond, rien de bien neuf, en somme.

Mais le problème est que, précisément, ce courant intellectuel a été discrédité après-guerre, en tant qu'annonciateur voire préparateur du nazisme. Y compris, d'ailleurs, lorsque ses protagonistes se sont plutôt révélés hostiles au nazisme lui-même -le cas de Jünger, à cet égard, est édifiant. Mais peu importe : Il véhiculait des idées, sur le Volk, sur la guerre, sur la géopolitique internationale, sur l'histoire culturelle, etc. qui sont apparues contradictoires avec, disons prosaïquement, le nouveau système idéologique qui s'est imposé après-guerre sous l'influence des Etats-Unis. Ses protagonistes étaient, disons pour faire très simple, conservateurs, voire réactionnaires : Anti-modernes au moins dans une certaine mesure, anti-Lumières en tout cas, anti-libéraux, anti-tout ce qui pouvait sembler venir de France et d'Angleterre, les ennemis vainqueurs.

Je le dis comme je le pense : L'université allemande du milieu du XIXe au milieu du XXe est un continent perdu de la pensée. Un haut-lieu de la culture et de l'esprit comme le monde en a connu peu, balayé et englouti par les aléas de l'histoire -et qui, peut-être, ne demande d'ailleurs qu'à être redécouvert. Or, jusqu'à présent, l'œuvre de Heidegger avait persisté. Sans doute en raison d'une conjonction de facteurs : Son caractère cryptique, qui laisse ouvert le jeu des interprétations ; les éventuels malentendus qui peuvent en découler ; et puis sa richesse et sa qualité intrinsèques. Vis-à-vis de cette époque et de l'aggiornamento radical qui y a succédé, Heidegger est donc une anomalie : Non seulement son œuvre est restée lue, commentée, appréciée, mais elle a même réussi à échapper au processus de lavage/essorage des Américains. Et elle se tient donc toujours là, au milieu de la production philosophique contemporaine, étrangère, dérangeante, un peu inquiétante, explorant des chemins que l'Occident moderne a condamnés et abandonnés depuis 60 ans.

C'est cela, le scandale : La philosophie de Heidegger n'est pas pacifiste, elle n'est pas universaliste, elle n'est pas progressiste, elle n'est pas moderniste, elle n'est pas humaniste (au sens ordinairement donné à ce terme), et pourtant elle est philosophie.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 3304
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Emmanuel le Mer 14 Nov 2018 - 6:35

.

Je sais curieux de savoir la teneur de l'article « Heidegger » écrit par Bensussan dans le dictionnaire du judaïsme français.

.
avatar
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 05/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Emmanuel le Mer 14 Nov 2018 - 7:04

.

Par ailleurs, que signifie philosophiquement la prise de position suivante de Jean-Pierre Marchand, dont le radicalisme anti-heideggerien est pour le moins picturalement surprenant, inconfortable, dérangeant, horrifiant ?

Les camps de la mort comme lieux destinés à assurer la « fondaison de l’être » ! ...

Je cite en incluant l'image à faire peur :

.

Il faut choisir son « camp » : ou le « primat de l’étant » ou la  « fondaison de l’être ». Mais cette dernière expression est parfaitement terrifiante. Cette « fondaison » comprend précisément l’extermination de ce qui est supposé incarné « historiquement » le « primat de l’étant »



C’est ce que j’ai essayé de dire en publiant il y a quelques années le montage ci-dessus. La fameuse Introduction à la métaphysique est aussi une introduction de la métaphysique dans les lieux destinés à assurer la « fondaison de l’être ». C’est au-delà de l’abjection. C’est le crime de masse réduit à une opération ontico-ontologique.

Jean-Pierre Marchand

.

Référence : http://skildy.blog.lemonde.fr/2014/04/19/petit-contre-dictionnaire-heidegger-husserljudaisme/

L'URL de ce blog indique que celui-ci fait partie des blogs de Le monde, journal connu pour ne pas laisser dire n'importe quoi d'inconvenant.

Bergame a écrit:C'est cela, le scandale : La philosophie de Heidegger n'est pas pacifiste, elle n'est pas universaliste, elle n'est pas progressiste, elle n'est pas moderniste, elle n'est pas humaniste (au sens ordinairement donné à ce terme), et pourtant elle est philosophie.

En effet, « c'est cela, le scandale » ...

.
avatar
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 05/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Morologue le Mer 14 Nov 2018 - 12:20

Ainsi Emmanuel te joins-tu à d'autres, pour faire œuvre de moraliste, et injecter des seringues de moraline çà et là, au point même de t'être fait du matérialisme radical une morale, et de moraliser dans le sens du matérialisme radical - chez toi allié de l'humanitarisme/humanisme pacifisto-universaliste. Pour sûr, le moralisme est intellectuellement biaisant de rejets et autres dégoûts (ressentiments).

_________________
avatar
Morologue
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 572
Date d'inscription : 02/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur https://www.agoravox.fr/auteur/mal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou Contre Heidegger.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 16 sur 18 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum